"Sarko s'est tuer", non ce livre ne raconte pas que le déjeuner Jouyet/Fillon

 |   |  1253  mots
Dans Sarko s'est tuer les auteurs expliquent la méthode Sarkozy, basée sur la transgression et l'interventionnisme.
Dans "Sarko s'est tuer" les auteurs expliquent la "méthode" Sarkozy, basée sur la transgression et l'interventionnisme. (Crédits : reuters.com)
Du livre "Sarko s'est tuer", rédigé par deux journalistes du "Monde", on ne retient que "l'affaire" du déjeuner entre François Fillon et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée. Pourtant, l'ouvrage contient de très nombreuses autres informations sur les "affaires" qui planent sur Nicolas Sarkozy et sur sa personnalité... toujours aussi interventionniste.

Depuis le 6 novembre, date de parution de « Sarko s'est tuer », le dernier ouvrage des deux journalistes grands reporters au « Monde », Gérard Davet et Fabrice Lhomme *, les médias ne parlent que de l'un des passages du livre : le fameux déjeuner du 24 juin 2014 entre François Fillon, ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée et proche de François Hollande. Lors de cette rencontre, François Fillon aurait souhaité savoir si l'Elysée allait tenter de faire accélérer le cours judiciaire des affaires visant Nicolas Sarkozy pour l'empêcher de revenir en politique. "Mais tapez vite, tapez vite", aurait dit François Fillon à son interlocuteur. Depuis, c'est la polémique, Jean-Pierre Jouyet admet que le sujet a été discuté entre les deux hommes alors que François Fillon dément.

Les onze "affaires" qui planent sur Nicolas Sarkozy

Mais il est un peu court de limiter l'intérêt du livre des deux journalistes du Monde à cette seule rencontre. Leur ouvrage mérite bien mieux pour ceux qui s'intéressent aux mœurs de la politique française en général et à celles de Nicolas Sarkozy en particulier. Car, en réalité, ce livre c'est un peu « les onze affaires Sarkozy expliquées aux nuls » : « affaire » Bettancourt, « affaire » du trafic d'influence à la Cour de cassation, « affaire » Tapie où comment l'homme d'affaires a bénéficié d'un arbitrage ultra favorable dans le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais, « affaire » des pénalités pour dépassement de frais de campagne présidentielle pris en charge par l'UMP, « affaire » Bygmalion, « affaire » Pérol, du nom de l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée nommé à la tête de la BPCE (Banques populaires Caisse d'épargne), « affaire » libyenne du possible financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 par Kadhafi. Et d'autres encore puisqu'il y en a onze qui menacent l'ex-président.
Des « affaires » tordues, parfois compliquées à suivre en raison de nombreux « tiroirs ». Le premier mérite de Davet et Lhomme est de rendre compréhensible le cours de ces différentes histoires, d'en rappeler la chronologie, les protagonistes, les enjeux. Ainsi, par exemple, on comprend enfin quelque chose a l'affaire « Air cocaïne » survenue en 2013. Non, l'ancien président n'a aucun rapport avec cet avion bourré de drogue intercepté en République dominicaine, avec quatre Français à bord. Seulement, à l'occasion de la perquisition dans les locaux de la société qui avait affrété l'avion, les policiers ont découvert que Nicolas Sarkozy utilisait pour ses déplacements l'avion de la société Lov Group Holding, appartenant à l'homme d'affaire Stéphane Courbit. Un fait éventuellement constitutif d'un abus de biens sociaux.

Le décryptage de la personnalité de Nicolas Sarkozy constitue le deuxième intérêt du livre. Davet et Lhomme - détestés par l'ancien président et son entourage car accusés de ne produire que des articles « à charge » - ne se prononcent jamais sur la culpabilité de l'ancien président dans chacune des affaires. D'ailleurs, à ce stade, Nicolas Sarkozy n'est pour l'instant mis en examen que dans une seule, celle du possible trafic d'influence à l'endroit d'un juge de la Cour de cassation. Nicolas Sarkozy, avec la complicité de son avocat et ami Thierry Herzog, aurait promis d'interférer en la faveur du magistrat Gilbert Azibert pour qu'il obtienne un haut poste en principauté de Monaco. En échange, Gilbert Azibert tenait au courant l'ex-président et son avocat sur l'état d'avancement du dossier Bettancourt.

"Éthique de responsabilité"

Ce que détaillent très bien les deux auteurs c'est la propension de Nicolas Sarkozy à se mettre dans « de mauvais draps ». Il n'est pas forcément pénalement coupable, mais il flirte en permanence avec la ligne jaune. Comme le disent les auteurs :

« L'issue de ces multiples procédures importe peu, finalement. C'est d'abord sur un plan moral et éthique qu'il faut se situer. Dans la droite ligne du sociologue allemand Max Weber qui a, le premier, fait état d'une éthique de responsabilité ». Et les auteurs d'asséner : « dans de nombreuses démocraties matures, un homme politique empêtré dans tant de scandales, dont les plus fidèles collaborateurs ou soutiens politiques sont aux prises avec la justice dans des proportions là encore sans doute jamais atteintes, ne pourrait pas prétendre exercer à nouveau la fonction suprême. A défaut de l'être pénalement, Nicolas Sarkozy s'est en quelque sorte rendu moralement inéligible ». Lourde charge !


Ce que dénoncent les deux journalistes, c'est l'absence totale de scrupule de l'ex-président, son art permanent de la transgression, son hyper-interventionnisme, ses multiples tentatives d'intimidation. A cet égard, Davet et Lhomme racontent un épisode stupéfiant, absolument représentatif de la personnalité de l'ancien président.

Le lundi 24 juin 2013 à 18h40 exactement, Nicolas Sarkozy, qui n'est plus à l'Elysée depuis plus d'un an, décroche son téléphone et appelle Patrick Calvar, le patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), devenue par la suite la Direction générale de la sécurité intérieure, qui n'est pas, loin de là, un de ses proches. Nicolas Sarkozy, d'après les auteurs, cherche à avoir des renseignements sur les avancées de l'affaire libyenne (possible financement à hauteur de 50 millions d'euros de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 par Khadafi). Au passage, il se montre intimidant avec Patrick Calvar. En outre, comme tout est « classifié » à la DCRI , « la moindre divulgation d'information est un délit qui peut conduire en correctionnelle. L'ancien président le pousse à commettre un faux pas » relatent les auteurs.
D'autres exemples de ce genre fourmillent dans le livre. L'ancien président et sa garde rapprochée - 3 anciens directeurs de la police nationale ! - se montrent toujours aussi interventionnistes et persuasifs. Nombreux ainsi seraient les magistrats à craindre son retour aux affaires...

La dernière des qualités de l'ouvrage est de révéler aux lecteurs des documents inédits, telles les retranscriptions des écoutes téléphoniques dont faisait l'objet Nicolas Sarkozy. On les appréciera sur le fond (la teneur des propos) comme sur la forme (les formules utilisées). En annexe, les auteurs ont également joint le compte-rendu des échanges entre la police judiciaire et Nicolas Sarkozy durant la garde à vue de 9 heures de ce dernier le 1er juillet 2014 dans le cadre de « l'affaire Azibert ». Un condensé de la personnalité de l'ancien président, où il alterne le rôle de la victime avec celui de l'accusateur menaçant. Instructif.

"Affaire" du scooter de François Hollande,  Sarkozy savait deux mois avant

Enfin, Davet et Lhomme relatent aussi l'unique entretien qu'ils ont eu avec l'ancien président le 18 novembre 2013. Après leur avoir passé un savon sur leurs écrits toujours à charge contre lui, Nicolas Sarkozy s'étonne de leur bienveillance vis-à-vis de François Hollande et leur lance : « Et lui, Hollande, qui sort trois fois par semaine de l'Élysée en scooter pour aller voir sa bonne amie. Que font les journalistes ? Rien, bien sûr ». Le tout près de deux mois avant (le 10 janvier 2014) que ne sortent dans le magazine Closer  les fameuses photos du président casqué en scooter se rendant à un rendez-vous avec l'actrice Julie Gayet.... Nicolas Sarkozy, lui, connaissait déjà tout ça. Les réseaux. Toujours.
On le voit, l'ouvrage ne s'arrête pas à une simple histoire de déjeuner.

* ( chez Stock, 310 pages ; prix : 19 euros)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2015 à 23:08 :
Bonsoir

je pense que le livre de SARKO S est TUER a une enorme faute d orthographe si le titre est exacte le verbe tuer se conjuge TUE

dommage

christophe gautron
a écrit le 20/11/2014 à 9:42 :
C'est moi ou c'est un figure de style que je ne comprends pas ? Sarko s'est tuer. Le verbe tuer devrait être au participe passé pas à l'infinitif.
a écrit le 17/11/2014 à 21:52 :
Je viens de relire "Sarko m'a tuer".
C'est assez comique de constater ce qu'il en reste après les témoignages des personnes interviewées !!! Pas grand chose : affaire bettencourt : la juge est mise en examen, , la comptable sera bientôt jugée, le majordome s'est acheté un bel hôtel dans une station balnéaire de Bretagne, le chef des défenseurs de la police de proximité a été battu aux municipales de Toulouse (et sa marotte a été remise au placard), etc ....
Dommage que les journalistes ne fassent pas un ouvrage pour raconter la suite des (faux lièvres) qu'ils soulèvent ......
a écrit le 14/11/2014 à 9:18 :
à lire aussi :" le vrai visage de Manuel Valls " publié en mars dernier .C'est curieux ce silence des médias à propos de ce livre.
a écrit le 13/11/2014 à 17:25 :
Titre idiot et racoleur pour médiocres amateurs de ragots.
a écrit le 13/11/2014 à 14:54 :
Les français ont la haine de ceux qui réussissent!Sarko dine au Fouquets :c'est pas bien trop cher une insulte aux français.Sarko épouse une artiste:elle chante mal,sa maison de disques est subventionnée par la BPI.Sarko fait du jogging:Sarko insulte les obèsesSarko est poursuivi dans 11 affaires:pourquoi pas 30 ou 1000 on doit bien pouvoir trouver......Sarko est l'antithèse du français plaintif:jeune courageux séducteur, sportif,riche,quelle horreur!
Réponse de le 13/11/2014 à 16:08 :
Belle réussite, il est vrai: 600 Milliards de déficit supplémentaire en 5 ans, un chèque de 600 Millions de bouclier fiscal à Madame "je le vaux bien", baisse de la TVA dans la restauration pour payer les repas aussi voire plus chers, hausse de la TVA 3 mois avant de partir: caduque! Résultat des courses, battu à plat de couture par un challenger remplaçant. Reste les affaires. Peut-être n'est ce que de la fumée sans feu....à voir. Il n'a pas" échoué" mais il a été battu avec un constat misérable. Du passé faisons table rase
Réponse de le 13/11/2014 à 17:20 :
Et apprenons à écrire et à parler le Français !
Réponse de le 13/11/2014 à 19:54 :
En matière de déficit, l'élève Hollande a dépassé le maître Sarkozy. Et le quinquennat n'en est qu'à le mi-temps, ce sera triomphal à la fin. Quant au chômage, il a carrément mis le turbo, l'objectif d'inversion de la courbe est atteint...vers le haut. Et en Europe, la France était respectée, elle est devenue le tocard dont tout le monde se moque.
Réponse de le 13/11/2014 à 20:38 :
A bon? vous pouvez nous donner les chiffres du déficit par années?
a écrit le 13/11/2014 à 12:45 :
On peut revoir les conjugaisons de verbes dans cet article (je ne parle pas du titre) ?
Réponse de le 13/11/2014 à 20:39 :
Super commentaire merci de participer si activement sur le sujet!
Réponse de le 13/11/2014 à 23:03 :
lorsqu'on écrit un article, l'écrire correctement est la moindre des choses.arrakis a eu bien fait,l'orthographe étant maltraitée régulièrement.certains participent sur la forme,dautres sur le fond.
Réponse de le 12/04/2015 à 18:50 :
nul en orthographe mai français et humain quand même .je ne pense pas que sarko cette boule de haine demago doive revenire .il serait sage de votè enfin pour un ou une sage .qui? peut être un jour et je vous rappelle que le fric c est bien mais sa ne ce mange pas
a écrit le 13/11/2014 à 12:29 :
La morale est depuis des lustres le créneau d'un PS en mal d'idées. Une fois au pouvoir, ils font exactement la même chose que l'Ump. On voit d'ailleurs bien que le gouvernement influe la Justice... peut être à juste titre d'ailleurs. La France est un pays tellement inerte et bloqué par ses lois et normes omniprésentes qu'il est devenu presque impossible de faire quoi que ce soit sans se mettre hors la loi. La France est clairement sur la voie du totalitarisme.
a écrit le 13/11/2014 à 11:54 :
La droite a pas mieux a proposer qu'un ancien looser qui a fait X2 sur le déficit, qui a plus d'affaire au cul que n'importe qui, qui voulait vendre une centrale nucléaire à Kadafi, qui prenait comme conseillé Buisson (un facho). Bouger vous merci.
Réponse de le 13/11/2014 à 20:42 :
C'est pas à eux de bouger mais a nous... On peux voter pour les autres partie sans vote blanc ni abstention, et on peut aussi faire des grèves générales et illimité... Mais dans les deux cas, je crois que notre génération n'est composé que de mouton bien élevé et ne bougera jamais!
Réponse de le 14/11/2014 à 0:48 :
Ceux qui veulent bouger se bougent déjà, mais dans l'action constructive et pas les querelles politiques et identitaires stériles.
1/ Rachète ta boîte en SCOP avec tes collègues si elle est en difficulté
2/ Vis près de ton travail et vas-y sans pétrole
3/ Sois un citoyen modèle autant que possible et montre le bon exemple à tous
... et le monde de demain sera celui que tu as construit, avec les autres. Un monde plus juste et plus vivable, ou un enfer encore pire qu'aujourd'hui.
a écrit le 13/11/2014 à 11:49 :
ces journalistes auraient mieux fait de rentrer dans une police politique
Réponse de le 14/11/2014 à 0:42 :
Ils y sont déjà, section "liberté de l'information".
Ne vous en déplaise, il n'y a que la vérité qui blesse./
a écrit le 13/11/2014 à 11:37 :
Bien lire cet article: une petite phrase résume bien le fond de cette affaire " nombreux seraient ainsi les magistrats à craindre son retour aux affaires"! C'est bien le problème.... Deux journalistes du Monde payes depuis 7 ans uniquement pour detruire NS ( cf leur interview du 10 nov dans Nice Matin) , alimentés en infos couvertes par le secret de l'instruction par les juges, le Ministère de la justice ou Hollande qu'ils rencontrent regulierement....... Leur livre n'est finalement que la transcription de leur haine d'un homme, qui n'est certainement pas irréprochable, mais qui a une autre personnalité que notre cher "President" actuel!
Réponse de le 13/11/2014 à 13:21 :
Le plus drôle c'est que votre homme irréprochable se présente comme le pourfendeur de la délinquance... En quasi 10 ans de pouvoir ( ministère de l'intérieur et président), les résultats réels de son accès au pouvoir sont inversement proportionnels à sa grande gu... Mais les affaires, elles s'accumulent. En digne héritier de Pasqua, son maître, il a su jusqu'ici être en retrait dans toute mise en cause directe. C'est sa seule compétence.
Réponse de le 17/11/2014 à 13:58 :
Sarkozy ou le grand crocodile, très grande gueule, dents acérées et très petits pieds pour faire avancer les choses.
10 ans au pouvoir, plein de dettes en plus pour le pays, Kadhafi dans le jardin de l'élysée, plus d'affaires en cours que de doigts de la main ; voilà tout ce qu'il reste du grand crocodile. Bonne retraite, au revoir.
a écrit le 13/11/2014 à 11:13 :
N'oubliez jamais que c'est le personnage Sarkozy qui a rendu Hollande éligible. Un nouveau duel en 2eme tour avec Sarkozy et plus de la moitié de la France risque de voter n'importe quoi ou n'importe qui, Lepen ou a nouveau un coco, le danger est grand.
a écrit le 13/11/2014 à 11:01 :
11 affaires... On comprend l'acharnement des partisans de l'UMP a vouloir allumer des contre-feux...
Réponse de le 13/11/2014 à 13:10 :
Et combien aboutiront vraiment car basees sur des vrais preuves
a écrit le 13/11/2014 à 10:52 :
"interventionniste" ça , c'est bien vrai. Tout comme le socialisme, l'interventionnisme de l'Etat coupe court finalement à la liberté de créer et d'entreprendre. C'est pour cela que sous des formes et des discours différents, les résultats 2007-2012 et ceux post 2012 sont assez semblables dans leur flagrante médiocrité. C'est du meme tonneau (percé) tout ça!
a écrit le 13/11/2014 à 10:30 :
Les égoutiers du Monde ne vérifient pas les informations qu'ils collectent, leur bouquin a maintenant le même niveau de crédibilité que Jouyet.
Heureusement le papier ça se recycle.
a écrit le 13/11/2014 à 9:01 :
Bof finalement qu'en reste t'il de ce bouquin si l'on fait abstraction des 11 affaires ?qui ne sont que des suppositions et dans lesquelles rien n'est prouvé contre l'ex Président ?
Ah si, une confirmation que la chasse à l'homme continue !
Réponse de le 13/11/2014 à 9:19 :
Vous devez être à l'UMP pour afficher une telle mauvaise fois
La France coule à cause de gens comme vous
Réponse de le 13/11/2014 à 10:08 :
Pierre, en toute évidence vous ne lisez pas La Tribune ni Le Monde. Autrement vous n'alliez pas dire que "la France coule". Regardez tant de succès français d'affilée dans la planète, nos sociétés rayonnent aux Etats-Unis, en Asie, dans les pays émergents… arretez donc le catastrophisme. Lisez La Tribune, plutôt.
Réponse de le 13/11/2014 à 10:46 :
Excellent rappel, 1000 % avec vous, bravo.
Réponse de le 13/11/2014 à 11:48 :
Ha, là, Yvan, si nous sommes deux à avoir le même pseudo, beaucoup ne vont plus comprendre.
a écrit le 13/11/2014 à 8:40 :
Tant que les uns et les autres collaboreront avec l'UE de Bruxelles ont continuera a s’effondrait!
a écrit le 13/11/2014 à 4:49 :
Les 2 pires que la France pourrait avoir sont ces 2 là, Sarko ou Marine FN.
Réponse de le 13/11/2014 à 9:07 :
je suis d'accord avec vous sur un point plus jamais sarko mais vivement le FN.
Réponse de le 13/11/2014 à 10:06 :
Pour que la France se redresse du trou où elle se trouve il nous faut un Président qui soit un grand ami de Washington, un Président dans la ligne des néoconservateurs américains, proche aux finances et aux banquiers. Sans cela, pas de salut. Point barre.
Réponse de le 13/11/2014 à 10:59 :
Omer, vous venez de décrire le Président actuel, qui NE peut faire autrement que son prédécesseur. Sauf que si vous aviez un regard minimum sur la géo-politique, vous verriez qu'il existe de moins en moins de "grands amis" des US. A un moment, cette "association" va nous retomber dessus...
Réponse de le 13/11/2014 à 20:48 :
Pour que le pays s'en sorte il nous faut de nouveau politiciens qui en veulent. Et pour les avoir il faut que le PS et l'UMP se prennent une raclée contre n'importe quel autre partie. Du coup si jamais le choix est ps ou UMP contre n'importe quel autre partie j'aimerais que l’autre soit élu avec une grosse avance. 2017 ne sera jamais l'année du changement mais 2022 peut être... Et je peux aussi me tromper même si Marine passe elle fera difficilement pire que les 20 dernières années!
a écrit le 13/11/2014 à 4:36 :
La machine anti-sarkozyste avec tous ses tentacules dans le système de ce pays est remise en route. Depuis que Sarko est parti la France s'effondre mais ce constat ne les dérange pas. Prochain président: Aubry ou Montebourg? Ça serait le gag final. En attendant, profitons de Hollande avec délice.
Réponse de le 13/11/2014 à 4:48 :
Sarkozy a fait s'effondrer la France plus encore que Chirac. Cessez la propagande. Son bilan est nul.
Réponse de le 13/11/2014 à 8:03 :
La mémoire est ce qui fait le plus défaut en politique "depuis que sarko est parti la France s'effondre" vous vous trompez de date depuis 40 ans notre pays a pris le chemin du déclin avec sa participation à son niveau, en centaine de milliards de dette et en centaine de milliers de chômeurs cela va au-delà de la crise de 2007/2008. Pour une mémoire plus récente M. Hollande s’engageait verbalement pour une baisse du chômage on en connait le résultat actuel mais dans la même ligne M. Sarkozy nous parlait, encore du verbal, de la ligne de 5 pour cent vous me direz la crise est passée par là mais pour les deux car ni l’un ni l’autre on fait face à cette la crise en prenant des décisions bien au-delà de la partie bancaire par un manque de réforme de structures . M. Sarkozy avec flirté avec la RGPP un bilan des plus maigre et contredit par un rapport de l’IGS sorti avant mai 2012 commandé en 2011 par M.Fillon montre que le nbre d’emploi parapublic mais également la masse salariale ont explosé, M. Sarkozy nous avez vanté sa réforme des retraites qui n’a rien résolu pas plus que celle de M. Hollande et cerise sur le gâteau les deux devant un manque de réalisme économique mais également politique nous « vantent » la hausse des impôts 30 milliards pour M. Sarkozy plus de 40 milliards pour M. Hollande et une course à la créativité!!!des taxes 22 pour M. Sarkozy et bien au dessus pour M. Hollande voilà quelques exemples de nos clones politiques car la similitude de la médiocrité est telle que nous pouvons dire qu’il y un clonage de la politique le bord ou la couleur est la seule différence. Ni l’un ni l’autre ne sont à la hauteur de l’enjeu économique de notre pays pire leur animosité médiocre de petit politicien de quartier est un frein pour la relance de ce pays. M. Sarkozy est un publicitaire mais il ne vend plus de rêves il vend son agressivité pour exister ce qui va à l’encontre du besoin notre pays, le calme politique et plus, de l’intelligence font défaut à la totalité de nos piètres Pieds Nickelés ces derniers nous faisaient rire alors que le politique sème le désordre et la pauvreté pour une grande partie de nos concitoyens là encore le politique peu importe le bord ne modifie en rien toutes les outrances de ses avantages indignes pour une grande partie, retraite, refus de justifier ses frais, embauche de membres de la famille, d’amis des combines pas très louables comme des commissions, des dérapages pour abus de biens sociaux, les réserves parlementaires la combine du clientélisme etc etc là encore ni M. Sarkozy ni M. Hollande n’ont osé allez au bras de fer pour mettre de l’éthique en politique, mot qui n’ apparait pas dans le langage des assemblées nationales comme territoriales et aucun Président dont votre « poulain » ont mis les élus face au besoin de la probité en politique. Il n' y a pas de machine anti-sarkoziste mais seulement des chiffres et des faits la littérature politique n'a pas sa place en économie. Bonne journée
Réponse de le 13/11/2014 à 8:12 :
"Depuis que Sarko est parti la France s'effondre"...
Il y à une erreur de frappe dans votre phrase : c'est "Depuis que Sarko est arrivé, la France s'effondre" encore plus.
Quel est son bilan ? Qu'a-t-il fait ?
Marre d'entendre "Hollande est pire" !
Sarko était presque aussi mauvais, sûrement plus puant...
Réponse de le 13/11/2014 à 11:53 :
Contrairement a ce qui est dit , tout va mal en France depuis le passage de Mitterrand .Réfléchissons bien.
Réponse de le 13/11/2014 à 12:12 :
@gillou4485 : vous voulez plus que tout rejeter la faute sur le PS c'est ca ? Quitte à raconter n'importe quoi. En faites je suis pas étonné que votre champion soit NS, vous avez les mêmes méthodes démago et poppuliste. Depuis Mitterand, reprenez juste le nombre d'années où le PS était au gouvernement et le nombre d'années où la droite était au pouvoir. Aie ca vous fait mal hein ?
Réponse de le 13/11/2014 à 20:50 :
Depuis Mitterrand, la droite est le plus au pouvoir, la faute est a la droite et non a la gauche!
a écrit le 13/11/2014 à 0:39 :
La seule issue pour NS est de pouvoir tenir jusqu'à avril 2017 sans condamnation. Il est prêt à tout pour cela. Cela risque d'être difficile.

J'ajouterai aux 11 affaires en cours, le Patrick Buisson capable de défourailler . NS avait porté plainte contre lui, mais aucune nouvelle depuis ...

En attendant aucune réforme structurelle, la déflation s'annonce et les hausses de PIB diminue année après année.

Vive la France (et l'Europe).
Réponse de le 13/11/2014 à 8:47 :
Si Sarkozy ne se représentera pas en 2017 il le fera en 2022. Il est encore jeune et pourra disputer 3 ou 4 élections présidentielles et leurs mandats sans encombrements. C'est l'unique homme politique français qui pourrait remettre la France sur ses rails, croyez-moi.
Réponse de le 13/11/2014 à 10:09 :
100% en accord avec vous. (Omer S.)
Réponse de le 13/11/2014 à 12:09 :
@yvan : j'aime bien votre "croyez moi". Ahah comme si vous déteniez une espèce de vérité que nous autres pauvres mortels ignares ne voyont pas. Soyez serieux 2 minutes et répondez juste à cette question : qu'a apporté Sarko à la France à part quelques milliers de morts en moins sur les routes ? Vous serez incapable de répondre sans critiquer le président actuel (qui n'a rien fait, je suis au courant merci) pour cacher votre honte, j'en suis sur
a écrit le 12/11/2014 à 22:30 :
""Affaire" du scooter de François Hollande, Sarkozy savait deux mois avant"; et Sarkozy ne connaissait pas ces compte de campagne au jour le jour??? Mais oui c'est ça !
a écrit le 12/11/2014 à 21:19 :
Les sorties de M. Sarkozy sont du niveau du petit politicien de base c’est homme qui nous a roulé avec ses belles promesses en 2007 mais qui comme tout homme politique n’ a pas tenu parole ou à la marge qui s’entoure d’amis type famille Balkany ou comme secrétaire adjoint des amis de Nicolas le magouilleur de Grenoble M Carillon etc etc , n’est pas au niveau d’un homme d’état mais d’un petit politicien de quartier, certainement pas à celui de la France. Comme donneur de leçons nous pourrions lui rappeler entre autres le juge Courroye et les fadettes de son béni oui oui M. Guéant qui lui traîne comme casserole les « petits » billets en liquide, l’ADN de l’affaire du scooter mais également l’affaire de l’Epad…… Monsieur l’ ex Président ne croyez pas que votre heure sera demain vous l’avez eu pendant 5 ans et votre bilan en tenant compte de la crise n’ a jamais été à la hauteur pour notre pays et comme M. Hollande vous avez vous aussi trouvé dans l’impôts et les taxes la facilité de gouverner, sans grande imagination et malgré cela comme le Président actuel vous avez participé allègrement aux 2000 milliards de dette et 5 millions de chômeurs, ne parlons pas de votre irrespect du vote des citoyens concernant le traité européen vous avez joué avec la démocratie et aujourd’hui vous parlez de référendum mais de qui vous moquez vous DES CITOYENS?. Vous êtes un homme du passé pas de l’avenir, votre comportement de langage montre que vous êtes de cette classe politique médiocre dont nombre de citoyens ne veulent plus. J’espère vous dire en 2017 définitivement au revoir car si vous vous ne tenez pas parole, ne deviez plus être en politique, moi je tiendrai la mienne vous avez volé mon vote par vos belles paroles en 2007 les mensonges ne prennent pas deux fois et vous dites que vous avez changé mais écoutez vos discours toujours du même niveau de la médiocrité.
Réponse de le 12/11/2014 à 22:27 :
C'est la honte de notre pays d'avoir des hommes politique comme Sarkozy et Hollande
Réponse de le 13/11/2014 à 20:53 :
Ce qui est honteux, c'est que les Français ne comprennent pas que l'abstention et le vote blanc favorisent leur élection. Quand ils se décideront d'aller voter pour un autre partie quelque il soit on pourra peut être espérer un choix 5 ans plus tard!
a écrit le 12/11/2014 à 21:03 :
NS est manipulateur mais FH l'est bien plus. Il se fait même couvrir par la presse bienveillante et l'administration. Il règne aujourd'hui une auto censure digne de celle qui existait peu avanrt 1968.
Réponse de le 12/11/2014 à 22:12 :
Euh vous avez été absent de France ces deux dernières années non ?
Réponse de le 12/11/2014 à 22:23 :
voter pour Sarkozy que pour Juppé accepte l'adoption des enfants aux couples homos , quant à FH on a deja vu et revu !!!!!
Réponse de le 12/11/2014 à 22:33 :
ne soyez pas parano ! Hollande est là car Sarko a échoué sinon il aurait été reconduit malgré les affaires , Sarko a doublé le déficit et fait augmenter le chômage même si c'est Hollande qu'on accable , Sarko ce n'était pas un Père Noel dont rêvait une partie du peuple , mais une grande gueule, un opportuniste ....
a écrit le 12/11/2014 à 20:48 :
NS est d'aucun interet. Il a ete aux repsonsabilites, les resultats sont ce qu'ils sont. Les francais se sont prononces. Tournons cette page et laissons les historiens juges qui seront sans doute les plus severes.
Réponse de le 12/11/2014 à 22:35 :
Ne tournons pas la page, n'oublions pas le trou de déficit ainsi qu'écomouv, le Sarkoton déductible des impôts pour ceux qui ont donné et imposants plus tous les citoyens... et tous les détournement de l'argent publique dont il est responsable... Surtout il faut bien s'en souvenir pour 2017 !
a écrit le 12/11/2014 à 19:59 :
"journalistes du Monde" ? c'est pas plutôt "police politique du Monde", avec toutes les informations en provenance de l'Elysée ?
a écrit le 12/11/2014 à 19:46 :
Il y a un an, je pestais déjà contre la déclinaison médiatique dont la (tristement) célèbre formule "Omar m’a tuer" faisait l’objet. Une nouvelle affiche publicitaire pour Canal + nous donne encore l’occasion de nous interroger sur les dangers d’un exercice de style pratiqué sans filet.

Une interrogation qui vaut depuis que "Mitterrand m’a tuer", "Mc Do m’a tuer", "l’Open space m’a tuer", "Facebook m’a tuer", "La gauche m’a tuer", "Google m’a tuer", "Twitter m’a tuer" et maintenant "Sarko m’a tuer",… pour ne citer que quelques exemples d’accroches publicitaires et éditoriales qui ont fleuri ces dernières années.

Le plus fâcheux c'est qu'on écorche à tout-va la langue française. La pléthore de détournements de la célèbre phrase "Omar m'a tuer" a déjà atteint ses limites. Trop, c'est trop ?
Réponse de le 12/11/2014 à 19:53 :
Il est évident que ce genre d'attitude est indécent et vulgaire. Mais de la part de Canal + ce n'est pas une surprise. Rappelons que cette chaine a soutenu Sarkosy pour les élections, personnage connu pour sa vulgarité.
Réponse de le 12/11/2014 à 20:33 :
canal + a soutenu sarkozy!
vous êtes sur d'avoir tout compris!
a écrit le 12/11/2014 à 19:43 :
Triste personnage qui a gouverné la France et pour qui j avais vote

Le plus grave est sans doute bigmalion il et responsable de ces comptes de campagne , tous les candidats suivent au jour le jour leur dépenses
Dépenser le double et faire croire que c'est lavrieux il faut osez
Les français ont bien compris le genre de zozo qu'il est

En tous les cas pour moi même si on doit avoir Lepen plus jamais je ne voterai pour lui
Réponse de le 12/11/2014 à 19:54 :
Je vous comprends, votre indignation est aussi la mienne.
Réponse de le 12/11/2014 à 20:37 :
je vous serai gré de bien vouloir respecter la langue française et son orthographe.
Réponse de le 12/11/2014 à 20:39 :
vous faites parti des 3% de français qui soutiennent Hollande.
bon courage, vous devez vraiment vous sentir seul!
Réponse de le 12/11/2014 à 21:20 :
Et nous que vous laissiez les personnes voulant s'exprimer le faire que ce soit avec ou sans fautes d'orthographe. Le fond est important alors que la forme on s'en fout...
Réponse de le 12/11/2014 à 22:46 :
Je vous saurai gré de respecter la langue française ....ainsi que son orthographe
Réponse de le 13/11/2014 à 9:06 :
mois je respectte la langue frencaise. Est surtou les fotte d'hortografe.
Réponse de le 13/11/2014 à 23:16 :
tiens, un rebelle... faut grandir...
a écrit le 12/11/2014 à 19:12 :
Au delà des suspicions que l'on peut avoir sur sur sa responsabilité dans ces différentes affaires, et quand bien même elles resteraient à ce stade, ce qui est édifiant c'est effectivement l'absence totale de scrupules de ns, qui semble être prêt à tout pour asseoir son pouvoir et éliminer tout ce qui pourrait éventuellement le gêner dans l'exercice de ce pouvoir. Au risque de se répéter, je suis persuadé que l'homme n'a absolument pas changé, quand bien même dirait il le contraire, et que son retour sur le devant de la scène n'est absolument pas une bonne nouvelle. La démocratie a besoin de représentants absolument intègres et sans reproches
a écrit le 12/11/2014 à 18:56 :
Je trouve que considérer que NS s'est "rendu moralement inéligible" est pire que tout, car c'est une sentence des media qui est sans appel. Il n'y a pas de tribunal d'appel pour les médias qui ne reconnaissent jamais leur erreurs. Les régimes totalitaires fonctionnent de cette manière et se moque bien de la justice équitable. Les journalistes peuvent investiguer, mais pas se poser en juges, même moraux. Les entrées ahurissantes des journalistes du Monde à l'Elysée en ce moment sont une grave atteinte à leur déontologie. Ils ne se gênent pas pour voir la paille dans l'oeil des autres (le comportement de NS), mais ne voient pas la poutre dans leurs yeux. Woodward au secours !
Réponse de le 13/11/2014 à 11:56 :
Oh le pauvre petit, on touche à son champion alors il est pas content...A noter que vous avez la même rhétorique populiste que votre petit ami. "Les régimes totalitaires fonctionnent de cette manière" dites vous, quand Sarko comparait les"méthodes" des juges à celles de la Stasi...Vous conviendrez que ses propos comme les votres, démagos au possible, ne toucheront que les moins intelligents et les moins aptes à prendre le recul nécessaire à une bonne analyse du contexte. Certes cela représente une bonne partie de la population mais encore heureux, loin d'être la majorité.
a écrit le 12/11/2014 à 18:42 :
sarko s'est tué lui même le soir de son élection au Fouquet´s, il était cuit pour l'avenir et en plus j'avais voté pour lui.
Réponse de le 12/11/2014 à 20:43 :
a mon avis vu votre commentaire vous n'êtes jamais allé au Fouquet's, sinon vous auriez connaissance des prix d'une brasserie parisienne, qui sont largement inférieures aux prix de chez Laurent la cantine de Hollane
Réponse de le 13/11/2014 à 9:04 :
c'est vous qui n'êtes. Jamais allé au fouquet´s les prix sont supérieurs à une brasserie classique, savez vous au moins où sont situés les toilettes et le chariots des desserts vous connaissez. En plus vous ne comprenez rien ce n'est pas le prix du repas qui compte c'est le message envoyé aux français mais là il faut avoir un certain niveau pour comprendre.
Réponse de le 13/11/2014 à 12:26 :
Le Fouquet's pourquoi pas suite à sa victoire? mais tromper les électeurs en annonçant une retraite dans un monastère pour mieux endosser l'habit du rôle de chef d'état et à peine élu filer à Malte, pays étranger, sur un yatch. ça commençait mal effectivement.
a écrit le 12/11/2014 à 18:02 :
Il y a bien longtemps que l'homme a couché sur le papyrus cette presque systématique vérité qui veut que quelqu'un ne puisse longtemps dissimuler sa vraie nature. Quels que soient ses dons pour tromper autrui, il est probable qu'il y aura toujours des circonstances où il finira par laisser transparaître son véritable caractère, ses tares, ses véritables penchants.

 Ses fantasmes.

C'est en effet chez Sarkozy le Ier, au cours du dernier quinquennat avant François Hollande, le Nul, que, dans ses allocutions, on trouve la phrase "naturam expellas furca, tamen usque recurret" qu'on peut à peu près traduire par "chasse la nature à coups de fourche, elle reviendra toujours en courant".

 Affligeant, dirait l'abbée Pierre.

Mais c'est Sarkozy II, la Mission, qui, en 2017, dans sa comédie "Le Retour aux fastes de l'Elysée", fera passer notre expression à la postérité. D'ailleurs, dans cette histoire, le protagoniste est un homme infatué de sa personne qui, noble ruiné cependant d'une vanité incomparable, s'est mis dans la tête d'épouser la fille d'un riche aristocrate roman aux vélleités de chanteuse pop et belle….

M'enfin, comme dirait Gaston Lagaffe, le reste, mes amis, n'est que de l'histoire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :