La Pologne décapitée dans un crash en Russie, les réactions affluent

 |   |  1016  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Tué avec 95 autres personnes dans le crash de son avion, le président polonais Lech Kaczynski se rendait à Katyn, près de Smolensk, pour rendre hommage aux prisonniers de guerre et aux intellectuels polonais exécutés au printemps 1940 par les services secrets russes. Les hommages affluent de partout.

Le président polonais Lech Kaczynski a trouvé la mort samedi dans un accident d'avion survenu à l'approche de l'aéroport de Smolensk, dans l'ouest de la Russie, où régnait un épais brouillard. Aucune des 96 personnes qui étaient à bord n'a survécu.

Des images de télévision montrent le fuselage de l'appareil, un Tupolev TU-154, en flammes et des débris éparpillés dans la forêt alentour. L'accident s'est produit à deux kilomètres de l'aéroport de Smolensk. L'avion a pris feu après avoir touché le sol et des équipes de secours ont aussitôt tenté d'en extraire les passagers, a expliqué un porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères à Varsovie.

L'épouse du chef de l'Etat et le gouverneur de la banque centrale Slavomir Skrzypek, se trouvaient également à bord, tout comme le chef d'état-major de l'armée, Franciszek Gagor, et le vice-ministre des Affaires étrangères, Andrzej Kremer. Le corps du Chef de l'Etat a été rapatrié en Pologne.

Le président du Parlement Bronislav Komorovski devrait assurer l'intérim à la tête de l'Etat, a annoncé son porte-parole, interrogé par Reuters. Des élections présidentielles anticipées ont été annoncées.

Lech Kaczynski se rendait à Katyn, près de Smolensk, pour rendre hommage aux prisonniers de guerre et aux intellectuels polonais exécutés au printemps 1940 par les services secrets russes (le NKVD ancêtre du KGB, devenu aujourd'hui le FSBà, quelques mois après le démantèlement de la Pologne par l'Allemagne nazie et l'Union soviétique.

De nombreux dirigeants mondiaux ont exprimé leur désarroi et adressé leurs condoléances à la Pologne. Le Premier ministre polonais a estimé que la catastrophe était "l'événement le plus tragique de l'après-guerre en Pologne". Donald Tusk a annoncé que le pays observerait deux minutes de silence ce dimanche.

Le président du parlement européen Jerzy Buzek, Premier ministre polonais de 1997 à 2001 et dont Lech Kaczinsky fut le ministre de la Justice, a salué son compatriote. "C'est avec une grande tristesse que j'ai appris la terrible nouvelle de l'accident. A bord de l'avion se trouvait mon ami, un grand homme politique polonais, Lech Kaczynski. C'est le coeur lourd que je pense à tous ceux qui étaient avec lui dans cet avion".

Nicolas Sarkozy a également salué la mémoire de son homologue. "La France perd un ami profondément attaché au développement des relations entre nos deux pays. Animé par un patriotisme ardent, Lech Kaczynski a consacré sa vie à son pays. Inlassable défenseur des idées auxquelles il croyait, il s'est toujours battu avec conviction pour les valeurs (de) la démocratie, (de) la liberté et (de) la lutte contre le totalitarisme."

Malgré des tensions entre Berlin et Varsovie au début de sa présidence, Kaczynski était une figure estimée en Allemagne et la chancelière Angela Merkel a été l'une des premières personnalités à réagir à sa mort. "La seule chose que je peux dire, c'est que je suis profondément choquée après cette catastrophe et la mort du président polonais". Elle a par la suite adressé une lettre à Donald Tusk, lui affirmant: "toute l'Allemagne se lamente et se tient à vos côtés".

Le président américain Barack Obama, pour qui la mort de Kaczynski est "dévastatrice pour la Pologne, pour les Etats-Unis et pour le monde", a salué un "homme d'Etat émérite ayant joué un rôle clé dans le mouvement Solidarité, largement admiré aux Etats-Unis en tant que dirigeant dévoué à la cause de la liberté et de la dignité humaine".

"PATRIOTE PASSIONNÉ ET DÉMOCRATE"

Le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a fait part de ses condoléances. "J'étais un ami personnel du président Lech Kaczynski. En cette heure de deuil profond pour un pays ami, l'Italie se joint à ses pleurs de tout son coeur", a-t-il déclaré.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a rendu hommage à la forte stature de dirigeant et au patriotisme sincère du président polonais."Le président Kaczynski était l'un des acteurs déterminants de l'histoire politique moderne de la Pologne, de son rôle au sein du mouvement Solidarité à sa longue et honorable carrière dans l'administration. Il sera pleuré dans le monde entier, qui se souviendra de lui comme d'un patriote passionné et d'un démocrate."

Pour le Premier ministre néerlandais Jan Peter Balkenende, "il s'agit d'un désastre d'une ampleur sans précédent pour les familles, pour le peuple polonais". "Qu'un tel événement se produise dépasse l'entendement".

Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, est choqué par la nouvelle, a indiqué son porte-parole, et d'autant plus qu'il se rendait lui aussi aux commémorations du massacre de Katyn, objet du voyage qui a coûté la vie à Lech Kaczynski.

La représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, et le gouvernement espagnol, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, ont aussi fait part de leurs condoléances.

Kaczynski était également connu et apprécié en Israël pour son rôle dans le rapprochement des deux pays. Le président Shimon Peres a parlé de revers pour la Pologne et pour le monde : "l'Etat d'Israël est en état de choc après cette lourde tragédie, et s'associe à la peine du peuple polonais et du monde libre. Cette tragédie porte un coup terrible au peuple polonais et au monde entier. Le président Kaczynski et son épouse ont fortement oeuvré à la réconciliation entre les peuples israélien et polonais, et ont apporté une contribution notable à la cicatrisation des plaies du passé et à la construction d'un avenir meilleur."

La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite a dit son émotion à la presse. "Je suis personnellement choquée, parce que je lui ai parlé au téléphone avant-hier. Nous avons perdu un bon ami. J'espère que nos relations bilatérales vont continuer à grandir, et elles se développeront sur le meilleur souvenir du président Kaczynski."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2010 à 12:47 :
ACCIDENT D'AVION
La Pologne décapitée dans un crash en Russie, les réactions affluent
Tué avec 130 personnes dans le crash de son avion, le président polonais Lech Kaczynski se rendait à Katyn, près de Smolensk, pour rendre hommage aux prisonniers de...

Attention 130 dans le titre 95 dans l'article

a écrit le 12/04/2010 à 10:29 :
L'adage dit : "il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le même panier !" Veuillez m'excuser de la comparaison, mais pourquoi, diantre, a-t-on fait voyager toutes ces hautes personnalités dans le même avion ?
En tout cas, cette mauvaise nouvelle m'a fait chavirer le coeur.
a écrit le 12/04/2010 à 6:41 :
Je n'aurais pas mieux dit que vous. En apprenant la chose, c'est la première réflexion que je me suis fait.
a écrit le 12/04/2010 à 4:52 :
Je ne comprends pas que toute la direction du pays ait pu voyager ensemble dans le même avion ? Dans toutes les entreprises privées qui se respectent, il y a toujours l'application d'une régle simple qui consiste de ne jamais faire voyager ensemble tout le comité de Direction voire même tous les acteurs principaux d'un projet important. Quand on ne respecte pas les procédures de bon sens, on s'expose bien évidemment au drame total.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :