La régulation financière britannique confiée à la Bank of England

 |   |  315  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a annoncé ce mercredi qu'il confierait les clés de la régulation à la Banque d'Angleterre (BoE) afin qu'elle encadre le secteur financier et qu'une nouvelle crise soit évitée.

Petite révolution outre-Manche. Le détricotage du système régulatoire britannique et la suppression de la Financial Services Authority (FSA), créée en 1997 lors de l'arrivée du Labour au pouvoir, qui faisaient partie des promesses électorales du parti conservateur, vainqueur des dernières élections législatives, sont en route.

"Notre projet est de donner à la Banque d'Angleterre (BoE) la responsabilité de la supervision macro-prudentielle qu'on aurait jamais dû lui retirer", a déclaré ce mercredi George Osborne devant le parlement. Ce dernier a expliqué que la BoE obtiendrait de nouveaux outils afin d'accomplir sa mission de régulation. Ces outils devront être validés par des accords internationaux. Ils incluront un contrôle des exigences de fonds propres des banques.

La banque centrale aura également en charge la supervision de la régulation micro-prudentielle, un secteur jusque là dévolu à la FSA.

"La pire des crises financières (...) a souligné l'impact négatif que peut avoir l'échec de la régulation du secteur financier sur l'économie réelle et sur les finances publiques", a lancé George Osborne. "Il faut un débat sur la future structure des banques, les relations entre banque de détail et banque d'investissement et sur la question de savoir comment garantir une meilleure concurrence dans le secteur bancaire."

George Osborne devrait également créer un comité de politique financière doté de nombreuses prérogatives. Le gouverneur de la BoE, Mervyn King, et son adjoint Paul Tucker devraient en faire partie. Ce comité doit être chargé de préserver la stabilité financière.

Par ailleurs, le nouveau ministre des Finances devrait confirmer sa volonté de plaider en faveur de la mise en place d'une taxe sur les banques, comme cela avait été promis par le nouveau gouvernement. Les détails ne seront cependant pas connus avant la semaine prochaine et la présentation du budget.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :