Nouvelle offensive du patronat contre les prélèvements obligatoires

 |   |  211  mots
Ces 88 entreprises emploient 1,8 million de personnes et réalisent un chiffre d'affaires de 576,27 milliards d'euros, selon le document.
Ces 88 entreprises emploient 1,8 million de personnes et réalisent un chiffre d'affaires de 576,27 milliards d'euros, selon le document. (Crédits : reuters.com)
L'Association française des entreprises privées (Afep) a publié les résultats d'un questionnaire qui tend à montrer que les grandes entreprises interrogées ont versé en 2014 plus de cotisations sociales et d'impôts que leur poids dans l'économie.

Elles représentent 10% de la valeur ajoutée sur le territoire et 12% des emplois, mais ont payé en 2014 18% du total des prélèvements obligatoires (PO) en France. Selon un document publié lundi 9 mars sur le site de l'Association française des entreprises privées (Afep), qui rassemble les multinationales, 88 grandes entreprises françaises ont versé l'an passé plus de PO que leurs poids dans l'économie.

Un chiffre d'affaires cumulé de près de 600 milliards d'euros

Pour arriver à cette conclusion, l'organisation patronale a publié les résultats d'un questionnaire auquel 88 grandes entreprises ont répondu, sur les 243 que compte le tissu d'entreprises françaises (source Insee).

Ces 88 entreprises emploient 1,8 million de personnes et réalisent un chiffre d'affaires de 576,27 milliards d'euros, selon le document.

Plus précisément, selon l'étude, les 88 entreprises sondées payent au total 22% des PO sur les "facteurs de production", 18% des PO sur le "facteur travail" et 14% des PO sur les bénéfices -qui comprennent l'impôt sur les sociétés et la contribution exceptionnelle à l'impôt sur les sociétés. Soit, en retranchant le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et le crédit impôt recherche (CIR), 18% de l'ensemble des prélèvements obligatoires payés en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2015 à 8:29 :
taxer encore les patrons ils iront moins souvent au golf, ils se sont assez engraissés sur le dos du peuple.
Réponse de le 10/03/2015 à 9:21 :
Mon petit doigt me dit que vous vous êtes au 35h-RTT etc... etc...
Réponse de le 10/03/2015 à 9:58 :
Bien sûr quand nous n'aurons plus de patrons en France parce que tous partis le peuple pourra continuer à faire du tourisme! Comme cela nous n'aurons plus que des chômeurs. Réfléchissez avant de parler. Ce n'est pas compliqué pour les boss de s'expatrier. ça l'est un peu plus pour le peuple.
a écrit le 10/03/2015 à 7:22 :
En France faudrait-il un Caudillo pour réformer les 35h ? Une nette majorité est contre... Il parait que la France bénéficierait peu du QE selon la BCE... Sur la consommation des ménages sur 1998-2014, on compte +29%... seulement l’inflation est de +27,9%. Productivité =0 donc salaires =0 donc hausse de la consommation =0…On nous sert des salmigondis du type plus y a de monnaie, plus y a de relance… On fait dans l’ILLUSION DE LA CROISSANCE avec un tout petit moteur économique ! A moins de 15 jours d’une échéance électorale, alors que de façon traditionnelle l’évolution est faible, y aura-t-il un effet chômage ? On compte 100 000 fonctionnaires, 500 000 chômeurs, ne fait-on pas dans l’égoïsme public, le BAL DES VAMPIRES et l’an pire 2014 en termes de faillites : depuis 2012, les faillites augmentent à un niveau record alors qu’ils ont baissé chez nos voisins sous la moyenne de long terme avec de nombreux abandons agricoles et 2 pharmacies fermeraient par jour… ... N’est-on pas LENTS pour la politique de l’offre et la croissance long terme. Ne joue-t-on pas à Néron l’incendiaire et Crassus le pompier. On bénéficie des allocations ou bien des normes par exemple les cahiers de vacances nuls. Comme la consommation a tendance à reculer, on pousse les foyers en hard discount et on fait fermer les commerces… On nous parle du lancement de la BCE, on a les droits et pour la croissance l’Etat par arrêté municipal décrète la croissance, à quand le décret sur le sens de rotation de la Terre ? Les impôts relancent le déficit qui relance l’import ou bien la baisse des impôts fait des recettes ? Les ménages ont le niveau de consommation des italiens pour un pib plus élevé de 2149 à 2806 milliards de $ 2013 soit 30,6%.
a écrit le 09/03/2015 à 22:35 :
Si on regarde le nombre de faillites déclarées en comparaison à la moyenne de chaque pays sur la période 1990-2013 : les faillites ont augmenté en France comme en Europe, mais moins qu’aux USA ou en Allemagne. Mais depuis 2012, les faillites augmentent alors que chez nos voisins, elles baissent, toujours à des niveaux records au-dessus de 62000 en 2013. On annonce pour 2014, un chiffre élevé. L’Etat aide-t-il les entreprises en les faisant fermer ? Par exemple pour les américains la baisse est de 20% sous la moyenne depuis 1990, -10% pour les anglais et +4 pour les allemands, mais +18 pour la France. On annonce aussi des suppressions d’emplois publics… l’Etat est-il au desservice de la société ? La FAUCHEUSE à l’œuvre… on nous sert des coups de faux dans les foyers.Et la BdF (blague banque des feignants à 604h par habitant) enregistre une hausse en 2014… sur 12 moins en septembre. On aurait aussi une fermeture de pharmacie tous les 2 jours… est-ce pour supprimer des emplois ou bien comme pour les boucheries pour relancer le hard discount ?
N'est-on pas un peu lents, les autres ont l'air plus vifs et moins pondéreux que l'Etat français...
Réponse de le 10/03/2015 à 4:22 :
allez les fonctionnaires couche couche
a écrit le 09/03/2015 à 21:30 :
Bonsoir,
Je suggère à ces entreprises de me demander le téléchargement de ma publication. Cette dernière est gratuite et apporte un éclairage nouveau, jamais évoqué de l'impact négatif de la gestion catastrophique des fonds de retraite, tant sur les fonds de nos entreprises, que sur ce système d'imposition archaïque mis en place par tous nos gouvernants successifs...
Ne vous demandez pas pourquoi l'Allemagne notre voisine est en avance sur nous dans tous les domaines...
Pour obtenir le téléchargement adressez-moi un mail à l'adresse suivante : alain-georges.drassuas@live.fr
Cordialement votre.
Alain Georges Younes O'HARE
a écrit le 09/03/2015 à 20:31 :
La tribune ne fait pratiquement rien sur le RSI alors que ça concerne énormément de monde de l'entreprise

Des intérêts ??!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :