Indicateurs économiques encourageants aux Etats-Unis

 |   |  348  mots
L'indice d'activité industrielle de la Réserve fédérale de Philadelphie est en hausse en décembre, comme celui des indicateurs avancés du Conference Board pour novembre.

L'indice d'activité industrielle de la Réserve fédérale de Philadelphie a connu une forte hausse en décembre, dépassant largement le consensus. L'indice s'établit en effet à 20,4 en décembre, contre 16,7 en novembre et 16 attendu par les analystes. La composante emploi s'est nettement améliorée et elle est repassée en territoire positif. Elle est ressortie à 6,3, soit son plus haut niveau depuis octobre 2007, contre -0,5 en novembre.

Par ailleurs, l'indice des indicateurs avancés américains calculé par le Conference Board a enregistré en novembre son huitième mois de hausse consécutive, stimulé par l'amélioration des conditions financières, l'emploi et le logement. Ce baromètre publié ce jeudi, censé préfigurer l'évolution de la tendance économique aux Etats-Unis à un horizon de six à neuf mois, a augmenté de 0,9%, à 104,9, après une hausse de 0,3% en octobre. Les économistes s'attendaient en moyenne à une hausse de 0,7%.

"L'indice est sur une tendance haussière depuis plus d'une demi-année et il est désormais légèrement supérieur à son précédent pic atteint en juillet 2007", a souligné l'économiste du Conference Board, Ataman Ozyildirim, cité par Reuters. Cette série des signaux haussiers augurent d'une lente amélioration de l'économie en 2010, a-t-il ajouté.

Enfin, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de manière inattendue lors de la semaine au 12 décembre, à 480.000 contre 473.000 (révisé) la semaine précédente, selon le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 465.000 inscriptions au chômage.

Les inscriptions de la semaine au 5 décembre ont été révisées en baisse par rapport à une estimation initiale de 474.000. La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 467.500 contre 472.750 (révisé) la semaine précédente, le chiffre le plus faible depuis septembre 2008. C'est la quinzième semaine d'affilée que cette moyenne s'inscrit en baisse.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 5,186 millions lors de la semaine au 5 décembre (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 5,181 millions (révisé) la semaine précédente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :