L'industrie et l'immobilier bien orientés au Japon

 |   |  310  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Au Japon, des indicateurs encourageants dans l'industrie et l'immobilier ont été publiés ce lundi.

La production industrielle et les mises en chantier ont augmenté plus que prévu en décembre au Japon. Ces deux indicateurs semblent suggérer que l'économie du pays est bien partie pour renouer avec la croissance.

La production industrielle est ressortie en hausse de 3,1% le mois dernier, grâce à la vigueur de la demande étrangère dans le secteur automobile. Celle des composants électroniques, alors que les économistes attendaient en moyenne s'est également affichée en progression de 2,9%.

Il s'agit du deuxième mois consécutif de hausse de la production industrielle et celle-ci, de l'avis des fabricants interrogés par le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie, devrait encore progresser en janvier avant de se replier légèrement en février. "Ces chiffres de la production sont très bons", a estimé Yasuo Yamamoto, économiste chez Mizhu Research Institute, cité par Reuters.

Venant conforter la bonne tenue du secteur manufacturier japonais, l'indice PMI (auprès des directeurs d'achats) en la matière a, en décembre, dépassé la barre des 50, qui sépare croissance et contraction, pour la première fois depuis cinq mois.

La composante commandes nouvelles de cet indice a également augmenté. Il a repassé la barre des 50 pour la première fois en quatre mois.

La Banque du Japon voit le pays renouer avec la croissance au premier trimestre 2011 à la suite d'une légère contraction. Cette dernière est essentiellement liée à la fin du programme de "prime à la casse", anticipée sur les trois derniers mois de 2010.

Du côté de l'immobilier, les mises en chantier ont augmenté de 7,5% le mois dernier. Cette évolution s'explique par les mesures gouvernementales en faveur de logements plus économes en énergie.

Cette hausse, la septième d'affilée, est bien plus marquée que celle de 4,6% anticipée par les économistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :