Standard and Poor's menace à son tour la note des Etats-Unis

 |   |  236  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En l'absence d'accord sur le relèvement du plafond de la dette américaine, il y a une chance sur deux pour que Standard & Poor's abaisse la note souveraine des Etats-Unis, avertit l'agence de notation dans un communiqué diffusé jeudi soir.

Après Moody's, c'est Standard and Poor's qui envisage de dégrader la note des Etats-Unis. "Du fait de la tournure du débat politique sur le relèvement du plafond de la dette, il y a une probabilité d'au moins 50% pour que nous abaissions la note à long terme des Etats-Unis dans les 90 jours qui viennent", déclare l'agence de notation, précisant que cette note a été placée sous surveillance.

"Si un accord est conclu, mais nous ne pensons pas qu'il puisse stabiliser la dynamique de la dette américaine, nous (...) allons probablement abaisser la note à long terme AAA, réaffirmer la note à court terme A-1+ et affecter une perspective négative à la note à long terme", poursuit l'agence.

John Chambers, président de S&P, juge par ailleurs "le moment venu pour Barack Obama et les républicains de s'entendre sur un budget crédible à même de régler le problème récurrent de la dette" dans un entretien accordé à Reuters. "S'il s'agit d'un accord au rabais, la note sera abaissée", ajoute-t-il.

Moody's, autre agence de notation, avait déjà placé mercredi la note souveraine des Etats-Unis sous surveillance avec risque de déclassement, disant entrevoir "une possibilité de plus en plus grande que le plafond légal de la dette ne soit pas relevé en temps voulu, ce qui donnerait lieu à défaut sur les obligations du Trésor".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2011 à 17:29 :
J'ai lu tous les commentaires et je n'ajouterais qu'une seule remarque :Il y a toujours eu le cycle "" Grandeur et Décadence "" et, nous y voilà à nouveau . Il y a eu beaucoup de cas dans l'Histoire ancienne et jusqu'à ROME !
Dans l'époque récente nous avons vu l'éclat de la FRANCE avec l'apogée de LOUIS XIV; Puis la puissance de l'empire BRITANNIQUE , puis la domination des U S A dont nous vivons les DERNIERS beaux Jours !!!
Je ne suis pas NOSTRADAMUS mais l'HISTOIRE est un ETERNEL Recommence- ment . Leur Arrogance est arrivée au ""TERMINUS"" !!! BONSOIR !
a écrit le 15/07/2011 à 20:53 :
Il n'est que temps par rapport à d'autres pays en moins mauvaise santé!
a écrit le 15/07/2011 à 15:28 :
et personne ose menacer Standar and Poor 's ou Fitchs !!
je trouve çà à la fois étonnant et lamentable
a écrit le 15/07/2011 à 12:36 :
A deux semaines d'un probable défaut de paiement ... il était temps ... Mais moi j'aurais préféré qu'elles continuent a classer AAA la dette US et qu'il y ait un défaut de paiement , je crois que là cela aurait été la fin de leur existence ...
Réponse de le 15/07/2011 à 13:36 :
je le dis un peu plus bas ,la capacité d'un pays à s'en sortir est prise en compte par les agences de notations.Les Usa en sont capables car leur réactivité est étonnante.Comment pourrait-on se passer de leur croissance ?
Réponse de le 16/07/2011 à 17:53 :
Depuis 20 ans leur croissance est basée sur les prises de bénéfices à la montée de bulles (techno internet, puis immobilier, ...) maintenant que tout le monde connait le coup et qu'avec la dernière bulle leurs produits financiers (subprimes ...) ont perdus toute crédibilité, plus personne ne veut de leur dette (même les chinois) ils auront maintenant la même croissance que les autres ... Et cela si ils acceptent maintenant tout de suite de payer plus d'impôts (pour rembourser leur dette dont plus personne ne veut) et on voit bien que c'est culturellement / viscéralement impossible pour eux ... donc la prise en compte de la capacité des USA a s'en sortir a peut être été un peu surestimé par les agences ... américaines , on verra .... En tout cas dans l'avenir il est mieux de miser sur la croissance des Brics ....
a écrit le 15/07/2011 à 12:15 :
OUI LA MONNAIE EST DEVENUE UNE VUE DE L'ESPRIT,UN CONCEPT ECONOMIQUE DANS LE LEQUEL LES TERMES DE RICHESSE ET DE PAUVRETE SONT FLOUS MAIS C'EST QUI REGIT LE MONDE ET FORCE EST DE CPONSTATER QUE POUR QUELQUES RICHES IL FAUT UNE QUANTITE PHENOMENALE DE PAUVRE ET SI ON SUPPRIMAIT LES RICHES EST-CE QUE LES PAUVRES SERAIENT PLUS RICHES?
Réponse de le 16/07/2011 à 17:54 :
QUE PROPOSES TU ? SUPPRIMER LES PAUVRES ?
a écrit le 15/07/2011 à 10:47 :
LA MONNAIE EST UNE MYSTIFICATION inventée par des humains malins pour faire TRIMER comme des esclaves d'autres humains en les faisant croire qu?ils peuvent accumuler eux aussi de la monnaie pour s?acheter du vent et des plumes et faire trimer a leur tour d?autres humains !
La monnaie ne suffit pas, il faut du faux verbe et des armes pour mater ceux qui sont récalcitrants tout en éliminant l?école des lumières et en la remplaçant par du faux spiritualisme qu?on appelle la religion et les croyances. La coutume des ancêtres est aussi au autre instrument des malins qui ont acheté du temps pour réfléchir à leurs méfaits et emprise sur les esprits des faibles qui initialement ne pensent qu?à fuir la faim et a répondre a leurs hormones.
Les autres espèces animales que l?homme sont beaucoup plus honnêtes et claires dans leur conquête de territoire et perpétuation de leur espèce!
Ils ne s?exterminent pas sciemment. Ils ne vont pas au-delà de leur territoire qui permet leur survie !
Il faudrait penser à expliquer aux petites filles que leur plus grand ennemi dès qu'elles naissent est l?Oréal !
Il y a beaucoup de travail à faire. Il serait presque préférable que l?homme épuise inéluctablement les ressources de la terre et en la polluant au même temps pour accélérer la baisse de la natalité de manière radicale.
On pourrait souffler pendant un moment mais il faudrait se cacher sur une ile du pacifique inconnu pour observer et ne pas souffrir des dégâts collateraux.
Réponse de le 15/07/2011 à 11:25 :
Vous avez tout compris. Le plus dur est l'éveil des peuples qui sont abreuvés de soupes (merdias) aux mains des mêmes malins (en reprenant vos termes).
Réponse de le 15/07/2011 à 13:09 :
Vous n'avez rien compris. L'argent a été créé pour être un moyen de référence pour les échanges. Reste que ce moyen a été dévoyé (voir les articles sur le HTF). Les animaux sont souvent bien plus violents que l'homme : quand vous voyez un pigeon meurtri, c'est en général par ces congénères. La blanche colombe n'a d'innocence que le symbole. Il y a une forme de rousseauisme dans votre discours (Rousseau a écrit sur l'Education tout en abandonnant ses enfants). Mais il y a trop d'amerture dans votre commentaire. Trop d'images simplistes. Un point réel très important que vous évoquez : la croissance exponentielle de la population est potentiellement source de majheur pour l'humanité. Vous refusez le monde réel en révant à un idéal qui n'a jamais existé.
a écrit le 15/07/2011 à 10:13 :
Même les non-spécialistes de la finance peuvent constater qu'aux Etats-Unis, ça va mal. Comment s'étonner (voire s'insurger) dès lors quand des agences spécialisées tirent la sonnette d'alarme. Il n'y a que des hommes politiques irresponsables qui peuvent se révolter contre ces avertissements. On l'a vu : il y en a.
a écrit le 15/07/2011 à 9:45 :
la france vit largement au dessus de ses moyens mais pourtant ca ne te déranges pas benard non, mais quand il s'agit de parler des autres on est tjs la. faire travailler les petits les pays pauvres cela ne te derange pas ?? vendre du necléaire c normal, et vivre avec une dette de plus de 80 % du PIB c normal aussi non ?? ce qui est impressionnant avec les incultes, ce sont leurs prises de positions sur des débats qui nécéssitent un recul, des connaissances, un savoir, mais le boucher du coin ou la caissiere de aushan ne se privent pas de commenter et donner leurs avis sur le monde tout en lisant chasse et peche ou star magazine
a écrit le 15/07/2011 à 7:44 :
Paroles, paroles, paroles, comme dirait Dalida, depuis le temps qu'ils menacent la note des USA il serait peut être temps d'agir et d'abaisser la note, car il me semble que la note de USA était déjà sous surveillance, c'est long, même très long pour baisser la note des USA , plus long que pour baisser la note d'un pays Européen !
De toute façon il (USA) n' échapperont pas au déclassement, car on ne peut pas vivre au dessus de ses moyens indéfiniment !
a écrit le 15/07/2011 à 7:29 :
Que les agences nous démontrent qu'elles peuvent effectivement modifier la note souveraine ds USA, et pas seulement s'attaquer aux pays de la zone euro....CHICHE.......
a écrit le 15/07/2011 à 6:43 :
Bonjour

Si quelqu'un pouvez m'expliquer qui sont ces agences, quelle est leur légitimité, quels sont leurs intérêts ça serait sympa.
Réponse de le 15/07/2011 à 11:15 :
Vous pouvez allez ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Agence_de_notation_financière
Réponse de le 15/07/2011 à 13:30 :
Les agences de notations sont des entreprises privées qui donnent une évaluation des qualités économiques des pays, des organismes financiers etc. même les banques passent sous la toise ! Elles se servent par ex des statistiques déposées auprès d?Eurostat (en admettant quelles soient sincères).O, leur reproche d?être à la fois la température et le thermomètre de l?économie des pays.
Malgré ce qui est dit, elles indiquent aussi la capacité des pays à s?en sortir. Quitte à me faire encore engueuler, les problèmes d?institution sont aussi pris en compte. Ceci explique souvent les mauvaises notes de la Grèce et il y a pas si longtemps du Portugal. Le fait de tergiverser au parlement est aussi pris en compte et dégrade parfois la note. (D?où les efforts d?Obama).Malgré ce qui est dit personne ne prête bon marché si la note est mauvaise.
Les Allemands hurlent ,mais prêtent très cher et achètent meilleur marché que nous (pour l?instant !)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :