G8 élargi : 20 milliards de dollars contre la faim dans le monde

 |   |  487  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les dirigeants du G8, des pays émergents et de plusieurs pays africains ont confirmé vendredi leur engagement à consacrer quelque 20 milliards de dollars sur les trois prochaines années à la sécurité alimentaire, en particulier dans les pays pauvres.

Dans une déclaration commune, les Etats du G8 et du G5 (émergents), huit pays africains et les principales organisations concernées, se sont engagés ce vendredi à mobiliser 20 milliards de dollars sur trois ans pour lutter contre la faim dans le monde. Ils demandent en outre aux pays donateurs de respecter leurs engagements en matière d' aide publique au développement.

Les principaux contributeurs à cette enveloppe, destinée notamment à investir dans l'agriculture des pays les plus pauvres, en particulier en Afrique, sont les Etats membres du G8. La France y contribuera à hauteur de 2 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) sur les années 2009, 2010 et 2011, soit un montant supérieur et sur une durée plus courte que celui qui avait été initialement annoncé l'an dernier par le président Nicolas Sarkozy (1 milliard d'euros sur cinq ans).

La France concentrera essentiellement ces 2 milliards de dollars sur l'Afrique mais une petite partie de cette enveloppe pourrait aller à d'autres régions par le biais de financements multilatéraux, précise la délégation française. "Il y a déjà des projets en place. C'est un secteur dans lequel on passe très vite de la promesse à la dépense", souligne un conseiller de Nicolas Sarkozy, cité par Reuters. Selon la délégation française, la contribution du Royaume-Uni est du même ordre.

Le nombre de personnes souffrant de la faim et de la pauvreté dans le monde dépasse aujourd'hui le milliard, rappellent les signataires de la déclaration de L'Aquila. "Nous sommes en conséquence convenus de prendre de toute urgence des mesures ayant l'envergure requise pour parvenir à une sécurité alimentaire mondiale", déclarent-ils. Ils estiment que l'accent doit être mis sur une productivité agricole accrue, la croissance du secteur privé et des petits exploitants et la préservation des ressources naturelles.

Le renforcement de la capacité de production alimentaire mondiale requiert que les engagements à augmenter l'aide publique au développement (APD) soient tenus, ajoutent-ils: "il faut inverser la tendance consistant à diminuer l'APD et le financement national de l'agriculture."

Ils demandent aussi à tous les pays de supprimer les restrictions aux exportations alimentaires ou les taxes exceptionnelles, en particulier sur la nourriture achetée à des fins humanitaires. "Il importe de rejeter le protectionnisme et de continuer à contrôler et analyser les facteurs susceptibles d'avoir un impact sur la volatilité des cours des denrées, notamment la spéculation", ajoutent-ils. Et ils promettent de réduire les distorsions du marché et de s'abstenir d'ériger de nouvelles barrières aux échanges et aux investissements.

Ils s'engagent enfin à progresser, d'ici fin 2009, dans la mise en oeuvre du Partenariat mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire, qui a pour vocation de renforcer la coopération dans ce domaine.

Dans une autre déclaration, le G8 et les représentants de l'Afrique plaident par ailleurs pour un partenariat accru dans le domaine de l'eau et de l'assainissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le journal de Berlusconi traite Carla Bruni de «goujate»
http://www.tdg.ch/actu/monde/journal-berlusconi-traite-carla-bruni-goujate-2009-07-10
Carlà e la "sindrome Moretti", si nota di più se non c?è
http://www.ilgiornale.it/a.pic1?ID=365347
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Mme Sarkozy a déserté, sans honte, toutes les rencontres, de la rencontre avec le pape à celle avec les sinistrés du séisme", écrit le journal de la famille du chef du gouvernement italien.
"Quelqu?un devrait dire à la première dame (en français dans le texte) que le snobisme à la puissance X chez nous s?appelle la goujaterie", poursuit le quotidien.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bien ! Maintenant il va falloir mettre les choses en pratique et là je crains le pire avec les A3I. rien n'est gagné !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :