Wall Street grimpe après les chiffres de l'emploi

 |   |  431  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après quatre séances consécutives de baisse, les places américaines repartent nettement de l'avant ce vendredi.

Les bons chiffres de l'emploi américain permettent à Wall Street d'interrompre sa série de quatre séances consécutives de baisse. Peu après l'ouverture des échanges, le Dow Jones gagnait ainsi 1,13% à 12.726 points, le Nasdaq progressait de 1,12% à 2.846 points et le S&P 500 prenait 1,21% à 1.351 points.

Sur le front des statistiques, les Etats-Unis ont créé 244.000 emplois non agricoles, leur meilleure performance depuis mai 2009. Les analystes n'attendaient que 185.000 créations nettes de postes. Cette évolution positive est à mettre au crédit du secteur privé, qui a créé 268.000 emplois le mois dernier. Un chiffre qui n'avait plus été atteint depuis février 2006. En revanche, le secteur public continue de réduire ses effectifs, supprimant à nouveau 24.000 postes. Malgré tout, le taux de chômage est reparti à la hausse, après avoir fortement reculé ces derniers mois. Il a progressé de 0,2 point, pour s'établit à 9% de la population active. Les économistes attendaient une stabilité.

Du côté des valeurs, American International Group (AIG) gagne 0,81% à 31,04 dollars. L'ancien premier assureur mondial a accusé une perte de 1,2 milliard de dollars sur ses opérations continues au premier trimestre, en raison d'une charge exceptionnelle liée à l'arrêt d'une facilité de crédit auprès de la Réserve fédérale. Son bénéfice net part du groupe est ressorti à 269 millions de dollars, en baisse de 85% sur un an.

Kraft Foods progresse de 2,34% à 34,17 dollars. Le groupe agroalimentaire a fait état d'un bénéfice net de 802 millions de dollars au premier trimestre. Hors exceptionnels, cela représente 52 cents, soit 5 cents de mieux que le consensus des marchés. Ses ventes ont progressé de 11% sur la période, à 12,6 milliards de dollars. En outre, Kraft Foods a indiqué s'attendre à un bénéfice par action (BPA) d'au moins 2,20 dollars sur l'ensemble de l'année.

Visa gagne 0,24% à 78,89 dollars. L'émetteur de cartes de paiement a dépassé les attentes au titre du deuxième trimestre de son exercice décalé, en dégageant 881 millions de dollars de profits. Le BPA s'élève à 1,23 dollar là où les opérateurs escomptaient 1,20 dollar. Le groupe a par ailleurs indiqué la mise en place d'un nouveau programme de rachat d'actions, d'un montant de 1 milliard de dollars.

Enfin, Constellation Energy prend 1,07% à 36,04 dollars. Le producteur d'électricité, qui va être racheté par Exelon pour 7,9 milliards de dollars, a publié un bénéfice net de 79 millions de dollars au premier trimestre. Cela représente 63 cents par action et hors exceptionnels, nettement en deçà des attentes des marchés (96 cents). Son chiffre d'affaires est resté stable à 3,6 milliards de dollars alors que les analystes misaient sur 4 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :