Les députés irlandais donnent leur feu vert au plan d'aide international

 |   |  266  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le parlement irlandais a donné ce mercredi son feu vert au plan de sauvetage international de 85 milliards d'euros, contesté par l'ensemble des partis d'opposition, mais que le gouvernement, en sursis, a présenté comme la seule issue à la crise financière et budgétaire qui secoue l'île.

Le Dail (parlement irlandais) a approuvé ce mercredi le plan de renflouement prévoyant une aide financière de 85 milliards d'euros du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne. Le plan présenté par le ministre des Finances, Brian Lenihan, a été acquis par 81 suffrages contre 75, avec le soutien de députés indépendants, et ouvre la voie au déblocage des fonds en fin de semaine par le FMI.

L'aide de 85 milliards de dollars se décompose en 35 milliards en faveur du secteur bancaire et de 50 milliards pour couvrir le coût des emprunts dans les trois années à venir.

Le Fine Gael (opposition) veut remettre en cause les modalités de ce plan d'aide si une partie du coût de la restructuration du secteur bancaire ne pèse pas sur certains créanciers obligataires prioritaires, ce à quoi la Banque centrale européenne (BCE) est fermement opposée. Selon les sondages, le Fine Gael pourrait former un gouvernement de coalition avec les travaillistes après les élections législatives de l'an prochain. Si les deux formations veulent renégocier le plan d'aide international, leur marge de manoeuvre est très limitée.

Dublin entend commencer à puiser au début de l'année prochaine dans les 85 milliards d'euros mis à sa disposition. Les premiers fonds seront affectés à une partie des besoins d'emprunt du pays.

L'Irlande devra attendre plusieurs années avant de retrouver sa note de crédit "A", a prévenu vendredi dernier Fitch, première des trois grandes agences de notation à avoir dégradé la note de Dublin à "BBB+".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :