Luxe : Pékin veut inciter les Chinois à moins dépenser à l'étranger

 |   |  302  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La Chine, deuxième marché mondial du luxe, va réduire dans les prochains mois les droits de douane dans ce secteur pour encourager ses ressortissants fortunés à acheter sur place les produits les plus onéreux, rapporte la presse chinoise.

Les Chinois les plus aisés profitent souvent de leur séjour à l'étranger pour faire du shopping, notamment dans les boutiques de luxe. Et pour cause : leur pays impose des taxes à l'importation de 50% sur les cosmétiques et de 30% sur l'horlogerie haut de gamme. Une tendance qui pourrait bien s'estomper si Pékin décide, comme il en est question, de baisser ces droits de douanes. Le quotidien 21st Century Business Herald affirme que plusieurs ministères chinois souhaitent voir cette tendance changer.

Citant des sources non identifiées, le journal indique que le ministère des Finances pourrait présenter un nouveau dispositif fiscal avant octobre, pour doper les ventes en Chine de produits de luxe comme ceux de Dior ou LVMH pendant les fêtes de fin d'années.

Ce projet s'inscrirait dans le cadre de la politique chinoise visant à soutenir la consommation intérieure et à limiter la dépendance de la deuxième économie mondiale vis-à-vis des exportations.
Avec le nouveau dispositif fiscal, la fiscalité à l'importation sur les cosmétiques, le lait en poudre, les montres, les vêtements, les bagages et les chaussures devrait être réduite, voire complètement supprimée, rapporte le quotidien chinois.

L'article fait état de réunions à huis clos entre fabricants de produits de luxe et responsables des ministères des Finances et du Commerce pour évoquer ce nouvel environnement fiscal. Selon une enquête du ministère du Commerce, les prix de 20 marques de montres, bagages, vêtements, spiritueux et appareils électroniques grand public sont 45% plus chers en Chine qu'à Hong Kong, 51% plus chers qu'aux Etats-Unis et 72% plus chers qu'en France. Les touristes chinois sont la première clientèle étrangère en France, avec 650 millions d'euros d'achats en duty free en 2010, d'après une enquête de Global Refund.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2011 à 8:34 :
Pourquoi j'ai l'impression d'être un pauvre français naïf. Le protectionnisme pour eux et pour nous?
Réponse de le 21/06/2011 à 9:22 :
Bah, de toute façon, les peuples européens ne décident plus de grand chose. Et comme les élites européennes sont soumises à toutes sortes de lobbing, notre intérêt en temps que Français ou italien ou Belge n'est plus vraiment pris en compte...

Mais, l'histoire est cyclique, ça changera.. un jour

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :