L'Assemblée nationale augmente à 45% la taxe sur les retraites chapeaux

 |   |  231  mots
L'annonce de la retraite chapeau fixée à 21 millions d'euros du PDG de GDF Suez Gérard Mestrallet a suscité la polémique fin octobre.
L'annonce de la retraite chapeau fixée à 21 millions d'euros du PDG de GDF Suez Gérard Mestrallet a suscité la polémique fin octobre.
Les députés ont confirmé lundi 24 novembre une hausse de la contribution additionnelle, à la charge des employeurs, sur les retraites chapeaux excédant 300.000 euros annuels.

Un premier pas vers la suppression des retraites chapeaux évoquée il y a une semaine par Emmanuel Macron? L'Assemblée nationale a en tout cas adopté lundi 24 novembre le nouveau taux de la contribution additionnelle qui doit passer de 30% à 45%, selon l'article du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2015.

L'UMP a mis en garde contre cette hausse de taux qui, ajoutée aux autres prélèvements existants, revêtirait un caractère "confiscatoire" et pourrait être censurée par le Conseil constitutionnel.

"Dissuader" l'employeur

"Il s'agit d'un signal donné après l'annonce à nouveau, malgré la charte de bonne conduite dictée par le Medef, de retraites chapeaux exorbitantes et en attendant que le ministre de l'Economie propose un dispositif visant à moraliser ou réguler ce système de retraites chapeaux", a expliqué le rapporteur du projet de budget, Gérard Bapt (PS).

Il a précisé que la hausse du taux de la contribution additionnelle sur les rentes dont le montant excède 8 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale (300.384 euros pour 2014) visait la "dissuasion" du côté de l'employeur.

Les députés ont, par contre, supprimé un article qui avait été ajouté au Sénat à l'initiative des centristes et visait à accroître la taxation des parachutes dorés, ces indemnités versées lors du départ de hauts dirigeants généralement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2014 à 21:44 :
Et comme les retraites chapeaux n'étaient pas taxées, 45% de plus ça fait toujours pas de taxes...
a écrit le 25/11/2014 à 20:51 :
Il ne faut pas taxer mais interdire, pas de retraite chapeau. Supprimer les retraites des hommes politiques alors qu ils cumulent les postes, supprimer les sénateurs, supprimer les sommes allouées aux frais sans justificatif. Baisser les indemnités des élus. Arreter le cumul des mandats, du balai tout cela.
Après, nous regarderons comment taxer le peuple.
Réponse de le 25/11/2014 à 21:47 :
Ce qu'il faudrait surtout c'est que ceux qui cumule ne soit payé que du plus petit salaire... Comme ça il arrêterait de le faire... De toute manière si ils cumulent c'est que leur salaire du travail principal n'est pas justifié... Un ouvrier a l'usine au trois huit ne peux pas cumuler sans que ça santé ne l'en empêche... Pourtant vu son salaire il en a surement besoin pour faire vivre sa famille contrairement aux politiciens...
a écrit le 25/11/2014 à 20:18 :
Les retraites pantoufles ne sont bien sûre pas concernées.
a écrit le 25/11/2014 à 20:14 :
Est-ce applicable à l'indemnité présidentielle après mandat ?
a écrit le 25/11/2014 à 16:52 :
Il y a une grande différence entre réglementer les retraites chapeau (ou les interdire) et les taxer.
Taxer, c'est officialiser et en profiter pour récupérer du fric.
Interdire ou plafonner sérieusement, c'est émettre un signal fort contre les privilèges.
Notre gauche contemporaine n'a aucun courage politique et philosophique !
Réponse de le 25/11/2014 à 21:50 :
Ils auraient pus l'officialiser... MAIS en leur imposant de donner cette même somme a TOUS leurs employés viré ou qui partent avant l'âge de la retraite... Comme ça ils ne donneraient plus cette retraite chapeau aux dirigeants pour ne pas à avoir à la donner aux employés...
a écrit le 25/11/2014 à 15:56 :
Mauvais calcul encore une fois de taxer une rémunération différée qui sera intégralement réintégrée dans des salaires fixes, qui in fine coûteront plus chers !
Réponse de le 25/11/2014 à 22:21 :
On parle de retraite chapeau, vous semblez ignorer ce que c'est. Quand un dirigeant incompétent est virer, l'entreprise est obligée de lui verser cette "petite indemnité" comme dernièrement où un incapable de dirigeant a touché 20 millions d'Euro pour le remercier de sa totale nullité... Ces retraite ne devrait pas exister !
a écrit le 25/11/2014 à 15:05 :
C'est encore INSUFFISANT !
Certes cela va toucher un certain nombre d'énarques aussi inutiles que sans efficacité.
De la SNCF à la BNP en passant par EDF, SOCIETE GENERALE, etc ces "petits commis" de m'état sont à l'origine de PERTES et:ou de DETTES PHARAONIQUES qui ne justifient aucune de ces "primes de départ" déguisées.
C'est ICI qu'il faut appliquer la célèbre TAXE DE 75% comme sur les plus-values des "stock options" dont ces mêmes PREVARICATEURS se gavent un peu partout.
Réponse de le 25/11/2014 à 22:23 :
Ca dépends. En obligeant l'entreprise à données la même somme a tous ceux qui quitte leur entreprise, ces retraite disparaitraient... Pour les supprimer il faudrait s'en doute la généralisé avec une somme fixe et unique pour tous ! Des fois pour supprimer certaine pratique il est plus facile de la généraliser !
a écrit le 25/11/2014 à 11:29 :
supprimez les pdg comme ça il n'y aura plus de retraite chapeau......les nouveaux princes seront ceux du 2ème rang. Hiiiiiiiiiiiiiiii!!! les boîtes continuent de tourner quand même ! les politiques sont niais: la Belgique n'a pas eu de 1er ministre pendant longtemps, le Liban n'a pas de président actuellement, et les affaires continuent....
Réponse de le 25/11/2014 à 14:10 :
Il ne devait plus y avoir d'impôts nouveaux, le flanby avait promis, juré, craché !
Réponse de le 25/11/2014 à 22:25 :
Ca tombe bien, là il taxe pas le travail mais la nullité des dirigeant qui après avoir couler une entreprise ou un groupe sont viré avec en prime ce type d’indemnité...
a écrit le 25/11/2014 à 10:41 :
En politique ce qu’il y a de bien le ridicule ne tue pas. Nous avons eu la taxe à 75 pour cent, celle du comptoir de café lors d’un meeting de M. Hollande, payée non pas par le bénéficiaire mais par l’employeur est-ce que cela a changé la donne , non car la rémunération des personnes concernées n’a pas été ont été touchée . Dans cette nouvelle taxe POLITIQUE sur les retraites chapeaux, qui paie encore l’entreprise avec quel risque pour le bénéficiaire aucun. On peut être pour ou contre mais un fait est bien réel, l’imbécilité du politique. Pour ce qui est de l’UMP je ferais remarquer que ce parti qui se moque bien comme les autres, des français a taxé du temps de Mister bling bling le médiocre Nicolas tout aussi médiocre que François, les retraites complémentaires entreprises de 7 pour cent à partir de 400 euros par mois et 14 pour cent au-delà de 1000 euros mois et X pour cent au-delà de…... Alors les élus de l’UMP dont nombre de voyous non négligeables comme au PS feraient bien de la fermer car eux aussi ont décidé de plumer les français avec une alliance dans la médiocrité qui se mesure par 2000 milliards de dette et 5 millions de chômeurs. Il serait intéressant de voir sur quelle ligne du bilan apparait ces taxes pour savoir si en fait le perdant n’est pas le salarié lors du calcul de la participation et/ou intéressement. Mais on ne va pas demander a un élu de réfléchir ce mot, comme celui de morale, sont inconnus dans le vocabulaire des élus. Il faut également noter que les loubards politiques sont toujours prompts à faire la leçon comment expliquer qu’ils refusent de légiférer sur le racket des contribuables lorsque nos inutiles d’élus ont une retraite après seulement un mandat à pantoufler ou raconter des âneries à l’assemblées, au sénat ou dans les commissions. Je préfère un entrepreneur à 1 million de retraite chapeau qu’un voyou avec sa retraite consolidée au bout de 5 ans de représentant de SA République bannière. M. Mestrallet peut garder le sourire.
a écrit le 25/11/2014 à 10:09 :
Et toc ! Encore une taxe ! Les Mynable sont toujours en pleine activité....
Réponse de le 25/11/2014 à 10:30 :
trop c est trop! c est toujours les même qui récupèrent les 99 des richesses! et je trouve que ce n'est pas encore assez!
a écrit le 25/11/2014 à 9:23 :
Est-ce que cette taxe concernera aussi les députés qui conservent leurs salaires et avantages pendant 5 ans même s'ils ne sont pas réélus ?
a écrit le 25/11/2014 à 9:00 :
Encore du nivellement par le bas et une taxe de plus. Ça stigmatise un certain nombre de gens qui ont réussi eux, mais ça ne rapportera rien de plus aux autres citoyens. C'est simplement de l'autosatisfaction flatteuse pour tous les jaloux de fonctionnaires députés du PS qui n'ont jamais été foutus de faire quoi que ce soit de leurs dix doigts, comme beaucoup d'autres d'ailleurs en politique quand on voit le résultat.
Réponse de le 25/11/2014 à 11:07 :
La période Hollande aura été caractérisée par un acharnement contre la réussite et pour la paupérisation anti-croissance sans précédent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :