La Fed met en garde contre de nouvelles bulles spéculatives

 |   |  194  mots
A la veille de la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale, la vice-présidente de l'institution a publiquement redouté des prises de risques excessives.

Des taux d'intérêt bas peuvent contribuer à la formation de bulles financières, même s'ils n'en sont pas la cause première, a déclaré Janet Yellen à l'occasion de son premier discours en tant que vice-présidente de la Réserve fédérale américaine.

"On peut imaginer qu'une politique monétaire accomodante peut être un facteur déclenchant d'un cycle de prises de risques excessives dans le système financier", a-t-elle dit devant la National Association for Business Economics (NABE).

Bon nombre de pays ont clairement dit que la tentation de la Fed d'avoir recours à de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif s'est traduite par un renforcement de leurs monnaies par rapport au dollar, une évolution qui nuit à la compétitivité de leurs produits.

Les intervenants sur les marchés financiers ont déjà intégré dans les cours la possibilité de voir la Fed annoncer des injections de liquidités supplémentaires lors de sa réunion du mois de novembre.

Janet Yellen, connue pour ses positions en faveur d'une politique monétaire souple lorsqu'elle dirigeait la Fed de San Francisco, prend ainsi acte des risques potentiels d'une politique trop accomodante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :