Écotaxe : les 130 douaniers resteront à Metz et ne seront pas réaffectés

 |   |  279  mots
Il n'est pas envisagé d'affecter des douaniers à des missions non-douanières, a précisé Michel Sapin auprès de l'AFP.
"Il n'est pas envisagé d'affecter des douaniers à des missions non-douanières", a précisé Michel Sapin auprès de l'AFP. (Crédits : reuters.com)
Le ministre des Finances Michel Sapin a écarte l'"idée" du ministre du Travail François Rebsamen. L'État va maintenir "un service des douanes à caractère national et pérenne" à Metz

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a écarté mardi 28 octobre la possibilité de réaffecter les 130 douaniers prévus pour l'écotaxe au contrôle des travailleurs détachés, une idée avancée la veille par le ministre du Travail François Rebsamen.

Michel Sapin a fait savoir que le ministère des Finances, dont dépendent les douanes, entendait respecter l'engagement pris lundi par le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert de maintenir "un service des douanes à caractère national et pérenne" à Metz, où sont basés ces douaniers initialement dédiés à l'application de l'écotaxe.

Une "idée" soumise à un arbitrage

Mardi matin, le cabinet du ministre du Travail avait expliqué à l'AFP qu'il s'agissait pour le moment d'une "idée" du ministre François Rebsamen, qui sera soumise prochainement à un arbitrage du ministre des Finances Michel Sapin et du secrétaire d'État au Budget Christian Eckert.

Damien Leroux de la CFDT Finances avait protesté contre "cette annonce incompréhensible". Ajoutant : "On a assuré aux douaniers qu'il ne seraient pas mutés d'office et envoyés à l'autre bout de la France."

Réaffectés à la lutte contre le travail illégal

Le député PS Gilles Savary avait assuré lundi à l'AFP que le ministère du Travail espérait "récupérer" les 130 douaniers basés à Metz. Ils pourraient être réaffectés à la lutte contre le travail illégal, dans le cadre des mesures renforçant le contrôle des travailleurs détachés annoncées par le ministre du Travail lundi 27 octobre.

     | Lire Quelles sont les nouvelles formes de fraudes aux cotisations sociales ?

Article publié à 15h50, mis à jour à 17h50.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2014 à 18:10 :
Retrouvons nos frontieres et sortons de l'union europeenne des escrocs
a écrit le 28/10/2014 à 17:33 :
Perso je serais douanier et on me propose un taf aux sables d'Olonne, à la rochelle à Biarritz à toulon, je quitte vite fait ce coin sinistre ou l'hiver dure dix mois le reste du temps il fait beau.
a écrit le 28/10/2014 à 17:30 :
Donc on n'aura pas les recettes mais on va conserver les dépenses ? C'est "socialement normal" de chercher à recaser les douaniers, mais leurs postes doivent être supprimés s'ils n'ont plus d'utilité et ne sont plus financés. Comment veut-on en finir avec la dette et le déficit si on ne tire jamais les conséquences des décisions qui sont prises ?
a écrit le 28/10/2014 à 16:27 :
Oh !!!
mais il a raison ce monsieur de la cfdt on va pas obliger les douaniers a déménager c'est lamentable ?!!

Petit fonctionnaire privilégié qui profite de la bête depuis bien longtemps

On pourrait les licencier et ces syndicalistes extrémiste aussi
Réponse de le 28/10/2014 à 17:24 :
on a besoin de monde à CALAIS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :