Le nouveau gouvernement tunisien intègre trois opposants

Les titulaires des grands ministères (Intérieur, Défense, Finances et Affaires étrangères) sont reconduits tandis que trois opposants font leur entrée dans la nouvelle équipe dévoilée ce lundi après-midi.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Trois opposants font leur entrée au sein du gouvernement d'unité nationale dévoilé ce lundi en Tunisie, dans lequel les ministres de l'Intérieur, de la Défense, des Affaires étrangères et des Finances conservent leur poste.

La composition du nouveau cabinet a été annoncée par le Premier ministre, Mohamed Ghannouchi, trois jours après la fuite précipitée du président Zine Ben Ali chassé par un mois de contestation dans la rue.

Le Premier ministre a également annoncé la prochaine libération de tous les prisonniers politiques.

Les trois opposants qui intègrent le nouveau cabinet sont Najib Chebbi, chef de file du Parti démocratique progressiste (PDP), qui prend le poste de ministre du Développement régional, Moustapha Ben Jaafar, président du Forum démocratique pour le travail et la liberté (FDTL), et Ahmed Ibrahim, du parti Ettajdid.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 18/01/2011 à 10:07
Signaler
Ca ressemble à l'entrée des ministres communistes au gouvernement de Mitterrand en 1981...On connait la suite.

le 18/01/2011 à 14:42
Signaler
tu dit n'importe quoi et d'une les communiste sont écarté du pouvoir tunisien, et de deux ils ont démissionné du pouvoir socialo en 1984, justement l'année du discours de Thomas Sankara à paris devant Mitterrand, à voir sur mon mure, la suite on ne l...

à écrit le 18/01/2011 à 9:13
Signaler
Bon courage aux Tunisiens car il va y avoir des chausse-trappes. Ancien régime, islamistes, ambitieux divers, il y aura bien des écueils à éviter. Pour l'instant ce n'est qu'une première étape et il était sans doute difficile de construire un gouvern...

à écrit le 17/01/2011 à 19:47
Signaler
Nouveau , c'est un peu exagéré si on regarde ceux qui restent , la modification est marginale en terme de pouvoir .

à écrit le 17/01/2011 à 15:54
Signaler
Postes clé occupés par les anciens de Ben Ali ,la mayonaise va t'elle prendre ,une reconnaissance à l'ancien président ,je leur souhaite bonvent.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.