Craintes renforcées sur l'économie américaine avec les nouvelles inscriptions au chômage

Les nouvelles inscriptions au chômage ont grimpé lors de la semaine achevée le 7 août à 484.000, leur plus haut niveau depuis février, selon le département du Travail.

Alors qu'en juillet l'économie américaine a détruit des emplois (131.000) pour le deuxième mois consécutif, le marché du travail ne s'améliore pas outre-Atlantique. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont, contre toute attente, augmenté lors de la semaine close au 7 août, pour atteindre leur plus haut niveau depuis près de six mois, à 484.000 contre 482.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé ce jeudi le département du Travail.

Les économistes attendaient en moyenne 465.000 inscriptions au chômage.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 473.500 inscriptions contre 459.250 (révisé de 458.500) la semaine précédente. Il s'agit de leur plus haut niveau depuis la semaine close au 20 février.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,452 millions lors de la semaine au 31 juillet (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles), après 4,57 millions (révisé de 4,537 millions) la semaine précédente.

De quoi alimenter les prévisions pessimistes de ceux qui comme l'économiste Nouriel Roubini ou les chercheurs de la Fed de San Francisco évoquent le risque de voir les Etats-Unis replonger en récession dans les prochains mois suivant le modèle redouté de la reprise en W.

Le BIT, Bureau International du Travail, a souligné la forte dégradation dans le monde du chômage des jeunes après la crise économique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.