La Norvège tend la main à l'Irlande

 |   |  188  mots
La mendicité se développe à grande vitesse dans les rues de Dublin Copyright Reuters
La mendicité se développe à grande vitesse dans les rues de Dublin Copyright Reuters

La Norvège est prête à se joindre à la Grande-Bretagne, à la Suède et au Danemark qui, bien que ne faisant pas partie de la zone euro, ont offert de prêter des fonds à l'Irlande.
"S'il y avait une demande de la part du gouvernement irlandais, nous y réfléchirions très sérieusement", a déclaré ce lundi le ministre norvégien des Finances lors d'une conférence de presse. Sigbjoern Johnsen a expliqué que des prêts bilatéraux à l'Irlande viendraient s'ajouter à l'aide indirecte norvégienne qui transite via les canaux du FMI.

Par deux fois, les citoyens norvégiens ont refusé de rejoindre l'Union européenne, mais le ministre a souligné que son pays était étroitement lié au sort du bloc des Vingt-Sept, 70% des exportations du pays nordiques prenant la direction de l'Union.

"Ce qui se passe (avec l'aide à l'Irlande) montre un degré élevé d'actions destinées à obtenir une stabilité et c'est important pour la zone euro et la Norvège." Sigbjoern Johnsen a toutefois refusé d'entrer dans le détail de cette aide éventuelle, n'évoquant ni le montant envisagé ni ses termes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2010 à 7:11 :
Il ne faut pas oublier que les Irlandais ont pour a plupart des origines Scandinaves. Beaucoup de noms de lieux en Irlande ont une origine Viking.
Réponse de le 30/11/2010 à 22:36 :
Certes, mais surtout le fonds souverain est largement en euro.
Réponse de le 23/01/2011 à 18:28 :
On s'en fout royalement des racines qui datent de plus de 1000 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :