CGT : Lepaon devra-t-il quitter ses fonctions le 9 décembre ?

 |   |  543  mots
Thierry Lepaon a confirmé à L'Express avoir perçu des indemnités de départ de la part de la région CGT Basse-Normandie qui l'employait, mais ne se souvient plus du montant.
Thierry Lepaon a confirmé à L'Express avoir perçu des indemnités de départ de la part de la région CGT Basse-Normandie qui l'employait, mais ne "se souvient plus" du montant. (Crédits : Reuters)
Le leader du syndicat a perçu des indemnité de départ de la CGT Basse-Normandie avant de devenir secrétaire général de la CGT , a révélé l'Express. Cette nouvelle affaire ébranle le syndicat: Les Echos croient savoir que la Commission exécutive confédérale de la CGT se réunira le 9 novembre "pour prendre toutes les dispositions nécessaires".

C'est chaud à la CGT! Et ce au plus mauvais moment, alors que demain, jeudi 4 décembre, ont lieu d'importantes élections dans la fonction publique où 5,4 millions d'agents sont appellés à élire leurs représentants syndicaux dans plus de 22.000 instances. Or, la CGT joue là sa première place parmi les organisations représentatives au sein de la fonction publique.

Après les révélations du Canard enchainé sur les travaux onéreux réalisés dans l'appartement de fonction et le bureau de Thierry Lepaon, les dernières informations de l'Express pourraient être fatales au secrétaire général de la CGT. Lundi 1er décembre, l'hebdomadaire a révélé que le dirigeant du syndicat avait perçu des indemnités de départ de la part de la  CGT Basse-Normandie qui l'employait, avant d'accéder au poste de secrétaire général en 2013. Ce dernier a confirmé l'information, mais "ne se souvient plus du montant".

Prise des "dispositions nécessaires"

Pour la Commission exécutive de la confédération, cela pourrait être l'affaire de trop. Cette dernière va se réunir mardi 9 décembre, afin de "prendre toutes les dispositions nécessaires", d'après Les Echos. Le journal assure qu'il n'est pas exclu que la décision "de le débarquer" soit prise ce jour-là.

Le quotidien économique publie en outre des extraits d'un communiqué diffusé en interne, à l'issue d'une réunion extraordinaire du bureau fédéral, mardi 2 décembre, à l'origine de la réunion de la Commission exécutive, la semaine prochaine. Le document promet que "la transparence complète sera donnée [aux] organisations [de la CGT] sur ces derniers éléments".

Un secrétaire général élu "par défaut"

Au-delà des faits reprochés à Thierry Lepaon, c'est tout le malaise ressenti depuis son élection qui transparait. Thierry Lepaon souffre d'avoir été élu par "défaut", la succession de l'ancien secrétaire général Bernard Thibault ayant viré au psychodrame, les trois candidats pressentis avaient été successivement éliminés. On a donc fait finalement appel à l'ex-leader des Moulinex. Mais ce dernier n'a jamais réussi à s'imposer. Il a même été à diverses reprises mis en minorité par son exécutif. Par exemple, fin 2013, Thierry Lepaon était favorable à la signature de l'accord sur la réforme de la formation professionnelle. Mais la chef de file de la délégation qui menait les négociation a dit "niet". Thierry Lepaon s'est incliné...

Et c'est ainsi depuis plus d'un an: la CGT "flotte". Elle multiplie les appels à des journées d'actions qui remportent peu de succès. D'où un gros risque de perte de crédibilité comme l'attestent les reculs électoraux dans des "bastions" comme la SNCF ou EDF.

La grande peur des fédérations CGT de fonctionnaires est donc que la tourmente qui agite actuellement la centrale fasse fuir les électeurs lors du scrutin du 4 décembre dans la fonction publique... Alors que la CGT espérait progresser.

Quant à Thierry Lepaon, s'il parvient à "sauver sa peau" le 9 décembre - faute de relève immédiatement disponible -, il peut certainement, en revanche, faire une croix sur la possibilité d'exercer un deuxième mandat à la tête de la CGT.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2014 à 8:25 :
Aucune raison Lepaon a fait son devoir il a bien fait la roue.
a écrit le 04/12/2014 à 9:49 :
meme organisation que le gouvernement et le MÉDEF. On nous plume avec régularité.
a écrit le 03/12/2014 à 23:21 :
Bonsoir, il n'y a que mr Le paon à la CGT il y a 800 000 syndiqués dont une bonne partie a des responsabilités, Des délégués qui n'hésite pas à faire des réunions le soir, sur leur temps personnel pour aider des salariés dans la difficulté, mais apparement vous n'en avez jamais eu besoin, tant mieux pour vous. De grâce, on intervient quand on connait un sujet, quand on le maitrise, venir intervenir quand on ne connait rien, c'est une perte de temps et d'energie, malgré toutes ces attaques contre la CGT, les militants CGT continueront à aider, défendre, les salariés et leurs conditions de travail, ah au fait, il n'y a pas de cadres à la CGT, on paye tous la même cotisation, certains ont plus de responsabilités que d'autres, mais je n'ai jamais entendu parler de cadres, a part dans cette presse à scandale, à click,
PS je suis syndiqué depuis 37 ans, et que notre secretaire général ait un beau bureau ou un bureau pourri, cela ne changera rien pour moi, je continuerais a essayer d'intervenir pour plus de justice sociale, pour des salaires décents, et des conditions de travail convenables., et ça c'est important .
Réponse de le 04/12/2014 à 13:03 :
En quoi d'avoir des représentants du personnel honnête est-il incompatible avec des dirigeants qui ont eux aussi perdu le sens des réalités ?
Les gens qui oublient qui ils défendent, c'est malheureusement vieux comme le monde.
Les syndiqués utiles sont nécessaires ; mais les gens qui se gavent de privilèges ne le sont pas.
a écrit le 03/12/2014 à 23:13 :
Ahahaha mdr
et moi qui croyait qu'il n'y avait que les méchants patrons qui aimait l'argent...
a écrit le 03/12/2014 à 22:39 :
Son bureau tout neuf servira au prochain. Pareil pour le logement.
Espérons que ce dernier n'aura pas des goûts de luxe parce que la centrale n'est pas riche. La vie de château n'est pour la CGT.
Mdr
a écrit le 03/12/2014 à 21:17 :
La roue tourne, les incartades ne sont pas tolérées.
Chuttttttt .......restons discrets avec la complicité des guignols de tout bord !
a écrit le 03/12/2014 à 18:15 :
À Strasbourg c'est trop tard.
Ils vont lui donner un poste de conseiller regional histoire de calmer le jeu.
A moins qu'il devienne ministre. Tout est possible.
a écrit le 03/12/2014 à 18:15 :
Même si la chute de la CGT est une bonne nouvelle, je m'interroge sur les multiples révélations qui sortent. Qui est l'instigateur?
Réponse de le 04/12/2014 à 12:59 :
Ses concurrents à la CGT. Luttes de personnes à l'UMP, au PS, au parti de tartempion les oies... c'est comme ça que ça marche.
a écrit le 03/12/2014 à 17:59 :
Mon Dieu , s'il existe , j'ai honte d'avoir milité dans une organisation qui est et quoi qu'on en dise le seul rempart pour la défense des salariés . J'ai mis entre parenthèse ma vie professionnelle pour donner le meilleur de moi-meme , pour en arriver là ! Il n'est pas concevable que , par la " faute " d'un seul homme , si faute il y a , cette organisation exemplaire , quoique en disent tous les détracteurs et les fachos , en soit arrivée là ! Benoit Frachon ou Georges Seguy doivent se retourner dans leurs tombe . Il est temps de faire le bilan de toutes ces accusations ! Dis nous que ce n'est pas vrai , Thierry ?
Réponse de le 03/12/2014 à 18:08 :
@Provençal:
le seul rempart pour la défense des salariés, vous êtes bien encore le seul à penser cela , je dirai plutôt: " le seul à souhaiter la faillite de la France et de ses entreprises.
Réponse de le 03/12/2014 à 18:26 :
Je comprends ta tristesse Provençal mais ouvre les yeux il est pas tout seul LE PAON ? Le syndiqué ACTEUR de son organisation c'est juste un discours ? Car en pratique, les cadres ils se gavent ! il est temps de se réveiller la CGT a bien changé et les pratiques douteuses existent depuis longtemps (affaires CCAS, CE Cheminots....)
Réponse de le 04/12/2014 à 13:40 :
Je partage que Georges Séguy soit très probablement touché par la situation, mais il est prématuré de dire qu'il se retourne dans sa tombe. En effet, il est bel et bien vivant !
a écrit le 03/12/2014 à 17:02 :
ça vous étonne ?
dans tous les régimes communistes, les dirigeants ont un train de vie de nabab...
Réponse de le 03/12/2014 à 18:03 :
Le gouvernement Français et François Hollande sont Communistes ? 1ere nouvelle de la semaine ! Ça c'est un scoop !
Retourne d'ou tu viens , ensuqué ! Des poubelles
a écrit le 03/12/2014 à 16:47 :
Ah, elle est bien pourrie cette CGT qui ne vit que grâce aux milliards de subventions publiques provenant des poches des contribuables. Il est grand temps que ces syndicats ne vivent que de l' argent de leurs adhérents, vive la liberté !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/12/2014 à 18:14 :
Et c'est le cas , Monsieur ! La CGT ne vit pas avec les " milliards " des contribuables ! Ou alors je possederai une villa à St Barth !
Il est vrai qu'il y a des financements , pourquoi nier le contraire , mais il est utilisé à bon escient , dans l'interet des salariés ! Un exemple : la formation des prudhomes par exemple ! Le discours que vous tenez est celui d'un pilier de comptoir de bistrot ! ......et toute une panoplie de formation , économique entre autres sans lesquelles les militants seraient a coté de la plaque . Renseignez vous avant de dire des conn....ies
Réponse de le 04/12/2014 à 8:45 :
il y a le feu chez les cocos .On sent bien qu'ils s'énervent.
a écrit le 03/12/2014 à 15:37 :
Pour tous, l'exemplarité n'est pas une option, et pour ceux qui disent que ce n'est rien, malheureusement, c'est la porte ouverte à toutes les dérives....La lutte contre la corruption, le conflit d'intérêt et le trafic d'influence doit etre au coeur du fonctionnement de la vie publique (par nature les syndicats sont publics puisque la loi oblige les petites entreprises à faire appel au premier chef, à des organisations syndicales pour représenter les salarier). Et à travers cela, on comprend le désamour des salariés pour ces organisations qui dilapident l'argent des cotisants et celui des subventions publiques, et qui sur le terrain, ne les représentent en rien
Réponse de le 03/12/2014 à 16:28 :
Tout à fait d'accord avec vous "PIC SOUS" et c'est pourquoi je n' adhère pas à un syndicat quel qu'il soit : aucune confiance. J'ai toujours remarqué qu'ils agissaient en fonction de leurs intérêts et non pour les travailleurs.
Réponse de le 09/12/2014 à 14:06 :
ils sont marrants ces gens qui ne voient l'intérêt public que par le petit bout de la lorgnette de celui de leurs seuls et propres intérêts. Si vous saviez que les syndicalistes savent parfaitement que beaucoup de salariés non syndiqués savent également bien utiliser les syndicats sans bourse délier pour ensuite disparaître ni adhésion ni même voter aux élections professionnelles parce qu'ils sont opportunistes et verser une misérable cotisation c'est se ruiner. La meilleure preuve de l'authenticité de la CGT faut la trouver du coté de ses ennemis le MEDEF, les politiques de gauche et de droite ui disent quoi ?...aors Paquita, des mentalités comme la vôtre, merci on en veut pas à la CGT sinon le risque Le Paon n'est pas loin
a écrit le 03/12/2014 à 14:17 :
Tout cet acharnement rappelle quand même les attaques contre le malheureux Eric Woerth, qui au final n'avait jamais rien fait d'illégal. On dirait que quelqu'un lui en veut et sort les dossiers... Que l'homme public qui est totalement clean jette la première pierre.
Réponse de le 03/12/2014 à 15:27 :
+1000.Idem avec les Balkany
Réponse de le 03/12/2014 à 16:54 :
vous allez un peu vite en besogne :
Au centre des interrogations de la justice, la décision, prise le 16 mars 2010 par l’élu de l’Oise, alors ministre du Budget, de valider par arrêté la vente de gré à gré pour 2,5 millions d’euros d’une parcelle de 57 hectares de la forêt de Compiègne, comportant un golf et un hippodrome, à la Société des courses de Compiègne (SCC), jusqu’alors locataire.

Une décision prise malgré l’opposition de responsables de l’Office national des forêts (ONF) et les réserves du ministère de l’Agriculture
Réponse de le 04/12/2014 à 13:09 :
Venez voir à Compiègne où est situé l'hippodrome et le prix des maisons à côté, vous me prouverez alors (j'attends avec impatience) que Mr Woerth n'a pas vendu au rabais 57 hectares de terrain dans le quartier le plus riche de Compiègne.
a écrit le 03/12/2014 à 14:04 :
et c'est avec ces gens là que le gouvernement IMPOSE le dialogue social .QUAND VA T ON RETABLIR LE DEMOCRATIE DANS LES ENTREPRISES ET LAISSER LES SALARIES DECIDER
a écrit le 03/12/2014 à 14:01 :
Ce n'est pas brillant, mais finalement peu de choses si on se réfère à Urba ou Bygmalion.
Rien par rapport aux dizaines de millions de malversations journalières, de rétrocommission, d'enveloppes sous la table, des magouilles des grands groupes, de l'évasion fiscale... Mais bien commode pour décrédibiliser un syndicat gênant, qui fût puissant et sans lequel nous n'aurions pas obtenu grand -chose, face à un patronat toujours plus libéral, conservateur et qui actuellement se sent pousser des ailes.
Réponse de le 03/12/2014 à 14:17 :
Ok, donc parce que pas mal de politiques ont été condamnés pour des montants importants ; ça exonère un syndicaliste d'être irréprochable ?
Donc ça m’exonère moi aussi ! Demain je vais braquer une banque alors.
Raisonnement bizarre.
a écrit le 03/12/2014 à 13:06 :
On en arrive à se demander si les instances nationales des syndicats ont encore un rôle à jouer. Que les salariés soient représentés au sein de leurs entreprises, nul ne le conteste, mais force est de constater que nationalement, cela ne marche plus.
a écrit le 03/12/2014 à 13:03 :
En tuant la carrière de LEpaon,les politiques vont pouvoir s'attaquer a la réforme des retraites.Sans la CGT attendez vous a de fortes baisses de pensions!
Réponse de le 03/12/2014 à 15:09 :
Mais il y croit encore pépére ! parcque avec la cgt nos retraites sont sauvées? tu parles d'un temps revolu maintenant le paon comme notre castafiore locale ou notre grand dadais ne pensent qu'a leurr enrichissement personnel mais c'est dans l'air du temps n'est ce pas ,?
Réponse de le 03/12/2014 à 15:15 :
Quoi de plus normal au regard de l'explosion du chômage et de la réduction du nombre d'actifs. De toute façon vous n'avez aucun souci à vous faire tant que l'état continue de subventionner le parpaing locatif dont nombre d'élus sont propriétaires.
Réponse de le 03/12/2014 à 16:32 :
Tout ce que vous dites est déjà prévu par la feuille de route européenne et les fausses gesticulations des syndicats n'y changeront rien. Seul le retour à notre souveraineté freinera ces délires
Réponse de le 03/12/2014 à 16:50 :
Vite l' alignement des retraites des fonctionnaires et des régimes spéciaux sur ceux du privé : liberté et égalité pour tous vive la Gauche !
Réponse de le 03/12/2014 à 16:52 :
Un mec comme si se prend 100 000 à 200 000 € sur le dos de son syndicat bravo
Demain je rendrai ma carte de la CGT heureusement je n'ai jamais cru à leur ethique
Réponse de le 03/12/2014 à 17:29 :
Pauvre "retraité CGT", je comprends votre déception, mais arrêtez votre culte du chef, ouvrez les yeux ! La CGT est pourrie, comme les politiques et tout est déjà écris, la CGT ne sert plus à grand chose, sauf à engraisser vos cadres qui ont du mal à quitter leur siège doré !
a écrit le 03/12/2014 à 12:43 :
J'ai bossé 20 ans dans une structure locale CGT. Et après un retour de maternité, j'avais des besoins d'évolution, de reconnaissance.... Et ça m'a rendu malade, de voir que ces responsables syndicaux ont de beaux discours mais qu'ils sont incapables au quotidien de les appliquer. La gestion des salariés c'est pas leur fort ! j'ai pris la porte "licencié pour inaptitude" pas de proposition de reclassement, pas de proposition de rupture conventionnelle. LA PORTE !!! Après 20 ans d'implication ! et là les camarades, ... et bien ils sont plus là. Le chef a parlé et eux ils font les moutons ! Quelle honte ! Et oui on ne joue pas dans la même cours ! il y a les petits et les grands ! et oui ils vivent dans un autre monde et ils pensent qu'ils sont au dessus des lois ! c'est triste pour les salariés, mais c'est la nature humaine, que faire ?
Réponse de le 03/12/2014 à 18:24 :
NE PLUS ADHERER ET ILS DISPARAITRONT
a écrit le 03/12/2014 à 12:26 :
Non parcequ'il a fait la roue.
a écrit le 03/12/2014 à 12:03 :
Syndicat du siècle dernier qui disparaît petit à petit .....
a écrit le 03/12/2014 à 11:42 :
Demissiob,OUi,mais avec remboursement des frais engagés par ce personnage,peu frequentable.
a écrit le 03/12/2014 à 11:40 :
Une prime-chapeau ?
a écrit le 03/12/2014 à 11:16 :
cà coule de source ho ho
a écrit le 03/12/2014 à 10:57 :
l'appartement refait à nef, le bureau ide... tout ça au frais de la princesse...
maintenant, la prime de (faux-)départ, que, pour un patron, on fustigerait en l'appelant parachute doré (et encore, pour la CGT, c'est un départ de la CGT pour aller... à la CGT !)!
il ne lii manque que la retraite chapeau... ça va venir... !!
A côté de ça, l'appartement de Montebourg à paris, déclaré en 2013 pour 850,000 euro, mis en vente aujourd'hui pour 50% plus cher (alors que les ventes du secteur ont baissé de 10% selon les notaires -peut être pour passer inaperçu que le gouvernement ne veut plus des notaires !!-) Décidemment ces gens de gauche vivent dans un autre monde...!!
Réponse de le 03/12/2014 à 11:38 :
non; ils vivent dans le meme monde que vous, mais eux, ils sont dans la catégorie "supérieure", celle qui a le droit de mentir et de ne rien respecter de ses engagements et de ses convictions
Réponse de le 03/12/2014 à 11:47 :
C'est marrant comment pour tenter de justifier toutes les affaires de l'UMP les gens de droite montent en épingle la moindre petites affaires se situant un peu à gauche. Vous essayer de nous dire quoi ? Que les gens de gauche ne sont pas parfait ? Mais personne n'a dit le contraire ! Ca n'empêche en rien que votre parti préféré est dirigé par une mafia. Pourquoi vouloir à tout prix essayer de noyer le poisson ?
Réponse de le 03/12/2014 à 13:37 :
rien attendre de la droite pas une surprise MAIS une gauche caviars qui trompe l les 100 dents IMPARDONNABLE ...reste l'abstention ou le FN
Réponse de le 03/12/2014 à 16:32 :
En quoi le FN est plus propre que les autres?
Réponse de le 04/12/2014 à 9:48 :
dans votre garage en carton où on trouve des voitures miniatures avez vous le syndicat CGT. pouvez vous préciser!
Réponse de le 04/12/2014 à 9:50 :
vous travaillez dans une société de nettoyage!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :