Une plainte contre la famille Ben Ali est en préparation en France

Les associations Transparency International et Sherpa s'apprêtent à déposer plainte pour "recel de détournement de fonds publics" contre Ben Ali et son entourage familial, sur le modèle des plaintes déposées contre trois chefs d'Etats africains.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Après les familles Bongo (Gabon), Sassou (Congo-Brazzaville) et Obiang, c'est au tour de la famille Ben Ali d'être visée par une plainte. Selon nos informations, l'association Transparency International France, présidée par l'ancien directeur du Trésor Daniel Lebègue, et l'association Sherpa, présidée par l'avocat William Bourdon, s'apprêtent à déposer - ce lundi ou mardi - une plainte simple pour "recel de détournement de fonds publics" contre le président déchu Ben Ali et son entourage familial.

Les deux associations, à l'origine de la plainte contre trois chefs d'Etats africains, doutent sérieusement de la détermination des autorités françaises à saisir les biens immobiliers et mobiliers amassés par la famille de Ben Ali en France.

En vingt ans trois ans de règne, la famille de Leïla Trabelsi, épouse du chef de l'Etat, a mis la main sur des pans entiers de l'économie tunisienne et accumulé une fortune colossale. Ils possèdent notamment de nombreux biens immobiliers en France. Selon les services secrets français, Leïla Trabelsi aurait quitté la Tunisie pour Dubaï avec une tonne et demi d'or à bord de son avion. Un télégramme diplomatique de l'ambassade des Etats-Unis à Tunis de 2009 révélé par Wikileaks qualifiait en outre le régime de Ben Ali que "quasi mafia".

Les auteurs de la plainte doutent de la volonté de Paris de restituer à la Tunisie les avoirs détournés par la famille Ben Ali au cours de ses vingt-trois ans de pouvoir. L'annonce ce week-end d'un gel des avoirs de la famille Ben Ali en France était surtout un exercice de communication de l'Elysée

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a en effet précisé ce lundi que les avoirs tunisiens dans les banques françaises étaient sous "vigilance particulière", mais qu'il n'y avait pas de "gel des avoirs" car cela nécessitait une décision judiciaire ou internationale. La France fut pourtant le premier pays à ratifier la convention des Nations-Unies sur la restitution des avoirs détournées. Cette convention, dite Merida, pose le principe d'une coopération internationale en matière de blocage et de restitution d'avoirs volés dans le cadre d'acte de corruption par des dirigeants politiques ou d'entreprises. Mais pour agir, la France doit être saisie par la Tunisie.

Pourquoi ne pas attendre que la Tunisie ne saisisse la France ? "Deux précautions valent mieux qu'une", explique Daniel Lebègue qui constate avec regret que "le ministère de l'Economie n'a toujours pas donné d'instruction au secteur bancaire pour geler les comptes de la famille Ben Ali".

"A l'heure actuel nous n'avons pas autant d'informations que sur les familles Bongo, Sassou ou Obiang mais nous n'aurons aucune difficulté à réunir des preuves", poursuit Daniel Lebègue.

La famille Trabelsi est honnie en Tunisie où elle incarne l'impunité et le pillage du pays. Plusieurs villas des Trabelsi ont été mises à sac et incendiées ce week-end.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 19/01/2011 à 12:41
Signaler
Quelle légitimité ont-ils à porter plainte ? Ils sont Français ...Que ne l'ont-ils fait avant ? 23 ans de règne .....

à écrit le 19/01/2011 à 12:03
Signaler
La Tunisie portera plainte elle même. ça commence par de "bonnes intentions" comme celle là et ça fini par une ingérence complète. Le Tunisien sait se faire respecter et prendre ce qui lui est du lui même, ou peut être qu'ils n'ont pas la télé ces ge...

à écrit le 18/01/2011 à 20:24
Signaler
Serait-ce MAM qui porte plainte? à suivre (ou non)

à écrit le 18/01/2011 à 8:11
Signaler
la Tunisie était elle préte à ce changement ,attendons avant de critiquer ,échanger la peste contre le choléra....les islamistes ne sont pas loin ,n'oubliez pas l'Iran avec le Shah et ce aujourd'hui

le 18/01/2011 à 14:37
Signaler
est ce que les français quand ils se sont révolter contre louis 16, étaient ils prêt pour cette liberté, g trouve votre question insolente vis a vis de mon peuple, tout peuple à droit à la liberté et tout peuple à droit à la démocratie et nous ferons...

à écrit le 17/01/2011 à 18:04
Signaler
Justunisie A quoi je peux comparer mon âme Aujourd?hui? A une cité ? Oui à une cité ! Qui comporte deux entités Une entité noble, attirée par la vérité vraie Et une entité ignoble attirée par l?obscure obscurité. Si la première est tentée par le plus...

à écrit le 17/01/2011 à 16:47
Signaler
Le monde est ainsi fait que certains individus n'hésitent pas à venir au secours de la victoire, ils sont inutiles dans le débat ,ils auraient dû le faire avant .

à écrit le 17/01/2011 à 16:01
Signaler
Le gouvernement Sarkozy-Fillon, comme tous ses prédécesseurs de droite et de gauche, sans aucune exception, montre son cynisme (MAM devant l?Assemblée Nationale), sa lâcheté ("vae victis!"), son absence d?éthique politique, son mercantilisme (les com...

à écrit le 17/01/2011 à 14:44
Signaler
J'ai l'impression que, depuis que la famille Ben Ali-Traboulsi est devenue infréquentable, on lui met sur le dos une série de méfaits et qu'il y a une désinformation de grande ampleur. Qui peut croire en effet que seuls les partisans de Ben Ali se li...

à écrit le 17/01/2011 à 14:35
Signaler
A quand une plainte contre Bush et son gang dont certains se sont gavés lors de la guerre d'Irak ?

le 17/01/2011 à 16:18
Signaler
Le gouvernement Sarkozy-Fillon, comme tous ses prédécesseurs de droite et de gauche, sans aucune exception, montre son cynisme (MAM devant l?Assemblée Nationale), sa lâcheté ("vae victis!"), son absence d?éthique politique, son mercantilisme (la long...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.