Thierry Lepaon maintenu à la tête de la CGT

Le secrétaire général de la CGT était donné sur le départ par l'ensemble de la presse. Les chefs de fédération réunis ce matin dans le bureau de Thierry Lepaon auraient toutefois décidé de le maintenir en place...
Thierry Lepaon aurait sauvé sa tête de secrétaire général de la CGT.
Thierry Lepaon aurait sauvé sa tête de secrétaire général de la CGT. (Crédits : Reuters)

Le secrétaire général de la CGT serait maintenu à la tête de la CGT. D'après le site des Echos, Thierry Lepaon serait ressorti conforté dans sa position après avoir réuni les patrons des grandes fédérations de la centrale syndicale. Cette information  a été confirmée par un communiqué officiel :

"Contrairement à ce qui circule dans certains médias, aucun membre du Bureau confédéral n'a demandé la démission de Thierry LEPAON. La CGT est une organisation avec des règles de vie et de fonctionnement démocratiques. Elle décide de ses choix dans le respect de ses statuts et non pas sous les pressions médiatiques", écrit le CGT dans un communiqué officiel.

D'après Les Echos, Thierry Lepaon aurait mis en garde les chefs de fédération du risque d'une "guerre des chefs" en cas de départ précipité et d'un enlisement de la CGT en l'absence de leader. Il a également souligné les très bons résultats obtenus à l'occasion des élections syndicales dans la fonction publique de jeudi 4 décembre.

L'oeil du cyclone

Thierry Lepaon est dans l'oeil du cyclone médiatique depuis une série de scandales. Le dernier en date a été publié cette semaine par L'Expansion. Le journal avait annoncé que Thierry Lepaon aurait touché une indemnité de 31.000 euros (d'après Le Monde) dans le cadre d'une rupture conventionnelle pour être passé d'une section régionale à la section nationale de la CGT. L'intéressé avait alors justifié cette indemnité en arguant que s'agissant de deux structures juridiques distinctes, le procédé était normal.

Il y a quelques semaines, c'est le Canard Enchaîné qui avait révélé que la CGT avait financé à hauteur de 105.000 euros des travaux dans l'appartement de fonction du leader syndical. Plus tard, le même journal faisait état de la réfection, à grand frais, du bureau de Thierry Lepaon au siège de la CGT.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 07/12/2014 à 13:09
Signaler
Les ex élus CGT vont devoir travailler...En général, ils sont élus parce qu'ils ne savent rien faire de leurs dix doigts ; comment vont-ils s'en sortir ?

à écrit le 07/12/2014 à 9:52
Signaler
C'est juste pour lui laisser le temps de préparer ses valises et sa reconversion ....

à écrit le 06/12/2014 à 15:19
Signaler
tiens donc et pour quelles raisons ? Un contrôle fiscal pour chacun d'entre eux serait le bienvenu

à écrit le 06/12/2014 à 14:22
Signaler
y a t-il encore un passager ?

à écrit le 06/12/2014 à 10:39
Signaler
Avec un tel modele, on comprend mieux l'attitude de certains représentants CGT sur le terrain. De quoi écœurer les vrais syndicalistes.

à écrit le 06/12/2014 à 8:58
Signaler
A l'image des plus belles heures du communisme stalinien avec leur datchas de luxe et autres...

à écrit le 06/12/2014 à 8:03
Signaler
Représentatif d'un syndicalisme français étroit, basé sur une faible minorité (surtout de fonctionnaires d'ailleurs) dont l'affairisme n'a rien à envier à certaine grosses boîtes qu'il passe son temps à stigmatiser...navrant.

à écrit le 06/12/2014 à 5:10
Signaler
On a connu les camarades plus courageux

à écrit le 06/12/2014 à 3:41
Signaler
Cette machination médiatique ridicule au vue des sommes dérisoires de rénovations immobilières est digne du flacon de poudre d'anthracs a l'ONU ou de la pseudo invasion de la Russie en Ukraine. Les moutons sauront encore une fois se faire avoir par ...

le 06/12/2014 à 9:58
Signaler
En résumé cela ne vous choque pas! Belle morale que celle d'un syndicaliste que vous êtes sûrement.

à écrit le 06/12/2014 à 2:02
Signaler
grave erreur : ca signifie que ce syndicat est totalement amoral, se fout du salarié qui verse sa cotisation pour assurer le fastueux train de vie de leur dirigeant. Qu'ils déchirent leur carte et les renvois à la centrale. La honte pour tous!!

à écrit le 05/12/2014 à 23:01
Signaler
Vous êtes tous condamnés alors le problème c’est de savoir comment vous allez y passer. Debout, sur vos deux pieds, ou à genou, comme des péteux.

à écrit le 05/12/2014 à 22:43
Signaler
J'ai pas compris quelle différence il y avait entre le politique voyou qui vit sur le dos du contribuable et le syndicaliste voyou qui lui aussi vit grassement sur le même dos. Le syndicaliste comme le politique vit pardon spolie le contribuable. As...

le 06/12/2014 à 20:32
Signaler
effectivement, tant qu'il y aura des niais pour les suivre !

à écrit le 05/12/2014 à 20:49
Signaler
Les adhérants de la CGT doivent être verts de rage...

le 05/12/2014 à 23:37
Signaler
adhérents

le 06/12/2014 à 6:47
Signaler
La CGT a des rentes.

à écrit le 05/12/2014 à 20:48
Signaler
Ump inside...

à écrit le 05/12/2014 à 19:07
Signaler
Politicien et syndicaliste ..metiers inutiles pour la société mais oh combien profitable pour les médiocres sans scrupules..

à écrit le 05/12/2014 à 18:59
Signaler
Il a de quoi en faire chanter plus d'un, voilà pourquoi ce "RICHE" reste en plaça vivant des subventions de l'état puisque les syndicats n'ont pas assez de "syndiqués" payant leur adhésion .

à écrit le 05/12/2014 à 18:32
Signaler
Ouf ! les sans dents syndiqués sont soulagés.

à écrit le 05/12/2014 à 18:19
Signaler
C'est mieux comme çà : après tout, si Mr Lepaon a eu tous ces ennuis, c'est peut-être parce qu'il veut changer les choses. Et si la CGT changeait, ce serait une bonne nouvelle pour tout le monde. N'en déplaise à tous les grincheux.

à écrit le 05/12/2014 à 17:23
Signaler
Il n'y a rien a lui reprocher il a bien fait sa roue par contre certains diront qu'il est trop rouet.

à écrit le 05/12/2014 à 17:21
Signaler
Certes Mr Lepaon semble apprécier l'argent et son confort ... Néanmoins il suffit de penser aux primes de départs négociés par les cadres chiffrant souvent à plusieurs centaines de milliers d'euro..et Mr Lepaon devait se considérer comme un cadre sy...

à écrit le 05/12/2014 à 17:18
Signaler
On ne change pas une équipe qui gagne ! MDR

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.