Crise politique grecque : le taux d'emprunt français au plus bas

Inquiets d'une nouvelle crise politique en Grèce, après l'annonce de nouvelles et incertaines élections législatives anticipées, les investisseurs se réfugient dans les dettes allemande et française.

1 mn

La dette française s'échange à un taux de 0,845% contre 0,857% lors de la clôture précédente.
La dette française s'échange à un taux de 0,845% contre 0,857% lors de la clôture précédente. (Crédits : reuters.com)

Valeurs refuges? Après l'annonce de nouvelles et incertaines élections législatives anticipées en Grèce, les taux d'emprunt à 10 ans de l'Allemagne et de la France ont touché des plus bas historiques.

Vers 15 heures, le bund (obligations allemandes) évoluait à 0,559% après être descendu à 0,552% sur le marché obligataire secondaire. Lors de sa dernière clôture mercredi 24 décembre, sa dette déjà émise s'y échangeait au prix de 0,589%. La dette française, elle, s'échange à un taux de 0,845% contre 0,857% lors de la clôture précédente.

L'envolée du taux grec à relativiser

A l'inverse, le taux d'emprunt grec s'envolait ce lundi atteignant 9,55%, contre 8,5% lors de la séance précédente. "Le résultat de l'élection a fait passer le taux grec au-dessus de 9%, mais il faut rappeler que cette dette est très peu échangée ce qui accentue les mouvements", souligne Patrick Jacq, cité par l'AFP, stratégiste obligataire chez BNP Paribas.

Les investisseurs craignent une nouvelle crise politique en Grèce après l'annonce ce lundi 29 décembre d'élections législatives anticipées, le Parlement n'étant pas parvenu à nommer un président de la République. Le parti Syriza, la gauche radicale, est favori dans les sondages, et veut mettre un terme aux politiques d'austérité.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 05/02/2015 à 19:12
Signaler
Il est bien évident que la création de l'Euro , indexé sur le PIB fut une erreur et que la France s'enfonce dans ce bidul fut assez incompréhensible, mais comme le mal est fait il faudra attendre longtemps pour que les choses s'assainissent. Notez q...

à écrit le 30/12/2014 à 16:15
Signaler
attention au piège, les préteurs nous donnent des bombes à retardement. les élus sont drogués à l'emprunt et au surendettement, car ç aleur permet de dépenser sans retenue et de ne rien gérer, de ne rien arbitrer, de continuer à gaspiller....mais si ...

à écrit le 30/12/2014 à 11:55
Signaler
Il y avait la crise du rouble, maintenant c'est la crise en Grèce qui revient les grecs semblent de nouveau moins docile aux remèdes économiques de l’Europe ....

à écrit le 30/12/2014 à 9:43
Signaler
La dette de QUI ?????????????? En effet si nos politiques au pouvoir depuis 40 ans étaient plus soucieux des finances de notre pays à l'instar des français qui savent que l'argent gagné grâce à leurs mains n'est pas inépuisable , ils seraient moin...

à écrit le 30/12/2014 à 9:24
Signaler
solidarité au peuple grec ZAD partout .

à écrit le 30/12/2014 à 9:19
Signaler
L'épargne des français, dans son ensemble, assurance vie, livrets correspond encore pour le moment à la dette...donc cette 'hypothèque' pour les créanciers reste rassurante ...

à écrit le 30/12/2014 à 9:14
Signaler
La dette publique est faite d'argent qui n'existe pas.

à écrit le 30/12/2014 à 2:26
Signaler
La France est un pays solide à cause de son système fiscal redoutable. Chacun sait qu'au besoin on tondra un peu plus les nantis. Et si la Grèce faisait défaut ? Et l'Espagne ensuite, puis le Portugal, et même l'Italie ? vers la fin de l'Euro en...

le 30/12/2014 à 10:13
Signaler
C Q F D

à écrit le 29/12/2014 à 21:20
Signaler
Et bien si ce parti arrive au pouvoir on va voir ce qui va se passer !Il est d'extreme gauche proche du FDG et donc si l'experience est positive ou negative ça va rejaillir sur lui !

à écrit le 29/12/2014 à 18:14
Signaler
Allez, demain on rembourse ?

à écrit le 29/12/2014 à 18:11
Signaler
Le système est paradoxal. Comment un pays pourri comme la France peut inspirer confiance? Tout simplement car la BCE et l'Allemagne sont dans l'obligation de le soutenir pour sauver le système. Une forme de chantage en quelque sorte. La France en pro...

le 29/12/2014 à 18:57
Signaler
"Comment un pays pourri comme la France peut inspirer confiance? " Parce qu'il est bien moins pourri que les démagogues frontistes et les médias, à plus des 3/4 acquis à la droite, voudraient nous le faire croire.

le 29/12/2014 à 19:29
Signaler
Il suffit d'ouvrir les yeux et de ne pas se contenter de faire du stupide bashing. Regarder la dette des USA, du RU et du Japon. Ca vous ramènera peut-être à un vocabulaire moins fleuri...

le 30/12/2014 à 0:54
Signaler
Foutaises ! Les USA adapte leur politique monétaire avec beaucoup moins de risque car les échanges internationaux s'effectuent en dollars, tandis que la grande majorité de la dette japonaise est détenue par les résidents japonais, quant aux R-U, c'es...

à écrit le 29/12/2014 à 17:46
Signaler
Taux à 10 ans  Novembre 2011 : 3,66%(FR) - 1,66%(ALL) = écart 2 % (Sarkozy) . Aujourd'hui : 0.85% (FR) - 0,56%(ALL) = écart 0,29%

le 30/12/2014 à 0:27
Signaler
Ok, c'est un fait. De là à en déduire que c'est grâce au PS...

le 30/12/2014 à 11:30
Signaler
Oui. Juste un peu de mauvaise foi... Le "bashing" anti Hollande c'est bien pire.

à écrit le 29/12/2014 à 17:08
Signaler
Si l'on a déjà une légère inflation en France pourquoi les taux d'emprunt sont-ils encore si bas ?

le 29/12/2014 à 17:39
Signaler
Parce que la France est un pays solide, qui n'a jamais fait défaut dans on histoire et qui résiste même mieux que l’Allemagne et le RU aux crises graves (voir en 2008). Plus généralement les gigantesques liquidités déversées par certaines banques ...

le 29/12/2014 à 18:06
Signaler
parce que les banques ne pretent pas aux entreprises. Et vu les défaillances, elles ont raison car les risques de ne pas etre remboursées sont grands. Du coup, tout va dans la dette publique...

le 29/12/2014 à 19:31
Signaler
Merci Marco pour tenter de faire prendre un peu de recul à certains... je crains malheureusement que ça ne change rien dans leur capacité à l'autoflagellation. Ils n'ont même pas idée d'aller regarder le niveau de dette des USA, du RU ou encore du Ja...

le 29/12/2014 à 20:39
Signaler
Merci à tous de vos réponses. Si bien qu'il me semble un peu bizarre d'entendre que la France "est un pays solide" (selon mes lectures, la plupart des économistes disent le contraire) je pense l'avoir compris. C'est peut-être plus sûr pour les banque...

le 29/12/2014 à 21:24
Signaler
@la dette publique Très juste. Elles sont maintenant trop prudente après avoir été trop laxistes ! @Hoi Et oui, la "planche à billets" à ce niveau (la BCE par contre pourrait en faire un peu) se paiera chèrement un jour prochain.

le 29/12/2014 à 21:33
Signaler
@la dette publique Très juste. Elles sont maintenant trop prudentes après avoir été trop laxistes ! @Hoi Et oui, la "planche à billets" à ce niveau (la BCE par contre pourrait en faire un peu) se paiera chèrement un jour prochain.

le 30/12/2014 à 9:57
Signaler
Merci ! Ça fait du bien de lire autre chose que des commentaires populistes alarmistes fascisants. Sur la politique monétaire, Je ne suis pas sur que la planche à billet qui fonctionne allègrement depuis 2009 soit la cause directe de futurs déboir...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.