France : les embauches plongent au 3e trimestre, surtout dans le BTP

 |   |  238  mots
La baisse des déclarations d'embauche pour des contrats de plus d'un mois est plus prononcée dans les entreprises de moins de 20 salariés (-6,8%) que dans celles de 20 salariés et plus (-1,6%).
La baisse des déclarations d'embauche pour des contrats de plus d'un mois est plus prononcée dans les entreprises de moins de 20 salariés (-6,8%) que dans celles de 20 salariés et plus (-1,6%). (Crédits : reuters.com)
Les déclarations d'embauche pour des contrats de plus d'un mois, hors intérim, ont reculé de 3,9%. Celles en CDD de moins d'un mois ont baissé de 1,4%.

Après deux trimestres de répit, la baisse reprend. Les déclarations d'embauche pour des contrats de plus d'un mois, hors intérim, ont reculé de 3,9% au troisième trimestre, après une progression de 1,1 % le trimestre précédent, révèle l'Acoss, qui publie mercredi 22 octobre des chiffres provisoires.

Chute de plus de 9% dans la construction

La régression a concerné tant les embauches en CDD de plus d'un mois (-4,8%) que celles en CDI (-2,5%), précise l'organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale. Au total, l'Acoss a enregistré 1,68 million de déclarations de plus d'un mois, dont 728.000 en CDI (43%).

La baisse est plus prononcée dans les entreprises de moins de 20 salariés (-6,8%) que dans celles de 20 salariés et plus (-1,6%). Quant aux secteurs d'activité les plus touchés, les embauches plongent, pour le deuxième trimestre consécutif, dans la construction (-9,1%). Elles baissent également dans l'industrie (-6,4%) et dans le tertiaire (-2,7%).

-2,1% pour l'ensemble des embauches

Au troisième trimestre, les embauches en CDD de moins d'un mois, qui représentent sept embauches sur 10, ont aussi baissé, mais moins nettement (-1,4%). L'ensemble des embauches hors intérim a reculé de 2,1%.

Sur un an, les embauches de plus d'un mois sont aussi orientées à la baisse (-2,7%). Cette tendance s'observe quel que soit le type de contrat: -3,4% de CDI et -2,2 de CDD de plus d'un mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2014 à 15:54 :
Normal, on n'a plus d'immigrés qui veulent bosser pour 3 centimes dans le BTP. Les gens ne sont pas des esclaves.
a écrit le 23/10/2014 à 14:32 :
la pyramide de ponzi qu'est l'immo est entrain de faire Pshitttt...étant donné que nos boomers et politicards en sont gavés; je m'en réjouis !
a écrit le 23/10/2014 à 13:31 :
Le vrai problème de l'éonomie française réside dans ses entreprises qui privilégient l'enrichissement personnel des propriétaires et des actionnaires en se mettant sous le goulot des suventions étatiques sans oontrôle de l'utilisation des sommes reçues. Les directions et propriétaires d'entreprises en France privilégient leurs patrimoines avec l'argent public. Alors, le chômage....
a écrit le 23/10/2014 à 11:59 :
LES COLECTIVITES LOCAL ATTENDENT LEURS DOTATION DE L ETAT POUR FAIRE LEUR BUJET ET FAIRE LEURS PLAN DE DEVELOPEMENT DE CONTRUCTION ? DONC IL FAUT SAVOIR ATTENDRE ?ET ARETEZ LA SINITROSE ANBIANTE LAISON DU TEMPS AU TEMPS???
a écrit le 23/10/2014 à 8:27 :
Il suffit de regarder dans sa région les mises en redressement et liquidations judiciaires des entreprises du bâtiment petites où moyennes pour comprendre que rien ne va plus dans le secteur.. Les agences immobilières mettent elles aussi de plus en plus la clef sous le paillasson autre signe de la débâcle en cours de la filière immobilier dans sa totalité...
a écrit le 23/10/2014 à 7:30 :
les travailleurs detaches eux sont en plein boulot!!!!!
Réponse de le 24/10/2014 à 8:48 :
Qu'on fasse travailler les bourgeois dans le batiment au smic, on verra , ils sont les premiers à critiquer que des étrangers prennent le travail et les derniers à travailler.
a écrit le 22/10/2014 à 22:51 :
On dépense notre argent à ne rien produire! Il ne faut pas rêver, nous allons couler, couler, couler... glou glou glou
a écrit le 22/10/2014 à 21:58 :
Les capitalistes mondiaux ont voulu la crise : génial : ils l'ont.
a écrit le 22/10/2014 à 21:51 :
Combien de travailleurs sont au black et combien bénéficient de la "directive Bockenstein" ?
a écrit le 22/10/2014 à 20:40 :
solution baisser encore les charges, supprimer impôts sur les sociétés et diviser par 2 le smic
Réponse de le 22/10/2014 à 21:04 :
Très réaliste une division du smic par deux! Ainsi, un maçon ne pourra même pas louer un studio avec son salaire complet!
Autre solution : Faire plonger le coût du logement, on construira alors à tour de bras!
a écrit le 22/10/2014 à 19:45 :
il faut acheter français le plus possible c'est la seule solution pour faire baisser le chomage !
Réponse de le 23/10/2014 à 9:39 :
Tant que l'Etat investit tous ses deniers dans les fonctionnaires, la sécu bien généreuse, la politique de l'emploi gabégique, les régimes spéciaux etc., l'Etat n'aura pas les moyens d'investir ailleurs, là où le marché crée de l'emploi.
Construire français ne veut rien dire car la France n'a aucun moyen de vivre en autarcie. Maintenant aider un peu plus la production française en alignant les conditions de tout ceux qui travaillent en France est une voie de bon sens.
a écrit le 22/10/2014 à 18:53 :
ca etonne les experts? moi ca fait un an que je dis que le batiment va construire 250 000 logements et que ca va etre le bain de sang ( le pronostique est facile vu que ca a deja commence ' sans que les experts gouvernementaux le voient')
le retournement de veste recent ne va rien changer, sorry
a écrit le 22/10/2014 à 18:33 :
Un rapport du député UMP Guillaume Larrivé pointe des centaines d'individus dangereux dans les établissements pénitentiaires, sur un total estimé, selon lui, à «40.000 détenus de culture ou de religion musulmane».
a écrit le 22/10/2014 à 18:20 :
L'Etat et la Sécu emprunte non pas pour les équipements et infrastructures de nos enfants, mais emprunte pour ses dépenses quotidiennes. Cà ne peut pas durer : il faut réformer : ce que l'on ne fait pas, et donc redimensionner l'Etat Français dans la moyenne : 38% de dépenses publiques
Réponse de le 22/10/2014 à 18:42 :
Les Collectivités locales sot dans une folie dépensière depuis une vingtaine d'année. La décentralisation ne justifie qu'un tiers de cette envolée dépensière et fiscale
a écrit le 22/10/2014 à 18:03 :
Le BTP a été durant des décennies dopé aux aides gouvernementales, défisc, pouvoir d' achat délirant des boomers comparé aux générations suivantes, croissance achetée à crédit, pas de concurrence internationale etc etc...aujourd'hui tout ce qui faisait qu'ils
" planaient" a complètement disparu...et ça fait mal, un peu comme un toxicomane qui commence son sevrage....
Réponse de le 23/10/2014 à 11:53 :
C EST VRAIS??? A CREDIT???
a écrit le 22/10/2014 à 17:50 :
Les cadeaux aux entreprises françaises se suivent et leurs conséquences ne changent pas. Enrichissement des propriétaires et des actionnaires mais aucun signe d'amélioration sur le front de l'emploi. Sans contrôle efficace de la destination des fonds publics, les propriétaires et les actionnaires enrichissent leurs patrimoines personnels aux frais de l'Etat. Ni davantage d'investissements, ni plus d'emplois à attendre du Pacte dont seul l'Etat a signé la copie...quand au MEDEF et autres PMI -PME et ETI ???
Le vrai problème de l'économie française est la mauvaise qualité du management des entreprises françaises et des directions le plus souvent réfugiés dans des paradis fiscaux voisins. Le patronat s'abreuve au goulet des fonds publics et les salariés trinquent...
Réponse de le 22/10/2014 à 18:34 :
Les "cadeaux" aux entreprises? Pourtant elles sont fiscalement écrasées. Ensuite le management n'est pas bon? Pourquoi pas coller des fonctionnaires de gauche dans les directions !!! Si on n'embauche pas et si on délocalise c'est car l'état prédateur détruit la confiance et toute bonne volonté. Les patrons sont écœurés et rêvent de partir quand c'est possible. La messe est dite. Le socialisme c'est la fin. L'histoire le montre.
a écrit le 22/10/2014 à 17:48 :
Nous le constatons, Rebsamen ne travaille pas, Rebsamen n'a aucune utilité pour la France, Rebsamen ne fait absolument rien pour créer de l'emploi, peut être se prélasse t-il et fait la fête avec ses amis socialistes DSKasiens, Vallsiens, Macronien ...
Rebsamen a rien du tout
a écrit le 22/10/2014 à 17:34 :
parlez nous des allocations familiales de la onction publique .Elles sont intégrées au salaire et représentent un pourcentage du salaire . Plus tu gagnes lus tu touches !!!
Moins de béton c' est moins de paraboles ....
Réponse de le 22/10/2014 à 18:14 :
Coluche disait : plus tu plantes de fonctionnaires, plus il pousse de fonctionnaires, d'impots, et de chomeurs. Effectivement lorsque la puissance publique ponctionne 58% de la production totale de richesse, plus celà pèse sur les investisseurs, les pénalise, et crée du chomage et 10 millions de pauvres Officiellement
a écrit le 22/10/2014 à 17:25 :
Le bâtiment, pourtant l'un des rares secteurs non délocalisables, est en chute libre.
Ah, elles étaient belles les promesses de construire 500.000 logements par an... mais on a tout fait pour torpiller le secteur. La torpille s'appelait Duflot qui nous a pondu une loi conforme à la maxime "il y deux moyens de détruire le bâtiment ; le bombardement et le blocage des loyers"...
Et comme ça ne suffisait pas, en encourage à partir en massacrant d'impôts ceux qui avaient encore les moyens d'investir.
Cela fait un moment que je me demande comment les socialistes auraient pu faire pire... mais j'ai pas encore trouvé.
Réponse de le 22/10/2014 à 17:38 :
Vous avez tout dit : c'est très exactement celà. Ajoutons l'instabilité permanente de la Loi, des "normes" toujours plus nombreuses. Une Fiscalité en Taxe Foncière Insupportable, et qui va aler jusqu'à quadrupler, juste après présidentielles et législatives : révision des bases entrant en application. C.S.G de 15.5% sur les Loyers en plus de l'I.R et T.F
Réponse de le 22/10/2014 à 23:02 :
@incredule50 : vous vous trompez ils peuvent faire pire par exemple prélevez 10 % sur tous les dépôts bancaires ..enfin presque tous pour respecter la règle de justice fiscale .Ils regorgent d idées de taxation comme la taxe " loyer fictif " pour les propriétaires ..
Réponse de le 23/10/2014 à 4:54 :
L'immobilier est une enorme niche fiscale. Le seul problème est le prix gonfle par les aides fiscales. Quant a la taxe foncière, elle est minuscule de nos jours car calcule sur des valeurs locatives d'il y a 40ans.
a écrit le 22/10/2014 à 17:16 :
et combien en plus pour la fonction publique ?
Réponse de le 22/10/2014 à 18:31 :
Et les Régimes Spéciaux de Retraite "autonomes" qui sont dispensés de prendre leurs mesures de redressement en Interne. La Branche Retraite de la Sécu nous prive et allonge notre durée de cotisation, en les Subventionnant à hauteur de 8 milliards d'euros par an. Nous nous ruinons rien que pour eux : le régime général serait excédentaire
a écrit le 22/10/2014 à 17:06 :
Puisqu'on vous dit que la reprise est là !
Réponse de le 22/10/2014 à 18:47 :
Ouai ! et même que l'Europe est là pour nous protéger... Le dumping social, c'est bien. Le dumping fiscal, c'est mal...
a écrit le 22/10/2014 à 16:58 :
vont nous expliquer que c' est la faute des chômeurs si il y en a .. des chômeurs !
a écrit le 22/10/2014 à 16:30 :
Ah ben pour juste un mois ou moins de boulot au smic l'intérêt de toutes les parties est devenu de ne pas déclarer ! rire ! pas étonnant que le record soit toujours détenu dans le bâtiment.
a écrit le 22/10/2014 à 15:05 :
Bien ! Quand va-t-on cesser ce délire collectif concernant le plein-emploi comme état de bonheur total ?
Réponse de le 22/10/2014 à 15:46 :
je ne sais pas si le plein emploi est un délire collectif, mais ce que je sais, c'est que l'emploi est un "mal" nécessaire pour tout unn chacun...... et 6 millions de chômeurs dans un pays qui compte 16 millions de salariés dans le privé..... c'est très très loin du plein emploi.......

dernier point.. si vous pensez que le plein emploi n'est pas un objectif..... alors assumez de gagner votre vie grâce à ceux qui n'ont pas de boulot, et pas seulement du fait de votre mérite personnel......
Réponse de le 22/10/2014 à 19:16 :
Oh ça ne me concerne pas tellement, j'ai le malheur de travailler. Mon commentaire - ironique - soulignait juste le fait qu'accroître la productivité, cause première de pertes d'emploi, ne devrait pas être considérée comme aussi dramatique. C'est plutôt une chance, de se débarrasser des boulots chiants, par exemple.

Le mois dernier j'ai appris que Macdo commençait à s'équiper de machines à fabriquer les burgers aux USA. C'est plutôt une bonne chose, ce genre d'emploi n'apportant strictement rien à l'individu à part du fric contre l'abrutissement 8h par jour.

En quelque sorte, déplorer les pertes d'emploi c'est déplorer le progrès. Ce qui est déplorable, c'est plutôt notre incapacité à accepter que la nécessité du travail devient chaque année de plus en plus relative.
Réponse de le 22/10/2014 à 22:19 :
Quels sont les sources de revenu dans ce cas ?
Réponse de le 23/10/2014 à 0:34 :
aucune c'est la fin du travail de masse, ceux qui n'en ont pas ne pourront vivre correctement ou seront abandonnés par ceux qui en ont encore un, avant que leur tour ne vienne aussi ;)
Réponse de le 23/10/2014 à 2:05 :
"Le mois dernier j'ai appris que Macdo commençait à s'équiper de machines à fabriquer les burgers aux USA. C'est plutôt une bonne chose, ce genre d'emploi n'apportant strictement rien à l'individu à part du fric contre l'abrutissement 8h par jour."

C'est clair que les chômeurs ne s'abrutissement pas dans l'oisiveté. Vous insinuez qu'il existerait des "sous-métiers"... et pourtant la main d'oeuvre humaine même peu qualifié est beaucoup plus efficace en période de faible demande car nécessitant un moindre investissement. Le travail n'a jamais eu pour fonction première l'épanouissement des salariés mais plutôt la création de valeur ajoutée à partager. C'est un mal nécessaire à la survie de l'homme.
Réponse de le 26/10/2014 à 17:07 :
Faux, l'homme a toujours, comme les autres animaux, chassé et cueilli ce que la nature lui a donné comme cadeau...jusqu'au jour où il a inventé la domestication et la destruction de la nature. Le travail n'est pas naturel, c'est une invention de l'homme pour exploiter l'homme. Et aujourd'hui plus que jamais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :