Après l'Allemagne, c'est au tour de la Hongrie de taxer ses banques

 |   |  208  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le nouveau gouvernement hongrois entend mettre en place une taxe spécifique pour les banques, les sociétés d'assurance et, plus largement, sur toutes les institutions financières.

"Il y a 18 mois, l'Etat est venu en aide aux banques, qui ont présenté des bénéfices importants dès 2009. Il est temps que les banques prennent désormais leur juste part dans la résolution des problèmes." C'est en ces termes que Viktor Orban a justifié devant les parlementaires hongrois la mise en place d'une taxe sur les banques. Il s'agira "d'une taxe spécifique pour les banques, les sociétés d'assurance et les autres institutions financières" a-t-il expliqué.

Cette nouvelle taxe devrait, selon le nouveau chef du gouvernement, rapporter 200 milliards de forints soit 840 millions d'euros en 2010. Viktor Orban a ajouté que le gouvernement entendait ouvrir des discussions avec les banques afin de déterminer les conditions dans lesquelles cette taxe allait s'exercer. Le nouveau gouvernement hongrois dispose en tout cas d'une large marge de manoeuvre puisque le parti au pouvoir (Fidesz) dispose des deux tiers des sièges au parlement. Le premier ministre souhaite également interdire les prêts immobiliers en devises étrangères.

Enfin, au sujet de la dette de son pays, qui suscite des inquiétudes sur les marchés, Viktor Orban s'est voulu rassurant : "La dette doit à l'évidence être réduite dans les années qui viennent".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :