"Les choix politiques de Hollande et Valls ont tourné le dos à la gauche" (Pierre Laurent, PCF)

 |   |  260  mots
Le sénateur de Paris veut sortir de l'ornière en inventant un nouveau mode de développement pour la France.
Le sénateur de Paris veut "sortir de l'ornière en inventant un nouveau mode de développement pour la France". (Crédits : Reuters)
Devant plus de 800 délégués communistes, le secrétaire général du parti Pierre Laurent a appelé à la construction d'une alternative au duo plaidant l'austérité, formé par le président de la République François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls.

Un refus net de l'austérité. "Manuel Valls n'est pas et ne sera jamais le Premier ministre de la gauche", a déclaré dimanche 9 novembre Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français (PCF), lors de son discours de clôture de la conférence nationale du parti.

"Les choix politiques de Hollande et Valls ont tourné le dos à la gauche, en visant sa recomposition, voire sa décomposition."

Plaidant devant plus de 800 délégués communistes pour "la construction d'une alternative qui vise le pouvoir", il ajoute que "chaque jour qui passe nous rapproche les uns des autres. Si on est socialiste, il faudrait être totalement suicidaire pour ne pas bouger un cil". Un message qui s'adresse aussi bien aux "amis frondeurs, écologistes, ou tout simplement socialistes affligés", comme il l'avait déjà expliqué samedi.

"Nationalisation des autoroutes" et "impôt éthique" au programme

Face à "l'échec historique du pouvoir socialiste", le sénateur de Paris veut "sortir de l'ornière en inventant un nouveau mode de développement pour la France". Parmi ses propositions de réforme figurent une "nationalisation des autoroutes", "une nouvelle loi bancaire", "un impôt éthique" avec une baisse de la TVA et une imposition des revenus spéculatifs, sans oublier la "hausse des salaires".

En réponse à la semaine de mobilisation des chefs d'entreprise à laquelle le Medef appelle du 1er au 8 décembre, Pierre Laurent propose "une contre-semaine d'action, arguments contre arguments", avec notamment des questions portant sur "l'argent du CICE" ou encore le "crédit impôt recherche".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2014 à 13:37 :
Ce parti de criminels à encore pignon sur rue !
a écrit le 11/11/2014 à 18:50 :
Ce qui reste de la gauche, c'est l'entraide directe entre personnes physiques. Nul besoin de l'entreprise pour organiser cette entraide car l'entreprise a déjà bien assez à tacher de survivre dans l'économie de marché...
a écrit le 10/11/2014 à 20:18 :
Pour leur tourner le dos, il aurait fallu qu'ils soient de gauche...
a écrit le 10/11/2014 à 19:19 :
Les communistes français continuent de fumer la vieille moquette de Lénine, ils sont toujours pas compris pourquoi ils sont chuté dans les élections depuis la fin des années 80 ?

Du populisme pour espérer de gagner quelque voix aux prochaines élections ?
a écrit le 10/11/2014 à 16:13 :
LA GAUCHE N' EXISTE PAS ...Les hiérarchies sociales ( sauf à de rares exceptions ) s'établissent toujours à partir des mêmes postulats et sur les mêmes privilèges ...Et aucun parti politique en France n' a jamais eu pour objectif de les remettre en cause ... Alors la gauche bobos et autres pseudo - amoureux d' une justice sociale ... Zéro ! A titre d' exemple qui remet en cause le système d' accès à l' enseignement ? ( ... ) Qui se révolte contre la condition faites aux plus pauvres et qui prend parti pour les plus jeunes laissés sur le " bord du chemin " ? Et qui n' a de cesse de mettre en avant son " mérite " lorsqu' il s' agit de justifier sa situation et ses privilèges ? Alors la gauche; oui mais ...
a écrit le 10/11/2014 à 15:09 :
Chiche : hausse du pouvoir d'achat avec baisse de TVA et salaire net = salaire brut+charges P. Ca suppose un Etat frugal et que chacun se prenne en charge. Les cocos sont devenu capitalistes?
a écrit le 10/11/2014 à 13:53 :
Où est l'info ?
Depuis 1983 il n'y a plus de socialisme social....
Mettez vos notes à jour, vous avez plus de 30 ans de retard !
a écrit le 10/11/2014 à 13:43 :
Alors pourquoi continuez à faire partie de cette majorité ?
a écrit le 10/11/2014 à 12:20 :
Le communisme et ses vieilles lunes... 100 ans de retard! Complètement hors circuit. Nationalisation des autoroutes, avec quel argent? Hausses des salaires: qui va payer?
Bref, toujours à côté de leur pompes, et dire qu'il y a encore des imbéciles qui y croient!
Enfin, heureusement de moins en moins!
a écrit le 10/11/2014 à 11:39 :
C'est le seul "mérite" qu'on pourrait leur reconnaître.
a écrit le 10/11/2014 à 11:17 :
Quand no syndicats irresponsables et immatures comprendront ils qu'une économie n'est florissante QUE QUAND LES ENTREPRISES et INDUSTRIES PERFORMENT ????? Ce sont eux les pourvoyeurs d'emploi !!! Bornés, incompétents et contre productifs........
a écrit le 10/11/2014 à 10:32 :
Ils ont tourné le dos au COMMUNISME BOLCHEVIQUE, assurément.
25 ans après la chute du Mur de Berlin et dans la foulée la fin de l'U.R.S..S parti frère du PCF Nous devrions avoir honte comme Français de traîner les idéaux bolcheviques des communistes qui ont disparu du reste de l'U.E. sauf bien sûr en France.
a écrit le 10/11/2014 à 10:00 :
POUR MOI IL RESTES DEUX SOLUTION PART CES TEMPTS DE CRISE DIMINUEZ LE TEMPS DE TRAVAIL ? AUGMENTEZ LE SMIC ET LE POUVOIR D ACHAT???
a écrit le 10/11/2014 à 9:41 :
Hollande et Valls (et surtout le 2nd) voient comment est le monde et non vivent et rêvent d'idéaux utopistes et démagogiques qu'on a le droit d'avoir quand on ne gouverne pas !
C'est pour cela qu'ils ont infléchi - mais pas assez -les belles idées théoriques qui coulent le pays de ces philosophies politiques qui, agréables à lire, ne tiennent plus la route.
a écrit le 10/11/2014 à 8:46 :
vous croyer qu' un homme recrute a la sortie de l'ena
peut etre un homme de conviction ne est influence a droite
devenus menteur et entoure de gens de droite
c'est l'usurpateur ou la manipulation du sociaisme bolchevique
pour interet personnel
Réponse de le 10/11/2014 à 11:52 :
Le petit père des peuples avait magnifiquement tourné le système à son avantage personnel...
a écrit le 10/11/2014 à 8:41 :
Bof, il y a longtemps que nous avons une voiture d'auto école à double commande en France,gauche où droite ils s'empiffrent sur notre dos sans aucun souci de l'intérêt général!
a écrit le 10/11/2014 à 8:40 :
L'alternative existe dans le champ politique mais elle n'est ni à gauche ni à droite et elle explique pourquoi il faut sortir de l'Europe pour avancer, c'est l'UPR de François ASSELINEAU. Et parce qu'on peut rien changer ni au destin européen ni au destin de la France dans une Europe qui n'appartient pas aux européens..
a écrit le 10/11/2014 à 7:14 :
parlons en de la gauche, elle a ruiné tous les efforts et les espoirs que nous avions dans l'évolution de notre société. Avec l'appui de tous ces syndicats ultra révolutionnaires, nostalgiques de la lutte des classes, ils cassent et détruisent systématiquement leurs outils de travail
a écrit le 10/11/2014 à 0:23 :
La gauche, qu'est ce que c'est ? C'est vraiment inadapté et pittoresque de nos jours. Il y a longtemps que j ai tourné le dos à la gauche et j'en suis heureux.
a écrit le 09/11/2014 à 20:53 :
La "gauche" de Laurent ou Mélenchon tourne le dos à la réalité, alors tourner le dos à cette gauche là, c'est salutaire.
Réponse de le 10/11/2014 à 16:15 :
Tout à fait mais à vrai dire " nous " n' attendons rien de ces gens là ...
a écrit le 09/11/2014 à 20:18 :
Mr. Lautent, quand l´austerite s´appliquera aux employes de la Poste, de la SNCF, de la RATP, EDF-GDF, lÉducation Nationale et les fonctionnaires de toute sorte, faites moi signe! Pour le moment elle s´applique a ceux qui vous donnent a manger, c.a.d. le secteur prive.
Réponse de le 09/11/2014 à 21:51 :
Si seulement vous aviez raison!
Réponse de le 09/11/2014 à 23:59 :
Allez voir en Espagne en Italie et en Grèce pour comprendre ce que signifie des efforts demandés aux fonctionnaires.
Pour l'instant, aucun effort n'a été demandé aux fonctionnaires ni même aux retraités qui sont les chouchous de ce gouvernement
Réponse de le 10/11/2014 à 18:06 :
@ Moi fonctionnaire: Si seulement vous aussi aviez raison!
Réponse de le 11/11/2014 à 18:45 :
@Kazbo : je ne vois pas trop la différence entre les entreprises que vous citez et l'économie privée...A vrai dire si on payait d'ailleurs normalement les services publics il n'y aurait aucune différence avec les autres services...Chaque service livré doit "nourrir" ceux qui le procurent...
a écrit le 09/11/2014 à 20:15 :
Trop de communistes chez les élus, par rapports aux électeurs du même bord !
Des restes des années 40, vivement qu'on en soit débarrassés . Le capitalisme ça pue souvent, mais pour l'instant on ne trouve pas mieux. La démocratie directe ou participative ou à direction collégiale sont des pistes à explorer, de mon point de vue bien sur !
Réponse de le 09/11/2014 à 21:53 :
On pourrait aussi imposer que 5 ans de ministre ou président et 10 ans max aux assemblés et sénat pour une vie complète.
Réponse de le 26/11/2014 à 12:41 :
Ce sont leur derniers baroul d'honneur .
Ils nesont plus ecoutes depuis 30ans
leur sempiternel discour n'a pas évolue depuis 30 ans ;
Ils n'avaient rie, compris au siecle precedent , ils ne comrennen pas plus le XXi eme siecle
a écrit le 09/11/2014 à 19:38 :
il faut en finir avec le communisme et le socialisme et leurs apparatchiks irresponsables. Le mur de Berlin est tombé, hein au cas où tu ne serais pas au courant comme dans le film que t'as pas vu Good Bye Lénine, moi je dis Good Bye Laurent, Aubry Duflot, Mélanchon et tous ces gens, oust qu'ils s'en aillent tous.
Réponse de le 09/11/2014 à 21:58 :
Ils sont comme les vert, l'UMP, le FN et tous les autres partie, il n'ont du PS que le nom...
Réponse de le 10/11/2014 à 16:17 :
Exact !
a écrit le 09/11/2014 à 19:31 :
Chiche alors pour l'Alternative c'est maintenant" et pour que le Maintenant ne ressemble pas à celui de Hollande je propose un programme concret:
Autrement…
Comme les riches refusent que l’on touche à leur vie indécente alors faisons payer la classe moyenne et les pauvres (hausses des prix et/ou taxes du Gaz, timbres, redevance TV, diesel…)
Comme il est hors de question de toucher aux taux de rendement des actionnaires et de rentabilité du capital financier ainsi qu’à celui des pensionnaires (détenteurs des fonds de pension) alors prolongeons le temps de travail, dégraissons et supprimons des postes de fonctionnaires, augmentons le taux de TVA et bloquons ou baissons les bas salaires ainsi que ceux des fonctionnaires…
Comme il n’est pas question de s’attaquer aux difficultés de vie des gens modestes : de lutter contre le chômage, de mettre un terme à la pauvreté et à la misère ( un français /cinq trouve des difficultés à payer ses factures GDF/EDF…) alors occupons les citoyens avec le terrorisme et soumettons-les par la peur pour mieux leur faire avaler le coût et les conséquences de la guerre ainsi que les séries de lois liberticides et « sécuritaires ».
Comme il n’est pas question de tirer vers le haut le niveau de vie des citoyens, braquons les projecteurs sur les pseudo-privilégiés de la SNCF, d’EDF, de la Poste, de l’Education Nationale bref de tous ceux qui ont un statut de fonctionnaire : bouc-émissaire idéal …
Comme l’heure est à la collaboration de classes (de certains syndicalistes, intellos et politiques) à la résignation et à l’impuissance, montons les non grévistes contre ces « égoïstes » qui (se) manifestent et résistent pour les contraindre, eux aussi, à cette soumission volontaire que les gouvernants « socialistes » cherchent à imposer…
Comme le contexte est favorable, remettons en cause les rares acquis sociaux au profit des revenus financiers, des baisses des « charges patronales » et de leurs contributions fiscales. Au plan européen passons en douce le TAFTA traité (maltraitant les peuples d’Europe) entre L’Union et les Etats-Unis visant à contourner les choix nationaux…
Et comme les « socialistes » - qui vont jusqu’à assumer ouvertement la punition des frondeurs et la récompense des collaborateurs - se droitisent et que la droite - pour se démarquer- s’extrême-droitise, le FN, lui, rafle la mise et ses idées se banalisent.
Et comme il n’y a rien à attendre de l’alternance « gauche »/droite et des élections « vote et cause toujours », et des faux débats entre un blanc-bonnet et un bonnet-blanc…osons une société humaine qui tournera définitivement le dos au système libéral en se donnant des moyens sûrs et durables pour la faire vivre et évoluer vers un mieux être…
Commençons par une marche sur Paris pour libérer l’Elysée et Matignon des deux escrocs qui les occupent et remettons-les à la Justice pour qu’ils répondent de leurs crimes et mensonges d’Etat.
Réduisons pour commencer et donner l’exemple les indemnités des Ministres, députés (nationaux et européens) et sénateurs d’un tiers et supprimons les fonctions coûteuses et inutiles à commencer par celle de Président de la République.
Nationalisons -au franc symbolique- les Banques, Assurances, autoroutes, industrie pharmaceutique et compagnies pétrolières… pour s’assurer de fonds suffisants et permanents pour la santé, l’Education, le logement et la culture pour tous.
Et puisque tout le monde - de la « gauche » à la droite – s’accorde à dire qu’il est injuste de léguer cette dette/racket estimée à « 2000 milliards d’euros » à nos enfants alors : soumettons sans attendre cette fameuse « dette » à un audit sincère pour liquider sa part légitime et effacer le reste. Que les « créanciers » se retournent contre les escrocs à qui ils ont confié « leurs fonds »…
Mettons au même régime les détenteurs des fonds de pension et ceux du Livret A puisque les primes de « risque », liées à l’instabilité programmée du système, pour justifier les taux de rendement exorbitants n’auront plus lieu d’être ; l’Etat souverain et riche sera le garant de leurs dépôts s’ils acceptent ces nouvelles règles et mesures d’équité.
Organisons une véritable chasse aux fraudeurs (grands et petits) du fisc notamment ; 80 Milliards d’euros au bas mot pour les seuls évadés fiscaux… Et les fraudes dans le domaine social, des professions libérales, du travail au noir, des rentrées de fonds non déclarées… ? Et les niches fiscales pour les riches ? Aucune croissance ou productivité ne pourra remplacer une juste répartition de la richesse et une réforme fiscale corrective des inégalités pour les besoins de solidarité.
Limitons dans un premier temps les revenus annuels à 80000 euros maximum et à pas moins de 20000 euros et interdisons le cumul des fonctions ou mandats/revenus.
Encadrons les prix des biens et services de première nécessité…
Prenons en main les moyens d’information par une présence/occupation non violente pour expliquer et discuter avec les citoyens des fins et moyens de la nouvelle République.
Une République, première du genre :
- Par le respect de la complémentarité hommes/femmes qui leur assurera une parfaite égalité devant la loi : mêmes droits et mêmes devoirs.
- Par le rejet des représentations sur des bases religieuses et/ou communautaires et le respect strict de la Laïcité qui fera de la France une seule entité riche par sa diversité.
Les Députés européens auront pour mission – pendant cette phase - d’expliquer ce nouveau choix du peuple souverain de France qui décidera de son maintien ou départ de l’Union si l’humain n’est pas mis au centre de la nouvelle Europe. Europe qui devrait décider par elle-même et pour elle-même sans ingérence étrangère…
Tout représentant élu pourrait être révoqué - par les citoyens selon des critères démocratiques fixés par des Assemblées de veille sur les fondements de la nouvelle République - s’il s’avère malhonnête ou incompétent.
Cette République sera ouverte à tous ceux qui adhèrent aux valeurs de la nouvelle France. Pas la France du MEDEF et des lobbies en tout genre ni celle des profiteurs du système dit libéral qui fomentent crises, désordres, terreurs, violences, guerres et détruisent le patrimoine culturel et écologique… Ceux qui ne pensent qu’à leur carrière et qui passent leur temps à maltraiter et à manipuler les citoyens en leur promettant à chaque fois un demain sans lendemain.
Puisque le capitalisme par son « laissez faire, laissez passer » est à l’origine du colonialisme, du fascisme, du nazisme, de l’impérialisme et du sionisme et qu’il est responsable du développement, des injustices, des trafics et fraudes en tout genre, de la corruption, de la pauvreté, de la misère, du terrorisme et des guerres que nous avons traversé et continuons à subir…
Puisque le capitalisme n’a rien de libéral ni de moderne et qu’il est plutôt liberticide et réactionnaire…
Osons apporter notre contribution à la mise en place d’une société et d’un monde humain, juste, évolué et solidaire.
« Contre le bruit des bottes et le silence des pantoufles résister, c’est exister… »
Réponse de le 09/11/2014 à 20:14 :
Je presume que par cette longue consideration sur "l´Alternative c´est maintenant" vous avez teste le prochain sujet du BAC 2015. A part cela, je ne vois aucun interet a votre prose.
Réponse de le 09/11/2014 à 20:20 :
Bien vu, faut juste que ça démarre...
Réponse de le 10/11/2014 à 9:00 :
Au delà des phrases creuses... Vous proposez quoi pour sortir le pays de cette république/monarchique où même un ANE peut devenir président sans envergure.
J'essaye de réfléchir sur le comment s'en sortir avec des arguments... Où sont les vôtres?
Réponse de le 10/11/2014 à 9:57 :
BIEN PARLE POUR LE SYTEME FRANCAIS ? CHANGEONS DE REPUBLIQUE? MAIS QUE PROPOSSEZ VOUS POUR LUTEZ CONTRE LE MONDIALISME QUI DETRUIT TOUS LES PAYS ACTUELLEMENT???
Réponse de le 10/11/2014 à 11:45 :
En Asie, Afrique et Amérique du sud, on connaît une croissance économique supérieure à celle de nos trente glorieuses, après avoir tourné la page socialiste.
a écrit le 09/11/2014 à 18:39 :
Austerité - vous dites austerité? Bwah hah ha ha! Vous ne connaissez pas du tout l'austerité!
a écrit le 09/11/2014 à 18:27 :
Le seul pays "communiste" qui a réussi économiquement est la Chine... Pays en croissance avec des productions de haute technologie (les produits Apple sont faits en Chine). Et pays où l'on compte bon nombre de milliardaires.
Curieusement, nos communistes vantaient le modèle chinois à l'époque où Mao conduisait le pays à la ruine et où les famines faisaient des dizaines de millions de morts, sans parler de ceux qui mourraient dans les goulags chinois.
Alors que maintenant, il est préférable de ne pas mentionner l'existence des camarades chinois aux communistes français, ils sentent trop le capitalisme pour être en odeur de sainteté...
Moi qui ne suis pas communiste, j'enverrais bien nos camarades de la CGT en stage de longue durée dans les usines chinoises. Ils apprendraient l'économie communiste avec un autre sens des réalités...
Réponse de le 10/11/2014 à 20:30 :
Si leur réussite est un exemple, mieux vos faire le contraire pour nous et nos enfants... Laisser crever dans la rue les plus pauvres pour que les riches puissent le devenir encore plus est courant chez eux, et ça semble être ce qui nous attend aussi. C'est loin d'être réjouissant!
a écrit le 09/11/2014 à 17:37 :
Chez nous le roi précise ,NOUS VOULONS!!!
Réponse de le 10/11/2014 à 20:31 :
Chez nous le roi précise ,Gnéée!!!
a écrit le 09/11/2014 à 17:32 :
Valls n'a jamais été de gauche, il est un un sous marin de l'UMP, sous marin UMP Nouveau centre précédé par ces faux socialistes qui avainetrejoins Sarkozy ... dont les fameux Jean Pierre Jouyet, Eric Besson, etc ...
Cette cuisine politique est nauséabonde et n'a pas besoin de boules puantes pour infecter la France
a écrit le 09/11/2014 à 17:18 :
Le communisme (du latin communis – commun, universel) est un ensemble de doctrines politiques issues du socialisme et, pour la plupart, du marxisme, opposées au capitalisme - plus précisément à la propriété privée des moyens de production - et visant à l'instauration d'une société sans classes sociales.
Y A T IL ENCORE DES GENS QUI Y CROIENT ALORS MÊME QUE TOUT LE MONDE SAIT QU'AUCUN PAYS NE L'A MIS EN PLACE MÊME LA RUSSIE QUI EST DEVENU SOCIALISTE.
Alors Messieurs les journalistes évitez nous ces balivernes
Réponse de le 09/11/2014 à 18:44 :
C'est faux, c'est le socialisme qui est issu du communisme qui n'est censé être qu'une étape de dictature du prolétariat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :