Les Portugais appelés à contribuer plus pour réduire le déficit

 |   |  188  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que les Grecs manifestent leur colère contre les mesures d'austérité votées au parlement, que des milliers de Polonais réclament des mesures sociales à la veille de l'accession du pays à la présidence de l'Union européenne, le Premier ministre du Portugal prévoit la mise en place d'un impôt exceptionnel sur les revenus.

Les Portugais sont appelés à mettre la main à la poche pour soutenir leur économie. Leur nouveau Premier ministre, Pedro Passos Coelho, a en effet annoncé ce jeudi la création à venir d'une "contribution spéciale" pour lever 800 millions d'euros.

Il s'agirait de ponctionner l'équivalent de la moitié de la prime de Noël - ou quatorzième mois -  pour tous les salariés recevant un bonus supérieur au salaire minimum. "L'état des comptes publics me forcent à demander davantage de sacrifices aux Portugais", a expliqué le chef du gouvernement élu depuis le 5 juin, lors d'un débat parlementaire.

Comme la Grèce, le Portugal s'est engagé à mettre en place un programme de rigueur budgétaire afin de bénéficier de l'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international. Le pays doit ramener son déficit public à 5,9% du PIB en 2011 contre 9,1% en 2010. L'estimation de ce déficit budgétaire sur douze mois atteignait encore 8,7% du PIB fin mars selon l'Institut national des statistiques. L'objectif pour 2013 serait de le réduire à 3% du PIB afin qu'il entre à nouveau dans les critères de Maastricht.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2011 à 19:44 :
Une idée : imposer tous les revenus à 100 % pour financer l'Etat. Qu'en pensez-vous ?
Réponse de le 01/07/2011 à 4:38 :
supprimons plutôt de 100 % les niches fiscales (75 milliards d'euros), et le budget sera excédentaire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :