Hausse inattendue des embauches aux Etats-Unis

 |  | 158 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La première économie mondiale a créé 244.000 emplois en avril, grâce à la hausse des embauches dans le secteur privé. Le taux de chômage remonte cependant à 9%.

Les premiers indices avaient fait craindre le pire. Finalement, les chiffres officiels du marché de l'emploi, publiés ce vendredi par le département du Travail, ont été meilleurs qu'attendu. En avril, les Etats-Unis ont créé 244.000 emplois non agricoles, contre 221.000 le mois précédent. Il s'agit de la meilleure performance enregistrée par la première économie mondiale depuis mai 2009. Les analystes n'attendaient que 185.000 créations nettes de postes.

Cette évolution positive est à mettre au crédit du secteur privé, qui a créé 268.000 emplois le mois dernier. Un chiffre qui n'avait plus été atteint depuis février 2006. En revanche, le secteur public continue de réduire ses effectifs, supprimant à nouveau 24.000 postes en avril, contre 10.000 le mois précédent.

Malgré tout, le taux de chômage est reparti à la hausse en avril, après avoir fortement reculé ces derniers mois. Il a progressé de 0,2 point, pour s'établit à 9% de la population active. Les économistes attendaient à une stabilité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/05/2011 à 20:05 :
L'embauche aux USA n'a rien à voir avec l'embauche en France, on embauche aux USA comme on embauchait en France en 1950 "à la petite semaine" sans aucune obligations du lendemain, c'est toute la différence avec les obligations de l'embauche en France aujourd'hui.
a écrit le 07/05/2011 à 13:49 :
C'est bizarre que sur certains site WEB on lit que l'emploi est en hausse et que sur d'autres sites on lit que le chômage augemente..au USA
a écrit le 06/05/2011 à 14:36 :
Regardons les chiffres : 244 000
Génial !
Jusqu'à ce que vous excluez les 62 000 emploi pour la campagne exeptionelle de recrutement par McDonalds aux USA et les 175 000 emploi de "l'ajustement naissance / décès" (correction statistique par le bureau de l'emploi).
Chiffre final : 7 000 emplois. Ca fait moins glorieux.
Réponse de le 06/05/2011 à 15:33 :
Je suis sidéré. C'est presque au mot près ce que j'allais écrire! ;-)

Comme on dit en anglais: very very convenient these numbers...
soit: très très pratiques ces chiffres...
En réalité, on a des chiffres surévalués par deux effets: le birth/death rate (des entreprises) qui a ajouté 175 000 créations d'emploi non vérifiées, mais qui correspondent normalement à celles qu'on ne peut pas connaître qui sont liées aux entreprises qui viennent de se créer... (voir lien pour une explication détaillée). L'autre effet est celui de la campagne d'embauches de McDonald. On voit en effet le secteur de la distribution bondir après une baisse. On rappellera que McDo a été un des premiers bénéficiaires des exemptions présidentielles au nouveau programme d'assurance maladie mis en place par l'administration...
http://www.fundmymutualfund.com/2008/01/monthly-jobs-report-birthdeath-model.html
Réponse de le 07/05/2011 à 22:45 :
il faut lire un peu avant d'ecrire. les embauches de macdo ne sont pas integrees dans ces chiffres.
a écrit le 06/05/2011 à 13:24 :
Je trouve toujours aussi etrange de dire tout et son contraire dans un texte . C'est la mopde et meme dans le métier de journ aliste.
a écrit le 06/05/2011 à 13:07 :
Il semble qu'il existe un contradiction entre embauche et hausse inattendue au U.S. a moins que cela ne soit qu'opportunisme!
Réponse de le 06/05/2011 à 14:14 :
Il n'y a pas forcément de contradiction : Si les embauches augmentent mais que dans le même temps, des postes sont supprimés en grand nombre, le chômage monte!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :