La dette française très demandée en ce début d'année

 |   |  235  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'Agence France Trésor (AFT) a placé avec succès ce jeudi 8,97 milliards d'euros d'obligations d'Etat à long terme en trois lignes arrivant à échéance en 2020, 2026 et 2029.

Après l'Allemagne et la Commission européenne ce mercredi, la France a passé avec succès son premier test important de l'année 2011 sur les marchés obligataires. L'Agence France Trésor (AFT) a placé 8,97 milliards d'euros d'obligations d'Etat à long terme en trois lignes arrivant à échéance en 2020, 2026 et 2029.

En hausse sensible par rapport aux dernières opérations, les rendements concédés, de respectivement 3,36%, 3,76% et 3,84% ont assuré une solide demande aux trois émissions, qui ont totalisé plus de 17,5 milliards d'euros d'ordres. La France devrait émettre 184 milliards d'euros de titres à moyen et long terme cette année, après 188 milliards en 2010.

Test réussi pour les émissions de dette de l'Allemagne et de l'UE

Les trois émissions françaises interviennent alors que l'Allemagne, le plus gros émetteur de dette de la zone euro, a placé mercredi 3,9 milliards d'euros d'obligations à 10 ans à un taux de 2,87%. L'adjudication a drainé plus de 6 milliards d'euros d'ordre correspondant à un taux de couverture de 1,6, le plus élevé depuis le 15 septembre dernier.

Autre opération très attendue par les investisseurs, la Commission européenne a en outre rencontré le même jour un grand succès lors du placement de 5 milliards d'euros d'obligations à 5 ans destinées à financer l'aide à l'Irlande. Mené par l'institution pour le compte de l'Union européenne dans le cadre des 22,5 milliards d'euros qu'elle fournira à Dublin, le placement noté « AAA » a ainsi totalisé plus de 19 milliards d'euros d'ordres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/01/2011 à 10:53 :
"l'Allemagne, le plus gros émetteur de dette de la zone euro"
Que des pays avec un déficit commercial, fassent des dettes, afin de pouvoir financer la développement de leur infrastructure, est compréhensible. Mais que l'Allemagne, avec un excèdent commercial énorme et permanent, soit le plus gros émetteur de dettes européen est la preuve d'un manque absolu de solidarité. Grâce a sa crédibilité, l'Allemagne soustrait des capitaux a des pays qui en aurait vraiment besoin, ainsi rendant l'emprunt pour ces pays plus cher.
Il est clair qu'en faisant des dettes l'Allemagne fait un bénéfice, puisque les intérêts de l'emprunt allemand sont inférieurs à l'inflation réelle. Souscrire à un emprunt allemand équivaut donc à donner une aide économique à l'Allemagne. Dankeschön!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :