Accès au crédit plus difficile pour les entreprises en Europe

 |   |  248  mots
Selon une étude de la BCE, l'endettement des Etats européens pèse - indirectement - sur les conditions d'accès au crédit des entreprises du continent. Ce tour de vis va se poursuivre au troisième trimestre.

Les banques prévoient de poursuivre le durcissement de leurs critères d'accès au crédit pour les entreprises au troisième trimestre, a annoncé mercredi la Banque centrale européenne (BCE).

Dans sa dernière étude trimestrielle sur le crédit bancaire (ici, en anglais) menée auprès de 120 banques, l'institut présidé par Jean-Claude Trichet déclare que la crise de la dette souveraine a rendu plus difficile la levée de fonds sur les marchés.

"Au deuxième trimestre de 2010, les retombées négatives de la crise de la dette souveraine semblent avoir aggravé la capacité des banques à obtenir des financements", souligne l'étude. "Par conséquent, les banques ont dit que l'accès à l'ensemble du financement était devenu plus difficile qu'au premier trimestre."

Pour la période juillet-septembre, les banques anticipent un maintien des difficultés de financement, même si elles devraient être moindres qu'au deuxième trimestre.

La crise de la dette - qui est une crise de crédibilité, remettant en cause la capacité de certains Etats européens à rembourser leur dette publique  - inquiète la BCE. En mai, elle avait annoncé que ses rachats d'emprunts d'Etat de la zone euro - principalement du sud de l'Europe : Grèce, Portugal, Espagne - avaient atteint 35 milliards d'euros. Axel Weber, président de la Bundesbank allemande et membre du conseil des gouverneurs de la BCE, avait alors souhaité que ces rachats soient plafonnés de manière stricte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :