Le Portugal a présenté son plan d'austérité

 |   |  255  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le nouveau gouvernement portugais de centre-droit a présenté mardi au parlement un programme sur quatre ans visant à remplir ses obligations liées au plan d'aide international de 78 milliards d'euros.

Comme convenu avec le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne (UE), le gouvernement veut céder des participations de l'Etat dans la société de services aux collectivités Energias de Portugal (EDP) et dans l'exploitant du réseau d'électricité REN en 2011.

L'Etat devrait également se défaire de l'activité assurance de Caixa Geral Depositos, ainsi que de la compagnie aérienne TAP, mais n'a pas donné de calendrier pour ces deux cessions. "L'Etat portugais doit scrupuleusement remplir toutes les obligations attendues à l'international et nécessaires pour pouvoir se financer sur les marchés et pour renouer avec la croissance et la création d'emplois", lit-on dans le programme, qui sera discuté par le parlement jeudi et vendredi.

La presse portugaise estime que l'application de ce plan pourrait être accélérée afin d'atteindre l'objectif fixé pour 2011 de ramener le déficit à 5,9% du produit intérieur brut.

Le document ne mentionne cependant pas de dates butoirs pour la plupart des mesures. Ces dernières incluent également le relèvement de la TVA sur certains produits, la suspension du projet de liaison grande vitesse entre Madrid et Lisbonne, et une réduction des contributions sociales patronales.

Le déficit budgétaire portugais était de 9,1% du PIB à la fin de l'année dernière, alors que le précédent gouvernement visait 7,3%. Le plan d'aide octroyé au pays prévoit un retour à 3,0% d'ici à la fin de l'année 2013. Le nouveau Premier ministre portugais avait prédit dernièrement deux "années terribles".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2011 à 21:03 :
Une erreur !... j'ai dit psd, alors que s'était le ps comme compères, finalement je ne vois aucune différence, a force de les voir se passer la main a chaque élections pour aboutir a ce désastre il est bien normal de les confondre.
a écrit le 29/06/2011 à 16:48 :
Si c'est pour continuer sur la même voie politique que ces compères du PSD , en pesant lourdement sur l'économie des contribuables par des surtaxes.
Sans une politique d'encouragement a la consommation et un contrôle du pouvoir d'achat, il sera pratiquement impossible de sortir de cette crise.
a écrit le 29/06/2011 à 14:51 :
Nous sommes les esclaves des marches. Un etat dans l'etat
a écrit le 29/06/2011 à 7:23 :
Grece bis? et/ou laboratoires d essai pour les autres pays EU: Espagne, Italie,France....

A qui profite "le crime"?
a écrit le 29/06/2011 à 7:19 :
Celui de la France sera présenté au printemps 2012. Encore quelques mois pour creuser la dette et ce sera fini sinon ce sera la baisse de la notation avec des intérêts plus élevés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :