Loi Macron : pourquoi l'UMP frise l'inconscience

 |   |  1077  mots
L'ancien chef de l'Etat s'oppose à la loi Macron
L'ancien chef de l'Etat s'oppose à la loi Macron (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Avant que le gouvernement ne décide d'engager sa responsabilité sur le texte, la plupart des députés UMP avaient décidé mardi de voter contre le projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques porté par Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, répondant ainsi aux injonctions de Nicolas Sarkozy. Au-delà de sa pertinence politique et économique, cette stratégie est-elle de nature à rassembler les Français derrière l'ancien chef de l'Etat ?

Le 11 janvier, quatre jours après les attentats qui ont ensanglanté la France, Nicolas Sarkozy jouait des coudes pour parvenir aux premiers rangs du cortège qui défilait de la place de la République à celle de la Nation. Marine Le Pen s'étant exclue de cette manifestation de soutien aux victimes, l'ancien chef de l'Etat se devait, dans son esprit, en tant qu'unique représentant de l'opposition, d'afficher son émotion devant le plus grand nombre. On ne badine pas avec les valeurs de la République française : liberté, égalité, fraternité.

En revanche, l'ancien président de la République n'a pas les mêmes scrupules lorsqu'il s'agit de tenter de réformer le fonctionnement de l'économie française. Une croissance atone et un taux de chômage record qui atteint un niveau stratosphérique chez les 15-24 ans, ne sont pas des raisons assez bonnes pour continuer à faire de « l'union sacrée » post-attentats une règle de conduite.

Une opposition radicale et systématique

Déjà, lors des élections législatives partielles dans le Doubs, les Français avaient déjà pu se rendre compte de la déliquescence de cette union qui n'a désormais de sacrée que le nom. En ne soutenant pas le candidat socialiste, en n'appelant pas ses électeurs à voter pour lui, l'UMP a pris le risque d'offrir un siège de député à la candidate du Front national.
Le passage à l'Assemblée nationale du projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques - un intitulé un rien pompeux -  portée et défendue par Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie donne une occasion supplémentaire à l'UMP présidée par Nicolas Sarkozy de s'opposer frontalement à la politique économique du gouvernement.

Seuls quelques députés UMP - courageux, honnêtes intellectuellement ou simplement intelligents ? - ont décidé de braver les injonctions de l'ancien chef de l'Etat parmi lesquels deux de ses anciens ministres, Thierry Mariani et Frédéric Lefebvre. On notera aussi la dissidence de Hervé Mariton, ancien secrétaire d'Etat de Jacques Chirac et qui s'était porté candidat pour la présidence de l'UMP en novembre, élection remportée par Nicolas Sarkozy.

Des créations d'emplois à la clé ?

Leurs positions valent tous les discours. Pourquoi s'opposer à un texte qu'ils auraient pu bâtir et soumettre au vote des élus de la Nation ? Pourquoi s'opposer à des mesures comme la réforme partielle - des amendements sont passés par là - des professions réglementées, l'assouplissement du travail dominical et du travail en soirée, la réforme de la justice prudhommale, la libéralisation du secteur du transport par autobus ou du permis de conduire dont les effets positifs sur la croissance et l'emploi, même faibles, compenseront les éventuels effets négatifs ? Ce serait absurde !

Selon France Stratégie, la seule libéralisation du transport par autocar permettrait à terme la création de 22.000 emplois. Cette prévision serait trop optimiste ?  Serait-ce si grave si seulement 10.000, 15.000 ou même 5.000 emplois seulement étaient créés avec cette seule mesure ? Peut-on sérieusement penser que ce texte provoquera la fermeture d'offices notariaux ?

Ce n'est pas la première fois que l'UMP fait des contorsions dans le domaine économique. En janvier 2013, ses députés s'étaient abstenus lors du vote de l'accord national interprofessionnel (ANI) qui permet pourtant de flexibiliser le marché du travail, l'une de leurs obsessions.

L'économie française se porte-t-elle si bien pour s'opposer à la création de quelques centaines, de quelques milliers d'emplois permis par les mesures contenues dans le projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques ? Rappelons que le PIB n'a progressé que de 0,4% en 2014 et ne devrait augmenter que de 1% cette année. Si tout va bien. Quant au nombre de demandeurs d'emplois, il devrait continuer à grimper cette année. Le nombre de sans domicile fixe dans les grandes agglomérations ? Il a bondit de 44% entre 2001 et 2012 !

La loi Macron, un pied dans la porte

Il ne faut pas se leurrer. Comme l'a précisé François Hollande, ce texte n'est pas une révolution. Si l'on devait comparer ce texte à l'ensemble des réformes souhaitées par les économistes et contenues dans le rapport Pébereau, les rapports Attali, les recommandations de Bruxelles, de l'OCDE et du FMI, il n'est que l'extrême sommet de la partie émergée de l'iceberg. En revanche, il pourrait être l'avant-goût d'un ensemble de réformes plus vastes, notamment sur le marché du travail. Une fois la loi Macron définitivement adoptée, on en saura plus sur les intentions réformatrices du ministre de l'Economie à qui François Hollande a donné carte blanche dans ce domaine.

La politique de la terre brulée de l'UMP

En adoptant cette stratégie, l'UMP et de son président prennent un risque. En s'opposant à ce texte, ils n'adoptent ni plus ni moins que la politique de la terre brulée. Leur calcul est simple : plus la situation de l'économie française sera dégradée, plus les chances de Nicolas Sarkozy de bouter François Hollande hors de l'Elysée et de le remplacer seront fortes. Partisan et faisant totalement fi de l'intérêt général, ce jeu est très dangereux. Pour au moins deux raisons. La première : les Français sont favorables à la réforme et soutiennent la loi Macron. Publié en novembre, un sondage réalisé par Odoxa Consulting pour RTL indique que 57% des personnes interrogées veulent une accélération des réformes lors de la seconde partie du quinquennat. Dévoilé fin janvier, un sondage également réalisé par Odoxa indique que, s'ils étaient parlementaires, 61% des Français de droite comme de gauche, voteraient le projet de loi pour « la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques ».

La seconde est plus profonde. Si l'économie française s'enlise, le risque d'explosion sociale devrait s'élever, favorisant la montée des extrêmes. Sachant que l'UMP, comme le PS entre 2007 et 2012, se contente surtout de s'opposer systématiquement à la majorité et ne formule pour l'instant aucune contre-proposition crédible dans le domaine économique, rien n'indique que les électeurs se jetteront dans ses bras en mai 2017. Il sera peut-être trop tard de défiler pour défendre les valeurs de la France : la liberté, l'égalité et la fraternité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2015 à 4:25 :
cette Loi attrape tout est aussi une manœuvre pour faire avaler des choses que nous ne voulons pas, exemple suppression de fêtes religieuses; non, elle ne pouvait être votée en l'état
a écrit le 26/02/2015 à 4:23 :
la fameuse union sacrée était une imposture, tout le monde n'a pas défilé pour les mêmes raisons, mais il est vrai beau coup médiatique (bien aidé par les médias) de hollande qui sans aucun scrupule continue à surfer sur cette tragédie
a écrit le 22/02/2015 à 15:20 :
L'inconscience est plutôt celle de ceux qui ne voient pas dans ce texte les possibilités nouvelles de tripotages des financiers, l'infirme n'est donc pas celui que l'on croit!
a écrit le 20/02/2015 à 8:17 :
Première phrase, premier mensonge : "Marine Le Pen s'étant exclue de cette manifestation de soutien aux victimes" euh non...c'est le pouvoir qui a exclu le FN a ne pas l'inviter à la réunion preleminaire. Ce revisionisme est sidérant.
a écrit le 18/02/2015 à 18:47 :
Pour votre information dans la loi macron il y a aussi la suppressions des fetes religieuses auprofit des fetes laiques territoriales
a écrit le 18/02/2015 à 14:55 :
Et pourquoi ne pas exiger que tous les soutiens verts, rouges , rougeâtres de Hollande votent ses lois ?
Est à la droite de fournir une majorité de rechange quand Hollande la rejoint en prenant une posture de bon sens après l'avoir insulté pendant 35 ans comme ses soutiens et notamment ceux qui le lâchent aujourd'hui ?
Le PS et ses amis sauf Jack Lang n'ont jamais voté un texte de Sarkozy et en plus ils ont détricoté des réformes qui allaient cent fois plus vote et plus fort que la loi Macron. Actuellement ils s'activent à miter la retraite à 62 ans par la pénibilité après que le leader l'ait trouée par les courtes études alors que les longues restent pénalisées.
Je ne parle même pas des attaques contre la DCRI et Sarkozy lors de l'affaire Merah ou tout n'avait pas été parfait mais ou le PS n'avait même pas respecté une union contre le terrorisme. San,s parler de la simple malfaisance des récidiviste et leur muse hors d'état de nuire .

Il faudrait que la gauche assume son échec et si elle avait de l'honneur elle demanderait au peuple de s'exprimer sur sa politique et celle qu'il nous faut en dissolvant l'assemblée au lieu de s'accrocher par tous les moyens y comprus le 49-3 ..
a écrit le 18/02/2015 à 14:44 :
Et la gauche elle ne devrait pas voter pour son grand leader et son gouvernement qui "réforme" ?
Après avoir détruit les lois détaxant les HS , La TVA sociale, les lois contre les récidivistes,après avoir voté contre tous les textes de Sarkozy jusqu'à la bonne réforme Constitutionnelle et s'être opposée mordicus dans les rues et par affaire Bettencourt interposée à la retraite à 62 ans et l'avoir mitée par les courtes études et par la pénibilité voilà la
Réponse de le 18/02/2015 à 14:58 :
Oups ! un coup de doigt malencontreux a expédié mon message prématurément
Réponse de le 18/02/2015 à 19:35 :
Il était temps de vous arrêter!
a écrit le 18/02/2015 à 12:33 :
Pathétique article qui présente les idées libérales comme solution à nos problèmes. Il a pourtant déjà été démontré partout ailleurs que le libéralisme et le capitalisme sont les CAUSES de tous nos problèmes. Il est bien évident que ça ne fonctionnera jamais. Les décennies passées l’ont montré.

Un système qui met en œuvre l’exploitation du faible par le fort ne peut que finir par se détruire. Cessez donc de présenter cela comme LA solution alosr qu’il s’agit du problème.

En revanche, vous avez raison sur un point : il est absurde que l’UMP vote contre, puisque cette immonde projet de loi est très à droite.
Vous ne le mentionnez pas, mais il est également absurde que cette loi émane du PS, soit disant de gauche, même si 3 années de pouvoir ont déjà démontré que dans les faits, ils appliquaient les mêmes politiques que l’UMP.
Les patrons et financiers, les deux parasites de nos sociétés, pourront continuer à extorquer un max de survaleur à notre travail.
Réponse de le 23/02/2015 à 7:50 :
Mélanchon, je t'ai reconnu... Il n'y a qu'à regarder en Grèce, même en ayant tenu de tels propos avant les élections, ce que, après une 1ère partie de poker menteur qui en appellera certainement d'autres, l'équipe en place commence à accepter de faire, et ce n'est que le début...
a écrit le 18/02/2015 à 12:06 :
l'opposition est aussi navrante que le pouvoir !
a écrit le 18/02/2015 à 11:10 :
Je croyais qu'il y avait au sein de l'UMP une nouvelle géneration capable de dépasser les clivages politiques et les archaismes du passé.
Nous avons une loi certes imparfaite mais qui aller dans le bon sens pour les entreprises les jeunes et l'économie d'une manière génerale.
Juppé Sarkozy NKM Wauquiez Bertrand vous n'êtes pas des hommes ou des femmes d'état . C'est triste de faire cet amère constat et vous trahissez votre électorat qui ne reconnait plus du tout les valeurs du Gaullisme en vous.
Marie Pierrre ( 16 )
a écrit le 18/02/2015 à 10:41 :
Une analyse pleine de bon-sens. Quelle tristesse qu'il y ai plus de bon sens chez les citoyens que chez leurs représentants ! La démocratie est polluée, viciée.
a écrit le 18/02/2015 à 8:25 :
Une large majorité de français veulent des réformes structurelles de fond (englobant également les politiciens, les statuts spéciaux, le millefeuille territorial et administratif). Il nous faut avancer, être constructif. Le problème, ce sont très souvent les politiciens (de tous bords) qui freinent, bloquent pour des raisons personnelles et/ou stratégiques. Le devenir des français et de la France passe en second plan. Leurs intérêts et avantages semblent le plus important en France. Personnellement, je suis devenue apolitique. Ce sont les propositions, la crédibilité, les actes plutôt que le discours que je privilégie. Reste que la vieille France avec ses pratiques d'un autre temps semble avoir encore de beaux jours. Pauvre France !
a écrit le 18/02/2015 à 8:16 :
Pour MPiliu , la gauche ne veut pas de Mme le Pen dans une manif et c est elle qui s'est exclue de cette manif. La gauche ne veut pas voter majoritairement un texte et c est la droite qui est accusée de ne pas le voter !
Réponse de le 18/02/2015 à 9:10 :
100% d'accord. Ca tourne au ridicule ces articles complètement orientés mais reste que c'est quand même inquiétant de pouvoir dire n'importe quoi pour manipuler et surement faire aussi ce qu'on vous dit.
a écrit le 18/02/2015 à 6:53 :
Je ne voterai plus pour un parti de la terre brulée de l'UMP
Réponse de le 18/02/2015 à 12:06 :
si cette loi est si bonne pourquoi les députés socialistes ne la votent ils pas? ils ont pourtant la majorité,ce n'est pas l'UMP qui fait barrage(certains députés udi et ump l'auraient votée) mais bien les guauches imprévisibles !!!!!! courage plus que deux ans!
a écrit le 18/02/2015 à 1:17 :
Merci pour cet article.
c'est de ces comportements aussi irresponsables que se nourrit le FN. Et quand je lis que des gens sont prêts à voter pour ce parti tant ils sont écoeurés de l'image que donne notre classe politique, j'en ai froid dans le dos. Ils ne vont pas voter POUR le FN mais CONTRE nos élus de droite comme de gauche qui donnent une image tellement négative de la politique. Réveillez-vous Messieurs pendant qu'il est encore temps !
Réponse de le 20/02/2015 à 8:15 :
C'est plutôt vous qui devrait vous réveiller car qui ne voterait pas FN après ces scandales et fiascos ? La diabolisation du FN est voulu par le pouvoir et les médias pour garder leur place au chaud et vous êtes complice de cela.
a écrit le 17/02/2015 à 23:23 :
Merci pour cet article qui résume également ma pensée..
Je voté pour Sarkozy en 2012 mais le comportement pitoyable de l'UMP à l'occasion de l'examen de ce projet de loi m'a convaincu de ne plus jamais en faire de même..
a écrit le 17/02/2015 à 23:02 :
Je suis un chef d'entreprise qui ne votera plus UMP.
Une honte pour un parti soit disant responsable de ne pas avoir voté cette loi.
Des petits politicards sans aucune vision de l'interêt de la collectivité.
Réponse de le 19/02/2015 à 10:16 :
on a plus les moyens de roulé avec des voitures neuves on va sortir nos vélos en croisent les doigts pour qu il n y ai pas une taxe sur les vélos
a écrit le 17/02/2015 à 22:51 :
Je ne supporte plus cette droite stupide
a écrit le 17/02/2015 à 21:15 :
Ce qui serait amusant, ce serait de lire dans La Tribune une réponse de Nicolas Sarkozy.
a écrit le 17/02/2015 à 21:00 :
Combien Fabien Pilu va toucher du PS ?? la loi Macron est une fumisterie totale, elle n'apporte aucune solution , juste quelques petites réformettes de pacotilles qui ne changeront en rien le problème de l'économie française. La réforme Macron ??? = de la sauce sans épices, sans saveur et sans intérêt...Ce n'est pas cela que nous attendons dans les entreprises.
Réponse de le 18/02/2015 à 7:12 :
@ reformulation , Je suis d'accord avec vous c'est une reformette plus qu'une vrai reforme, mais ca n'empeche pas moins que cette reformette allait dans le bon sens...... alors pour s'y opposé?
a écrit le 17/02/2015 à 20:52 :
Voilà de quoi crève la politique en France : Hollande, Valls et Macron pondent une loi libérale et de droite en trahissant leurs valeurs et leurs promesses, et l'UMP refuse de voter une loi qu'ils auraient pourtant pu proposer eux mêmes ! Vous avez là tout ce qui tue la politique en France depuis si longtemps et la raison pour laquelle il faut voter FN. Peu importe leur programme, c'est le seul moyen de renvoyer toutes ces girouettes incapables chez eux.
Réponse de le 18/02/2015 à 10:27 :
Si je vous comprends bien, plutôt que de voter pour des personnes qui ont du mal à assumer des choix politiques qui seraient cohérents avec leur image de marque, il serait préférable de voter pour le néant, néant démocratique, néant culturel, néant social, néant économique, néant humain.
La roulette russe, en ce moment, montre pourtant son avenir en Ukraine : le néant.
Réponse de le 18/02/2015 à 12:42 :
D’accord avec tout ce que dit @Tous fous, sauf sur le vote FN.
Oui, le PS a trahi en nous pondant loi libérale sur loi libérale. Oui, l’UMP est débile, car toutes ses lois vont dans leur sens et ils devraient les voter.
Mais non, si l’on s’estime trahi par le PS, il faut voter FdG, pas FN.
Quant à @motamaux, pourquoi dites-vous que le FN soit le vide démocratique ? Vous avez raison, mais actuellement, ce n’est pas mieux : faisons simple : j’ai voté Hollande à la présidentielle, et PS au législatives, car je veux un programme de gauche. Une fois arrivés au pouvoir, ces traîtres font une politique de droite pour laquelle je n’ai jamais voté, et pour laquelle ils n’ont pas été élus.
Où est la démocratie dans tout cela ?
a écrit le 17/02/2015 à 20:36 :
Il ne faut pas se moquer de l'UMP non plus.
Si le PS perd sa majorité socialiste en voulant mener une politique libérale, c'est de sa faute et son problème.
Dans ce cas, il est obligé de former un gouvernement d'union nationale qui sera à l'image de la politique libérale qu'il semble vouloir mener. C'est ça concrètement l'union nationale.
C'est trop facile d'exiger le soutien de l'opposition pour faire voter les lois et de refuser d'ouvrir son gouvernement à l'opposition.

Il faut faire des choix dans la vie. On ne peut pas vouloir le beurre et l'argent du beurre. L'UMP est dans son rôle d'opposition. Le PS est schizophrène.

Et puis, Hollande et Le Pen ont tous les deux affirmé être déjà en campagne pour 2017. Sarkozy devrait être l'idiot du village et se sacrifier pour une majorité hésitante qui ne sait pas ce qu'elle veut?
a écrit le 17/02/2015 à 20:30 :
Il est effectivement inconscient de ne pas voter cette loi. Mais l'ego tellement pitoyable de certains hommes politiques (qui d'ailleurs se lit sur leur visage grimaçant) est sans limite et effrayant pour l'avenir. Les Français sont pour cette loi qui ne se résume pas à la possibilité de travailler quelques dimanches de plus dans l'année. Vouloir mettre fin aux privilèges indécents des greffiers des tribunaux de commerce (Jackpot de 30 000 euros par mois) c'est plutôt salutaire non ? Je suis indignée par le lobbying qui empêche de réformer la France d'un autre temps. Valls et Macron ont du mérite et valent mieux que ceux qui hurlent et ne font rien. A bon entendeur
Réponse de le 17/02/2015 à 21:56 :
pimousse a raison ! l'UMP se comporte comme "un sale gosse" !! mon fils bosse depuis longtemps le dimanche de temps en temps et ne se plaint pas ! vaut mieux cela que le chômage ?? faut bien permettre à beaucoup de retrouver un emploi ??? L'UMP est sectaire et suicidaire ; au pouvoir l'UMP aurait sans doute proposé la même chose ....
Réponse de le 17/02/2015 à 22:51 :
Vous avez en parie raison: l'ump et udi auraient pu aider un peu plus mais je crois que cela aurait fait "désordre" que la loi passe avec l'aide des voix de l'ump et de l'udi. Il faut toutefois souligner que si le texte passe par le 49.3, c'est à cause du pataquès causé par les frondeurs du ps, du fdg ,du pc et de eelv, qui sont censés appartenir à la majorité (enfin, ils ont été élus à ce titre car bien aidés par le ps).
Un député disait que chaque gouvernement qui a utilisé le 49.3 l'a toujours fait pour calmer sa majorité. Je ne sais pas si c'est vrai.
Cordialement
a écrit le 17/02/2015 à 20:17 :
Amusant cet article, Hollande a créé plus de chômeurs en 2 ans 1/2 que Sarko en 5 ans et on voudrait en faire porter la faute à l'UMP.
Impayable ces socialistes.
a écrit le 17/02/2015 à 20:13 :
Sarko défends les notaires les pharmaciens et les greffiers qui gagnent des fortunes

Lui et l'UMP n'ont jamais voulu rien réformer

Je me demande s'il ne sont pas pire que le FN
Réponse de le 17/02/2015 à 20:24 :
Entre Sarko et Hollande moi je ne vote pas
Si on doit avoir le FN tant pis ca fera peut-être le ménage
Réponse de le 17/02/2015 à 21:16 :
BOF; faudrait vous mettre un peu à la page et revoir vos clichés, les pharmaciens ne sont plus des gens qui gagnent des fortunes, il suffit de regarder le nombre de pharmacies qui font faillite et de voir les banquiers qui s'effacent lorsqu'un pharmacien leur demande un prêt...
Réponse de le 18/02/2015 à 2:39 :
Oh si les pharmaciens gagnent beaucoup d'argent dans les 10000 par mois mais pas toutes leurs petite mains qui sont aux smig et font tous le boulot

Les fonds de pharmacie valent des fortunes souvent plus de 1 million d'euros regardez sur les sites où elles sont vendus
Et elles n'ont qu'un client la sécu
a écrit le 17/02/2015 à 19:58 :
Minables politiciens ! Incapable de se réformer, la France va s'enfoncer dans une crise profonde et durable. Honte à L'UMP et ses représentants ! Messieurs vous ne servez à rien, à part vous gaver sur le dos du peuple !
Réponse de le 17/02/2015 à 22:00 :
comment voulez vous que ce pays avance ? c'est la guerre des clans et pourtant ce serait plutôt libéral ce que propose Macron et refusé par la Droite ! dingue ....
a écrit le 17/02/2015 à 19:47 :
Mauvais calcul politicien de la part de Sarko. Apporté un soutien au gouvernement (sur une loi de centre droit) affaiblissait la gauche et le PS en mettant encore de l'huile sur le feu de leur division d'une part et en plus en se montrant n'être pas d'opposition systématique et donc quel part grandi. Serait-ce un mal à que la gauche récupère sur sa droite ce qu'elle perd sur sa gauche ? Surement pas au yeux de français qu,i en dépit d'un bipolarisation figée, souhaite être dirigée au centre !
a écrit le 17/02/2015 à 19:41 :
La loi Macron c'est 10 fois le peu de réformes qu'a fait Sarkozy pendant 5 ans, qui sont les courageux ?
Réponse de le 18/02/2015 à 12:45 :
Pourquoi parler de courage ? Le courage, selon vous, est donc de voter des lois qui vont contre l’intérêt des citoyens et ne servent que les seuls intérêts des patrons et banquiers ? Rassurez-vous, ils le font. Il le font juste petit à petit pour ne pas trop énervés lesdits citoyens, qui, bien que mous, finiront par comprendre que le libéralisme et le capitalisme sont la source de leurs problèmes.
a écrit le 17/02/2015 à 19:34 :
L'UMP et Sarkozy c'est fini !
a écrit le 17/02/2015 à 19:31 :
Opposition systematique lamentable ;-( pour une fois qu'il y avait moyen de desserer tres legerement le carcan. Encore un bon moyen de degouter les francais de leurs hommes politiques, de droite comme de gauche.
a écrit le 17/02/2015 à 19:15 :
pourquoi de l'inconscience? la gauche fait tt pour bloquer la france depuis 2 ans en rigolant, puis vient avec 3 mesurettes pour compenser
je vais etre cruel, mais liberaliser les autos ecoles, ok, ca va creer quoi? le pb vient du ' coin fiscal et social' et pour ca il faut s'attaquer au systeme social et fiscal... et il se trouve que rien n'est dans les tuyaux.....
les resultats sont courus d'avance ( je n'aborde meme pas le pb de l'immobilier...)
a écrit le 17/02/2015 à 19:15 :
l'inconséquence des députés ump est consternante; pour une fois qu'une loi semble aller dans le bon sens, on aurait dû avoir une majorité écrasante pour la voter
Sarkosy est lamentable sur ce coup là et sur bien d'autres malheureusement, j'espere pouvoir voter à la primaire UMP et ce ne sera pas pour lui
a écrit le 17/02/2015 à 19:02 :
De la politique politicienne, lamentable!
a écrit le 17/02/2015 à 18:09 :
Politique au centre de la terre brûlée sont les restes fumeux de l'UMP. La seule droite crédible est FN mais elle n'est pas représentée à l'assemblée. Dans l'élection du Doubs, les voies de l'UMP n'ont compté pour rien, ni au premier ni au deuxième tour. Le score gauche /vrai-droite est inchangé : 51,5-48,5%. Pour combien de temps?
Réponse de le 17/02/2015 à 19:37 :
Merci a vous de faire comme les politiciens et de ne pas tenir compte des personne comme moi qui jusqu'à hier votaient blanc car aucun candidats ne valait le coup. Grâce a votre manque de reconnaissance de mon type de vote aux prochaine je mettrais un bulletin ni du PS, ni de l'UMP et comme le but est de les éliminés dès le premier tour ce sera surement pour le 4ème partie !
a écrit le 17/02/2015 à 17:33 :
Je lis "comment peut-on penser que ce texte provoquera la fermeture d'office notariaux" !
Sur quelle étude d'impact vous basez-vous pour affirmer cela de manière aussi péremptoire , sinon prendre pour pain béni tout ce que Monsieur MACRON écrit ou dit !
Toutes les études sérieuses faites aboutissent au résultat suivant : entre 10.000 et 15.000 suppressions d'emplois , à comparer avec les 300 suppressions d'emplois ( certes malheureuses) chez GAD que vous, médias, avez complaisamment repris pendant des mois )
Je vous invite aussi à demander à tous les syndicats des collaborateurs des offices notariaux qui ont systématiquement manifesté avec leurs employeurs pourquoi ils l'ont fait ...!!!!! probablement pas pour faire plaisir à leurs patrons!
Mais il est vrai que vous avez tellement peu couvert ces manifestations ( pas assez "vendeur" probablement)
Allons, un peu d'honneteté intellectuelle messieurs les journalistes , juste une fois .
Réponse de le 17/02/2015 à 18:20 :
D'une, les notaires pourront piocher un peu dans leur tas d'or pour amortir les effets sur leurs salariés.
De deux, désolé mais pleurer sur le sort des notaires ne me semble tout simplement pas concevable!!
Réponse de le 17/02/2015 à 18:44 :
Pourquoi les ntaires qui sont les défenseurs de toutes les formes d eflexibilité quand ils concernent les salariés, surtout les leurs, sont-ils opposés à l'introduction bien réduite pourtant d'un peu de concurrence sur un marché hyper protégé 'est se moquer du monde et faire preuve de malhonneteté intellectuelle
Réponse de le 17/02/2015 à 19:50 :
Pouvez-vous citer "toutes les études sérieuses" ? Enfin, on verra bien dans quelques années, je suis prêt à mettre ma main au feu qu'on n'atteindra, pardon, n'approchera jamais 10 000 suppressions de postes.
Réponse de le 18/02/2015 à 10:35 :
Juste quelques précisions pour ceux qui parlent sans savoir:
Sur la concurrence savez-vous que depuis 1980, le nombre de notaires est passé de 6686 à 9600 ( à 85% non fils ou fille de notaires) ce qui fait de la France le pays d'Europe ou l'on compte le plus de notaires par habitant.
Et que dans les 15 dernières années, les ministres des finances successifs ont fermé 1400 trésoreries rurales sur 4500 dans des secteurs désormais désertifiés ou l'on voudrait aujourd'hui "réintroduire" des notaires... cherchez l'erreur.
Sur le présumé "tas d'or", savez-vous que chaque notaire de France perçoit et reverse chaque jour gratuitement à l'Etat une moyenne de 7000 euros d'impots ( droits de succession, droits de vente etc...) soit 2 milliards d'euros par mois pour tous les notaires. C'est peut-être ça le "tas d'or" et la seule bonne question pourrait être... qu'en fait l'Etat !!!!
Sur la contestation des suppressions d'emploi, encore une fois, questionnez toutes les organisations syndicales des collaborateurs qui depuis des mois dénoncent la casse sociale inévitable, vous les croirez eux peut-être !
Ils vous expliqueront que la trentaine d'études créees chaque année en France n'étant bénéficiaires qu'au bout de 2 ou 3 ans ( au mieux) à fortiori les centaines de créations d'études prévues chaque année par cette magnifique loi aboutiront à un fiasco économique puisque aucun emploi ne sera créé par ces nouveaux notaires qui essaieront de survivre avec un minimum de charges ( on les comprend) mais que , concurrence oblige et dans un contexte économique qui se dégrade tous les jours, les études voisines seront obligées de licencier .
Bien sûr ce raisonnement est trop logique et de bon sens paysan ( mes grands parents) pour rivaliser avec celui des 5 Inspecteurs Généraux des Finances qui ont "pondu" le rapport dont est issue cette loi. !
a écrit le 17/02/2015 à 17:26 :
C'est fini, l'UMP n'existe plus !
Réponse de le 17/02/2015 à 17:57 :
votre avis est respectable mais dans les circonstances actuelles il n'est question que de la gauche et principalement le PS qui est incapable d'avoir une majorité pour voter ces textes de loi et qui a recours au 49.3 qu'ils ont tant décrié ... le changement c'est maintenant : un pauvre pays sans gouvernement, sans majorité, le MUR !!!
a écrit le 17/02/2015 à 17:23 :
Pourquoi se révolter :D'un côté les politiques dinent ensemble et ne pensent qu'à leur bien être :d'un autre côté les français qui n'arrêtent pas de se déchirer (vive la gauche ,vive la droite ,vive le FN ,etc ......)Pour les premiers ,c'est la vie de château ,pour les seconds ,la misère .Regardez le nom des candidats aux départementales :98 % ont déjà un poste d'élus,les 2 % sont ceux qui se présentent pour la 20ème fois sans risque d'être élus .Rêve utopique ;que personne n'aille voter ..........
a écrit le 17/02/2015 à 17:17 :
Si c’est pour voter des lois de communication… en revanche on entend dans la presse les américains critiquer l’Europe passager clandestin du monde ! On plastronne sur l’export, mais les parts de la France reculent de 16 à 12 et nous sommes en balance négative. On parle d’offre, où sont les baisses d’impôts ? Mis à part les défiscalisations sur les niches, l’instituteur premier échelon n’a-t-il pas perdu en brut 10% de salaire depuis 2004 alors que l’écart brut net augmente… et que les prix sont au sommet. On annonce un déficit qui augmente de 15 milliards, 85 sur 5 ans, combien ça fait ? La dette contractée est-elle productive ? Ne devrait-on pas examiner l’évolution du produit par habitant qui recule dans de nombreux pays d’Europe dont la France ? On parle de Lisbonne, l’Europe compétitive, mais les classements montrent des résultats médiocres. L’Etat ne fait-il pas du favoritisme quand il paye à crédit de la dépendance pour les retraités et quels droits pour les jeunes avant 25 ans ? A quand le remboursement du Mc Do ? On parle des fusées, on oublie les rapports qui annoncent 50 000 emplois de moins dans la chimie faute de RD…
a écrit le 17/02/2015 à 17:12 :
Un article un brin oriente non ?
"seuls quelques deputes honnetes, intelligents...." Parce que tous les autres sont des imbeciles? Que l'ump ne vote pas cette loi pour des raisons politique c'est une evidence, ce sont des tartuffes, mais qu'ils soient de gauche ou de droite certains politiques se sont opposes avec raison à cette loi, ils n'etaient pas nombreux c'est vrai.

Les milliers d'emplois promis...ce ne sont ce que les predictions des nouveaux prophetes des temps modernes, les economistes qui se croient detenteurs de la verite sous couvert d'une pseudo science..
Cette loi est uniquement destinee à satisfaire la finance et le patronnat (et encore il s'agit du grand patronnat) et les relais mediatiques que sont les journalistes, experts, economistes remplissent leur tache de desinformation et de propagande merveileusement bien....
Quiconque à des responsabilites dans une entreprise s'il est lucide et sincere sait tres bien par exemple que le "volontariat du travail le dimanche est un leurre, que le grand chantier des entreprises s'est de realiser des gains de productivite c'est à dire de remplacer l'homme par la machine....
Qui peut croire que cette loi est definitivie ? Demain sous couverts de reforme et de progres on exigera d'autres dereglementations et toujours pour les meme raisons et apres demain quand l'ensemble de la societe seras dans l'insecurite economique dans la precarite,r, que ceux qui bossent s'useront toujours plus au boulot pendant que les autres toujours plus nombreux chercheront en vain du travail....et que la cohesion sociale sera un lointain souvenir alors les extremes prendront le pouvoir. Belle perspective non ?
Réponse de le 18/02/2015 à 4:59 :
"que le grand chantier des entreprises s'est de realiser des gains de productivite c'est à dire de remplacer l'homme par la machine...."
ha bon? mais ca fait 30 ans que ca dure et ca n'apporte pas grand chose. par contre, le défi énergétique passe par dessus la tête de beaucoup d'entreprises qui ne pensent que profit alors que le défit de demain est la préservation du tissu industriel dans un monde contraint en énergie (et on peut être sur que la contrainte énergétique va relocaliser les productions et éffacer les compétitivités mondiales, pour peu que les entreprises survivent, et ca, le gouvernement en place l'a compris)
a écrit le 17/02/2015 à 17:05 :
Ceux qui frisent l'inconscience sont les frondeurs et non l'UMP qui est dans son rôle d'opposant.
Réponse de le 17/02/2015 à 17:21 :
Un texte prônant une politique de droite devrait logiquement être voté par la droite.
Par contre il est normal que la "vraie" gauche vote contre ou s'abstienne.
Réponse de le 17/02/2015 à 17:24 :
C'est du n'importe quoi! Quand on pays se trouve en situation de crise comme c'est le cas de la France d'aujourd'hui, on n'en est plus à s'occuper de politicaille style café du commerce. Opposition ou pas, si l'on pense qu'une réforme va dans le bon sens même si c'est peanuts au regard de ce qu'il faudrait faire, on la vote...
C'est avec ce genre d'attitude que l'UMP se décrédibilise, et que l'on fait progresser le FN... Beaucoup de gens pense que les grands partis d'avant (PS, UMP) ne s'occupe que de politicaille et de leur propre intérêt et pas du pays. Ils dégoutent beaucoup de gens qui se réfugient dans les partis extrêmes. Je suis moi même dégouté de voir l'attitude de l'UMP. Mais je préfèrerai voter blanc que pour les extrèmes type FG ou FN.
a écrit le 17/02/2015 à 16:55 :
Article totalement partisan, le degré zéro du journalisme, et encore...
Réponse de le 17/02/2015 à 17:03 :
Parce que vous coryez que Sarkozy se soucie de l interet de la France ? Non il ne pense qu a prendre sa revanche et se faire reelire pour ne pas finir comme Giscard. Et pour cela, l auteur a raison, plus mauvaise sera la situation, plus il y aura de chomage, plus facilement il sera elu.
Apres une fois elu, il fera aussi mal qu en 2007 en ne faisant que brasser du vent mais bon, ca ne sera pas perdu pour tout le monde. Nanard pourra garder ses sous, DSK pourra redevenir ministre comme l a ete Kouchner et Jack Lang pourra toujours manger au resto sans payer .,.
a écrit le 17/02/2015 à 16:55 :
Sarkozy le petit caporal l'emmène dans le mur pour la seconde fois
c'est sur il n'a pas changé ...
a écrit le 17/02/2015 à 16:35 :
L'UMP frise l'inconsistance, surtout.
Et l'incontinence : ils sont tous vieux, là dedans.
a écrit le 17/02/2015 à 16:24 :
Vu l'état de la France tout doit être essayé mais pour les politiques arrivistes tout ce qui vient du camp opposé ne doit pas êtres approuvé en cela Sarkozy est un danger.
a écrit le 17/02/2015 à 16:19 :
Je suis d'accord avec ce que dit Mathéo. Même si la loi Macron est une goutte d'eau dans l'océan des réformes de structure qu'il faudrait entreprendre, toute personne connaissant le monde de l'économie ne peut nier qu'elle va dans le bon sens. Donc tout député "sensé" ne regardant que l'intérêt du pays devrait la voter. Je ne suis pas socialiste et ne l'ai jamais été pour des raisons qu'il me serait trop long d'expliquer ici, mais quand je vois la bêtise de la droite française, en l'occurrence de l'UMP, je sens que je vais voter blanc lors des prochaines élections.
Réponse de le 18/02/2015 à 12:50 :
Ah ? Vous m’intéressez. En quoi cela va dans le bon sens ? En quoi les français vont-ils en profiter ? Expliquez-moi.
Parce que simplement avec nos yeux, si on regarde le monde, on constate que le libéralisme et le capitalisme sont les deux sources de tous les problèmes : inégalités galopantes avec une petite minorité qui accapare tout, destruction de l’environnement, domination totale de l’économie sur la société. Et je veux des faits, pas des dogmes imbéciles démentis par la réalité.
a écrit le 17/02/2015 à 16:05 :
L'Union sacrée.....pour jouer les suppléants d'une gauche défaillante du fait du sectarisme idéologique de certains de ses députés...pour jouer les suppléants et soutenir un texte sans queue ni tête qui n'est qu'un catalogue à la Prévert de faux-semblants et mesurettes sans grande cohérence et portée et probablement sans effet sur les véritables maux français.....pour jouer les suppléants et éviter à Hollande et Valls qu'ils ne soient confrontés à leurs propres contradictions et à leur clique d'obscurantistes incompétents.....Tout cela parce la Loi Macron contient de toutes petites avancées (trop peu et bien timides..) qui vont dans le bon sens et que selon cet article elle augure d'une suite véritablement réformiste....Non Merci, attendons la suite véritablement réformistes qui ne viendra bien sûr jamais et attendons donc d'être enfin débarrassés de ces socialistes qui majoritairement en sont encore à la lutte des classes pour certains et à la seule conservation de leurs sièges et avantages pour la plupart des autres. La France fera avec car en tout état de cause ce n'est pas la loi Macron qui va nous sortir de l'ornière pas plus que toute autre "initiative"....!! de Hollande.
Réponse de le 17/02/2015 à 16:18 :
Ces remarques s'appliquent mot pour mot également au parti principal de l'opposition qui fut, en son temps et pendant plusieurs décennies, responsable de la gestion de ce pays. Il n'est pas interdit d'avoir un peu de mémoire et accessoirement d'avoir un peu d'objectivité pour reconnaître cette évidence.
Réponse de le 17/02/2015 à 16:53 :
Je résume votre propos, il faut renoncer aux avancées réelles mais limitées d'aujourd'hui pour espérer et rêver à des avancées imaginaires plus importantes demain... Je préfère avancer pas après pas dès maintenant plutôt que de faire un grand saut dans l'inconnu demain... car qui vous dit qu'après 2017 ce seront vos espérances irréelles qui deviendront réalité.
a écrit le 17/02/2015 à 16:04 :
Nos politiques se croient dans une cours d'école où l'intérêt national n'est qu'une supercherie qu'ils nous font gober.
Ou est leur engagement patriotique dans ce refus de voter? Aucun patriotisme, ils jouent une pièce de théâtre que nous payons une fortune.

Eux qui représentent la France et prennent l'Allemagne en exemple se comportent comme l'aristocratie du 16ème siècle (coupés des réalités, plein d'avantages, presque aucune contrainte et le tout payé par le peuple).
Il nous faut d'autres règles, une nouvelle république, plus de simplicité et moins de dirigeant.
Divisons nos députés et parlementaires par 3 avec obligation de présence, rendons ces postes moins avantageux afin de faire naître de véritables vocations.
Pour ça faudrait sortir dans la rue mais on vit encore trop bien en France pour un soulèvement national. Rien ne bougera car on a encore trop à perdre.
Réponse de le 17/02/2015 à 16:18 :
La montée du FN est surtout du à notre clique politique à vomir
a écrit le 17/02/2015 à 16:01 :
Ce n'est pas d'un parti libéral dont nous avons besoin, mais d'un parti réformateur.
De nombreuses réformes doivent être fait dans notre pays, mais pas n'importe comment. Et surtout pas pour que cela ne rapporte que quelques millions alors que ce sont des milliards d'économies qui doivent être fait.
a écrit le 17/02/2015 à 15:50 :
la loi MACRON est loin d'etre parfaite mais elle est un progres .UN DEPUTE qui respect SES electeurs devrait la voter en son ame et conscience mais pas en fonction de magouilles politiciennes des partis
Réponse de le 17/02/2015 à 16:43 :
enfin,il vous a fallu longtemps pour ouvrir les yeux!bravo pour votre soutien au gouvernement!
Réponse de le 18/02/2015 à 12:52 :
Un député PS qui respecte ses électeurs vote des lois de gauche. Pas des lois libérale de droite présenté par un gouvernement de droite.
a écrit le 17/02/2015 à 15:46 :
M.Sarkozy ne supporte que son propre avis.
Loin de lui,la préoccupation emploi et finance des Français!!!
Que lui importe les chômeurs,les précaires,lui qui ne connait que les chèques à plusieurs zéro!!!
Comment les députés de ce parti peuvent-ils suivre les directives de pareil arriviste???
Nous avons des députés vieux,qui doivent etre remplacés,et là l'abstention n'est plus de mise
a écrit le 17/02/2015 à 15:43 :
en s'opposant à la loi Macron, les dirigeants de l'UMP et NS en tête font de la basse politique, celle qui consiste à refuser systématiquement toute proposition venant du gouvernement, quand bien même irait elle dans le sens de ce qu'ils souhaitent. Pour être juste, il faut dire que le PS a procédé de la même façon, quand il était dans l'opposition. Cette attitude absurde conduit sans doute de nos jours , aux yeux des électeurs, à rendre ces 2 partis non crédibles. Quand comprendront ils enfin que le meilleur chemin, pour ramener les français à s'intéresser de nouveau à la vie politique, est qu'ils fassent preuve d'honnêteté intellectuelle, et soutiennent, quitte à proposer des amendements, toute proposition d'un gouvernement, dès lors qu'elle répond à l'intérêt général des français.
a écrit le 17/02/2015 à 15:35 :
L'union sacrée suppose d'être au moins deux pour la faire, et tout le monde sait bien qu'avec les socialistes on est toujours tout seul, quoi qu'on fasse, alors voler à leur secours, même au nom des grands principes, qu'ils savent si bien instrumentaliser, est un véritable jeu de dupes, qui s'apparente à un suicide politique. Chacun son fardeau, comme l'ont voulu les électeurs, qu'ils s'en prennent d'abord à eux mêmes, ce fut leur choix..
Réponse de le 17/02/2015 à 16:58 :
Pas vraiment, le PS a appele a votre pour l UMP. C est ainsi que Chirac fut elu

Mais c est de toute facon pas la question: Si cette loi est bonne pour la france, un depute devrait la vote, meme s il est UMP. or comme le dit l article, Sarkozy joue la politique du pire : plus hollande se plantera, plus il a de chance de prendre sa revanche. La France il s en fout
a écrit le 17/02/2015 à 15:30 :
Ils ont raison.

S'ils défendent pas les professions libérale ; c'est un million d'electeurs qui vont voter FN aux prochaines élections!
a écrit le 17/02/2015 à 15:04 :
L'UMP s'est perdu.

Alors qu'il aurait du être un parti libéral, pro européen, il a joué sur les valeurs de l'extrême droite.

Aujourd'hui un électeur sur deux de l'UMP est prêt à voter pour le FN! Mais quels points communs existent entre les deux?

L'UMP n'a plus d'avenir!
a écrit le 17/02/2015 à 14:56 :
Ils ont raison à l'UMP.

Les seuls qui vont voter à l'ump n'ont pas de compte à rendre aux électeurs : ils representent les francais de l'étranger.

Sinon avec les professions libérales - médecins, notaires, huissiers, etc, c'est un million de voix en plus pour le FN!
Réponse de le 17/02/2015 à 15:07 :
Du clientélisme? A l'UMP ont fait des lois pour les copains, ou pour le bien-être de la France?

Mes amis médecins (pas concernés par la loi macron mais par la loi santé) ou notaires ne voteront pas FN pour autant, ils ne voteront d'ailleurs je pense jamais FN.
a écrit le 17/02/2015 à 14:46 :
Rien à redire. l'UMP, nos députés généralement, sont bien loin d'une attitude responsable. Et nous allons faire le constat qu'à empiler textes de Lois sur textes de Lois, il va falloir relacher un peu la pression, et laisser place à l'initiative individuelle. Il est spectaculaire de constater que 200 années de travail parlementaire n'ont pas conduit à un ensemble de Lois quasi parfait! Il va falloir déboulonner les obstacles à nos libertés..
a écrit le 17/02/2015 à 14:33 :
L exécutif joue super bien, en se décalant vers le centre, donc vers la droite, il piège complètement l UMP, qui ne sait plus où elle habite et ce qu elle est censée incarnée. Ne lui reste que la course à l échalote avec l extrême droite et donc le pain au chocolat, ça fait court. Le Centre, dont je suis, ne dois pas se laisser entraîner et au contraire se saisir de l occasion pour peser et faire pression sur le gouvernement, puisque chaque voix va compter !
Réponse de le 17/02/2015 à 15:34 :
@Nico
J'aime bien: l'UMP ne sait plus où elle habite, c'est la réalité. On ne peut marier la carpe et le lapin, tenter de rassembler les droites "centriste" (Modem/UDI) tout en faisant d'incessants appels du pied à l'extrême droite (FN).
Si $akozy est le candidat de l'UMP, alors Hollande sera réélu dans un fauteuil.
a écrit le 17/02/2015 à 14:17 :
Je vote à droite et ne comprends pas l attitude de l UMP. Si cette loi passe malgré tout, ce sera un argument féroce et efficace contre notre candidat en 2017 et pire quelles seront nos arguments quand il faudra aller plus loin une fois au pouvoir? Sarkozy a perdu sa boussole et son sens politique, j espère qu il aura le bon sens de passer la main.
Réponse de le 17/02/2015 à 18:37 :
Les choix de Sarkozy étaient écrits d'avance. Les adhérents UMP n'avaient qu'à ne pas voter pour lui.
Ca n'est qu'un pari politique déconnecté des citoyens : qui restera au second tour contre le FN, qui fera le pire entre Sarkozy et Hollande.
En ce qui me concerne, je me fous de la réponse à cette question puisqu'au global j'ai beaucoup de mal à voir la différence entre les deux... à part qu'y en a un qui fait le mariage pour tous et l'autre une loi sur l'identité nationale... Côté changements économiques / marché du travail c'est du pareil au même.
a écrit le 17/02/2015 à 14:11 :
Après la loi sur l'obligation de bonheur universel.

Si l'UMP vote différemment, c'est peut être aussi parce qu'elle fait partie de l'opposition.
Faut pas non déc...

Le résultat socialiste est déjà.
Prochain rappel le 26 pour fêter un nouveau record.
Le reste, ce sont des mots, du bavardage inutile...
a écrit le 17/02/2015 à 14:08 :
Ils ont raison, tout parti ou tout syndicat, en France on fait de la politique politicienne, on est pas ici pour améliorer la situation, la preuve on arrive au fond du gouffre.
a écrit le 17/02/2015 à 14:06 :
Pour une fois que le cirque politico politicienne va faire quelque chose de positif et réussir à mettre aux oubliettes le rapport Attali qu'est la loi Macron. Merci
Aucun emplois à la clé, désastre social, contraire au grenelle de l'environnement etcetc Ils seront bien obligé de trouver des idées pour redresser et inventer un nouveau système économique dont il montre chaque jours et partout dans le monde sa limite tant économique, qu'écologique et sociale
a écrit le 17/02/2015 à 14:02 :
L'UMP a toujours été un parti conservateur défenseur du statut-quo. Ce n'est pas pour rien si la France n'a connu aucune réforme pendant les 10 ans de la période Chirac et Sarkozy. L'UMP n'a jamais été libéral. Finalement en France on a la droite et la gauche les plus bêtes d'Europe.
Réponse de le 17/02/2015 à 15:08 :
Les partis les plus idiots représentants l'un des peuples les plus idiots....
Bien vu
a écrit le 17/02/2015 à 14:01 :
Chez les Pangolin,on est Gaullistes de père en fils depuis 3 générations,mais la ,je dois avouer que je ne me retrouve plus dans les politicailleries de mon parti.Désormais je voterai PS jusqu'a ce qu'un dirigeant compétent redresse la droite!
Réponse de le 17/02/2015 à 14:21 :
Cela fait bien longtemps que le gaullisme a disparu de la politique mise en œuvre par l'UMP...il ne s'agit plus que d'un écran de fumée destiné à attirer les quelques patriotes nostalgique d'une certaine idée de la France, ceux qui n'ont pas encore ouvert les yeux.
a écrit le 17/02/2015 à 14:00 :
Encore un militant de gauche, déguisé en journaliste.
Réponse de le 17/02/2015 à 14:07 :
+1000
Réponse de le 17/02/2015 à 14:19 :
Mon patron, pourtant bien de droite, ne comprend pas non plus l'opposition systématique à la loi Macron.
Réponse de le 17/02/2015 à 15:47 :
Ou un frontiste ^^
Réponse de le 17/02/2015 à 16:57 :
En effet laissons tomber la loi macron, l'important est de faire echouer la gauche.
a écrit le 17/02/2015 à 13:59 :
La rigolade ce serait que les voix de l'UMP UDI et des VERTS soient celles qui font passer ce texte médiocre brouillon désordonné minable refusé par les socialistes lucides ...
Réponse de le 17/02/2015 à 14:02 :
Ce serait excellent !
a écrit le 17/02/2015 à 13:57 :
Je trouve le titre de l'article (que je n'ai meme pas lu) assez incroyable : les députes socialistes ne sont même pas foutus de voter un texte (complètement édulcore) présenté par leur propre gouvernement, et c'est la droite qui est sur le banc des accuses.
La Tribune journal de gauche (Godin,Best,Fillu,..).
Ce n'est pas a l'opposition de régler les problèmes de discipline interne du PS qui a fait de l'anti-sarkozysme pathologique pendant 5 ans
PS: je ne suis pas encarte politiquement
Réponse de le 17/02/2015 à 14:26 :
Ben justement, il est plus intéressant de lire l'article avant de le commenter. Mais c'est un peu le mal français de commencer par critiquer ou râler avant même de savoir de quoi il en retourne... L'idée défendue n'est pas que la droite doit venir secourir le gouvernement, mais devrait voter un texte qui va dans le sens des réformes qu'elle prône sur tous les plateaux TV, même si elles ne correspondent évidemment pas à l'ensemble de leur revendication. Et de critiquer un positionnement purement politicien, au lieu de l'intérêt général
Réponse de le 17/02/2015 à 15:01 :
.. ou est l'intérêt général, mais on dirait que ca te dépasse.
a écrit le 17/02/2015 à 13:50 :
Bin oui! L'exemple flagrant qu'en France les politiques sont des ringards figés dans le temps et leur dogmatisme!!...Sarko a montré ses limites pendant 5 ans et il rêve en pensant qu'une obstruction uniquement politique systématique et irresponsable va lui donner les faveurs des français pour 2017. On n'est pas sorti de l'auberge encore!!!
Réponse de le 17/02/2015 à 15:19 :
En 2017, Hollande passera contre Le Pen. En 2022, Le Pen toujours au 2ème tour, mais perdra contre Benmachin. Et ce n'est pas moi qui le dit... Alors Sarko, tout le monde s'en f...
a écrit le 17/02/2015 à 13:47 :
Accord complet avec l'auteur de l'article. Non seulement inconscience mais aussi suicide de la droite. Si la droite démissionne au profit de l'extrême droite dans le debat democratique, c'est ....fraticide
a écrit le 17/02/2015 à 13:45 :
Je suis de droite et suis estomaqué que les députés centristes et UMP ne votent pas ce texte. Même s'il agit de mini-réformes au milieu de textes pléthoriques, c'est quand même une avancée dans le bon sens, et à un niveau que la droite au pouvoir à l'époque n'a pas été capable d'atteindre. Alors même si Macron est "de gauche", il faudrait pour la crédibilité de l'opposition que celle-ci manifeste son soutien à un texte qui va dans le sens qu'elle souhaite également. Quand il y va de l'intérêt national, il faut qu'il y ait (parfois) consensus. La droite se place sur cette loi au même plan que les verts, les frondeurs et l'extrême gauche. C'est un comble tout de même!
Réponse de le 17/02/2015 à 18:30 :
et c'est un comble lorsque la gauche a systématiquement voté contre la droite en son temps
a écrit le 17/02/2015 à 13:45 :
Pas desolant, nul.
a écrit le 17/02/2015 à 13:38 :
Ce sont leurs petits (déjà bien trop grands et injustifiés) privilèges qui les inquiètent. le bien public, le sort de leurs concitoyens, ils n'en ont que faire.
Même si cette loi nous épargnait UN chômeur de plus, il faudrait la voter.
Je sais, je caricature un peu ... mais face à tant de petits calculs de ces tout petits politiciens, c'est une des seules armes qui nous reste. Leur faire honte ! Enfin, essayer de leur faire honte, de LUI faire honte ... ce qui, déjà, paraît difficilement possible. Pauvre Ex-président ...
a écrit le 17/02/2015 à 13:34 :
Pour tous ceux qui crient au scandale sur cet article.

Je suis sympathisant UMP. Je n'y ai pas ma carte mais j'ai toujours voté pour eux.
Mais je me désolidarise totalement de ce parti quand je vois que les députés du groupe s'opposent aujourd'hui à des mesures qu'ils appelaient et qu'ils n'ont pas été en mesure d'appliquer.
Réponse de le 17/02/2015 à 13:52 :
et quand la gauche s'opposait systématiquement à LA DROITE ? VOUS AVEZ LA
MEMOIRE COURTE
a écrit le 17/02/2015 à 13:30 :
Quel triste pays où la réforme échoue systématiquement; quand ce n'est pas tel corps de métier qui s'agrippe à ses avantages, c'est tel parti politique qui agit uniquement pour bloquer son "ennemi". Il faut évoluer, s'adapter, mais surtout ne pas rester là à espérer que demain sera meilleur par chance..
a écrit le 17/02/2015 à 13:28 :
C'est curieux, cet article ne fait aucune référence aux raisons officielles de s'y opposer.

Il n'y en a vraiment pas? Tout est vraiment calcul électoraliste?

Si tel est le cas, il faut bien reconnaitre, de toute façon, que dans notre système politique, pour être élu il ne faut faire que des calculs (Hollande a bien misé sur les minorités en basant sur elles son programme).
En effet, si l'UMP considère que si cette loi passe, elle peut ouvrir la possibilité d'un deuxième mandat de FH. Et qu'elle évalue cette possibilité comme étant un désastre pour la France, bien pire que la pseudo perte des quelques emplois à créer, est-ce si blâmable?
Je ne suis ni UMP ni autre, mais je suis en revanche très inquiet de la politique menée par nos actuels gouvernants. Si le prix à payer pour que le PS ne soit pas réélu en 2017 se solde à ces quelques emplois...
a écrit le 17/02/2015 à 13:28 :
" l'UMP a pris le risque d'offrir un siège de député à la candidate du Front national"!!!
incroyable de pouvoir écrire une bêtise pareille: 1 député FN de plus c'est à dire 3 députés sur 577. Sans doute la patrie est-elle en danger!!!
a écrit le 17/02/2015 à 13:22 :
Déjà le titre de la loi est un peu surréaliste ! Voilà ..." la loi pour la croissance ..? l'activité et l'égalité des chances économiques ?, rien que ça...! " Ca sonne comme l'invention bluffante en forme de slogan ...! du ministère du redressement productif ...! qui n'a jamais rien redresser ...ni produit ...! mais combien ca a couté à nos impôts cette démagogie politico/économique socialiste ...?
a écrit le 17/02/2015 à 13:20 :
très drôle cet article mais on est pas encore le 1er avril !
a écrit le 17/02/2015 à 13:18 :
Cette loi est une mauvaise loi. Non pas parce qu'elle contient de mauvaises lois, car il y a un grand nombre de bonnes idées dans cette loi, mais parce que cette loi est un pot-pourrit d'idées sans liens entre elles.Cette loi mélange les torchons et les serviettes, elle traite de plusieurs problèmes et s'éparpille au lieu de réformer un par un, dans autant de projets de loi distinct, tous les pans de l'économie avec leurs spécificités et leurs histoire.
Réponse de le 17/02/2015 à 13:43 :
Donc c'est mieux de ne rien faire, de faire du surplace, parce qu'on ne peut pas tout changer intégralement, alors il ne faut rien changer du tout. Ce type de raisonnement est pitoyable, ce n'est qu'un prétexte pour rester dans un immobilisme total. Des gens qui trouvent toujours une bonne raison de ne rien faire, on en trouve partout, des gens qui préfèrent que ca avance même si c'est un peu imparfait ou bancal, on en cherche encore aujourd'hui...
Réponse de le 17/02/2015 à 13:43 :
On nomme ça un "coin" dans le domaine bucheron. Un truc qui décoince les idées, dérouille la mécanique, pour ensuite agir.
Si vous voulez les réformes à fond en masse de suite, il suffit peut-être de demander. Ça va hurler dans les chaumières (quand on doit amputer quelqu'un des quatre membres, on essaie de le faire par étapes, ça passe mieux).
a écrit le 17/02/2015 à 13:15 :
Vous croyez vraiment que la libéralisation du secteur du transport par autocar va créer des emplois? Vous êtes bien naïf. Il n'y a pas de demande. Le secteur est loin d'être saturé. Bref, ca créera d'abord quelques emplois, puis cela en détruira au moins autant. Car si la demande ne suit pas, alors l'offre peut toujours s'étoffer, il n'y aura pas plus de travail dans le secteur.
A moins de transformer le secteur en un secteur sinistré de smicar
La libéralisation est probablement une bonne idée, mais croire que cela va créer des emplois, c'est se fourvoyer.
Réponse de le 17/02/2015 à 13:31 :
Il y a une demande à solvabiliser. Certains ne voyagent pas car les transports sont trop chers. Ayant vécu dans plusieurs pays d'Europe où le transport en car est autorisé, je peux vous assurer que la population qui l'utilisent n'est pas la meme que celui du train ou de l'avion.
Quant au marché actuel, évidemment qu'il ne se développe pas, vu les règles "absurdes et d'un autre temps" qu'on lui impose.
a écrit le 17/02/2015 à 13:15 :
Le refus de l'UMP pour voter une petite loi réformatrice est une bêtise totale. Notre pays crève à cause des fixations idéologiques de nos politiques. Le bien être ou l'avenir du pays ne comptent pas, les élections OUI.
Réponse de le 17/02/2015 à 13:46 :
Ils sont pour le ni-ni. Voter une loi qui viendrait de chez eux mais présentée par d'autres, horreur, malheur. Pire une qu'ils auraient pu faire mais n'ont pas osé. Idéologie = bêtise. On les élit pour agir dans le 'mieux' du pays,pourtant.
Réponse de le 17/02/2015 à 13:55 :
le bien du pays on ne le voit pas !
a écrit le 17/02/2015 à 13:01 :
Ce n'est pas en cassant le fonctionnement des activités libérales, en autorisant l'ouverture le dimanche en cassant le calendrier républicain ( le travail le dimanche s'élargira a d'autres activité hors commerce, la boîte de Pandore est ouverte), en cassant les acquis du CNR, notre contrat social détruit par des années de gabegies et de clientélisme par l' UMP/PS pendant 40 ans, et ce n'est pas en créant des lignes d'autocars que la désertifications des régions de France s'arrêtera, pour augmenter les concentrations de population dans les grandes métropoles que la France va se relever, c'est une utopie et programmera encore plus le déclin de la France. Sa seule chance, c'est la sortie de cette Europe technocratique, et de créer une Europe de coopération économique tout en gardant notre souveraineté comme d'autres pays dans le monde le font.
Réponse de le 17/02/2015 à 13:22 :
Vous avez raison : il faut revenir au travail dans les champs, retourner vivre dans des grottes et dessiner des mammouths sur des pierres. On sera beaucoup mieux!!
a écrit le 17/02/2015 à 12:59 :
On parle de création d'emploi qui seront occupé par "des travailleurs détachés" alors que les français pointeront toujours au chômage ou se délocaliserons à l’étranger!
a écrit le 17/02/2015 à 12:56 :
Il y a une nuance non négligeable, ce n'est pas Marine Le Pen s'étant exclue, c'est Marine Le Pen ETANT exclue...
Réponse de le 17/02/2015 à 13:05 :
Aucune nuance : ce qui est écrit dans l'article est la stricte vérité !!!!!
Réponse de le 17/02/2015 à 13:23 :
La pauvre.... Elle est devenue un martyr de la CAUSE ?
Réponse de le 17/02/2015 à 15:07 :
Si c'est s'étant exclue. C'est le bon terme. La pauvre il faut lui dire de venir pour qu'elle se sente concernée. Les millions de personnes qui sont venu n'ont pas eu besoins qu'on aille les chercher.
a écrit le 17/02/2015 à 12:50 :
Article pas vraiment objectif pour une loi fourre tout qui est tout sauf une révolution. Si c'était si urgent pourquoi ne pas l'avoir fait voter en 2012. Pourquoi attendre près de 3 ans ?

Hollande fait du Mittérand. Après avoir tenter d'appliquer son programe économique il constate que le chômage explose, la dette augmente ,et maintenant les déficits aussi en l'absence de croissance et avec une inflation quasiment négative !

Force est de constater que le socialisme est une catastrophe sur le plan économique et donc social. Car sans argent pas de social. A l'heure où la grèce sombre on réalise ENFIN qu'un jour où l'autre il faut rembourser ! Hollande va donc avoir cet apès midi la monnaie de sa pièce...
Réponse de le 17/02/2015 à 13:23 :
Comparer le Hollande de 2012 avec le Mitterrand de 1981, c'est osé. Pour pas dire, burlesque...
Réponse de le 17/02/2015 à 15:14 :
C'est vrai qu'on a pu constater les formidables recettes économiques de l'UMP durant la législature précédente, ce n'est pas une question qui reste confinée aux socialistes mais à aussi à la droite et donc à tout le spectre politique.
a écrit le 17/02/2015 à 12:39 :
L'UMP s'oppose à la loi Macron, non pas pour faire la politique de la terre brûlée mais simplement pour afficher qu'ils sont dans l'opposition et qu'ainsi ils ne font pas partie de l'UMPS dont parle le FN.
Surtout que les conséquences économiques de la loi Macron, qu'elle soit votée ou pas, semblent très limitées.
Après cela pose un problème de cohérence à l'UMP, ça oui.
Réponse de le 17/02/2015 à 19:06 :
D'accord avec votre commentaire. Si l'UMP avait voté le projet de loi Macron, on aurait encore hurlé à l'"UMPS". Il est primordial pour l'opposition de se démarquer MAIS AUSSI de faire des propositions et de faire en sorte que ces propositions soient portées et entendues. Un des plus gros reproches faits à l'UMP est son manque de projet, ce reproche est justifié si l'on fait exception du projet de François Fillon (le seul qui travaille, on dirait).

Entre une gauche qui se droitise, ou pour le moins se centrise, et un FN qui se gauchise clairement sur le plan économique (les programmes du FdG et du FN sont quasiment des copiés-collés, c'est effarant), l'UMP a en effet un problème de positionnement en grande partie dû à la diversité de ses composants. Nicolas Sarkozy avait promis de rassembler, on attend toujours (la tache n'est pas aisée, je le conçois).
a écrit le 17/02/2015 à 12:30 :
Article intéressant car modéré.
Il m'est difficile de discuter de la Loi Macron mais si elle permet de libérer quelques énergies et de changer un peu les mentalités, c'est un plus.
Cordialement
a écrit le 17/02/2015 à 12:26 :
Ce mec en a rien à faire du sort de la France, sa seule chance de ne pas finir en prison et d'être réélu en 2017 pour faire le ménage!
Réponse de le 17/02/2015 à 13:29 :
Effectivement.
Sa priorité c'est: LUI ! Rien que lui. D'ailleurs il se fout tout autant des projets socialistes que du manque de projets de l'UMP.

LUI, il n'y a que lui. En 2007, le pays a engendré une sorte de monstre de l'égo. A mettre dans un musée le plus vite possible ... si possible.
Réponse de le 17/02/2015 à 13:56 :
car ceux en place que font-il de bien ? "la prison" est de trop
Réponse de le 17/02/2015 à 22:14 :
La prison n'est pas suffisante! Inéligible à vie!
Réponse de le 18/02/2015 à 18:30 :
Loi macron suprimer les fetes religieures chretiennesaubenefice desfetes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :