L'euro au plus bas depuis mai 2009

 |   |  233  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L' euro chute fortement ce vendredi face au dollar, tombant à de nouveaux plus bas sous 1,36 dollar, jusqu'à 1,3555, dans un marché déçu par les déclarations sans engagement concret de l'Union européenne à aider l'Etat grec à rembourser ses emprunts et après l'annonce de mauvais chiffres européens et d'une stagnation de l'économie allemande au quatrième trimestre.

Nouveau recul de l'euro ce vendredi matin. Peu après 11 h, l' euro valait 1,3555 dollar contre 1,3695 dollar jeudi dans la soirée, touchant ainsi un plus bas depuis le 19 mai 2009.

L' euro est toujours pénalisé par les craintes sur le plan d'aide de l'Union européenne à la Grèce qui pourrait ne pas être suffisant pour aider le pays à gérer son déficit. Le sommet des chefs de gouvernement jeudi à Bruxelles, qui était attendu avec anxiété par les marchés, a été plutôt décevant. Les pays européens se sont mis d'accord sur les instruments à utiliser pour aider financièrement la Grèce en cas de besoin, mais n'ont toutefois pas annoncé d'aide financière concrète et sont restés avares de détails.

Pour sa part, le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet a salué vendredi l'engagement des dirigeants européens à aider la Grèce, en pleine débâcle budgétaire. Il a également salué l'engagement d'Athènes à faire "tout ce qui est nécessaire, y compris prendre des mesures supplémentaires" afin de remplir ses "ambitieux objectifs" de réduction de ses déficits.

Par ailleurs, l'annonce par Eurostat d'une faible croissance au dernier trimestre 2009 pour l'ensemble de la zone euro, et notamment pour l'Allemagne qui a vu son PIB stagner, n'a pu qu'aggraver la glissade de la monnaie unique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2010 à 13:50 :
Remettons les choses en perspective. Lorsqu'il fut lancé, l'euro valait 1,17 (ou 1,18) dollars, cours choisi par la Commission européenne. Lorsqu'il chuta à 0,83 deux ans plus tard, tout le :monde cria à la catastrophe. Lorsqu'il atteignit 1,25, tout le monde cria encore plus fort: nos exportations étaient foutues et Airbus gémissait que son rentabilité était menacée. Alors, aujourd'hui, où est le drame? Craint-on que la Grèce se retire de l'euro? Pour en revenir en la Drachme? Ce serait une curieuse solution à ses problèmes!
a écrit le 12/02/2010 à 12:28 :
l'euro, les anglosaxons le flinguent , les asiatiques n'en non rien à cirer et cerise sur le gateau en europe les allemands rêvent du Mark . que croyez vous qu'il arriva , l'euro dégringola !
a écrit le 12/02/2010 à 11:11 :
l'euro est à 36 cents plus haut que son cours originel ; on aimerait que les économistes se mettent d'accord:si l'euro monte c'est la catastrophe,s'il baisse c'est la catastrophe !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :