Le régime de retraite complémentaire des cadres au plus mal

 |   |  702  mots
Le régime complémentaire de retraite des cadres, l'Agirc, pourrait ne plus servir les pensions dès 2017
Le régime complémentaire de retraite des cadres, l'Agirc, pourrait ne plus servir les pensions dès 2017 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un rapport de la Cour des comptes confirme la très forte dégradation financière des régimes complémentaires de retraites, notamment celui des cadres, l'Agirc, qui pourrait ne plus disposer de réserves suffisantes dès 2017. Patronat et syndicats sont appelé en 2015 à arrêter des mesures d'urgence.

Les finances des régimes de retraites complémentaires des salariés (Arrco) et des cadres (Agirc) sont au plus mal. Des mesures drastiques sont à attendre pour sauver le système, notamment pour la caisse des cadres qui pourrait ne plus avoir suffisamment de réserves pour servir les pensions dès 2017 ! Un scénario catastrophe que ne semble pas omettre la Cour des comptes dans un rapport intitulé « Garantir l'avenir des retraites complémentaires des salariés » qui devait être officiellement rendu public jeudi 17 décembre mais qui a « fuité » dans le quotidien "Le Parisien" du 15 décembre.

Selon le rapport, la Cour note une dégradation financière constante depuis 2009, avec des déficits qui ont atteint 4,4 milliards d'euros en 2013 et qui pourraient avoisiner 5,3 milliards d'euros cette année. A lui, seul, le régime des cadres aurait connu un trou de 3,2 milliards d'euros.

Pis, pour les deux régimes, la Cour des comptes anticipe un déficit de 15 milliards d'euros en 2030, portant l'endettement total à ... 100 milliards d'euros. Intenable.

Sans surprise, les magistrats de la rue Cambon préconisent donc de jouer sur les trois leviers possibles pour endiguer le dérapage : diminuer le montant des pensions servies, augmenter le niveau des cotisations et reculer l'âge du départ à la retraite à 64 ans. Ce qui serait un quasi retour à la situation qui prévalait avant 1981.

En vérité, la plupart des préconisations de la Cour des comptes sont déjà appliquées mais il va sans doute falloir les accentuer.

Le gel des pensions déjà effectif dans les faits

En effet, depuis un accord entre le patronat et les syndicats (gestionnaires des régimes de retraite complémentaire des salariés et des cadres), conclu dans l'urgence le 13 mars 2013 pour tenter de stopper la dégradation des finances, différentes mesures ont été adoptées. Ainsi, il a été acté une sous indexation partielle des pensions de retraite en prévoyant , pour les années 2014 et 2015, que ces pensions seraient revalorisées de un point de moins que l'inflation. Au 1er avril 2014, les pensions n'ont finalement même pas été revalorisées du tout au regard de la faiblesse de l'inflation constatée sur un an. Il y a fort à parier qu'il en sera exactement de même le 1er avril 2015.

Selon des données internes de l'Agirc et de l'Arrco, un gel total de la revalorisation en 2013 était censé rapporter 1,4 milliard en 2017. Mais il en faudrait bien plus.

Patronat et syndicats doivent prendre en 2015 des décisions drastiques

Pis, toujours a la suite de l'accord de 2013, les partenaires sociaux sont convenus d'augmenter les cotisations Arrco et Agirc de 0,1 point par an sur deux ans. Cette première augmentation a donc eu lieu le 1er janvier 2014. La deuxième va suivre le 1er janvier 2015. A cette date les cotisations Arrco seront de : 4,65% (part patronale) et 3,10 (part salariale) en tranche A; 12,15%  (part patronale) et 8,10% (part salariale)en tranche B. Et pour l'Agirc, 12,75% (part patronale) et 7,80% (part salariale) en tranche B.

Les partenaires sociaux doivent de nouveau se réunir début 2015 pour négocier de nouvelles mesures de redressement. Il est quasiment déjà entendu que seront reconduites les mesures de gel des pensions et de hausse des cotisations qui, initialement, ne devaient durer que deux ans. Mais cet effort ne sera pas suffisant non plus. Or, il faut impérativement trouver une solution. Le gouvernement est d'ailleurs très attentif. En effet, il faut garder à l'esprit que le « trou » des régimes de retraite complémentaire - à l'instar de celui de l'assurance chômage - fait partie des éléments pris en compte pour apprécier le respect par la France des critères de Maastricht, en l'occurrence un déficit limité à 3% du PIB.

Mais comment expliquer cette situation de crise, notamment à l'Agirc. Le régime s'est retrouvé confronté à une série de problèmes sans précédents. D'abord, les nombreuses générations issues du Baby boum partent actuellement à la retraite. Ce qui pèse sur les compte. Ensuite la croissance atone entraine une hausse du chômage des cadres ce qui réduit le montant des cotisation collectées. Les solutions s'annoncent donc très douloureuses .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2015 à 16:46 :
Quid des multiples ponctions en Milliards de nos régimes de retraite du privé par l'Etat pour combler, en partie, les déficit chroniques du secteur public qui augmentent le déficit annule de 50 Md€ pour ce seul poste dont le déficit atteint des sommets qui seraient de 4200Md€.Les retraites du public ne sont financées qu'au niveau de 13%.Le reste, nos impôts.
Le dernier en date à avoir pompé (vous remarquerez, (je ne dis pas "Spolié") nos caisses c'est N.Sarkozy en 2010 pour la modique somme de 6Md€.....
Au cours des trente dernières années cette manœuvre n'a pas cessée.
Alors, que l'on rende ces Milliards et l'on pourrait augmenter les pensions....
Pour celles et ceux qui ont encore un peu de cerveau et qui maîtrise l'histoire:
Rappelons nous cette belle avancée, que tous les gens sensés de l'époque disaient qu'il ne fallait pas la faire: la retraite à 60 ans; Et bien, la procédure prévoyait la mise en place d'une caisse de compensation pour les régimes de retraites complémentaires qui auraient dû être abondés de plusieurs milliards annuels, et, ce, depuis 1982. Ce que LJospin n'a fait qu'au niveau de 600millions que la dernière année de son mandat, alors qu'il dilapidait les milliards d'une croissance venue d'Amérique.
Alors, lui aussi et tous ses coreligionnaires, (tous fonctionnaires, bien sûr,) montrez l'exemple: fin de vos régimes spéciaux etc, etc....et baissez tous les niveaux de tous vos privilèges.
a écrit le 24/12/2014 à 17:30 :
les retraites complémentaires , la sécurité sociale, et autres bienfaits construits par nos gouvernements depuis 1945 ce sont toutes des escroqueries
a écrit le 17/12/2014 à 23:45 :
le problème est simple, vu le niveau d'études qui progresse on a de moins en moins besoin de cadres, le contremaître adjudant a disparu , les chefs de bureau s'appellent microsoft.
A eux de se débrouiller, ils peuvent cotiser 2 x plus, ils ne sont pas à plaindre.
a écrit le 17/12/2014 à 19:54 :
ILS VEULENT FAIRE DES CAISSES UNIQUE OUVRIERS +CADRES POUR SAUVER LES RETRAITES DES CADRES ? ELLES ET OU LA JUSTICE?? ALORS QUE NOS CADRES SONT MIEUX PAYE TOUTE LEURS VIE. EST QU ILS ONT PUT SE FAIRE UN CAPITAL IMOBILIER CONSECANT? OU CE PLACE DE L ARGENT DANS DIVERTES ACTIONS BIEN RENUMEREZ???
Réponse de le 18/12/2014 à 22:00 :
La fumette est interdite.Vous parlez des cadres de directions? Beaucoup de cadres ont des salaires de 2300 a 2800 euros. Cela fait parti des fantasmes . La vérité est moins glorieuse que vous le pensée
a écrit le 17/12/2014 à 14:41 :
Ça suffit cette fois.
Trop c'est trop, évidemment que le système de retraite est parfaitement viable. Pour autant, cependant que tout le monde joue le jeu.
Ce discours est porté par des mecs bourrés de tunes qui ne savent déjà plus quoi faire de leur argent, y compris les politiques, les plus encensés.
Savez-vous à combien s’élève le patrimoine de la Béthencourt ? A elle seule, elle a de quoi sauver la France. Elle a en plus a réussi à se faire rembourser l’argent qu'elle a filé à l'autre cinglé sur talonnettes avec cette hyper fumisterie du bouclier fiscal ?
Bon on arrête maintenant de dire n'importe quoi et on écoute enfin les économistes qui tiennent un autre langage plutôt que les sottises comme l'autre égérie du FN qui vous enfoncera, indubitablement dans la misère en tirant sur elle le maximum de profits, elle et toute cette clique de vautours qui brigue laur légitimité au travers nos suffrages.
Puisque vous semblez savoir lire pourquoi n'allez vous pas chercher les vraies idées sur le sites de Nouvelle Donne ou du Front de gauche ? Vous verrez c'est tout aussi intéressant que les bêtises que vous lisez partout et là au moins ... on explique.
Ah ! Vous n'aimez pas Mélenchon ?
Pourtant, ses bouquins sont autre chose que les sottises sur lesquelles vous semblez vous précipiter aujourd'hui.
Relevez la tête et puisque vous êtes indignés (paraît-il) faites le au moins savoir en renvoyant dos à dos définitivement tous ces cornacs, pendant qu'il est encore temps, en leur faisant savoir ce que vous avez compris.
Réponse de le 17/12/2014 à 16:37 :
Bravo René Lenoir j'aime entendre ce discours.
Réponse de le 17/12/2014 à 16:45 :
1) je doute que le patrimoine de Bettancourt soit suffisant pour eponger toutes les dettes de la france (2 177,8 milliards en 2011 d apres wikipedia)
2) meme en admettant qu on vende tout son patrimoine et que ca eponge la dette, ca ne resoudra rien. le systeme francais etant deficitaire, on referra de la dette ! c est un peut comme un bateau qui a une voie d eau. ca sert pas a grand chose de pomper si on ne colmate pas
Réponse de le 17/12/2014 à 19:38 :
Toute la fortune Bettencourt serait engloutie par 4 mois de notre déficit public. Indignez vous, mais apprenez à compter.
Réponse de le 17/12/2014 à 19:47 :
EXAT???
Réponse de le 18/12/2014 à 14:09 :
Je réponds :En finance une dette ne doit pas être simplement énoncée sans que figure comme dans tout bilan comptable un actif et un passif.
La dette est au passif et le patrimoine à l'actif. Si vous équilibrez l'actif et le passif, alors vous pouvez enchainer sur le prochain exercice.
Ainsi on peut sans risque d'erreur dire que le patrimoine de la France équilibre très largement les dettes. Imaginez ce que pourrait rapporter la vente de ces établissements prestigieux comme l’Élysée, Matignon, le Sénat, les aéroports, les routes, les richesses de nos musées, etc, etc... Le problème tient essentiellement au fait qu'une fois vendu ... le patrimoine est irrécupérable (il n'y a eu qu'un insipide hongrois pour liquider une partie non négligeable).
Donc il faut retrouver un certain niveau de trésorerie si l'on veut tout garder. La nécessaire somme à trouver se situe (d'après l’Élysée) à 50 Milliards d'euros et c'est là que la vieille dame peur sauver la France ... Capito ?
Alors avant d'insulter les indignés ... la prochaine fois ... apprenez d'abord à raisonner.
a écrit le 17/12/2014 à 13:42 :
Et si la cotision de M Martin servaient uniquement a payer la retraite de M Martin ?
En l'etat, la retraite semble une utopie sachant qu'il me reste entre au moins 30 ans a travailler pour pouvoir pretendre a une retraite...
a écrit le 17/12/2014 à 13:36 :
Arretons de cotiser pour les fonctionnaires,
justice ,egalité...:-) foutaise..
Demandons aux entreprises du CAC de payer leurs cotisations URSAFF,
qu'elles soient imposées au meme titre que les TPE/PME (8% au lieu de 33%).
Arretons les regimes speciaux suivants:
Militaires : âge moyen de départ en retraite, 45,7 ans, 75 % de la première ligne de son salaire (solde brut, elle est égale à environ 70 % de la solde totale) des 6 derniers mois si le militaire atteint ses 41 annuités (en 2012) sinon il y a un système de décote (après 25 ans de service pour les officiers et après 15 ans pour les sous officiers) ; Il existe un minimum garanti (exemple pour un Adjudant échelon 4 après 15 ans de service environ 500 euros nets par mois, chiffre 2003)
Branche professionnelle des industries électriques et gazières (EDF et GDF Suez notamment) ; âge moyen de départ en retraite 56,9 ans (chiffre 2012) ;
RATP ; âge moyen de départ en retraite 54,8 ans ;
SNCF ; âge moyen de départ en retraite, 54,5 ans ;
La Banque de France a aligné ses règles sur celles des fonctionnaires mais a conservé une caisse autonome ;
les marins : âge moyen de départ en retraite, 57,6 ans ;
Comédie-Française ;
Opéra de Paris (1 693 cotisants pour 1 272 retraités) ;
les retraités des mines (14 489 actifs pour 150 464 retraités et plus de 200 000 ayants droit) ;
les élus de l'Assemblée nationale et du Sénat ;
les clercs de notaire (45 052 actifs pour 24 915 retraités) ;
Police Nationale.
Les agents du Port autonome de Strasbourg, qui est le plus petit régime spécial de France avec 156 cotisants et 203 retraités[4].
Il en manque encore deputé,jounaliste et j'en passe..

Et vous verrez on aura de l'argent pour tout le monde sans travailler plus..

Bientot le Big one...:-)
a écrit le 17/12/2014 à 12:43 :
Le système par répartition ne ressemble pas à la Pyramide de Ponzi ?
Les derniers arrivants payent pour les bénéficiares des retraites et ainsi de suite ... Sauf que cela risque de mal tourner ...
a écrit le 17/12/2014 à 11:10 :
cela me laisse ni chaud ni froid pour la bonne raison que ne ne suis pas cadre. Je ne suis qu'un cadre hors du tableau tout simplement.
a écrit le 17/12/2014 à 9:52 :
Vaste sujet qui provoque 2 réflexions:combien cotisez vous (employé + employeur) x durée du travail dans un parcours de plus en plus court ne peut être comparé au paiement d'une pension pendant une durée de plus en plus longue
Il y a quelques décennies le nombre de retraités qui n'avaient pas le temps d'en profiter était courant et devait certainement équilibrer d'avantage ??(a vérifier)
Je connais des gens qui sont dans leur trentième année de retraite en ayant cotisé 40 ans le calcul du déficit est aisé !!Pourrions nous avoir enfin des explications chiffrées avec des comparaisons entre différents parcours et nous aurions peut-être moins de discussions stériles
a écrit le 17/12/2014 à 7:03 :
1ère question :quand les "générations du baby boom"travaillaient et cotisaient à fond pendant des années qu'à t on fait de ces cotisations ??? ...2ème question :qui finance le déficit colossal du régime des retraites de la fonction publique ??? Vous savez maintenant pourquoi le régime de l'agirc est en déficit
Réponse de le 17/12/2014 à 7:29 :
Ils, les gouvernants des 40 dernières années, nous ont volé nos cotisations...
Réponse de le 17/12/2014 à 7:57 :
dans un système par répartition , les cotisations servent à payer ceux qui sont en retraite , elles ne constituent pas une épargne juste un élément de calcul pour un éventuel droit si il reste assez de cotisants pour payer ... 30 ans après.
ça s'appelle un système de Ponzi , ceux qui entrent dans le système paient pour ceux qui y sont déjà. A long terme c'est condamné à la faillite.
Réponse de le 17/12/2014 à 10:22 :
les cotisations sont proportionnelles au salaires, le système actuel ne sert pas à spéculer en bourse ni à ruiner les entreprises dont les fonds de pension financent des retraités d'autre pays, dont le sort des entreprises et des retraites Français n'est pas une préoccupation!
et qu'en est il des placements réalisés par les caisses agirc et arrco ces dernières années?????
Réponse de le 17/12/2014 à 11:57 :
Les fonctionnaires finnacent leurs retraites. Vous ne le saviez pas?
Réponse de le 17/12/2014 à 19:42 :
Non, les fonctionnaires financent à peine 11% de leur retraite avec leurs cotisations. Le reste est financé par l'impôt.
a écrit le 16/12/2014 à 21:40 :
c'est normal, les boomers sont partis avec la caisse!!!!! Et ils espèrent que les jeunes vont payés?!?!!! C'est beau les rêves...... Expatriation
Réponse de le 17/12/2014 à 7:05 :
Les boomers ont connu le plein emploi et ont donc cotisé un Max! Ou est l'argent?
Réponse de le 17/12/2014 à 9:07 :
"Les boomers ont connu le plein emploi et ont donc cotisé un Max!" : Ils n'ont pas fait des stocks mais payé à 5 pour 1 retraité des pensions de misère à leurs parents.
a écrit le 16/12/2014 à 20:51 :
Pourquoi ne pas poser la même question à tous ceux qui se présenteront en 2017 : Vous engagez vous à uniformiser la retraite. Même critères pour tous et même calcul pour tous.
a écrit le 16/12/2014 à 19:28 :
En plus des 2000 milliards d'euro de dette officielle, y a 1300 milliards d'euro de dette Hors Bilan sur la retraite de la fonction publique/régimes spéciaux ( dans les 50 ans à venir (source le revenu), mais eux ne font pas d'efforts contrairement aux cadres ... et devinez pourquoi ??? on est gouverné par des fonctionnaires depuis 40 ans, à quand des quotas sur la représentativité du secteur privé au parlement ?
Réponse de le 16/12/2014 à 22:38 :
Et c'est même la cause principal du déficit public. Pas d'efforts pour les fonctionnaires malgré un déficit massif.
Réponse de le 17/12/2014 à 7:44 :
Si vous étiez fonctionnaires, vous constateriez que nous faisons des efforts tous les jours; Mais il est tellement plus facile de dénigrer l'autre...
a écrit le 16/12/2014 à 19:18 :
Pour changer les choses il faut faire en sorte qu elles ne puissent pas réussir , proverbe libéral.
a écrit le 16/12/2014 à 19:18 :
Pour changer les choses il faut faire en sorte qu elles ne puissent pas réussir , proverbe libéral.
a écrit le 16/12/2014 à 18:56 :
je trouve incroyable que personne ne s'offusque sur le fait que l'on découvre que le modèle de retraite ne peut plus tenir !!!
déjà en 1980 on savait que vers 2015 (mon prof d'éco) avait annoncé que les "jeunes" des classes 1960-1980 seront les "baisés" de la république !
car nous n'auront même pas de retraite et là cette caisse est en cessation mais personne s'étonne ??????
à quand réagirons nous (moi compris) pour ne plus être pris pour des idiots ? des raque-tés ?
c'est maintenant que cette caisse réagit ? et cela se dit "gestionnaire" franchement on nous prends vraiment pour des c....
et ensuite la cpam
regardez vos bulletins de salaire la part que prend la csg, la rds (cela vous coûte déjà beaucoup), et bientôt la rr (pour rachat retraite) ...alors réfléchissez
le gouvernement fait il un effort sur son train de vie ?
moi je suis choqué que rien est fait depuis si longtemps ... on est trop manipulé faudrait que cela cesse enfin !!!
a écrit le 16/12/2014 à 17:43 :
Les régimes spéciaux retraités sont volontaires pour reprendre le travail et accomplir les trimestre manquants pour qu'ils soient du même niveau que les retraités du privé (je blague). Néanmoins il ne serait pas du tout illogique de les faire participer plus que d'autres à l'assainissement des caisses de retraite. Par ailleurs les coûts de gestion des caisses de retraite étant particulièrement élevés, il y aurait de sérieuses économies à dégager d'un assainissement de la gestion.
Réponse de le 16/12/2014 à 22:39 :
Entièrement d'accord. De plus ce serait l'intérèt des bénéficiaires des régimes spéciaux, car s'ils n'acceptent pas de réforme sérieuse, c'est la faillite au bout du chemin.
a écrit le 16/12/2014 à 17:35 :
Que la retraite de la fonction publique soit rénumérée par les cotisants de cette meme fonction au lieu de preandre dans les impots et dans les caisses du privé cela s'appelle égalité de traitement
Réponse de le 16/12/2014 à 18:57 :
Le lancé de patate chaude entre retraité du public et du privé ne suffira pas éternellement...
Réponse de le 17/12/2014 à 7:46 :
Pourquoi pas, mais nous ne sommes plus assez nombreux...
Réponse de le 17/12/2014 à 12:01 :
Mais non, les retrites du public sont financees par les cotisations du public, sauf que ces cotisations vontdans les caisses del etat. Il est donc normal aue l etat paye les retraites? Vous pensez que les choses seraient autres si les cotisations passaient par la secu?
Réponse de le 17/12/2014 à 19:54 :
Oui ce serait très différent car le déficit massif apparaîtrait de manière limpide : rapport de 11 % entre les cotisations fonctionnaires encaissees et les pensions fonctionnaires payees. Deficit de 40 milliards annuel. Aujourd'hui la question de l'équilibrage n'est même pas sur la table car le sujet est une bombe. La différence de traitement avec les régimes généraux comme les complémentaires cadre est scandaleuse.
a écrit le 16/12/2014 à 17:26 :
C'est pourtant facile de gérer " en bon père de famille " . Un repas pour 6, peut éventuellement contenter 10 personnes, sans rien rajouter mais pas 60 !
C'est le bon sens paysan ! Remettre tout le monde avec les mêmes cotisations et les mêmes calculs , pas de favorisme ... Logique - justice - il y aura une mini révolution des régimes spéciaux et alors ? .... On sera patient, plutôt que ruiné.....
a écrit le 16/12/2014 à 17:15 :
Malakoff gere les retraites complementaires avec comme patron le frere d'un ancien president
a écrit le 16/12/2014 à 17:11 :
Les retraités fonctionnaires ne doivent plus prendre d'argent dans les caisses de retraites privées lorsque leur caisse n'a plus d'argent. Vous verrez comme cela ira mieux rapidement.
(Calcul de retraite sur 6 mois pour les fonctionnaire et sur 25 ans pour le privé : cherchez l'erreur de logique économique)
Réponse de le 17/12/2014 à 11:37 :
pourquoi quand la loi veil (25 meilleures années) a été votée n'êtes vous pas descendu dans les rues? S'il y avait eu 20 millions de travailleurs dans la rue peut-être que cela se serait passé autrement: mais certains ne comprenaient rien, d'autres s'en foutaient, d'autres se sentaient pas concerné (cadres) et d'autres avaient tout simplement peur (sous la pression de leur chef ou patron )d'être licenciés.
Moralité : tout le monde le paie maintenant.
Réponse de le 17/12/2014 à 12:24 :
Lorsque Ballamou 1e a fait passer sa réforme , je n'ai pas beaucoup vu les libéraux du privé faire grève pour contester celle-ci . Par ailleurs je connais pas mal de personnes ayant travaillées dans les banques privées , et je peux constater que leurs retraites sont nettement plus importantes que celle des fonctionnaires , leur perte de revenu est vraiement minime , cette retraite serait-elle payée par nos cotisations bancaires ?
a écrit le 16/12/2014 à 16:08 :
et pendant ce temps là le cout de la vie flambe sur les compagnies liées à l'état : EDF, GDF, La Postes (+7% sur les timbres une folie à l'heure d'Internet), taxes et impots.
Et l'état ne commence toujours pas à gérer son budget (dépenses = recettes) à résorber la dette à préparer une France pour le futur.
Croyez vous que si nos politiciens "véreux" avaient géré le budget de la France avec comme règle Recettes = Dépenses depuis 40 ans notre pays ne serait pas le plus fort en Europe et en plus sans dette.
Alors soyons raisonnable que nos politiciens soient jugés sur leur capacité à gérer une économie et non pas du verbiage pour faire vivre les médias
Réponse de le 16/12/2014 à 18:59 :
voilà qui est bien écrit !
je suis agacé par un décalage voulu entre notre gestion qui n'a droit à aucun dérapage et l'Etat qui fait depuis très longtemps n'importe quoi sauf maintenir ses acquis
a écrit le 16/12/2014 à 16:06 :
TOUS DES MENTEURS!
Qd le flamby et sa clique était dans l'opposition ils ont promis la retraite a 60!
Maintenant au pouvoir ils allongent la durée des cotisations! Donc c'est la même en vicieux!

Faut tout foutre à la poubelle!
Moi je paye tout comme un con!
Chacun gère sa retraite et les politiques au feu!!!!!!
Réponse de le 16/12/2014 à 21:07 :
Vous n'avez entendu que ce que vous vouliez entendre. La promesse c'était la retraite à 60 ans pour ceux qui avaient commencé très jeune.
a écrit le 16/12/2014 à 15:47 :
Allongement de la durée du travail
Lancement de Fonds de Pension pour pallier aux insuffisances des Caisses Actuelles
Aligner le régime des retraites publiques sur celui des retraites privées

ET TOUT CELA LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE

La réforme d'AYRAULT était vraiment de la poudre aux yeux "augmentation de cotisations". C'était nul et les médias (suppôts) avaient présenté cela comme une avancée !!!!!
a écrit le 16/12/2014 à 14:50 :
Les pensions n'ont pas augmentées depuis le 1er Avril 2013... Pour les cadres outre les mesures proposées il faudra impérativement mettre un plafond sur les très hautes retraites de certains cadres...Il n'y a pas d'autres solutions...
Réponse de le 16/12/2014 à 15:48 :
Pourquoi la France ne peut pas avoir de Fonds de Pension ?
Les lobbies des Caisses qui ne savent pas ni anticiper ni gérer avec des syndicats "fouteurs de bordel social"
Réponse de le 16/12/2014 à 15:48 :
Pourquoi la France ne peut pas avoir de Fonds de Pension ?
Les lobbies des Caisses qui ne savent pas ni anticiper ni gérer avec des syndicats "fouteurs de bordel social"
a écrit le 16/12/2014 à 14:46 :
Ce qui est sur, c'est que l'allongement à 64 ans serait dramatique pour le chômage des cadres seniors.L'allongement à 62 ans est déjà la cause de l'explosion du chômage des senior et 64 ans ne ferait qu'aggraver la situation.Qui va recruter un senior sachant que les lois empêchent les chefs d'entreprises de se séparer d'un cadre au motif de l'âge et les risques de se retrouver aux prud’hommes seraient grands.La seule variable pour l'équilibre du système c'est hélas le montant des pensions servies !
Réponse de le 16/12/2014 à 15:50 :
ET LA CREATION DE FONDS DE PENSION
Réponse de le 16/12/2014 à 15:51 :
Aligner les regimes de retraites publics sur le privé car ce sont eux qui amplifient le déficit. ET EDF avec la retraite à 55 ans
Réponse de le 16/12/2014 à 20:20 :
allongement = + de chomage
Raisonnement superficiel!
Le coeur du sujet, c'est d'augmenter la création de richesse du pays, et ainsi de degager des financements pour le systeme de retraite.
En 1981 le passage a de 65 a 60 ans, n'a pas fait reculer de chômage.
Réponse de le 17/12/2014 à 8:18 :
Vrai, le passage de 65 à 60 ans n'a pas fait reculer le chômage mais a diminué les recettes des caisses de retraite. Merci Mitterrand !
a écrit le 16/12/2014 à 14:21 :
Bah, régime général et régime des cadres, même solution : on me rembourse mes cotisations au taux d'intérêt légal, et on se sépare bons amis. Si on me laisse gérer ma retraite moi-même, je ne serai jamais en faillite (parce que je suis bon gestionnaire, cqfd).
Réponse de le 16/12/2014 à 14:47 :
Cela dépend de vos placements, vous pouvez tout perdre. Mais au moins c'est vous qui serait responsable.
Réponse de le 16/12/2014 à 15:44 :
C'est utopique mais je vous suis.

AgainParis
Réponse de le 16/12/2014 à 15:51 :
tout à fait !! que chacun soit libre et responsable de ses choix.
là , nous sommes en train de tout perdre sans pouvoir agir sur quoi que ce soit.
a écrit le 16/12/2014 à 14:01 :
C'est vraiment l'arnaque ce statut. Déjà je n'encadre personne et ne le souhaite pas, je suis plus une sorte de technicien/ingénieur. Prochain entretien RH, je demande à basculer sous le régime des ouvriers pour cotiser au minimum du minimum, à quoi bon de toutes façons?
Réponse de le 16/12/2014 à 15:27 :
Cela vous sera refusé, impossible...
La seule solution ? quitter la france, ce que je vais faire.
Réponse de le 16/12/2014 à 22:38 :
Impossible. La gestapo française l'interdit.
a écrit le 16/12/2014 à 13:55 :
je suis pret a prendre les paris: rafistolage histore de passer le cap de la presidentielle (2017) et pas de mise a contribution des retraites vu leur poids electoral ... si vous etes jeunes, votez avec vos pieds, la seul facon de faire exploser le systeme qui nique les jeunes geenrations
a écrit le 16/12/2014 à 13:54 :
Et si on enlevait la gestion de ces régimes aux syndicats ?
Réponse de le 16/12/2014 à 15:53 :
ET il faut y ajouter l'alignement du regime de retraite du public sur le regime de retraite du privé et le "miracle" se produira de disparition du déficit
a écrit le 16/12/2014 à 13:44 :
Faire rendre l argent a ceux qui ont pillé les caisses depuis 40 ans et tout rentre dans l ordre...
a écrit le 16/12/2014 à 13:27 :
Le système s'écroule ? Et alors ? Il suffit d'en changer ! Un peu d'imagination que diable ! Osez sortir du cadre !
a écrit le 16/12/2014 à 12:58 :
je me marre je ne suis pas cadre et je travaille encore pour l'instant. Inch Allah ^_^
Réponse de le 16/12/2014 à 13:22 :
C'est très bien que vous le preniez avec bonne humeur, car vous risquez de tavailler encore longtemps.
a écrit le 16/12/2014 à 12:30 :
Certains commentaires ici relèvent plus de l'ignorance et de l'imbécilité, voir du retraités bashing, que du réalisme. Quelques vérités: Les pensions reversées représentent 50 % des montants collectés. Où vont les 50 § restants? Dans les frais de gestion, et dans les caisses de l'Etat, pour financer les retraites spéciales, dont nous savons depuis des décennies qu'elles sont injustes socialement... Mais tout le monde jette un voile pudique sur cet état de fait, pour ne pas mécontenter les syndicats de la fonction publique.

Alors messieurs nos dirigeants, continuez sur cette voie, bientôt vous en paierez le prix...

FN ou révolution, ou plutôt, FN puis révolution...
Réponse de le 16/12/2014 à 12:48 :
croyez vous vraiment que le FN se priverait notamment du gros contingent d'électeurs que représentent les fonctionnaires en France?
on en arrive tout doucement à penser que rien ne peut changer en profondeur les systèmes en vigueur dans ce pays, sans une intervention très musclée, style Thatcher...
Réponse de le 16/12/2014 à 15:55 :
MAIS AVANT VOTRE REVOLUTION :
Allongement de la durée du travail
Lancement de Fonds de Pension pour pallier aux insuffisances des Caisses Actuelles
Aligner le régime des retraites publiques sur celui des retraites privées
Réponse de le 16/12/2014 à 19:55 :
Le FN ne changera rien sur les statuts des fonctionnaires, je prend les paris
a écrit le 16/12/2014 à 12:27 :
C'est ça, baissons la tête et laissons faire!!!

Alors que nous les papis avons travaillé tôt et dur plus de 45 h/semaine et avons subi la pénibilité et l'intoxication !!

Il faudra élargir l'assiette des cotisations à d'autres pans de l'économie et se montrer résolument modernes et imaginatifs car on constate que l'offre macroéconomique du nombre d'heures travaillées va rester stable voire augmenter un peu en raison de la croissance mais que le dénominateur de travailleurs ne cesse d'augmenter: rallongement du départ à la retraite, exode rural vers l'urbain, femmes qui maintenant travaillent presque toutes et ne restent plus au foyer, flux migratoire.....

Face à cela de plus en plus de robots (banques, péages,....caisses super marché, achats web,...;)

Donc si on revient à la fraction simpliste:
numérateur quasi stable: offre macro économique du nbre heures de travail
dénominateur en grande augmentation: nbre d'individus sur le marché du travail
on s'apercoit trrès vite qu'il faudra partager le temps de travail et être imaginatifs:
- passer à 32 h?
- développer le temps partiel, ou le travail à distance?
- développer le départ progressif à la retraite

et au-dela s'attaquer à offrir une assiette plus large des cotisations (taxation des robote? Péages?...)

Sinon, nos vieux vont crever de faim la bouche ouverte!!
Réponse de le 16/12/2014 à 13:53 :
les vieux sont loin de crever la bouche ouverte, actuellement ils vivent mieux que les jeuens ! Et bien sur c est a ces derniers qu on va demander un effort, via une taxation supplementaire (ie un salaire net en baisse). et bien sur tout ca pour que les retraites eux continuent de pouvoir bronzer au soleil et ne soient pas obliger de vendre leur villa pou habiter dans un 2 pieces
a écrit le 16/12/2014 à 12:26 :
Ok pour le départ a 65 ans surtout qu on savait que mettre la retraite à 60 ans était une belle connerie
Réponse de le 16/12/2014 à 13:48 :
Vive le vieux tigre
a écrit le 16/12/2014 à 12:25 :
Le mal vient de beaucoup plus loin.
Remplacer les emplois par des robots. Certes. Il est encore temps d'appliquer les cotisations retraite et sécu sur ces matériels selon l'assiette salariale licenciée correspondante et non sur les disques durs. Une partie de l'économie doit rester à la charge de l'entreprise et non à 100% sur la collectivité.
Divisez le montant de toutes les retraites par celui des cotisations et vous aurez le nombre de salariés nécessaires pour payer une retraite. Le calculer par catégorie.
Réponse de le 16/12/2014 à 14:09 :
A vous entendre, aucun progrès social ne devrait avoir lieu. Les robots ne sont pas une menace.
a écrit le 16/12/2014 à 11:47 :
Lorsque les vivres commencent à manquer, on rationne !
Baisser globalement les retraites en moyenne de 20% maintenant comme l'on fait nos voisins du sud de l'Europe est la solution la plus juste.
Les papy boomer sont partis trop tôt en retraite si l'on tient compte de l'espérance de vie. Il est juste qu'ils contribuent aussi aux efforts et ne pas faire toujours tout porter su les actifs. L'argument du "travaillé tôt" ne tient pas. Je dirais même qu'ils ont eu beaucoup de chance de pouvoir travailler tôt et de ne pas avoir à faire des études interminables.
Réponse de le 16/12/2014 à 12:07 :
Somme toute si je vous comprends bien, par son travail, celui qui a commencé tôt, a eu la chance de nourrir ceux qui n'avaient cotisé au début de leur carrière et par la richesse crée sur son travail, il a payé des impôts qui ont financé vos études.
Si les" interminables" ne vous plaisaient pas pourquoi n'êtes vous pas entré en apprentissage?
Réponse de le 16/12/2014 à 12:14 :
Enfant du papy boom j'ai pris ma retraite du privé à 65 ans donc au plus tard et pas à 55 ans ou 60 ans comme certains de la fonction publique. Qu'est ce qui est juste, équitable et au bénéfice de tous ?
Réponse de le 16/12/2014 à 12:24 :
Les papy boomers n'ont jamais fait 35 h et de ce temps la les RTT ca n'existait pas
Voilà quelques éléments a prendre en compte pour nourrir votre réflexion
Réponse de le 16/12/2014 à 12:26 :
C'est pas croyable, vos finances ne vont pas bien (pour ne pas dire qu'elle est dans la M...e), alors vous vous en prenez soit a la finance, soit aux Américains maintenant c'est aux Papy je trouve cela dégueulasse les papys comme vous dite ont certainement travaille plus que 35 heures par semaines alors.
Réponse de le 16/12/2014 à 12:53 :
Oui la bêtise n'est pas rationnée dans votre cas, surtout avec un argument d'avoir beaucoup de chance de pouvoir travailler tôt et de mourir aussi plus vite car l'espérance de vie entre un ouvrier et un cadre continue d'être de dix années de moins à profiter de sa maigre retraite...pour le chanceux!
Réponse de le 16/12/2014 à 13:16 :
Et pour être solidaire avec les gens de votre espèce, on ne consommera plus puisque les retraites vont baisser donc vous vous retrouverez au chômage. Cela ne sera pas grave au vu de votre état d esprit....
Réponse de le 16/12/2014 à 14:24 :
Plus juste, plus juste? N'avez vous pas remarqué que l'actionnaire lui voit ses revenus encore augmentés malgré la conjoncture maussade, les patrons nomment les prélèvements des charges et ne demandent qu'à les réduire? Pour moi ce n'est qu'un salaire différé et pas des charges. oui les robots fauteurs de chômage vont devoir cotisés au nombre d'heures travaillées
Réponse de le 16/12/2014 à 14:25 :
Oui, il fait leur couper les retraites, surtout aux plus âgés, qui sont partis en retraite à 65 ans. Pour que les jeunes continuent à tapoter sur leurs iphone.
a écrit le 16/12/2014 à 11:46 :
Pas très grave tout cela. L'essentiel est que le dialogue social fonctionne...
a écrit le 16/12/2014 à 11:25 :
Pas un mot sur les militaires qui peuvent partir en retraite a 35 ans avec une partie confortable de leur retraite,cumuler avecun emploi,et bénéficier de passerelles dans l'administration.Ceci que vous soyez combattant ou trompetiste dans les fanfarres des armées
a écrit le 16/12/2014 à 11:17 :
pour financer les retraites taxons les retraités!
a écrit le 16/12/2014 à 11:17 :
Mauvaise nouvelle pour toutes les professions qui depuis 40 ans vivent sur le fructueux marchés des Seniors.
Ils vont devoir renouveler leur portefeuille client.
a écrit le 16/12/2014 à 11:11 :
Je viens de voir ces commentaires sur les retraites. De ma villégiature je ne lis les nouvelles de France, que de temps en temps. Quand je consulte mon compte en banque. Je profite bien de ma retraite et je ne vois pas pourquoi il faudrait continuer à la baisser ! comment je vais payer le gasoil de mon bateau ? Martine me dit qu'il faudra qu'on reste plutôt dans les Caraibes et qu'on ne fasse plus de tour du monde. On verra. Je préfère qu'ils allongent la durée de cotisation ou qu'ils augmentent les prélèvements, au choix. Mais pas touche à ma retraite. Non mais ...
Réponse de le 16/12/2014 à 11:22 :
Entièrement d'accord,on a cotisé énormément,on est en droit d'exiger notre du,qu'ils se débrouillent.Une piste:l'état emprunte a taux négatif,cela pourrait combler les caisses
a écrit le 16/12/2014 à 10:57 :
Qui aura le courage de supprimer le régime de retraite spécial des fonctionnaires (retraite calculée sur les 6 dernier mois de salaire et non les 20 meilleures années comme pour le privé !!!) régime lourdement déficitaire et qui est donc obligé de ponctionner dans le régime du privé ..un comble.... Sinon 5 millions de fonctionnaires en France.. record du monde !! on fait quoi ?? avec nos dirigeants droite et de gauche plus démagogues les uns que les autres rien ne bougera ... On attend quoi ? la révolution ??
Réponse de le 16/12/2014 à 14:18 :
Le "régime des fonctionnaires" n'existe pas ..... Il n'est donc pas déficitaire et ne puise dès lors pas dans le "régime du privé" !!!!
Réponse de le 16/12/2014 à 15:58 :
Aligner les regimes de retraites du public et privé et le déficit sera résorbé.
Les fonctionnaires doivent acquérir leur autonomie financière et ne pas piquer continuellement sur le secteur privé le fric qu'ils n’ont pas sous prétexte de "cadeaux politiques"
a écrit le 16/12/2014 à 10:52 :
loin de moi l'idée de réfuter l'idée qu il y a un problème, il me coûte assez cher comme ça pour rien au bout... Cependant ça me fait rire quand je vois des prévisions à 2030 quand on voit que depuis 30 ans les gouvernements font jusqu'à 2 collectifs budgétaires par an pour ajuster le budget...On est pas foutu de faire des prévisions à 6 mois mais sur 15 ans pas de problème. Allons au plus simple, à taux et durée de cotisation constants, on baisse ou on monte les pensions (mieux on fait des réserves pour les années plus sombres), en tenant des plus petites retraites au détriment des plus grosses les années de vache maigre. Je ne vois pas d'autres solutions équitables pour ma génération si on garde la répartition=extorsion aujourd hui.
a écrit le 16/12/2014 à 10:51 :
Tout ce qui peut réduire le train de vie des boomers est bon à prendre. Ce n'est que le début, et je me délecte d'avance de la
a écrit le 16/12/2014 à 10:47 :
Français reveillons nous, ca dérange personne que çes organismes de retraites dépensent sans compter notre argent en bureaux en marbre et salaires mirobolants. la volonté de se constituer une retraite devrait être personnel et non obligatoire, c est vraiment une grosse escroquerie le système qui est en place, c est du vol.
a écrit le 16/12/2014 à 10:35 :
Si le régime des cadres est déficitaire, c'est parce qu'il est régulièrement ponctionné pour boucher les trous d'autres régimes ("spéciaux", fonctionnaires).
Les cadres vont il accepter longtemps d'être pris pour des vaches à lait au nom de la solidaritude et de l'égalitarisme?
a écrit le 16/12/2014 à 10:33 :
Il faut baisser les retraites complémentaire au dela de 1000 € et les plafonner a 2 000 €, nos députés et sénateurs n'ont pas besoin de toucher plus en plus de tout le reste !
a écrit le 16/12/2014 à 10:32 :
Bientôt le retour à l'esclavage.
Pourquoi ne pas euthanasier les retraités au boût de x années de retraites et ne laisser profiter, longuement; sereinement et paisiblement, de cette dernière que les nantis bénéficiant d'une retraite financièrement indécente et de retraites chapeaux exorbitantes
Comme la santé le droit à la retraite en fonction de la classe et des conditions sociales et non pas suivant une justice sociale applicable à tous
Je plaisante mais je crois que les salariés du privés sont pris pour des débiles et des imbéciles par tous ces politiciens et autres nantis véreux qui devraient mettre la main à la poche.
Pourquoi ne pas prélever un pourcentage plus important sur les retraites pharaoniques et les retraites chapeaux pour financer les caisses de retraites complémentaires.
L'ensemble des salariés (privé,public,régimes spéciaux) devraient être égaux devant un droit à la retraite en fonction d'une durée de cotisation et non plus d'un âge de départ.
a écrit le 16/12/2014 à 10:30 :
A aucun moment ces organismes et les politiques se remettent en question, pour les politiques c était un bien mauvais calcul que de penser que çes systèmes de retraites étaient bénéfiques pour les salariés , aucune vision d avenir, et les organismes ne pensent pas une seconde de réduire leur voilure, a aucun moment on parle de réduire les coûts, on ne parle que d allonger la durée, on nous prends pour des jambons comme d habitude.
a écrit le 16/12/2014 à 10:02 :
Dans ce cas on baisse les pensions ou on cotise plus longtemps, mais hors de question d'augmenter les cotisations! Les jeunes en ont ras le bol d'être pressés comme des citrons.
Réponse de le 16/12/2014 à 11:10 :
je ne suis en accord avec vous, mais simplement pour clarifier un point, cotiser plus longtemps revient pour des millions de gens à baisser leur pension car ils ne pourront aller au nombre d'annuité pour une retraite à taux plein. D'ailleurs c'est toujours la même histoire, la droite augmente l'âge de départ, la gauche le nombre d'annuité, dans un jeu de faux derche cyclique . Alors effectivement plutôt que de nous presser comme des citrons pour rien au bout, il faut baisser les pensions tout de suite!
Réponse de le 16/12/2014 à 12:25 :
A quand la fin de ce système stupide par repartition, avec tout ce que j'ai cotisé et mon employeur avec j'aurais une retraite bien meilleure si mon argent avait été placé en fond de pension.J'ai deja suffisament payé d' impôts et de taxes exhorbitants tout au long de ma vie pour combler les "inégalités" , pourquoi dois je faire encore maintenant?
a écrit le 16/12/2014 à 9:58 :
La cour des comptes suggère une mesure de bon sens et il semble que c'est la fin du monde, qu'il faut tout casser, que tout est pourri. Les commentaires suggèrent que l'état doit être réaliste et prendre les bonnes mesures, mais ils n'acceptent pas cette bonne mesure. Pourquoi ? tout simplement parce qu'ils pensent comme tout bon profiteur, qu'il faut toucher aux avantages des autres, de tous les autres, mais pas aux siens.
Réponse de le 16/12/2014 à 10:57 :
raisonnement de retraité bien peinard...le mien qui ait 30 ans, c'est que j'en ai marre de cotiser comme un malade pour des droits que je n'aurai jamais. On appelle ça du vol ou une escroquerie en langage courant. Alors oui, ce système est tout pourri, la preuve c'est qu'on revient dessus tous les ans ou presque. Vous en avez beaucoup vous des contrats où vous devez payer mais où il n'y a pas de garantie de service?
Réponse de le 16/12/2014 à 11:10 :
En quoi une retraite qui est une forme d'assurance est un avantage ?
Si je "paye" en cotisant c'est pour avoir une retraite qui corresponde à ce que je cotise le moment venu... Si j'assure ma voiture au tiers, c'est parce que ça ne vaut plus le coût de l'assurer tous risques...
Après c'est très facile de dire qu'un régime de retraite est déficitaire après que ses réserves aient été progressivement ponctionnées pour les régimes spéciaux.
Réponse de le 16/12/2014 à 14:22 :
Je ne suis pas retraité et je cotise. Je pense prendre ma retraite à 65 ans. Les rêves éveillés ça ne me tente pas. Je paye aujourd'hui pour ceux qui sont en retraite. J'espère que pour moi, lorsque j'y serai il en sera de même. Et donc je fais tout pour assurer la "garantie de service". Il n'y a pas d'organisme magique qui l'assure. Seulement les cotisants.
a écrit le 16/12/2014 à 9:55 :
La France continue sa plongée dans la profondeur des abimes ; si demain ma retraite n'est plus versée je ne paye plus mes impôts . On se dirige tout droit vers le chaos et l'UMPS continue sa politique de destruction avec le libre échange , la libre circulation de la main d'oeuvre et des population de l'est qui pillent tranquillement la France , encouragées par Bruxelles , exemple , tapez sur internet : " Roms logés à l’hôtel " , vous allez halluciner et pas qu'eux , les plus de 200.000 immigrés/an , officiellement 213.000 pour l'année passée alors que l'on sait que depuis plus de 30 ans ils ne trouveront plus de travail , soignés dont médicaments , lunettes , prioritaires au logement , allocs et retraite sans avoir jamais cotisé etc " gratuitement " et le contribuable paye !!! et Hollande qui vante les bienfaits de la mixité , il n'y a pas un jour sans attaques à main armée , cambriolages , voitures incendiées et volées , policiers agressés et insultés etc etc Qu'allons nous devenir ? et pas une association , pas un syndicat , pas un médiat ne dénonce ce scandale .
Réponse de le 16/12/2014 à 10:35 :
Vous allez donc interdire aux français d'aller travailler a l'étranger ! pauvre de vous !
Réponse de le 16/12/2014 à 11:00 :
Tout à fait d'accord avec vous, bientôt notre travail ne sera plus suffisant pour vivre correctement car nous serons de plus en plus ponctionné d'impôts de toute sortes!
C'est tellement plus facile de dépenser sans compter l'argent du contribuable avec un socialisme totalement UTOPIQUE,
a écrit le 16/12/2014 à 9:46 :
Je rejoins le commentaire qui a été réalisé par Lequidam, nos politiques ne veulent pas toucher aux régimes spéciaux(SNCF, RATP, ARMEE, FONCTION PUBLIQUE, NE PAS OUBLIER EDF), aussi il ne faut pas oublier la prime de vie chère que perçoivent tous les fonctionnaires qui habitent dans les départements d'outre mer, certains n'ont jamais travaillé dans ces lieux mais à leur retraite, ils s’installent et ils ont droit à cette surenchère de vie(53%).
L'état, devrait arrêter de gaspiller l'argent du contribuable, de toute façon, c'est toujours sur les petits qui seront ponctionnés pour enrichir les gros, gauche ou droite tous les mêmes...
Réponse de le 16/12/2014 à 10:28 :
Les retraites ne sont plus indexées dans les DOM depuis plusieurs années.
a écrit le 16/12/2014 à 9:33 :
toujours après la bataille... mais personne n'a de mémoire.... bon il y a la crise... mais l'histoire est plus complete, UN la faute les FNE de chirac...on a viré des cadres à 53 ans 1978 1985 avec 103 % de leurs derniers salaires. ensuite incompetence des gestionnaires de ces organismes (je les connais) faute de l'état en sus
un - le plafond de la secu était augmenté tous les ans au dela de l'inflation donc moins de cotisation pour la part au dela surtout pour les cadres..)
deux - malgré les augmentation de taux surppression de la cotisation de 12 % tous a 16 % puis cotisation au dessus de 16 % sans point sur cette partie...
trois - indexation diverses en 2011 indexation 0.83 qui en parle en 2014 ZERO et on a voté meme une possibilité de négatif si l'inflation est mois de 1 %
quatre cout de la gestion malgré des regroupements, mais pour les gestionnaires pas mal pas mal...
ensuite il faut le reconnaitre les cadre de hauts niveaux sont partis.?. recruté dans les fillialles étrangeres des grands groupes parfois a capitaux public...silence j'ai des noms.
qui va faire l'analyse sur quarante ans.... de la gestion assez catastrophique.... de messieurs les syndicalistes (du patronat) dans ces régimes
Réponse de le 17/12/2014 à 10:09 :
Bravo Capitoul pour l' analyse parfaite de cette situation abracadabrantesque comme aurait dit Chirac, mais la solution peut venir justement de ces cadres trop payés qui sont partis avec des retraites chapeaux, ils n'ont qu'à reverser ces retraites chapeaux à l'Agirc et l'Arcco et le trou sera comblé sans problème, n'est il pas!!!!!!
a écrit le 16/12/2014 à 9:20 :
pourquoi continuons nous à payer des retraitres aux immigres qui eux n'ont jamais cotisés un seul centime a nos caisses de retraites !! c'est la ou est le scandale et pourquoi ne controlons nous pas les retraites qui sont payées indument à des personnes qui sont décédeés depuis de nombreuses années ( rapport de la cour des comptes), mais que nos politiques n'osent pas aborder ce sujet qui est pour eux tabou ,et nous il nous est demandé de faire encore des sacrifices !!! Pauvre France on est vraiment gouverné par de minables .
Réponse de le 16/12/2014 à 9:32 :
Chèr(e) loule, non seulement les immigrés paient nos retraites mais ils rapportent plus de 12 milliards d'euros dans les caisses de l'état chaque année.
Réponse de le 16/12/2014 à 9:56 :
JE suis entièrement d'accord ce que Loule dit pour les retraies
Réponse de le 16/12/2014 à 9:58 :
Je suis entièrement d'accord à ce que dit Loule
Réponse de le 16/12/2014 à 11:27 :
Ces chiffres sont faux:les immigrés rapportent dans les 500 milliards dans les caisses de l'état,ils paient nos retraites intégralement,le déficit des régimes n'existe pas
Réponse de le 16/12/2014 à 16:01 :
@@Cracou
Il me semblait que c'était plutôt de l'ordre de 800 milliards. A vérifier.
En tout cas Cracou se Zemmourise....
a écrit le 16/12/2014 à 9:05 :
Avec le courage ( ? ) qui caractérise les gouvernants de quelque bord qu'ils soient, silence radio sur les " régimes spéciaux" SNCF + ARMEE + RATP + FONCTION PUBLIQUE + INTERMITTENTS MANIFESTANTS PRO ( qui manifestent loués par le syndicat des notaires ) là se trouvent les économies ...mais il faut du courage et les politiques n'en ont pas ..
a écrit le 16/12/2014 à 9:05 :
l'etat doit renflouer ca avec l'argent du contribuable, en votant une taxe juste sur le 1%CE et les 30 milliards de la formation !
1 parce que c'est ce qu'il fait avec les regimes speciaux
2 parce qu'il demande aussi a l'allemagne de faire open bar via eurobonds ( et c'est par l'exemple qu'on comprend pq il y a des choses a ne pas faire)
a écrit le 16/12/2014 à 8:52 :
Il faudrait peut-être surtout en finir - même rétroactivement ! - avec tous les points gratuits qui ont été distribués sans compter !
a écrit le 16/12/2014 à 8:48 :
Pourquoi rendre les choses tortueuses et compliquées....? Disons les choses clairement: ce système est en faillite, les caisses sont vides. Vous avez cotisé, vous cotisez encore mais vous n'aurez rien. C'est factuel messieurs dames!
a écrit le 16/12/2014 à 8:37 :
En resumé les retraites actuels refusent de voir baisser leurs retraites et exigent par contre de faire baisser les salaires de ceux qui les nourrisent (car l oaugmentation des cotisation sociales va forcement se traduire par une baisse de salaire ...). Le plus fort c est que nos retraites ont un niveau de vie superieur aux actifs et qu ils ont bien l intention de continuer comme ca. Evidement ca ne peut pas durer eternellement et a force de privilegier la rente et l improductif, la france coule doucement ...
Réponse de le 16/12/2014 à 8:52 :
la question qui se pose est simple : faut-il continuer à cotiser ?
je peux parfaitement considérer que mon "statut" de cadre n'est plus intéressant et arrêter de cotiser.
Réponse de le 16/12/2014 à 9:10 :
Votre réaction est insultante à bien des égards. "Baisser les salaires de ceux qui les nourrissent" dites-vous ? Le système par répartition a fait que nous avons cotisé pour ceux d'avant, alors pour vous satisfaire nous devrions ne rien percevoir ? Vous parlez d'improductif et vous devez certainement en faire partie, car nous n'avons pas travaillé que 35 h voire 39 par semaine, mais 45 à 50, soit sur un mois 50 à 60 heures de plus que vous. La gauche dans son immense sottise a créée la retraite à 60 ans uniformément et brutalement (sauf pour les personnes exerçant des travaux pénibles pour qui cela pouvait se justifier) mettant à la retraite des gens qui auraient pu continuer à cotiser, et en a fait des ayants-droit. Cela a permis de créer des emplois prétendrez-vous ! Quel est le coût de ces emplois ? Il est de très loin supérieur aux cotisations ainsi récoltées et ne venez pas nous parler de la disparition des indemnités ASSEDIC pour ceux qui ont ainsi retrouvé du travail, en vérité on a fait passer des gens des caisses ASSEDIC aux caisses de retraite, belle manœuvre politicienne autant qu'électorale ! Vous oubliez aussi de dire que le privé reverse au public des sommes considérables (7 milliards d'€ en 2010 et ça continue !) pour permettre de financer les retraites du public, retraites pour lesquelles les gens du public n'ont jamais réellement cotisé, leur pension de retraite étant calculée sur les 6 derniers mois de salaire et non sur 20 ans comme c'est le cas pour le privé !
Réponse de le 16/12/2014 à 9:34 :
he cdf je ne sais pas quel age tu as, mais nous comme tu dit on ne faisait pas 35 heures!!! holala! mais 39 voir 40 et sil il fallait allez le samedi on allait je me rappele!!! j ai 61 ans et en retraite bien méritée le 01/01/2015, ne compare pas ta vie actuelle avec la notre en plus svp!!! pas de portable et on a élévé deux deux enfants sans se plaindre agés maintenant de 35 et 32 ans!!!!! ALORS?
Réponse de le 16/12/2014 à 9:41 :
il ne faudrait pas mettre tous les retraités dans le meme "sac" beaucoup d'entre eux sont obligés aujourd'hui de se priver faute de pension correcte. je pense qu'une partie de la solution serait de plafonner ces retraites (retraites chapeau cumuls.....)par contre n'oubliez pas que les retraités d'aujourd'hui ont contribué par le passé à financer sans doute vos prestations familiales.......
Réponse de le 16/12/2014 à 10:08 :
à " libre penseur " , Bien répondu !!!! Le gros problème c'est que je ne vois aucune porte de sortie , qu'à la moindre réforme la France est paralysée et que la gauche comme la droite ne proposent que de continuer ce qui nous coule aussi bien sur le plan économique qu'identitaire ( sécurité ) . Un lundi matin on apprendra que les banques sont fermées et que nos économies ont été saisies sans même que cela puisse régler les problèmes de fonds . On se dirige tout droit vers une guerre .
Réponse de le 16/12/2014 à 10:17 :
Bien sûr vous avez cotisé. Mais le cadre qui vous remplace gagne moins que vous, ne travaille pas 35 heures non plus, ne peut pas se loger comme vous le fîtes, il ne peut même pas blaguer avec sa secrétaire.
L'effort doit être partagé équitablement.
Je connais de nombreux cadres retraités qui partent 6 semaines par an à l'étranger en voyages et qui trouvent ça normal. C'est juste du luxe que nous ne pouvons plus vous offrir.
Un cadre au salaire gelé depuis ... 2008 dans une PME qui vacille.
Réponse de le 16/12/2014 à 10:52 :
Toujours la même rengaine de la génération disons d'âge mûr... Ok il n y avait pas de 35h ou de 5 semaines de CP mais quel cadre fait 35 heure par semaines d après vous ? Ca n existe pas çà

Par ailleurs, à votre époque, pas de chômage, pas de stress dans les transports car on habitait à 10 minutes du turbin on pouvait y aller en vélo sans s'intoxiquer les poumons. Pi on pouvait acheter sa maison aussi, car elle ne représentait qu une part relativement faible du revenu annuel ... et l on pouvait s endetter avec une inflation forte d un côté, des salaires indexés de l autre ! Bref la belle affaire.

Maintenant les biens en questions ont au moins doublé lol Mais ce sont vos jeunes qui sont fainéants ... Alors maintenant que la retraite est là, prenez le temps de vous poser au calme, d ouvrir un bon livre d économie et de réfléchir un peu
Réponse de le 16/12/2014 à 11:03 :
et ca va nous coûter combien à nous d'élever nos enfants? de se soigner? de se loger? de se constituer une retraite quand vous aurez tout bouffé? La durée hebdomadaire du travail est à plus de 40H et je vous parle pas de la mienne...
Vous êtes dans le déni, mais on va dans le mur budgétaire et générationnel. Je ne m'inquiété cependant pas pour vous votre génération a pu se constituer un patrimoine, elle n'aura qu'à en vivre quand ce sera game over.
Réponse de le 16/12/2014 à 11:16 :
61 ans, ça me fait sourire, j'espère que vous avez au moins 40 ans de cotisation...Si moi je dois bosser jusqu à 70 ans en ayant payé comme un malade toute ma vie, qui aura travaillé le plus?alors?? Un conseil, envisagez comme tant d'autres de partir, comme des voleurs si j'ose dire, parce que ma génération va vous taxer à mort, CSG, immobilier, taxe d'habitation, assurance vie, on va se rattraper il y a tant de sujets....
Réponse de le 16/12/2014 à 13:37 :
La retraite est en rapport avec le salaire moyen des 25 dernieres annees travaillées : si vous avez eu un bas salaire moyen, vous aurez une retraite basse et au contraire pour un salaire plus élevé, une retraite plus élevée. Plus votre salaire est élevé, plus vous toucherez de retraite. Alors, arretez de dire n'importe quoi.
a écrit le 16/12/2014 à 8:33 :
On se fout du monde , ces régimes sont ponctionnés très régulièrement pour payer les retraites de la sphère publique .. pour quoi la presse n'en parle t elle pas ? de quoi ont ils peur ?

une honte ...
Réponse de le 16/12/2014 à 9:13 :
il faut bien maintenir à flot tous les régimes spéciaux ... mais pour combien de temps encore ?
a écrit le 16/12/2014 à 8:24 :
la seule solution pour redresser les comptes des caisses de retraites, c'est de ponctionner très significativement les trop grasses retraites des papy boomers rentiers qui ont relativement peu cotiser pour toucher aujourd'hui des retraites abusives au regard de l'état dans lequel ils ont laissé l'économie industrielle.
Réponse de le 16/12/2014 à 11:04 :
+100000
a écrit le 16/12/2014 à 8:21 :
Cambadelis dimanche soir s'inquiétai du jugement de l'histoire sur les actions menées par Angela Merkel...moi j'aimerai bien qu'il se pose la question pour son parti...et cette introspections est valable pour tous nos politiques. C'est vrai après un mandat de député de 5 ans ils sont assurés d'une retraite de 1500 euros!!!! autant dire que les sans dents et les autres sont les cadets de leurs soucis.
Réponse de le 16/12/2014 à 9:12 :
Dans une génération, personne ne se souviendra d'un certain Cambadélis .. Par contre, tout le monde subira encore les effets dévastateurs de la politique de ses amis.
a écrit le 16/12/2014 à 7:56 :
Et encore des augmentation de cotisation en vue, superbe gestion ce pays

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :