Budget 2015 : Bruxelles pourrait demander à la France de revoir sa copie

 |   |  324  mots
La trajectoire budgétaire à laquelle s'est engagé Paris au début de l'été prévoit en effet une baisse du déficit dit structurel (c'est-à-dire épuré des effets de la mauvaise conjoncture) de 0,8 point. Or, selon les chiffres fournis ces derniers jours par la France, la baisse réalisée serait de 0,2 points seulement.
La "trajectoire budgétaire" à laquelle s'est engagé Paris au début de l'été prévoit en effet une baisse du déficit dit "structurel" (c'est-à-dire épuré des effets de la mauvaise conjoncture) de 0,8 point. Or, selon les chiffres fournis ces derniers jours par la France, la baisse réalisée serait de 0,2 points seulement. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon Le Figaro, la Commission européenne sortante s'apprêterait à retourner pour correction le projet de loi de finances à François Hollande, à cause d'une baisse insuffisante du déficit. La décision serait prise avant le 31 octobre.

Ce sont les derniers jours de son mandat et, pourtant, "le 31 octobre au plus tard", la Commission Barroso "pourrait retourner pour correction à François Hollande son projet de loi de finances". C'est ce qu'affirme vendredi 3 octobre Le Figaro, citant "plusieurs sources au fait du dossier".

La Commission européenne aurait l'intention de réagir ainsi à la non conformité du projet français de budget 2015 à l'engagement pris par la France de réduire le déficit de l'Etat, explique le quotidien, qui rappelle que "seule l'Autriche a jusqu'ici subi une telle humiliation".

>>LIRE: Budget 2015: Hollande dans l'impasse

La Commission aurait les mains liées

La "trajectoire budgétaire" à laquelle s'est engagé Paris au début de l'été prévoit en effet une baisse du déficit dit "structurel" (c'est-à-dire épuré des effets de la mauvaise conjoncture) de 0,8 point. Or, selon les chiffres fournis ces derniers jours par la France, la baisse réalisée serait de seulement 0,2 points, ce qui serait perçu par Bruxelles comme un grave manquement, affirme Le Figaro.

Le seuil de tolérance étant pour de nombreux pays de 0,5 point, le dérapage français de 0,6 point - ce qui correspond à 12 milliards d'euros -, la Commission n'aurait d'autre choix que de rappeler Paris à ses obligations , d'autant plus que la France est déjà sous surveillance renforcée et que la discipline budgétaire collective de la zone euro a été rendue plus stricte en 2013.

Trois semaines de négociations en vue en novembre

Sur le fondement de ces informations, et à moins que Bercy fasse marche arrière rapidement ou que les grandes capitales européennes parviennent à un arrangement, Le Figaro anticipe ainsi "trois semaines d'intenses tractations en novembre entre Bruxelles et Paris", qui seront gérées du côté européen par la nouvelle Commission Juncker. Avec en première ligne l'ancien ministre de l'Économie français Pierre Moscovici, nouveau commissaire en charge du dossier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2014 à 13:19 :
SUPER !! Ce sera la faute à l'Europe !!
a écrit le 05/10/2014 à 11:29 :
Un budget trop "limite"! On ne sait plus si nos gouvernants parlent de réduction de dépenses limitée pour gagner du temps en attendant une hypothétique augmentation de la croissance, ou s'ils croient vraiment que ces réductions seront effectives. Le risque pris, nous y sommes, est la perte de confiance. Qui croit, à gauche comme à droite, que cet exercice a minima va permettre de réduire ou maitriser notre dette. Une admonestation de Bruxelles va se payer cash par une montée des taux. A force de jouer au malin, on a perdu..
a écrit le 05/10/2014 à 8:20 :
Aprés 14 +12 années 'Mitterrand-Chirac) perdues, la France s'enfonce de plus en plus dans le marasme :les bombes à retardement n'explose que 20ans plus tard et nous y sommes.
L'un est mort, l'autre devient gâteux et ne comprend pas son rôle néfaste : les Français ont fait les mauvais choix et ça continue. l'UE ne pourra pas nous sauver malgré nous.
Réponse de le 05/10/2014 à 8:40 :
Vous oublie Sarko après Mitterand et Chirac
Il n a rien réforme ne c'est attaquer à aucune réforme de structure
Un Chirac qui transpire !!?
Réponse de le 06/10/2014 à 13:18 :
A part qu'il y a eu une énorme crise financière en 2008 et qu'il s'il y en avait une comparable maintenant, ce serait DIRECT, le même traitement que la Grèce !
a écrit le 04/10/2014 à 21:40 :
eh! oui, Bruxelles rappelle que nous ne sommes pas assez pressurés, laminés.....".du sang et des larmes" nous attendent.....
Réponse de le 06/10/2014 à 14:15 :
Si on veut offrir le "bonheur" à tous ( y compris ceux qui viennent d'ailleurs ) il faut le payer.
Si tu ne récolte rien ce soir, tu n'as rien à manger demain ; ce n'est pas la peine d'inviter quelqu'un à ta table ! et de dire que c'est la faute "aux autres"
a écrit le 04/10/2014 à 19:28 :
une journaliste d un grand journal a écrit un livre le titre l état mafieux et bien si nous arrivons a nous en sortir avec de tel dirigeants j en doute fort
a écrit le 04/10/2014 à 18:12 :
..."seule l'Autriche a jusqu'ici subi une telle humiliation"...Oui, mais l'Autriche n'est pas la France et je ne vois pas qui a Bruxelles va signer un document pour demander à la France de revoir sa copie. Le Figaro a beau vouloir utiliser à des fins politiques une telle éventualité qui n'arrivera pas, le sujet est clos.
a écrit le 04/10/2014 à 13:42 :
Comment faire passer une mesure en proposant son contraire ?
Facile, le gouvernement français propose tout en sachant que ce sera refusé. Par qui ? Par l’UE ou le conseil de l’Europe. Exemples : La GPA interdite en France mais accepté de fait suite la décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme ; le gouvernement se réclamant de Jean Jaurès, mais adhérant à l’ultralibéralisme imposé par nos traités européens et particulièrement l’article 63 du TFUE qui permet les délocalisations. Dans le cas présent, la France a approuvé le libre-échange mondialiste en votant la stratégie Europe 2010, les Grandes Orientations des Politiques Economiques des états membres et de l’Union. Chaque gouvernement a reçu de l’UE le 2 juin 2014, en application de l’article 121 du TFUE, une feuille de route « Recommandation du conseil concernant le programme national de la France pour 2014 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour 2014 » Cf Charles-Henri Gallois sur le site de l’upr.
Conséquence, l’UE ne devrait pas accepter le budget de la France en l’état.
La solution ? Sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE comme le préconise François Asselineau !
Réponse de le 06/10/2014 à 14:20 :
Conséquence, l’UE ne devrait pas accepter le budget de la France en l’état.
La solution ? Sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE comme le préconise François Asselineau !

Répondre




Conséquence, l’UE ne devrait pas accepter le budget de la France en l’état.
La solution ? Sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE comme le préconise François Asselineau !

Répondre







Conséquence, l’UE ne devrait pas accepter le budget de la France en l’état.
La solution ? Sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE comme le préconise François Asselineau !

Répondre







Conséquence, l’UE ne devrait pas accepter le budget de la France en l’état.
La solution ? Sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE comme le préconise François Asselineau !

Répondre



Je cite : "La solution ? sortir de l'UE, de l'euro et de l'OTAN .... etc"
et accepter que s'installe chez nous toute la misère d'afrique !!
Tu leur donnera à manger avec quoi ??
Réponse de le 03/11/2014 à 13:51 :
Est-ce qu'on accueillais toute la misère d'Afrique avant d'être dans l'UE, dans l'Euro et dans l'OTAN ?

NON

Est-ce qu'on contrôlais nous-même notre budget ? Oui
Est-ce qu'on étais obligé d'accepter les délocalisations ? Non
Est-ce qu'on contrôlais notre taux de change ? Oui
Est-ce qu'on étais dans la misère ? Non
Est-ce qu'on allais bombarder le moyen-orient avec les américains ? Non
a écrit le 04/10/2014 à 12:48 :
La réduction des déficits ne pourra avoir lieu que quand nous retrouverons de la croissance et ce n'est pas avec la politique que la commission veut nous imposer que nous retrouverons de la croissance. Il n'y a qu'à voir les difficultés qu'à le gouvernement pour appliquer 50 milliards d'économie, si on rajoute 15 à 20 milliards d'économie la société français va imploser !!!
Réponse de le 05/10/2014 à 3:11 :
il y a moyen mais faut s'en donner le courage, déjà combattre la fraude pour commencer, moins d'élus et modifier le statut des fonctionnaires, diminuer leur nombre. Revoir aussi la politique d'immigration et les aides accordés à ceux-ci.
Réponse de le 05/10/2014 à 9:27 :
N'importe quelle entité (entreprise, famille) doit revenir à l'équilibre quand elle est trop endettée que ses revenus augmentent ou non. Après on peut aussi vendre nos actifs pour investir : à quoi sert notre participation chez Renault qui fait ce qu'elle veut ? Pourquoi garder tous ces immeubles hausmanniens peuplés de fonctionnaires ? Etc...
Réponse de le 06/10/2014 à 14:34 :
Cela fait 35 ans que l'on essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes : demain nous aurons de la croissance et tout ira mieux ..!
SI vous y croyez VRAIMENT pourquoi n'emprentez vous pas personnellement pour vivre mieux ... Si votre raisonnement est exact, vous allez crouler sous l'argent demain (le jour où l'on rase gratis)
Allez y ! Votre logique est implacable ; cela fait 35 ans que cela marche !!!
Demain, on vous razera gratis ! CERTAIN
Réponse de le 06/10/2014 à 19:20 :
Pince toi !! Tu rêves tout éveillé
a écrit le 04/10/2014 à 12:44 :
qui gouverne dans notre pays ?
Réponse de le 04/10/2014 à 21:45 :
Bruxelles et Merckel ! la souveraineté de la France .. : sous la jambe !
a écrit le 04/10/2014 à 11:20 :
"Bruxelles pourrait…" - Méfiez-vous des verbes au conditionnel….ça n'aboutisse jamais.
a écrit le 04/10/2014 à 11:03 :
Attendez voir !!! avec Moscovici le nouveau commissaire de l UE ( désigné, pas encore accepté )..pour le monnaie les choses vont changer ............ Car c est lui qui sera chargé de surveiller les finances de la France . On va bien rigoler !!!
Mosco a brillé d´imcompétece hier devant le parlement européen ...Mais il a droit une seance de rattrapage... Tout n est pas perdu pour lui ! Mais i a deja la museliere : pas de decision sans l accord prealable de son chef, Junker !
Réponse de le 04/10/2014 à 11:08 :
Grand standard de notre monarchie cooptative.
Quand un voyou de la bande a échoué a un niveau, on lui donne le droit d'accéder directement au niveau supérieur.
Ascenseur social que ca s'appelle...
a écrit le 04/10/2014 à 10:37 :
C'est quoi cette UE de la terreur?!....
Combien sont payés les membres de cette commission?! Combien ça nous coûte.
Réponse de le 04/10/2014 à 11:00 :
vive Angela et les Teutons. Il faut donner une belle raclé aux socialos français. Merci Angela ha ha
Réponse de le 05/10/2014 à 3:12 :
7 milliards d'euros chaque année!
a écrit le 04/10/2014 à 9:16 :
Un seul mot ... INAPTOCRATIE
a écrit le 04/10/2014 à 9:09 :
On doit revenir à l'équilibre y compris en annulant notre contribution nette de 7Ge à l'UE. L'équilibre est nécessaire compte tenu de notre niveau d'endettement. Pas grand chose à voir avec l'Europe...
a écrit le 04/10/2014 à 9:00 :
bRUXELLES DEJA NE DEVRAIT PAS NOMMER mOSCOVICI SI EN PLUS ELLE FERME LES YEUX SUR LA FRANCE LES ANTI EUROPEENS VONT DEVENIR MAJORITAIRES!!!!! LE FN AVEC SES DEFAUTS NE POURRAIT FAIRE PIRE
Réponse de le 04/10/2014 à 21:43 :
exact! le FN ne pourra faire PIRE! mais, je vous parie mon béret, qu'il FERA MIEUX !!!!!!
a écrit le 04/10/2014 à 8:49 :
La méthode Hollande est en marche , si Sapin ne répond pas aux injonctions de Bruxelles , c est sur, la cote d Hollande va remonter.
a écrit le 04/10/2014 à 8:45 :
Personne, à droite ou à gauche, ne croit à ce budget, mais il est demandé à Bruxelles de nous faire confiance...si cela passe, je crois que l'on n'a pas besoin de commissaires très doctes au niveau européen..
a écrit le 04/10/2014 à 7:15 :
Retirez d'urgence votre argent des banques et des contrats d'assurance vie. La faillite est imminente.
Réponse de le 04/10/2014 à 7:45 :
bnp banque prive c'est fait -59% es avoirs
a écrit le 04/10/2014 à 0:18 :
Comment peut on reprocher quoi que ce soit à l'UE à ce niveau? On prend des engagements et on ne les tient pas. Les mêmes qui gueulent contre l'UE sont ceux qui trouvaient scandaleux le comportement de la Grèce. Pour nos politiciens, un engagement c'est de la m.... il n'y a qu'à voir comme ils respectent leurs promesses électorales. Ca fait du bien de leur mettre le nez dedans, on voit à quel niveau on est tombé, et ce n'est pas l'UE qui nous a mis la, mais nous mêmes, avec notre.mode de vie au dessus de nos moyens et le délire du Père Noel étatique permanent vendu par les socialistes et à payer par nos petits enfants.
Réponse de le 04/10/2014 à 7:29 :
Pas de quoi être fier d'être français !!

On est représenté par des minables depuis 30 ans
Je refuse toujours de travailler avec des gens sans paroles et ca me réussi bien

Comment on peux penser revoter pour de tels menteurs?
Réponse de le 04/10/2014 à 9:40 :
Le pire..... c'est que l'on prend des engagements dont on avait pas besoin, que l'on paye pour que les autres nous obligent a les appliquer, et que l'on se ruine pour rien!
a écrit le 03/10/2014 à 23:45 :
Pas une publication depuis 20h36 : le modérateur roupille?
Réponse de le 04/10/2014 à 4:50 :
C'est l'heure de la prière...
a écrit le 03/10/2014 à 23:25 :
Mais il faut geler notre contribution à l’Europe ,ou la diviser par deux,les autres le font pourquoi pas nous et barozoo il faut lui supprimer sa retraite grassouillette ,il va aller chez les racketteurs recevoir sa récompense comme grand serviteur de l’impérialisme américain!
a écrit le 03/10/2014 à 23:12 :
Les observations de Bruxelles ont s'en torche le.....menton,et que l'atlantiste et francophobe barozoo dégage le plus vite possible !
a écrit le 03/10/2014 à 22:59 :
vite marine !
Réponse de le 04/10/2014 à 10:11 :
Pour un retour rapide a l'âge de pierre : c'est la meilleure solution !
a écrit le 03/10/2014 à 21:58 :
Alors là, on n'a jamais rien dit à la Grèce en son temps, et voilà que les européistes voudraient régler son compte à la France ? Trop forte la téléréalité de Bruxelles !
Réponse de le 03/10/2014 à 22:39 :
N'importe quoi, c'est l’Europe qui a imposer les réformes grecque ( qui porte leur fruits au passage). Il n'y a pas de règlement de compte, il y a juste des pays qui doivent être au niveau de leurs responsabilités.
a écrit le 03/10/2014 à 21:50 :
La France ridiculisée une fois de plus. Un pays à la dérive, en déclin et sans capitaine. Mosco fait le matamore maintenant. Il est passé de l'autre côté. Absence de dignité est la caractéristique de ces gens au gouvernement. C'est stupéfiant.
a écrit le 03/10/2014 à 20:52 :
La Commission sortante doit sortir......quand au grand yaka du Portugal qu'il se barre au zoo. Oui, elle est facile, mais ça soulage! Vivement la vague bleue marine que l'on quitte ce club de fous : Dans la commission nouvelle version nous aurons un roi du pétrole espagnol à la transition énergétique (et ce n'est pas une plaisanterie hélas.....)
a écrit le 03/10/2014 à 20:36 :
et on continue dans la médiocritée
Réponse de le 03/10/2014 à 20:53 :
Dans la médiocrité sans doute....
Réponse de le 03/10/2014 à 23:29 :
Ce n'est pas de la médiocrité c'est du mépris et de la lucidité et les donneur de leçons allez vous faire foutre le peuple français vous l'aurez toujours contre vous!
a écrit le 03/10/2014 à 20:29 :
Puisque le budget français ne convient pas à Bruxelles, à l'avenir je voterai FN.
Marre de Bruxelles et de leurs ploucocrates !!!
Réponse de le 03/10/2014 à 22:19 :
PAREIL !!
Réponse de le 03/10/2014 à 22:26 :
C'est sûr Bruxelles ne mettra plus son nez dans le budget de la France. Plus personne non plus, laissant la France à ses dérives mortifères.
Réponse de le 03/10/2014 à 23:39 :
et le budget français, il vous convient ? beati sunt qui pauperi ....
a écrit le 03/10/2014 à 20:25 :
Cette sévérité nouvelle est sûrement dûe à Moscovici…
a écrit le 03/10/2014 à 20:13 :
Et notre inverseur de courbe, il en pense quoi de ce budget qui sent le Sapin ?
a écrit le 03/10/2014 à 20:08 :
Qu'est ce qu'il fait encore là, celui là?
Réponse de le 03/10/2014 à 21:39 :
Sans trop s'arreter sur les chiffres, qui sont différents de ceux mediatises en France, ce qui exaspère Bruxelles c'est l'apparente incurie de Paris et ses zig-zag permanents qui nuisent à la crédibilité de la France et a la cohésion de la zone euro
En un mot, nos voisins européens n'aiment pas etre mis devant le fait accompli au mepris de règles imposées par la France elle-même
Les clowns ne sont pas toujours ceux que l'on vise à Bruxelles n'en deplaise aux adeptes du FN

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :