Les médecins libéraux en grève ne veulent pas céder

 |   |  432  mots
les médecins libéraux en grève n'accepteront pas des concessions a minima du gouvernement
les médecins libéraux en grève n'accepteront pas des concessions "a minima" du gouvernement (Crédits : reuters.com)
Le principal syndicat des médecins libéraux, la CSMF, estime que la grève des médecins est très suivie. Il demande toujours la réécriture de la loi Santé.

Les médecins libéraux en grève contre le projet de loi santé et pour une revalorisation de leurs tarifs n'accepteront pas des propositions "a minima" du gouvernement, a prévenu samedi 27 décembre le principal syndicat de médecins libéraux, la CSMF.

La Confédération des syndicats de médecins français (CSMF) "n'acceptera pas des propositions a minima qui ne seraient pas à la hauteur des enjeux", indique dans un communiqué ce syndicat qui représente des généralistes et spécialistes, et qui est l'un de ceux ayant appelé les médecins à garder porte close juqu'au 31 décembre.

L'organisation souligne que malgré les propos rassurants du ministère de la Santé sur l'absence d'afflux aux urgences du fait de la grève, les centres de régulation libérale, des groupements de médecins à l'image de "SOS médecins", "font face à un afflux d'appels exceptionnel".

Pour la CSMF, la grève est un succès

La CSMF, qui avait évoqué vendredi une grève "particulièrement suivie" avec plus de "80% de cabinets médicaux fermés", souligne que de nombreux médecins libéraux sont réquisitionnés depuis le début de la grève le 24 décembre, ce qui démontre "qu'ils sont indispensables à la bonne marche du système de soins".

La veille, le ministère avait réaffirmé qu'il n'y avait "aucune difficulté particulière dans la prise en charge des malades" sur l'ensemble du territoire et évoqué une fréquentation des urgences "stable par rapport à ce qui a été observé pendant la même période les précédentes années".

Quoi qu'il en soit, écrit le syndicat, "la ministre devra reconnaître, tôt ou tard que notre système  de santé ne peut se passer des médecins libéraux, généralistes et spécialistes. Il lui faudra trouver des moyens au moins proportionnellement équivalents à ceux dégagés en quelques heures" pour les urgentistes hospitaliers publics.

La consultation à 25 euros?

Les médecins en grève ont des revendications tarifaires: les généralistes demandent une consultation à 25 euros, les spécialistes la revalorisation des actes. Ils veulent aussi la réécriture, voire le retrait du projet de loi santé dont l'examen par le Parlement est prévu en avril.

Les urgentistes ont obtenu de leur côté, après une journée de grève, une limitation du temps de travail hebdomadaire à 48 heures, avec une rémunération des heures supplémentaires après la 39e. Selon la CSMF, la facture de ces mesures est de 90 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2015 à 10:09 :
Les médecins de ville sont surtout des gros fainéants qui n'ont pas conservé la mentalité des générations précédentes. Ils aiment surtout le business très lucratif que leur rapporte ce métier et ne veulent en supporter aucune contrainte. Évidemment, ce n'est pas une généralité mais on constatera que parmi les jeunes carabins fraîchement nommés, ils sont pour la plupart attirés comme des insectes par les lumières de la Babylone ! j'ai en revanche toujours beaucoup de respect pour ceux qui exercent dans des conditions très difficiles à l'hopital et les médecins de campagne.
a écrit le 30/12/2014 à 21:55 :
Les patients vont être pénalisés par la décision de certains médecins de ne pas utiliser la carte vitale. Le retard de traitement par les CPAM des feuilles maladies se traduiront par un retard de remboursement des consultations . A moins que, conscients du préjudice, les médecins n'encaissent les chèques qu'à trente jours ? !
Heureusement qu'ils aiment leurs patients ...sinon ils leur voudraient du mal !
a écrit le 30/12/2014 à 20:49 :
Finalement ce qui apparaît le plus clairement dans ce mouvement aux motivations assez troubles pour les usagers ( et ce malgré certaines dénégations des syndicats de medecins ) c'est le repli sur des intérêts tres corporatistes dans un contexte où tout le monde est soumis à des restrictions et produit des efforts ( plus ou moins consentis) . Les exigences des medecins, dont les revenus ont augmenté depuis 2008 ( petite dépression en 2012 mais reprise +++ en 2014), ressemblent du coup à des caprices! Enfin cette décision de ne plus utiliser la carte vitale retardera la procédure de remboursement des patients... Heureusement qu'ils aiment leurs patients car s'ils les haïssaient !
a écrit le 30/12/2014 à 14:57 :
suppression de la sécu et hop beaucoup moins de clients solvables et hop des consultations en baisse (nombre et coût) soyaons libéral jusqu'au bout chers diplômés mais où est donc le docteur Schweitzer? .
Réponse de le 30/12/2014 à 20:52 :
Il ne consultait plus au bout d'un moment mais recevait les journalistes. C'est dur l'histoire hein? Allez encore un peu de travail
Réponse de le 30/12/2014 à 22:22 :
Il existe des solutions moins radicales , basées sur le respect de l'intérêt public .
Réponse de le 31/12/2014 à 7:45 :
Avec des journalistes pas avec des malades
a écrit le 29/12/2014 à 21:49 :
Racisme anti-médecin, anti-"bourge", esprit lutte des classes:
Fonds de commerce des gauchos de tous poils présents sur ce forum.
france: Village communiste Gaulois
Réponse de le 30/12/2014 à 22:01 :
Il y a peut être de ça . Mais refuser la carte vitale ( action envisagée par MGF ) pour noyer sous les feuilles maladie les CPAM s'est d'une certaine manière violent dans l'intention et pénalisant pour les patients qui seront remboursés plus tard du coup. Ça ce n'est pas de l'idéologie maid du civisme et le respect du contrat social nous unissant. Les medecins français sont indispensables au système de santé , mais ils en sont aussi tributaires .
a écrit le 29/12/2014 à 16:51 :
Pourvu que cela dure. Au moins, la sécu fait de vraie économie. En plus, c'est l'occasion d'apprendre à se soigner par les médecines douces et de comprendre l'inutilité de ces toubibs libéraux dont le seul but est de financer 4x4 et bateau sur le dos des patients.
Réponse de le 29/12/2014 à 20:42 :
La parano n'est pas remboursée et n'oubliez pas la station de ski, le manteau de vison , les montres de luxe, les œufs noirs de poisson, les chaussures de luxe avec des lacets en or , les sacs poubelles en hermine et le lapis lazuli pour désinfecter les WC , de la myrrhe pourdésodoriser le local à poubelle, une douzaine d'huîtres, un citron, un pain,un rayon de soleil...
Réponse de le 30/12/2014 à 22:20 :
Quel humour !
a écrit le 29/12/2014 à 16:14 :
On a une inflation proche de zéro, le régime de la sécu présente un déficit abyssale, les salaires stagnent, on demande aux français de se serrer la ceinture et nos praticiens dont le revenu net mensuel moyen tourne entre 7000 et 8000 euros suivant les calculs, décident de s'accorder un petit 9% d'augmentation par consultation! Aussi ne sont-ils pas dans la provocation pure et simple?
a écrit le 29/12/2014 à 12:56 :
b
a écrit le 29/12/2014 à 12:56 :
a
a écrit le 29/12/2014 à 10:49 :
ils ont raison de ne pas céder, la tribune vous pouvez retirer mon mail si vous craignez cette ministre incompétente.
Réponse de le 30/12/2014 à 22:08 :
Cette ministre, les médecins la nomment "MST" . Bien sur il s'agit de ses initiales mais faut il en abuser ?
De manière générale ce mouvement connaît des problèmes de fond ( pourquoi refuser le tiers payant généralisé ?) et de forme par le niveau de discours plutot violent et agressif tenu par des medecins ou se déclarant comme tels. Une vraie dégradation de l'image des médecins ...dommage .
a écrit le 29/12/2014 à 9:48 :
Le tort des médecins vis a vis de ce gouvernement c'est d’être medecins LIBÉRAUX, c'est péjoratif en France d’être appelle libéral.
Réponse de le 29/12/2014 à 10:19 :
Les médecins n'ont de libéral que le nom vu qu'ils tirent leurs revenus de la sécu elle-même abondée par les prélèvements sociaux et autres impôts.
Réponse de le 29/12/2014 à 10:36 :
seront beaucoup plus contrôlables par le gouvernement.
Enfin une mesure de gauche !
Réponse de le 29/12/2014 à 13:00 :
Le parti national socialiste, le premier a avoir appliqué une politique keynésienne (de gauche), lui aussi contrôlait tout.
Réponse de le 29/12/2014 à 15:10 :
Libéraux c'est une blague? Combien sont prêts à se mettre à dos leur clientèle en se passant du conventionnement sécurité sociale?
a écrit le 29/12/2014 à 9:21 :
Les médecins qui devraient avoir la vocation de soigner devraient le faire bénévolement. Là on reconnaîtrait un vrai médecin. Pour le reste, les restos du coeur sont là. Et l'état leur fournirait la CMU.
Réponse de le 29/12/2014 à 10:40 :
si on taxait la connerie des socialistes les finances seraient vite redressées.
Réponse de le 29/12/2014 à 10:50 :
votre parti de nuls doit avoir honte.
Réponse de le 30/12/2014 à 22:18 :
Pourquoi de tels échanges ? Vides ...
a écrit le 29/12/2014 à 8:47 :
De toute façon, à force de demander des augmentations indécentes, le système de sécurité sociale fondé sur la solidarité s'effondrera. Seuls les privilégiés pourront se payer le médecin ou des mutuelles aux tarifs exhorbitants. Quand le système sera par terre, les médecins vont voir le nombre de patients chutter, et cela commence déjà.
Réponse de le 29/12/2014 à 9:00 :
Pour trouver 23 euros un tarif exorbitant certains doivent les avoir bien accrochés au fond des poches et crier" exorbitant" ou devrait le faire à longueur de journée quand il faut sortir son porte- monnaie. Ils sont simplement conditionnés à répéter ce qu'ils ont entendu.
Réponse de le 29/12/2014 à 9:00 :
Pour trouver 23 euros un tarif exorbitant certains doivent les avoir bien accrochés au fond des poches et crier" exorbitant" ou devrait le faire à longueur de journée quand il faut sortir son porte- monnaie. Ils sont simplement conditionnés à répéter ce qu'ils ont entendu.
Réponse de le 29/12/2014 à 9:42 :
C'est sûr que les médecins ne sont pas bien rémunérés en France. Mais il serait préférable de discuter avec eux d'une autre rémunération constituée plutôt d'une somme fixe par patient suivi (couvrant les pathologies ordinaires et la prévention) et d'une rémunération à l'acte réservée aux pathologies plus graves.
Réponse de le 30/12/2014 à 22:29 :
Les medecins francais sont plutot bien rémunérés rn France au regard du revenu moyen du pays . Bien sur ils pourraient l'être beaucoup mieux ailleurs ...mais leur compétences sont jugées induffisantes aux USA ( il faut reprendre un cycle d'études et passer une nouvelle certification ) et en Allemagne l'exercice est beaucoup plus encadré et contrôlé. Rien n'est parfait .
a écrit le 29/12/2014 à 8:34 :
Avec 8000 euros nets de revenus moyens, ces messieurs qui croient peut-être être les seuls à avoir fait des études longues ne souhaitent ni plus ni moins que d'augmenter les consultations de 23 à 25 euros soit... 8% en période d'inflation quasi zéro. Ben faut bien changer tous les deux ans le gros 4x4 allemand...
Réponse de le 29/12/2014 à 9:16 :
Ah ! le 4 x4 maintenant ça change de courchevel .A quand Meribel?
Réponse de le 29/12/2014 à 9:47 :
J'ai compris, l'instauration d'un smic en Allemagne à surenchérit les coûts de main d'œuvre des constructeurs fétiches de nos praticiens, entraînant du même coup une augmentation des prix et coûts d'entretien de leurs panzers se répercutant mécaniquement dans leurs demandes d'augmentation du prix des consultations. Pas bête!
Réponse de le 29/12/2014 à 18:25 :
Si on a pas un 4x4 à 50 ans c'est qu'on a même pas de breitling et qu'on est un envieux!
a écrit le 29/12/2014 à 8:30 :
Les ignares sont facilement reconnaissables, se sont ceux qui aboient le plus fort et racontent n'importe quoi.
À tous ses fléaux, je demande juste, combien gagne en moyenne un médecin généraliste? Accepteriez vous de faire autant d'études pour un si maigre salaire et autant de responsabilités?
A combien estimez vous le salaire de celui qui vous sauve votre misérable existance?
Réponse de le 29/12/2014 à 8:39 :
Salaire net menuel moyen: plusde 8000 euros soit bien plus que la plupart des patons de PME qui gèrent la "misérable existence" de dizaines de salariés.
Réponse de le 29/12/2014 à 8:39 :
Où sont passé nos mère Thérésa, désintéressées, pour lesquelles soigner les autres était une vocation et non un commerce. Alors que beaucoup ne gagnent pas suffisamment pour vivre dignement, des nantis veulent maintenir leur train de vie sans contribuer à l'effort national..
Réponse de le 29/12/2014 à 9:04 :
Mère Thérèse avait des fonds et ceux qui ne vive"pas dignement" sont à la CMU ou en " ÂME"
a écrit le 29/12/2014 à 8:21 :
Des économies sont donc à prévoir pour la Sécurité Sociale.
Et il y aura moins de files d'attentes et donc beaucoup plus de temps à passer pour chaque patient, ce qui est un bien pour tous.
a écrit le 29/12/2014 à 8:08 :
48 heures max et certains les critiques? Allez passer 48 heures par semaine aux urgences et vous comprendrez. Que les fégnasses qui sont aux 35 heures s'abstiennent de déverser leur bêtise dans les commentaires serait la moindre des choses.
Réponse de le 29/12/2014 à 17:48 :
J'ai une amie qui fait 20 heures (2.5 jours) par semaine et gagne 4500€ par mois en tant que médecin.

Votre agressivité fort déplacée déshonore la profession.
Réponse de le 30/12/2014 à 4:03 :
C'est agressif d'accuser ses amis d'être"nanties "."
a écrit le 28/12/2014 à 23:44 :
Les médecins libéraux, ou pseudo libéraux puisqu'ils vivent de la manne des cotisations à la sécu. S'ils veulent être payes plus cher, ils peuvent à tout moment se déconventionner et entrer dans le vrai système libéral.
Réponse de le 29/12/2014 à 20:28 :
Tiens c'est pas con ça!
a écrit le 28/12/2014 à 23:13 :
C'est le premier quinquennat où je vois des professions gauche/droite caviar faire grève !!!! Impressionnant...
Réponse de le 28/12/2014 à 23:16 :
Oui tout à fait. Ça sent la claque électorale très prochainement.
Tous pourris.
Réponse de le 29/12/2014 à 17:50 :
Cela fait 4 ans que je commente ici avec ce pseudo, essayez d'en prendre un autre comme vous êtes nouveau.
a écrit le 28/12/2014 à 23:10 :
Pour les médecins, il faut faire rentrer du CASH rapidement sur le compte bancaire. Ça se comprend...mais ça cache forcément quelque chose...
Réponse de le 29/12/2014 à 8:18 :
Sûrement un des commentaire des plus stupide
Réponse de le 29/12/2014 à 8:54 :
Et vous soigner gratuitement pour le plaisir et vous donner un ticket de métro à la fin pour vous éviter des dépenses inadmissibles pour le droit des plus pauvres qui arrangent bien les rageux et les "économes".
a écrit le 28/12/2014 à 18:48 :
la santé est elle gratuite ?
Réponse de le 29/12/2014 à 9:37 :
La santé est comme l'école jusqu'au bac ou la protection de la personne. Elle n'est pas gratuite mais elle est remboursée dans un pays civilisé comme besoin de base par la solidarité. A ces trois besoins de base devraient s'ajouter le logement (niveau logement social) et la nourriture (non préparée).
a écrit le 28/12/2014 à 18:45 :
Si votre métier n'est soit disant plus assez rémunéré et que vous réclamez une augmentation de 9 % alors que l'inflation est 30 fois plus faible et que la crise et l'endettement de l'état menacent toute la société alors il faut peut être se dire qu'on a plus la vocation et que médecin c'est fait pour ceux qui ont encore des valeurs
Réponse de le 28/12/2014 à 19:07 :
que la masse des médecins libéraux, demandez aux banquiers banquiers d'affaires, aux politicards, aux technocrates, financiers, spéculateurs, investisseurs, chefs d'entreprises ou dirigeants de firmes etc...
a écrit le 28/12/2014 à 17:21 :
Le corporatisme de certaines proféssions relèvent du plus grand égoisme, les médecins ont vu leur consultation revalorisées , il ya quelques années de cela ainsi que les frais de déplacement pour consultation à domicile et reconnaissance de la spécialité de généraliste.D'autre part, ils ont reçu l'année dernière une chèque de 8000 euros pour leur effort visant à préscrire des médicaments génèrique. leur exigence annulent tout simplement les résultats des efforts engagés pour réduire ou du moins controler le déficite de la sécurité sociale. On dirait une bande gamins qui regardent leur camarades urgentistes et pleurnichent en disant " ouinn il a plus que moi"
Réponse de le 28/12/2014 à 17:52 :
Il faut savoir de quoi on parle, car quand on ne connait pas on DOIT s'informer d'abord et on peut écrire ensuite. Primo un médecin ou médecin généraliste c'est Bac+10 ou +12, bien souvent une mention bien ou très bien au bac. Ce sont des études non-stop, car il faut se mettre à jour, c'est un risque financier car on est à son compte, rachat de clientèle, locaux, gestion, collaborateurs éventuels. Ce sont des régimes de santé et prévoyance ou retraites obligatoires couteux et minables...Si les français ne veulent pas de médecine libérale au motif qu'ils préfèrent une médecine d’Etat e pouvoir acheter leur clopes, changer de portable tous les ans etc...et ne pas payer pour leur santé en pensant que le système tiendra longtemps, je crois qu'il se mettre le doigt dans l'oeil bien au fond, les français verront le système s'effondrer comme ce qui existait dans les pays de l'Est et à la place viendra en substitution un système à l'américaine, où là pour le coup peu de gens pourront se faire soigner par un médecin et encore moins par un bon médecin. L'aveuglement et la veulerie ça conduit à ça.
a écrit le 28/12/2014 à 15:02 :
LES SOCIALISTES AU POUVOIR ONT BAISSE LEUR PANTALON A DE MULTIPLES REPRISES FACE AUX CAPITALISME FINANCIER INTERNATIONAL ET EN FRANCE VEULENT ÉTATISER LA MÉDECINE EN LAISSANT LES LOBBYS DE LA SANTE - FABRICANTS DE MACHINES TYPE IRM; SCANNER, etc...DE TRAITEMENTS RUINEUX COULER LA SS, ET EN FAISANT DES MEDECINS DES SMICARDS OU PAS LOIN. QUI PEUT CROIRE QU'UN POLITICARD OU UN BANQUIER OU UN PATRON DE GRAND GROUPE VAUT EN SALAIRE10, 20, 100 ou 500 et 1000 FOIS LE SALAIRE d'UN BON MEDECIN,NOUS AVONS LIVRE LA FRANCE A DES INCAPABLES DE TECHNOCRATES ET DE POLITICARDS QUI PRENNENT LEUR PART ET PLUS QUE LEUR PART ET ESSAIENT DE METTRE LES AUTRES DANS UNE NOUVELLE DICTATURE....EN SE REFERANT PARDI A CLEMENCEAU TOUT UN PROGRAMME DE GAUCHE; QU'A FAIT CLEMENCEAU...LE TRAITE DE VERSAILLES INAPLICABLE ET DEBILE, TIRER SUR LES MANIFESTANTS DANS LE LANGUEDOC ET FAIT LA CHASSE AU LIBERTAIRES ET AUX ANARCHISTES?
Réponse de le 28/12/2014 à 23:11 :
L'art du socialisme, c'est de faire du social avec l'argent des autres ( des moins pauvres soit les classes moyennes uniquement)!!
a écrit le 28/12/2014 à 14:59 :
y' a du pour et du contre .... le monde médical ne percevra plus de fraîche ! d'un autre point de vue ... rendre la médecine semble être en quelque sorte "gratuite " une erreur ! Un juste milieu semble nécessaire à trouver !
a écrit le 28/12/2014 à 13:54 :
Encore deux ans à les supporter...
a écrit le 28/12/2014 à 13:23 :
Décidément, ces socialistes détruiront tout, absolument tout, sur leurs passage! Comme un vol de sauterelles...
a écrit le 28/12/2014 à 12:34 :
Il est temps de privatiser tout cela et de développer des maisons médicales dans chaque commune. ça règlerait un certain nombre de problème comme le désert médical. Après tout, cela relève du service publique.
Réponse de le 31/12/2014 à 7:22 :
Avec des roumains qui repartent au bout de deux mois tellement ça donne envie
a écrit le 28/12/2014 à 9:15 :
le plus drole dans les commentaires, c'est le racisme anti medecins de la par du bon peuple de gauche, qui par ailleurs soutient les saccages de sous prefectures et d'entreprises de la cgt !
Réponse de le 28/12/2014 à 9:59 :
Non le bon peuple, il est pour une peu plus d'égalité. Quand on demande des efforts aux salariés, il est normal qu'on en demande aussi aux professions libérales (surtout celles qui profitent à fond du système social), mais il est vrai qu'on en demande pasà beaucoup d'autres et que c'est pas forcément bien ciblé :on n'aurait pu s'en prendre plus sérieusement aux spécialistes qui se gavent et pas aux généralistes qui tirent le diable pas la queue. D'ailleurs je ne comprend pas cette solidarité entre les médecins généralistes et les spécialistes, les premiers étant victimes largement des seconds ! C'est une peu comme la solidarité entre les avocats qui ont du mal à vivre et les notaires qui se gavent.
Réponse de le 28/12/2014 à 12:37 :
Nous rappelons aux médecins que rien ne les oblige à adhérer à la convention de l'assurance maladie. S'ils ne l'acceptent pas, et c'est leur droit, ils suffit d'y renoncer ! C'est étonnant qu'ils n'évoquent pas cette mesure de bon sens .... Et pour cause la France est l’un des rares pays dans lequel les remboursements proviennent de caisses collectives face à une médecine "libérale". En Allemagne les médecins ont des plafonds de dépenses annuelles à respecter et aux États-Unis les médecins sont salariés des caisses privées qui limitent les dépenses .... Et c'est effectivement moins intéressant pour les médecins !!!!
Réponse de le 28/12/2014 à 14:56 :
oui et la sncf les fonctionnaire les maison syndicale et politique rien pas d'effort

oui ou est l'egalite
Réponse de le 28/12/2014 à 18:25 :
Le deconventionnement sera la meilleure solution pour tous les médecins, la pire pour les patients du moins pour ceux qui n'auront pas les moyens.
Par ailleurs notez qu'aux USA les médecins sont millionnaires...
Réponse de le 28/12/2014 à 19:24 :
je ne suis ni de droite ni de gauche .... une sorte de juste milieu s'impose ... je reconnais que les socialos font des conneries (voir un gros tas ) .... juste mesure aux choses me semblerait mieux !
a écrit le 28/12/2014 à 1:26 :
Si ça ne leur convient pas ils peuvent changer de métier..
Réponse de le 28/12/2014 à 8:16 :
Poursuivons votre raisonnement: on pourrait aussi supprimer les médecins!
Réponse de le 28/12/2014 à 10:00 :
VOUS AVEZ RAISON, N'est ce pas sous les conseils de la sécu, que Martine Aubry a donné une prime de départ à la retraite, sois disant qu'il y avait trop de médecins ?
Pour celui qui fait 35 heures, c'est normal que les Urgentistes fassent plus de 60 heures ma semaine, fatigué, il y a des "erreurs" comment ne pas en faire lorsque l' on est fatigué ? c'est normal d'être dérangé pour des broutilles mes deux petits fils
ne veulent pas faire ce métier qui seront payés par la sécu....si elle veut ! Faire tant d études pour être esclave mieux vaut être avocat.....on ne risque pas d'être condamné.
Réponse de le 28/12/2014 à 10:01 :
Les médecins libéraux, oui ! On ira voir les généralistes à l’hôpital qui ne manqueront pas d'arriver?
Réponse de le 28/12/2014 à 10:08 :
Si votre métier n'est soit disant plus assez rémunéré et que vous réclamez une augmentation de 9 % alors que l'inflation est 30 fois plus faible et que la crise et l'endettement de l'état menacent toute la société alors il faut peut être se dire qu'on a plus la vocation et que médecin c'est fait pour ceux qui ont encore des valeurs
Réponse de le 28/12/2014 à 13:01 :
Le fric n'a rien à voir c'est la qualité de la vie
a écrit le 28/12/2014 à 0:18 :
Comme à son habitude l'Etat tire sur les professions de salariés précaires, c'est une logique d'oppression politique qui réduit les remboursements des médicaments... c'est une logique de destruction de la population et d'agression sociale.
De la même manière on refuse d'augmenter le smic ou le rsa, on appelle cela un régime social, de qui se moque-t-on?
On oublie de parler des allocations scandaleuses de la fonction publique ou des retraites privilégiées à 1 euro cotisé et 3 de pension.
Qui parle de justice, de développement économique?
C'est amusant l'europe, soudain on y voit des mouvements pousser comme podémos en Espagne dans des régimes scandaleux qui rivalisent de chômage et de désolation industrielle!
a écrit le 27/12/2014 à 23:41 :
C'est l'occasion d'essayer d'autres médecins que son médecin traitant!
a écrit le 27/12/2014 à 22:28 :
à eux d'être raisonnables et ne pas exiger des dépassements exagérés ! c'est bien quand même la sécu et les mutuelles qui les paient : rente de situation !
Réponse de le 28/12/2014 à 5:11 :
Non. La Sécu et les mutuelles vous remboursent. Elles ne paient pas le médecin.
Si ni l'une ni les autres n'existaient, vous iriez quand même voir votre toubib quand vous êtes malades, et pour lui, ça ne changerait rien. C'est pour vous que ça changerait quelque chose.
Réponse de le 28/12/2014 à 10:14 :
tarif secu consultation generaliste 23 euro (comme chez le coiffeur) inchangé depuis 1995. Et vous étonnez qu'il y ait des dépassements? Le problème c'est que dans 5 ans il n'y aura plus de médecine de ville. Les médecins qui partent sont pas remplacés;profession pas attirante.
Réponse de le 28/12/2014 à 23:47 :
On peut pas à la fois vouloir faire baisser les prélèvements sociaux et augmenter les médecins qui sont payés par ces mêmes prélèvements sociaux. C'est carrément incohérent.
Réponse de le 29/12/2014 à 15:07 :
@anonyme

Sauf qu'un coiffeur ne passe pas 15 minutes chrono pour vous prescrire du médiator sans en assumer les conséquences...
a écrit le 27/12/2014 à 21:26 :
Il existe des robots avocats , des robots medecins , des robots secrétaires...que ne les utilisons-nous au lieu de supporter ces grèves
a écrit le 27/12/2014 à 21:25 :
ce n'est pas aussi votre cas.
c'est curieux ce soir tous ces gens bloqués par la neige alors que soi-disant ce serait "la crise" dans notre pays.
a écrit le 27/12/2014 à 18:31 :
In faut écraser ces médecins qui ne travaillent que 60 heures par semaine et prétendent gagner presque la moitié de ce que gagne un député!
Il faut proposer une interdiction du droit de grève pour ces professions libérales.
Réponse de le 27/12/2014 à 19:33 :
ils ont raison c une honte c député qui se gave sur les sans dents honte a la france les docteurs ont raison eux au moins soigne des vies les députés tue des vies honte a la franceeeeeeeeeeeeeee
Réponse de le 27/12/2014 à 23:21 :
Un médecin fait plus d'heures que tous les députés PS réunis. Ils soignent des personnes, ils sont proches des gens. Les socialistes sont plongés dans un déni de réalité !
Réponse de le 28/12/2014 à 9:52 :
C'est curieux la naiveté de nombreux commentaires : un député est considéré comme un feignant .... Ca ne peut être l'avis que d'éxécutants : quand on a un peu plus de hauteur de vue, on sait bien que ce type d'activité (député) necessite un investissement en temps permanent ( relationnel, gestion, information, synthèse....). Je reproche à de nombreux député leur honnêteté douteuse, leur mauvaise foi, leurs mauvais choix, mais certainement pas leur fénéantise...
Réponse de le 28/12/2014 à 11:15 :
Avez vous eu l'occasion de côtoyer " de près" des politiques pour affirmer qu'ils ne sont pas fainéants ou brasseurs d"air"...Acte de présence, je vous l'accorde. Mais après....
a écrit le 27/12/2014 à 17:31 :
ils veulent prolonger leur séjour à Mégéve ou Courchevel
Réponse de le 29/12/2014 à 9:08 :
Et en janvier le rageux il trouvera quoi? Serres Chevalier? Et en février? Révise les stations
Réponse de le 29/12/2014 à 19:08 :
Quand on choisit un métier réglementé et reconnu par l'Etat avec une certaine sécurité financière, on choisit de supporter le dictat de l'Etat. J'ai choisi de mon coté une autre voie dans le bien-être et je me soigne avec les plantes etc. Je rapporte plus à la sécu que ce que je lui coute et jenne comprend pas ce mouvement de grogne... On choisit son job et les contraintes qui vont avec!
Au final avec cette grève j'ai des patients qui m'appelent pour se soigner avec des plantes vu le désert médical du à la grève. La médecine est indispensable mais ces médecins sont des irresponsables. Quid des personnes agées qui ne voudront pas voir un autre médecin et pourraient se trouver en danger? Va t'on parler des morts potentiels dus à cette grève? Les urgences n'ont pas besoin d'être encore plus surchargées et ce sont les patients qui en patissent. C'est de la non assistance en personne en danger cette action...
Réponse de le 31/12/2014 à 7:28 :
Ils ne sont pas en danger puisqu'il y a les plantes et que c'est bien mieux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :