L'américain John Lipsky remplace DSK au FMI

 |   |  580  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Fonds monétaire international mais également des responsables politiques de la zone euro ont assuré ce dimanche que l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn ne changeait rien ni fonctionnement au jour le jour de l'institution ni au suivi de ses missions.

Il n'aura fallu que quelques heures après l'inculpation, ce dimanche, de Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration par le parquet de New York, pour le FMI annonce que John Lipsky, numéro deux de l'institution, assurerait désormais l'intérim à la direction générale.

"Conformément aux procédures du FMI, John Lipsky, premier directeur général délégué devient directeur général intérimaire pendant que le directeur général n'est pas à Washington" précise le communiqué officiel. Le porte-parole de l'institution a également annoncé que l'ex-vice-président de JPMorgan Investment Bank organiserait une réunion avec les membres du conseil du FMI pour les tenir au courant des derniers développements.

Cette nomination provisoire intervient alors que John Lipsky a déclaré jeudi qu'il ne solliciterait pas le renouvellement de son mandat qui prend fin en août prochain. Ce n'est d'ailleurs pas lui qui se rendra à la place de Dominique Strauss-Kahn à la réunion de l'Eurogroupe programmée lundi à Bruxelles. Le FMI a annoncé que Nemat Shafik, un autre directeur général délégué du FMI, sera le représentant de l'institution lors de cette rendez-vous très important pour les Européens.

Peu avant la diffusion du communiqué du FMI, Wolfgang Schäuble, ministre des Finances allemand, avait assuré que l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn n'affecterait pas les discussions sur le Mécanisme européen de stabilité au programme de la réunion des ministres des Finances de la zone euro de lundi :  "Le FMI est une grande institution, toujours capable de fonctionner. Il y aura un remplacement (de Dominique Strauss-Kahn) lors de la réunion de l'Eurogroupe de demain".

La Grèce reste confiante

A Athènes, un porte-parole du gouvernement grec a déclaré que l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn n'influerait en rien sur la détermination de la Grèce à mettre en place les mesures d'austérité conditionnant le plan d'aide du FMI et de l'Union européenne. Cependant cette inculpation pourrait être cause de retards à court terme étant donné que certaines réunions auxquelles devait assister Dominique Strauss-Kahn ont dû être annulées. "Le gouvernement grec continue, sans interruption, à appliquer son programme pour sortir de la crise", a notamment insisté George Petalotis, porte-parole du gouvernement grec, dans un communiqué.

Ce qui est immédiatement en jeu pour Athènes est le versement le mois prochain de la prochaine tranche, de 12 milliards d'euros, dans le cadre d'un plan d'aide de 110 milliards mis au point par le FMI et l'UE en mai 2010.
L'absence de Dominique Strauss-Kahn aux réunions des prochains jours consacrés à la crise de la dette dans la zone euro n'influera vraisemblablement pas la décision de verser ou non cette tranche, qui dépend essentiellement d'une évaluation des réformes entreprises par la Grèce. Mais, au-delà de cette tranche, Athènes cherche à obtenir un assouplissement des conditions du plan de 110 milliards, via un rallongement de la maturité des prêts qui lui sont octroyés et une diminution des taux d'intérêt attachés à ces prêts.

De telles modifications relèvent forcément d'une décision politique et non pas technique. "Ceci (l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn) va certainement être source de quelques retards sur le court terme. Dominique Strauss-Kahn avait une très bonne connaissance de la situation grecque", a déclaré le haut responsable grec déjà cité sous le sceau de l'anonymat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2011 à 15:10 :

Et bien voila le ricain il pris la place de DSK en même temps va bien voir ce que cela fait dètre dans la mer..., même ci il faut atandre la suite des infos sur le sujet,
il a le benef...du doute!
un + pour les usa quant on est victime dagresion cest pas notres fautes ,et les agresseurs ne baignes pas dans la compasion obligatoirement comme chez nous
a écrit le 16/05/2011 à 0:24 :
Les grecques n'ont qu'a bien se tenir...
a écrit le 15/05/2011 à 21:46 :
et voilà ... la phase de normalisation de la mondialisation à la mode "ultralibérale" et d'assujettissement des peuples Européens va pouvoir commencer sous la houlette des américains.
Réponse de le 16/05/2011 à 3:58 :
Maintenant qu'ils ont refourgué au monde entier les résidus de Subprimes qui sont je le rappelle des créances immobilières d'américains insolvables ... les états on pris sur eux (donc les contribuables) les états les plus faibles ne résistent pas ... le FMI vient en aide ... mais non !!! surtout pas !!! il aurait du les étouffer encore plus pour justifier la revente au privé des services publiques , les réductions de prestations sociales , les réductions d'impôts des plus riches , et le maintient des impôts à leur niveau de tous les autres ...
a écrit le 15/05/2011 à 21:17 :
Et si c'était un coup monté par les partisans de DSK ? Il plaide non coupable, il est bloqué aux USA, trop tard pour participer aux primaires. Il est blanchi dans 3 ou 4 mois, il en sort en héros, et hop, les socialistes l'adoubent pour les présidentielles sans passer par des primaires qu'il aurait été incapable de dominer. Astucieux, non ?
Réponse de le 16/05/2011 à 1:13 :
@ charlot KHolmes: Sauf que CNN et les médias américaisn ne manqueraient pas de dévoiler le pot aux roses et que cela ferait passer "les partisans de DSK" pour des charlots Kholmes :-)Quel bénéfice en retirerait-il alors en France ?? Non, ça doit être un coup monté par la concierge de Mitterrand diront les Umpistes :-)
a écrit le 15/05/2011 à 21:02 :
il ne me plait pas
Réponse de le 16/05/2011 à 21:15 :
C'est aussi ce que s'est dit Ophelia mais elle parlait de dsk

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :