Le Danemark revient aux contrôles aux frontières

 |   |  919  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le Danemark rétablit dès ce mardi les contrôles douaniers permanents à ses frontières. La mesure, votée sous la pression de l'extrême droite, suscite l'inquiétude en Europe, qui craint la remise en question des accords de Schengen. Un ministre allemand appelle à boycotter le tourisme dans le royaume. Néanmoins, les conséquences de ce retour des contrôles seront faibles, voire nulles pour l'économie.

Le Parti du peuple danois (PPD), conservateur et populiste, a remporté une belle victoire politique. A partir de ce mardi, le gouvernement danois rétablit les contrôles douaniers permanents aux frontières. Concrètement, le gouvernement va déployer un total de cinquante agents des douanes aux frontières du Danemark avec l'Allemagne et avec la Suède, pour un coût de 270 millions de couronnes (36 millions d'euros) par an. Mais, pour des raisons logistiques, les installations définitives et permanentes ne seront pas en place avant 2014. Le ministre des Impôts, Peter Christensen (libéral), a également annoncé que 48 agents supplémentaires seraient envoyés en renfort à l'occasion du Nouvel An.

Néanmoins, si cette mesure témoigne d'une volonté de repli sur soi, les conséquences économiques seraient minimes. Les contrôles visent seulement à limiter les fraudes et rendre le pays plus difficile d'accès aux contrebandiers. "Il est seulement question de contrôler le transport d'objets comme des armes et des drogues, et pas du tout de contrôler les identités des personnes ou leurs passeport, ni de rétablir les contrôles frontaliers à l'ancienne", a précisé la ministre des Affaires étrangères, Lene Espersen. Du coup, les entreprises françaises qui exportent au Danemark ne sont pas le moins du monde inquiètes. "Cette mesure n'aura absolument aucun impact pour les entreprises françaises, pour aucune entreprise de n'importe quel pays d'ailleurs. Quand on regarde de près, il n'y aura pas de taxes autres que celles qui existaient jusqu'à présent", indique-t-on à la Chambre de commerce franco-danoise, à Copenhague.

Portée symbolique

Malgré tout, la portée politique et symbolique d'une telle mesure est forte. Politiquement, elle confirme l'influence de l'extrême droite au Danemark, qui appuie le gouvernement de centre-droit depuis 2001 et qui ne cesse de réclamer un durcissement de la politique du pays à l'égard des étrangers. Avec la question des retraites, celle de l'immigration est le sujet de débat le plus brûlant dans le pays, soumis comme la plupart de ses voisins d'Europe du Nord à une montée des idées populistes dans l'opinion.

Symboliquement, le Danemark est le premier pays à concrétiser ses critiques contre Schengen en votant une mesure qui pourrait être contraire à l'esprit des accords signés en 1985 et entrés en vigueur dix ans plus tard. La Commission européenne s'en ait d'ailleurs émue depuis l'annonce du vote de cette loi, le 10 mai. "La Commission n'hésitera pas à intervenir si les fondements du projet européen sont remis en question", avait averti mi-mai le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

En Allemagne, le grand voisin au sud du royaume danois, les réactions sont plutôt vives aux frontières rétablies par Copenhague. Le ministre aux Affaires européennes du Land de Hesse (région de Francfort) appelle ainsi au boykott touristique du Danemark. "Si le Danemark réintroduit juste au moment des vacances les contrôles aux frontières, je ne peux que conseiller de faire demi-tour et d'aller plutôt passer ses vacances en Autriche ou en Pologne", a déclaré ce responsable libéral, Jörg-Uwe Hahn, au quotidien populaire Bild Zeitung.

Sa collègue de parti, la ministre fédérale allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, avait indiqué le week-end dernier qu'elle "souhaite que la Commission européenne, en tant que gardienne des traités, vérifie la compatibilité de la décision danoise avec la législation européenne", qualifiant cette décision "de mauvais jour pour l'Europe".

Dès mai dernier, le ministre fédéral allemand de l'Intérieur, Hans-Peter Friedrich, pourtant du parti conservateur bavarois CSU très en pointe pour réclamer des mesures drastiques sur la sécurité intérieure, avait souligné "ne pouvoir accepter que Schengen soit sapé".

Pourtant, le Danemark n'est pas le seul pays à remettre en cause l'espace Schengen. Au printemps dernier, la France a tapé du poing sur la table, s'estimant submergée par l'arrivée  l'arrivée massive de migrants fuyant la Tunisie, l'Egypte ou la Libye. Le 24 juin dernier, les chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-sept ont appuyé un projet de réforme, visant à mieux contrôler les frontières extérieures de l'espace Schengen et à permettre un rétablissement des frontières internes dans des cas extrêmes. De quoi calmer la brouille naissante entre la France et l'Italie, qui voulait partager le "poids" de l'arrivée massive de migrants nord-africains.

Inquiétudes européennes

Au Danemark aussi, l'entrée en vigueur de cette mesure inquiète une partie de la population. Des voix s'élèvent pour contester son efficacité. L'opposition sociale-libérale, par la voix de l'ancienne parlementaire européenne Lone Dybkjaer, a fustigé une mesure "inutile et inefficace" pour contrôler la criminalité transfrontalière, et a soulevé les problèmes logistiques et économiques d'une telle décision, qui reviendrait selon elle à pénaliser les travailleurs pendulaires, ceux qui passent la frontière tous les jours pour venir travailler au Danemark depuis la Suède ou l'Allemagne. les opposants craignent surtout qu'une barrière symbolique soit tombée, et que le Danemark passe pour un pays replié sur lui-même. 

De plus, d'autres pays eurosceptiques pourraient en prendre de la graine. La Finlande en tête, qui s'était déjà distinguée en adoptant in extremis le plan de soutien au Portugal fin mai, et qui se montre très critique envers l'espace Schengen. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2011 à 14:31 :
Les douaniers dupliquer dans plusieurs pays de l'union est un contre sens!

Soit on veut une vraie union et on y travaille soit il faut arrêter ce cirque et revenir aux états nations!

La France ou n'importe quelle autre nation n'as plus de poids dans le monde sans une vraie union européenne y compris douanier!
a écrit le 06/07/2011 à 13:11 :
Une des avançées les plus tangibles et palpables de l'UE c'est la libre circulation des citoyens de l'Union mais également des étrangers au sein de l'ensemble que l'on appelle zone schengen. Elle regroupe tous les états de l'UE moins la GB, l'IRL, Chypre, la Roumanie et la Bulgarie mais y associe l'Islande, la Norvège et la Suisse. D'ailleurs ces 3 pays hors UE n'ont rien à faire dans cette zone schengen. Enfin, avec l'euro, le citoyen de l'UE a le sentiment de toucher la réalité européenne du bout des doigts. Il est vrai que le franco-franchouillard du fin fond de sa province qu vote FN et qui ne voit qu'à travers du prisme déformant du racisme ordinaire et de lapeur de l'autre, ne voit en l'UE qu'un danger et un challenge. Enfin... ceci étant dit, si schengen devait disparaître ( il faudrait alors que lepen soit orésident avec une assemblée frontiste = IMPOSSIBLE!) eh bien l'existence de l'UE serait posée. Sans schengen, sans euro et san volonté franco-allemande, l'EU dans laquelle nous vivons, finira par n'être qu'un bon souvenir...
Réponse de le 07/07/2011 à 17:51 :
Apprenez à lire un article avant d'émettre un message empreint je trouve d'une certaine hauteur. Il n'est pas question de remettre en cause la libre circulation des personne mais d'un pays qui augmente ses barrières douanières pour des raisons légitimes. Que viennent faire ici le FN ou le pecnot perdu au fin fond de sa cambrousse dont vous parlez ? Ensuite vous n'êtes pas qualifié pour parler des sentiments du citoyen européen lambda. Enfin pourquoi parlez-vous de la disparition de l'Europe et de Shengen ? Apprenez ce que veut dire raisonner avant d'émettre un message, ce serait préférable. Vos caricatures et vos amalgames sont grotesques.

a écrit le 06/07/2011 à 13:01 :
On parle de combattre la criminalité transfrontalière. Or, sur ce sujet, l'Union a fait la preuve de son inefficacité, en particulier sur les frontières internes. Où est le repli sur soi ? Est il interdit à un pays de l'Union de faire respecter ses lois ? Je suis europtimiste, eurofavorable, mais PAS eurolibéral !
La présence douanière, comme la présence policière, aux frontières comme dans les quartiers, est seule garante du respect des lois. Alors oui, pour lutter contre les trafics et contre la criminalité, aux frontières comme ailleurs, seule la présence, qu'elle soit douanière ou policière, est dissuasive. Enfin, et heureusement, les controles douaniers nationaux n'ont pas disparu avec la signature des accords de Schengen, ils se sont simplement déplacés et restent tout autant nécessaires qu'avant.
a écrit le 06/07/2011 à 10:40 :
"La Commission n'hésitera pas à intervenir si les fondements du projet européen sont remis en question".
Oui, pourquoi se préoccuper d'une décision du peuple souverain danois, hein ?
a écrit le 06/07/2011 à 7:35 :
La porte est enfoncée et nous Français, ne tarderont pas maintenant à les imiter.
a écrit le 06/07/2011 à 7:23 :
L'europe, construite pour éviter des guerres risque de nous y conduire à cause de nos mauvais politiciens.
a écrit le 05/07/2011 à 22:35 :
Cette article est intéressant mais très superficiel. Si les danois renforcent leur douane c'est qu'il y a des raisons. Cette attitude provient d'une série de faits très graves survenus sur leur sol (caricatures de Mohamed, burqa, boïcot des pays arabes de leurs produits, échec du multiculturalisme,violences diverses,...). Ce petit pays généreux depuis toujours est devenu la proie d'une situation éthnique et socio-culturelle préoccupante. Ils se protègent de plus en plus et on peut constater le même phénomène dans tous les autres pays nordiques.
Réponse de le 06/07/2011 à 9:24 :
Meme en FRANCE (violences diverses .....)
a écrit le 05/07/2011 à 13:52 :
C'est la rigolade!!
Une preuve supplémentaire de l'impuissance politique de l'Europe à se faire respecter en interne comme en externe de l?union européenne !!
a écrit le 05/07/2011 à 13:00 :
Cette réaction de copenhague correspond à l'attitude de plus en plus anti- européenne de la population du Royaume.... d'ailleirs le DK a voté toujours 2 fois au minimum sur tous les traités,il est endehors de la zone euro et ce même DK a obligé le reste de l'UE à ouvrir les frontières à la Norvège et l'Islande au titre de l'Union nordic. Les européens devraient en guise de représailles rétblir les frontières côtés Schleswig Holstein de namière à bien faire #$ù*? les danois en route vers l'EU du sud.... car la criminalité n'est pas à sens unique en effet. Enfin, ceux qui prônent le rétablissement des frontières internes sont les m^mes qui prônent la fin de l'euro et la sortie de l'UE. c'est à dire FN et une partie de la NPA et UMP, alors....cela n'a aucune imoortance.
a écrit le 05/07/2011 à 12:51 :
Moi, je suis retraité, donc je vais en profiter pour envahir le Maroc, sauf que les marocains sont ravis d'avoir des envahisseurs européens qui dépensent leurs pensions chez eux.
Réponse de le 05/07/2011 à 14:05 :
vous etes la bienvenue car vous depensez votre argent chez eux , vous ne vivez avec leurs aides (s'il y en a )
Réponse de le 06/07/2011 à 5:55 :
INCH ALLAH,combien de temps? Pensez vous que les marocains vont supporter longtemps les envahisseurs Européens ?
Réponse de le 06/07/2011 à 7:33 :
Je suis également retraité et ancien voyageur au Maroc et j'ai été détroussé en 2009.
Bon courage pour votre périple!.
Réponse de le 06/07/2011 à 9:27 :
Nous n'avons pas les memes cultures les memes racines evidemment -
Réponse de le 06/07/2011 à 11:48 :
@éléonor, pour ne pas avoir la même culture, cela est sûr!
a écrit le 05/07/2011 à 12:49 :
Quand un problème ne peut être résolue par l'Europe, il est normal qu'il soit résolue au niveau local, c'est l'effet de subsidiarité.
a écrit le 05/07/2011 à 12:12 :
On aura attendu longtemps avant de réagir à cette absurdité bruxelloise , non désirée par la grande majorité des peuples !Un petit pays agit car ,chez lui , on s'aperçoit plus vite des effets "bénéfiques".....
a écrit le 05/07/2011 à 12:09 :
Nous devrions suivre le DANEMARK ,taper du point n'est pas suffisant -
a écrit le 05/07/2011 à 12:02 :
Si le sujet devait être abordé en France, on voit tout de suite la gauche bobo, des beaux quartier se révolter contre une telle mesure de bon sens. Surtout que cela ne change absolument rien au fonctionnement de l'économie. Mais voilà, il est plus important de privilégier sa carrière politique, qu'avoir une vision long terme de l'avenir de son pays. Il faudra peut-être un jour que nos politiques face leurs courses pour se rendre compte des difficultés du vivre ensemble, en dehors des quartiers chics.
Réponse de le 05/07/2011 à 12:55 :
Je propose que nous rétablissions ou établissions des frontières au niveau de chaque province française car en effet la criminalité n'a pas de frontières.... ainsi, les hordes de 93 qui débarquent en bretagne serait contrôlées avant d'atteindre nos tranquilles villages bretons et foutent la merde? . nous devrions aussi contrôler les habitants du sud, peu recommendables car proche de l'Italie...., et pour finir, cela nous permettrez de contrôler tous ces touristes du nord de la Seine....
Bien sûr je plaisante.... tant votre réaction est stupide! Vive l'Europe et les autorités de Bxl devraient suspendre le DK de Schengen entièrement!
Réponse de le 05/07/2011 à 14:03 :
parfaitement d'accord avec vos propos GERARD67
Réponse de le 06/07/2011 à 9:29 :
Les hordes du 93 font deja la loi en seine st denis ,nous progressons !!!
Réponse de le 06/07/2011 à 11:41 :
ils prennent aussi le tgv pour marseille!! dire que la sncf et nos forces de police sont mobilisées pour chaque tournois de foot.. on a de l'argent publique à mettre ailleurs non?? donc oui au rétablissement des frontières, contrôler plus et avec en prime des emplois à la clé. de toute façon, avec des gens bien pensant qui dirige la france, n'hesite pas à mentir tant que ça reste correct à la tv.. ça devient insuportable.
a écrit le 05/07/2011 à 11:22 :
Enfin des gens lucides de la stupidité des accords sur le libre circulation des individus à travers les pays Européen qui ressemble de plus en plus à un dépotoir.
Réponse de le 05/07/2011 à 11:54 :
@ Vincent, super dépotoir!!!!! Contrôles aux frontières, embaucher des douaniers! La police des airs et frontières (P.A.F). de l'ordre dans notre pays enfin!
Réponse de le 06/07/2011 à 15:51 :
bonsoir à tous, pour vos petites discussions de facistes appeurés, merci de rester sur les forum du site du fn, ici on parle serieusement...
Réponse de le 15/07/2011 à 13:21 :
Merci et bien dit moderateur!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :