Le salaire moyen annuel à l'embauche d'un jeune cadre s'élève à 28.700 euros

 |   |  513  mots
63% des jeunes diplomé Bac+5 sont en emploi un an après la fin de leurs études.
63% des jeunes diplomé Bac+5 sont en emploi un an après la fin de leurs études. (Crédits : Reuters)
63% des jeunes diplômés Bac+5 sont en emploi un an après l'obtention de leur diplôme, selon une étude de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Le salaire annuel brut moyen s'élève à 28.700 euros.

63% des jeunes diplômés de niveau Bac+5 ayant terminé leurs études en 2013 avaient trouvé un emploi dans l'année qui a suivi. Soit un taux absolument identique à celui de la promotion 2012... mais inférieur de 7 points à celui de la promotion 2011. La crise est passée par là. Comme chaque année, l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) réalise une enquête auprès de 4.500 jeunes diplômés pour mesurer leur degré d'insertion dans le marché du travail. Les données de l'année 2013 indiquent que, si la situation s'est tendue depuis 2012, pour autant, elle ne s'aggrave pas en 2013.

Le salaire annuel médian des jeunes diplômés s'élève à 29.400 euros bruts

Ainsi, pour l'ensemble des jeunes diplômés Bac+5 et plus en emploi, le salaire médian (une moitié au-dessus, l'autre au-dessous) annuel à l'embauche s'établit à 29.400 euros bruts et le salaire moyen à 28.700 euros bruts. Bien entendu, ce salaire moyen brut varie en fonction des études suivies. Il va de 31.700 euros pour les titulaires d'un diplôme en « sciences technologiques » à 19.000 euros pour ceux qui ont suivi des études en "sciences humaines".

Seuls 37.000 jeunes cadres recrutés en 2013

Pourtant, le contexte dans lequel les jeunes issus de l'enseignement supérieur ont dû rechercher leur premier emploi s'est révélé difficile. Ainsi, sur un total de 163.000 cadres recrutés en 2013, seuls 37.000 étaient des jeunes diplômés, les entreprises leur préférant des cadres avec déjà une première expérience. Le mouvement ne devrait d'ailleurs guère s'arranger puisque, en 2014, selon l'Apec, les entreprises songent à ne recruter qu'entre 33.600 et 38.100 jeunes diplômés.

Bien entendu, la plus ou moins grande facilité qu'ont ces jeunes à obtenir un emploi varie en fonction du diplôme. Ainsi, les jeunes issus d'une école de commerce et les jeunes ingénieurs s'en sortent le mieux avec un taux d'emploi de 69%. En revanche, les titulaires d'un master universitaire ou d'un doctorat ne se sont insérés que pour respectivement 58% et 56% d'entre eux.


77% des jeunes ayant suivi des études commerciales ont un métier

Si l'on entre davantage dans le détail, les jeunes ayant fait des études touchant au « commercial » sont 77% à avoir trouvé un travail, un taux qui monte à 85% pour ceux ayant suivi une formation dans l'informatique et à 83% pour les jeunes qui ont suivi des études de pharmacie. En revanche, les jeunes qui ont fait des études en sociologie ou philosophie ne sont que 38% à être en poste. Curieusement, ce taux descend même à 37% pour les jeunes ayant suivi des études de... biologie.

L'Apec s'est aussi penchée sur les principales fonctions occupées par les jeunes diplômés en emploi. Sans surprise, ils sont 20% à travailler sur des fonction liées au « commercial et au marketing », et 17% sur celles concernant « les études, la recherche et le développement ». Viennent ensuite, avec 16%, les métiers concernant la « gestion, finance et administration ».

A noter que 59% des jeunes ayant un travail ont obtenu un CDI, et que 8 jeunes sur 10 travaillent dans le privé. 63% ont décroché un emploi dans les « services », et 24% dans « l'industrie ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2017 à 13:16 :
Bonjour,

je tiens à dire que ces salaires sont vraiment lamentables, il faudrait au moins le double.
a écrit le 01/10/2014 à 17:43 :
Quand on tient compte qu'il s'agit d'un salaire brut et non d'un salaire net (environ 20 % à retrancher), il s'agit d'un salaire environ 2 fois inférieur à celui d'un plombier ou d'un électricien....
Mais vu ce que cela coûte de faire appel à un plombier ou à un électricien....
Réponse de le 05/10/2014 à 12:15 :
toutes ces remarques sont le reflet du système français. Ouvrez les yeux et regardez ce qui se passe à l'étranger dans n'importe quel autre pays. Un diplôme ne veut plus rien dire. Les entreprises achètent vos capacités et votre personnalité, pas votre diplôme.
a écrit le 01/10/2014 à 17:14 :
A commencer par les "instits", pardon les professeurs des écoles. Bac + 5 eux aussi, ils démarrent à 24000€ bruts.

Au bout de 10 ans, les instits touchent 26000€. Bref, les cadres n'ont pas à se plaindre, ils sont largement assez payés pour démarrer.
Réponse de le 01/10/2014 à 19:52 :
Les cadres n'ont pas autant de vacances et n'ont pas la sécurité de l'emploi.
Ils ne sont pas non plus aux 35h!
Mais 24000 pour un bac +5, c'est vrai que ce n’est pas beaucoup
Réponse de le 10/10/2014 à 23:48 :
Mon épouse est BAC + 5 et est ingé informaticien. Durant les semaines de travail en tant qu'ingé informaticien, elle rentrait à 19h et ne travaillait pas les WE. Maintenant qu'elle est professeur des écoles, elle rentre toujours à 19h (!) et a des préparations à faire le soir et le WE.... Elle a 5 niveaux (du CP au CM2) dans sa classe....
Donc ok pour les vacances, mais les semaines de travail sont denses !
Réponse de le 19/12/2014 à 17:28 :
19h...

C'est mignon
Réponse de le 23/12/2014 à 14:34 :
19h...

Devenez cadre. Travaillez jusqu'à 23h sans être payer pour les heures supplémentaires. Prenez une semaine de congés afin d’éviter une dépression et on parlera de semaines denses !
a écrit le 01/10/2014 à 17:07 :
Cadre ne veut plus dire grand chose.
a écrit le 01/10/2014 à 12:40 :
Le pays a besoin de créateurs/innovateurs capables de créer des entreprises et des emplois, pas de bac + je ne sais trop quoi, chefaillons derrière la pointeuse !!!
Réponse de le 01/10/2014 à 16:59 :
C'est pour ça que notre pays a mis en place des lourdeurs administratives très dissuasives pour la majorité des créateurs/innovateurs qui pouraient avoir envie de se lancer.
a écrit le 01/10/2014 à 10:34 :
Eh oui, on comprend mieux pourquoi la fusion ARRCO/AGIRC est devenu indispensable: le plafond sécu au 1er janvier 2014 étant à 39.000€ tous ces jeunes diplômés ne cotisent pas à l'AGIRC (retraite cadre) et les caisses se vident.
a écrit le 01/10/2014 à 9:40 :
ce salaire me parait même élevé. J'ai passé quelques entretiens récemment (master, 5 ans expérience) et j'ai tout simplement halluciné pour les salaires proposés (souvent 28K euros en fixe). Résultat des courses: je vais travailler à Londres, avec un salaire beaucoup plus élevé
Réponse de le 01/10/2014 à 13:01 :
@bravolafrance: et n'oublies pas de rembourser tes études parce que critiquer un système dont on a bien profité me semble abject :-)
Réponse de le 01/10/2014 à 14:17 :
5 ans d'expérience et Bac+ 5 seulement 28 K€ brut, dans quel domaine? C'est le salaire d'embauche d'un jeune dip à bac+3...
Réponse de le 01/10/2014 à 14:17 :
5 ans d'expérience et Bac+ 5 seulement 28 K€ brut, dans quel domaine? C'est le salaire d'embauche d'un jeune dip à bac+3...
Réponse de le 01/10/2014 à 17:07 :
mon doçmaine: commercial dans l'IT, ce sont surtout les SSII qui proposent ce type de salaire (je suis à lyon) avec un variable atteignant 10 KE

Il y a énormément de candidats donc les entreprises en profitent, c'est simple.

@ Patrick: j'en ai pas profité tant que ca, puis j'en ai payé des impots...
a écrit le 01/10/2014 à 9:32 :
Bonjour,

Pourquoi on parle toujours des cadres?

Un employer en bac +3 touche en moyenne que 22000€ brut soit 1400€ net par mois sur 12 mois.

Un cadre a une évolution de carrière et de salaire assurée par les conventions collective et cotise pour des caisses de retraite cadre. Certes il ne peut pas prendre ses 5 semaines de congés annuel mais il a le mérite de travailler et pour un salaire honnête.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:57 :
Ton salaire "honnête" permet tout juste de louer un studio sur Paris. La plupart du temps, on leur confie et les maintient dans des tâches qui pourraient être effectuées par des bac +3 ce qui a tendance à démotiver et faire baisser le salaire de tous (cadres et autres).
Réponse de le 01/10/2014 à 18:02 :
non non 30000 € ce n'est pas un salaire honnête. surtout lorsque l'on voit des junior payer a 100 € la journée et revendu par des SSII a 700 € ....
Il faut arreter un peu là ... Le salaire des ingé n'a pas augmenter depuis 30
a écrit le 01/10/2014 à 9:25 :
Prenons cette base 28.700 € annuel , ce qui fait 2200 € sur 13 mois soit 1655 € net par mois. Enlevons les impôts il reste dans les 1400€. Pour un cadre, je trouve ça vraiment peu par rapport à la charge de travail que l'on peut avoir et les études que certains ont fait et beaucoup ont un prêt à rembourser pour les études. Il ne faut pas s'étonner que plus de 60% de ma promotion soit partie à l'étranger.
Réponse de le 01/10/2014 à 10:48 :
Entièrement d'accord avec ce commentaire ! Quand on voit un jeune cadre faire dans 45h par semaine en moyenne, avec un travail à responsabilité, je trouve ça vraiment peu encourageant à faire des études...
Réponse de le 01/10/2014 à 11:16 :
Moi c'est simple je suis passé parti à l'étranger. J'ai retenté des entretiens en France mais c'était ridicule. On te demande une experience pas possible et on te propose un salaire ridicule et à la fin faut encore dire 10 fois merci ben moi j'ai dit non merci. Quand on a de l'expérience et que même en descendant son salaire de 20% en brut en 30 % en net , le recruteur te dit mais vous êtes pas dans les grilles de salaire, moi je dis c'est du foutage de gueule. Pour le poste que je convoitise , on demandait 3 ans d'expérience avant la crise et les salaires étaient corrects, maintenant pour le même poste on demande entre 5 et 8 ans d'expérience pour 15% de salaire en moins et le nombre de candidats est pléthorique.
Réponse de le 01/10/2014 à 17:09 :
Je suis d'accord avec 69moselle. J'ai fait pas mal d'entretiens et les salaires sont juste... très bas en France. Du coup, je me barre en Angleterre
Réponse de le 18/10/2014 à 22:18 :
Bonne chance en Angleterre. Vous n'avez pas bien calcule. Enfin
ca vous fera de l'experience, bonne ou mauvaise !!!!!. Cout de la
vie, manque de services sociaux etc.....
a écrit le 01/10/2014 à 7:31 :
C clair, en plus au bout de 25 ans, le prof sera peut être sorti d'une zone de non droit où même la police n'y va plus?? Respect pour les derniers volontaires, paix à leur âme!!!
a écrit le 01/10/2014 à 7:04 :
Après 25 ans de carrière un prof à bac+5 touche moins ...l'education nationale n'est pas prête de trouver des enseignants
Réponse de le 01/10/2014 à 7:33 :
le temps de travail n est tout à fait le même!!!!! pas de vacances un jour sur deux!!!
Réponse de le 01/10/2014 à 7:41 :
vos horaires et vos vacances vous laissent le temps de travailler dans le secteur privé
Réponse de le 01/10/2014 à 8:02 :
28300 brut équivaut à un salaire mensuel net de 1850 net.
Le salaire d'un prof en fin de carrière est de 2600 à 3000 net ...
Réponse de le 01/10/2014 à 8:13 :
Pour info, les enseignants français en fin de carrière sont les mieux payés d'Europe. En revanche, ce sont les jeunes profs qui sont mal payés en France.
Et il y a des vacances, et la possibilité de donner des cours particuliers. J'en connais qui s'en accommode très bien.
Réponse de le 01/10/2014 à 8:16 :
C'est le problems avec les fonctionnaires... Ils ont toujours pas compris qu'il fallait cotiser pour la protection social et que les salaires du privé sont toujours donner brut.
Réponse de le 01/10/2014 à 8:34 :
Personnellement vues les conditions et malgré les vacances je ne ferai pas profs.
Vous qui les critiquer je vous rappelle qu'ils éduquent vos enfants et je vous demande: "pourquoi vous ne prenez pas la place "
Réponse de le 01/10/2014 à 8:52 :
un prof a un salaire de cadre milieu de carriere ... a temps partiel... fat pas oublier qu'ils ont 2 mois de vacances en ete, 15 jours a la toussaint 15 jours a noel 15 jours en fevrier et 15 jours a paques ( jours de greve non compris!) contre 5 semaines pour un cadre.......... pour le temps de travail, c'est 25 heures/ sem au lieu des 35... si on recalcule, le chiffre sera plus juste
Réponse de le 01/10/2014 à 9:34 :
Bein d'un autre côté c'est pas non plus les fonctionnaires qui coûtent le plus cher en allocations chômage, RSA, CMU, etc....
Arrêtez de croire que si il n'y avait pas de fonctionnaire il n'y aurait plus de dettes en France, il y a 15 ans il y avait 30% de fonctionnaires en plus qu'aujourd'hui et pourtant il y avait 1.5 million de chômeurs en moins...
Réponse de le 01/10/2014 à 10:42 :
ceux qui envient le sort des professeurs peuvent y aller et voir ce que c'est concrètement. Il y a des places vacantes après chaque concours
Réponse de le 01/10/2014 à 11:17 :
25h/sem pour les profs?? Comptez plutot 40-45h avec la préparation des cours.
Réponse de le 01/10/2014 à 12:34 :
Vous avez faux : les profs (comme les fonctionnaires) coutent une fortune en retraite, qui excedent tres largement les couts de chomage, RSU, CMU. D'apres le COR, il faut une "cotisation fictive patronale" de 73% du revenu du fonctionnaire pour pretendre a l "equilibre" des pensions d'Etat. En d'autre terme alors que la part Patronale normale est de 16% dans le prive elle est presque 5 fois plus haute pour les fonctionnaires car leurs retraites sont disproportionnees par rapport a leurs cotisations. Et bien sur ce revenu cache est net d'impot. Alors qu'un cadre qui "epargne pour sa retraite" est taxe sur ce complement lorsqu'il le constitue.
Les profs feraient bien de reintegrer ces +57% (73%-16%) dans leurs revenus lorsqu'il se comparent a un cadre moyen.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:54 :
+1
Réponse de le 02/01/2015 à 13:54 :
mauvais raisonnement/ si on baisse le nombre de fonctionnaires il est normal que les cotisations diminuent et deviennent alors insuffisantes pour payer les retraites...
a écrit le 01/10/2014 à 6:58 :
ça s'explique par la main-mise des médecins sur la biologie, qui préfèrent l'entre-soi, tels les ingénieurs, à la diversité des parcours et des idées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :