Les Européens renforcent leurs sanctions contre Kadhafi

 |   |  382  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Deux jours après le début des opérations militaires en Libye, les Européens se sont réunis à Bruxelles pour faire le point sur la situation, sur fond de divisions persistantes. Une troisième vague de sanctions a néanmoins été décidée.

A Bruxelles, le chef de la diplomatie allemande a, à nouveau défendu, le choix de son pays de s'abstenir lors du vote de la résolution 1973 de l'Onu autorisant le recours à la force pour faire respecter une zone d'exclusion aérienne et faire cesser les attaques contre des civils libyens.  Il a notamment fait référence aux critiques formulées au cours du week-end par le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, qui s'est dit inquiet de l'intensité des bombardements et des pertes humaines.

"Nous avons calculé le risque. Si nous voyons que la Ligue arabe a des inquiétudes, je crois que nous avions de bonnes raisons (de nous abstenir)", a déclaré Guido Westerwelle. "Nous ne sommes pas neutres et nous n'aimons pas Kadhafi", a-t-il toutefois ajouté, tout en se disant partisan d'adopter de nouvelles sanctions économiques et financières.

De son côté, Amr Moussa a atténué lundi ses critiquqes et a déclaré qu'il soutenait la résolution de l'Onu autorisant l'intervention militaire en Libye, tout en insistant sur la protection des civils.

L'UE a adopté en tout état de cause ce lundi un troisième train de sanctions et ajouté onze responsable libyens et neuf entités à sa liste initiale, qui prévoit le gel d'avoirs et des interdiction de voyager en Europe. La compagnie nationale libyenne de pétrole doit également rejoindre cette liste dans le courant de la semaine, comme cela avait été prévu par la résolution 1973 adoptée la semaine dernière par le conseil de sécurité de l'Onu.

Les chefs de la diplomatie des Vingt-Sept devaient également préciser l'assistance qui sera fournie aux milliers de réfugiés qui fuient les combats en Libye et cherchent à rejoindre la Tunisie, l'Egypte ou l'Europe.  "Nous regardons ce que nous pouvons faire en terme de sanctions et également en terme de planification. Le plus évident, c'est le soutien humanitaire", a expliqué la Haute représentante pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton.

L'UE a pour le moment alloué 30 millions d'euros pour l'aide humanitaire aux réfugiés en Afrique du Nord et la France a proposé la semaine dernière d'établir des corridors humanitaires afin de venir en aide aux populations déplacées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2011 à 20:04 :
Pourvu que notre porte-avion ne rentre pas en colision avec un poisson.
a écrit le 21/03/2011 à 17:06 :
Et encore une fois de plus nous mettons les pieds dans la m..... Notre "bienveillance" envers les lybiens va un jour se retourner contre nous. Dans tous ces conflits internes nous aurions du seulement mettre au pied du mur la Ligue Arabe en lui disant prenez vos responsabilités, à vous de régler ces problèmes liés à votre culture trop différente de la notre. Maintenant attendons le retour de bâton.
Réponse de le 21/03/2011 à 20:00 :
100% d'accord, mais justement parce que la France prend des risques considérable et parce que je crois pas encore aux gentil superman qui est Sarkozy, que je dis que dans cette guerre il y a des enjeux financier et politque énormes, sinon personne ne va bouger ses navires et avions de guerre avec tous les risques que cela implique.
Réponse de le 21/03/2011 à 23:21 :
Philbou83 et Lie je suis tout à fait d'accord avec vous et Il est très clair qu'un jour ça va nous retombez dessus !!!
a écrit le 21/03/2011 à 17:04 :
Si comme on semble l'indiquer ,les forces alliées n'ont pas le soutien des pays arabes voisins ,on est dans l'aventure .Il me semblerait utile de les mettre dans la situation que s'ils ne nous soutiennent plus,nous nous retirons
Réponse de le 21/03/2011 à 18:41 :
Apparemment la Ligue Arabe "re" soutiendrait l'intervention mais veut une protection des civiles, tout comme l'ONU en faite. Le Quatar va participer avec la coalition. La victoire en Libye se fera au sol avec les insurgés.
a écrit le 21/03/2011 à 16:25 :
On protège le peuple en le bombardant. Faut arrêter, les gens là bas ont forcément envis de voir Kadafi au pouvoir, que des bombes qui tombent sur leurs enfants. Savez vous que est ce que c'est de rester dans le noir chez soit et d'entendre les bruits des explosions qui s'approchent. Je pense que Kadafi avait raison, nous avons montré à tout le monde qu'on n'est pas des nations civilisées: personne ne se doute plus des réelles intentions sur cette guerre qui ne sont pas plus différentes que celle d'Irak: voler et bouffer les richesses des autres.
Réponse de le 21/03/2011 à 18:38 :
Non les cibles sont militaires, contrairement à l'armée Libyenne qui s'en donnait à coeur joie jusqu'à ce que la coalition intervienne, D'ailleurs c'est le peuple insurgé Libyen qui a fait appel à l'ONU, on ne sait pas imposé là bas. Malheureursement ces choses là vous dépassent puisque ce battre pour obtenir un pays libre et démocratique ne signifie pas grand chose pour vous. Une nation civilisé est une nation qui ne ferme pas les yeux lorsqu'un dictateur s'en prend à son peuple et que celui demande de une aide extérieure; bien sûr qu'il y a d'autres pays où c'est encore le cas, mais chaque chose en son temps... Rome ne s'est pas faite en un jour
Réponse de le 21/03/2011 à 20:54 :
Bonjour l'orthographe !!
Réponse de le 21/03/2011 à 21:09 :
Quelle décadence .
a écrit le 21/03/2011 à 15:57 :
Pourquoi contre Kadhafi ?????????
Et les autres dictateurs ????????
Réponse de le 21/03/2011 à 16:32 :
Parce que rien n'avait été programmé à mon avis : Pour Ben Ali ils ont rien vu venir, pour Moubarak, ils ont été prudent, alors pour la Lybie, il se sont dit "il faut être sur le coup cette fois ci, et pas être largé encore une fois". Du coup ils ont tous criés "oui!, oui ! on est avec la rebellion lybienne!! vive nous !!". Manque de chance, c'est Kadhafi qui gagne! "et paf, encore raté !!", et du coup ils se sont retrouvés à avoir l'air idiot de soutenir une rebellion qui se fait écraser. Alors pour sauver la face d'avoir soutenu la rebellion et "encore perdu, on a vraiment l'air con!", il sont intervenu pour "changer le score du match". Comme quoi ça tient à pas grand chose parfois. En plus je pense que pour Sarkozy il y a un coté "je te rend la monnaie de ta piece" vis à vis de Kadhafi après avoir été ridiculisé par lui quand il l'a invité à paris. Et de "carrément largué" au sujet des révolutions arabes, il passe "porte drapeau" du monde, ou comment reprendre la main tout en ayant fait que des erreurs. Tout cela serait presque drole s'il n'y avait pas tous ces morts.
Réponse de le 21/03/2011 à 16:32 :
Parce que rien n'avait été programmé à mon avis : Pour Ben Ali ils ont rien vu venir, pour Moubarak, ils ont été prudent, alors pour la Lybie, il se sont dit "il faut être sur le coup cette fois ci, et pas être largé encore une fois". Du coup ils ont tous criés "oui!, oui ! on est avec la rebellion lybienne!! vive nous !!". Manque de chance, c'est Kadhafi qui gagne! "et paf, encore raté !!", et du coup ils se sont retrouvés à avoir l'air idiot de soutenir une rebellion qui se fait écraser. Alors pour sauver la face d'avoir soutenu la rebellion et "encore perdu, on a vraiment l'air con!", il sont intervenu pour "changer le score du match". Comme quoi ça tient à pas grand chose parfois. En plus je pense que pour Sarkozy il y a un coté "je te rend la monnaie de ta piece" vis à vis de Kadhafi après avoir été ridiculisé par lui quand il l'a invité à paris. Et de "carrément largué" au sujet des révolutions arabes, il passe "porte drapeau" du monde, ou comment reprendre la main tout en ayant fait que des erreurs. Tout cela serait presque drole s'il n'y avait pas tous ces morts.
a écrit le 21/03/2011 à 15:25 :
comme d'hab, les allemands ne perdront pas un rond dans l'affaire et tireront les marrons du feu
a écrit le 21/03/2011 à 15:25 :
He bien voilà ! On bombarde la capitale, on cherche Kadhafi et tout cela juste pour juste faire respecter la démocratie et les insurgés. Tout est dit on est dans le plus totale hypocrisie, je crois sincèrement que nous allons le payer un jour, car il s'agit clairement d'une guerre pour y mettre un pantin et rien d'autre. Bravo l'Allemagne qui n'est pas tombé dans ce piège évident sauf si évidement on regarde la télé 12h par jour et là on devient défenseur des droits de l'homme avec des armes !!
Réponse de le 21/03/2011 à 18:54 :
L'allemagne n'y est pas allé pas parce qu'elle n'est pas tombée dans le piège, mais parce que Merkel fait partie d'une coalition politique et qu'une majorité des électeurs étaient POUR l'intervention mais CONTRE la participation de l'Allemagne. En outre la Bundeswehr (armée allemande) est régie par une loi fondamentale de la RFA qui a pour mission principale de défense de l'Allemange plus quelques missions annexes (humanitaires) mais pas d'intervention comme celle de la Libye... Les vrais raisons sont là

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :