L'étrange chantage du patron de Starbucks aux politiciens américains

 |   |  327  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le PDG de Starbucks, Howard Schultz, a envoyé une lettre, ce mardi, aux chefs d'entreprises américains les appelant à cesser de financer les politiques tant que le problème de la dette ne serait pas réglé.

Quand un lobby de l'agro-alimentaire se mêle du problème de la dette américaine, cela donne un Howard Schultz, le patron de la chaine de cafés Starbucks, qui appelle à l'arrêt des financements des partis politiques et des campagnes électorales des hommes politiques par les grandes entreprises américaines, tant qu'une solution non partisane et solide n'est pas trouvée par les élus américains.

Howard Schultz a accusé les politiciens d'avoir dilapidé "la confiance que nous avions en nous-mêmes, dans l'avenir et dans notre capacité à régler les problèmes ensemble" dans un courrier électronique envoyé à tous les chefs d'entreprises américaines. "C'est la raison pour laquelle nous prenons l'engagement de cesser les contributions aux campagnes électorales du président et de tous les élus du Congrès jusqu'à ce qu'un accord juste, bipartisan soit trouvé afin de faire bénéficier notre nation d'une base fiscale à long terme plus solide", explique-t-il avant d'ajouter : "notre objectif est de pousser nos élus à s'attaquer aux défis fiscaux à long terme de la nation avec civilité, honnêteté, et la volonté de reléguer leur propre ré-élection au second plan".

Aux Etats-Unis, le financement de partis politiques ou de campagnes d'hommes politiques par des lobbys d'entreprises, est autorisé et encadré par la loi, ce qui est interdit en France.

Et alors que les uns préfèrent sévir contre les politiques, d'autres apportent des idées de solutions pour remédier à la situation économique et financière des Etats-Unis. Warren Buffet, troisième fortune mondiale, a déclaré dans une tribune du New-York Times vouloir payer plus de taxes pour aider le pays à éponger sa dette.

Douze élus républicains et démocrates doivent encore faire des recommandations pour trouver une réponse à l'endettement américain qui devront être votés d'ici le 23 décembre. Ce compromis a été scellé à l'arraché le 2 août dernier, après plusieurs semaines de négociation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2011 à 16:39 :
vive papa schultz
a écrit le 17/08/2011 à 14:39 :
mais je trouve que le président de starbuck a parfaitement raison, car ces financements d'hommes politiques sont basés sur le volontariat, si nous procédions de même en Europe, d'une part cela ferait être baisser le coût de campagnes politique qui
deviennent indécentes alors que les gens ont de plus en plus de mal à vivre, et cela permettrait peut être de résoudre vraiment les problèmes.
a écrit le 17/08/2011 à 14:00 :
bah, ça change quoi ces déclarations?? rien ne l'empêche ce Warren de distribuer sa fortune pour aider les sans logis à reconstruire leur maison ou à les racheter direct aux banques.. Sont comme nos politiciens, des paroles, aucun acte.
Genre les bien sympatiques supers milliardaires qui à leur mort lègueront leur fortune.. Et de leur vivant ?? c?est sur qu?ils se mouillent pas beaucoup.
De toute façon, la question n?est pas que là, tout le monde devrait payer un impot de contribution et on en revient toujours à taxer ceux qui contribuent déjà. Si chacun contribuait proportionnellement en fonction de ses revenus sans aucun avantage fiscal, le marché se régulerait peut être mieux. Pour les autres marchés qui ne peuvent se réguler, cela doit relever de la fonction publique, avec une gestion saine et bienveillante, sans prise d?intérêt personnel.
C?est là que le bas blesse. Nos politiciens dont les campagnes sont financées par de grands groupes leurs sont redevables.. y?a bien qu?à eux qu?ils tiennent leurs promesses, si je suis élu, tu aura le poste de pdg, tu siègeras au conseil d?administration? je te donnerai tel marché.. et les citoyens bernés d?attendre tous les 5 ans qu?un nouveau train arrive. Espérons que celui de 2012 sera à l?heure.
a écrit le 17/08/2011 à 13:57 :
démarche intéressante et somme toute louable. Elle témoigne au passage l'exaspération de ce PDG à l'égard des hommes politiques de son pays, englués dans leur politique partisane et dont leur seul souci est de se faire réelire. L'intérêt supérieur du pays leur est complétement indifférent. Tiens ça me fait penser qu'on a les mêmes à la maison !!! l'opportunisme se rencontre sous toutes les latitudes.
a écrit le 17/08/2011 à 10:44 :
En quoi cela est il un chantage? qui plus est "étrange"?
Décidément les journalistes font des titres pour attirer le chaland mais comme d'hab le contenu est pauvre.
a écrit le 17/08/2011 à 9:57 :
L'idée est louable, certes. Mais c'est une preuve de plus de la trop grande influence du patronat et des riches en général aux USA. Les USA sont-ils une démocratie, ou une fricocratie ? Qui décide, qui a le pouvoir : les électeurs, ou l'argent ? Voilà la vraie question; Et je crois, hélas, connaitre la réponse.
a écrit le 17/08/2011 à 8:28 :
BRAVO au PDG de STARBUCKS ! En France, malheureusement c'est le désert des contre-pouvoirs aux délires politiciens !...
a écrit le 16/08/2011 à 17:15 :
Si Buffet aime tant à payer des impôts, il peut payer la mienne aussi. Personnellement, je ne veut pas financer les guerres et les bail outs.
Réponse de le 16/08/2011 à 18:56 :
Tu te prends pour quelqu'un des 1% les plus riches et qui payent moins d'impôts que toi ... (en proportion , en valeur ils aimeraient bien payer exactement la même somme que toi ...)
Réponse de le 16/08/2011 à 21:14 :
Ce n'est pas parce que les impôts sont mal utilisés qu'il faut les supprimer....
Les impôts c'est l'état et donc la démocratie... Quand seules les banques lèverons l'impôt (comme elles ont commencé à le faire avec la dette (prêt à 1% de le BCE aux banques qui prêtent ensuite à 5% à l'état et donc 4% à la charge du contribuable), Tu pourra toujours crier à moins d'impôt tu n'aura même plus le droit de vote .....
Réponse de le 17/08/2011 à 8:01 :
Quand l'Etat impose 55% de prélèvements obligatoires + 19,6 % de TVA + 75% de TIPP + ..., ce n'est plus de l'impôt, mais du racket. Et en plus, il emprunte chaque année 33% de son budget pour boucler ses dépenses. Ce n'est plus de la démocratie, mais du totalitarisme à la soviétique. On a vu ce que ça fini par donner en terme de malheurs humains et de faillite économique.
Réponse de le 17/08/2011 à 15:04 :
Je croyais que le taux de prélèvement était de 44% du PIB ? Prélèvements veut impôts (pour police , pompiers, ..etc) et charges sociales (que l'on peut remplacer par de splendides assurances privées qui ne sont pas données non plus ... demandez a un expat Français au états unis ... quand aux retraites il est urgent de faire comme les pays Anglo saxons ... tout mettre en bourse ou en obligations (de dettes étatiques ...) en ce moment c'est une affaire ...
Réponse de le 17/08/2011 à 21:45 :
Il est de bon ton, chez certains, de dire qu'il y a beaucoup trop d'impôts en France et que cela fait fuir les riches. Pourtant, selon des études récentes, la France est le pays au monde où il y a la plus forte proportion de millionnaires (en $).
a écrit le 16/08/2011 à 15:45 :
J?approuve la position citoyen de Monsieur Howard Schultz, plus que c?est le mot (citoyen) à la mode dans les médias.

Croyez-vous sincèrement que les grosse entreprise Française, ne finance pas les partis politiques ? Si vous pensez cela, alors vous mentez à vous-même et, vous m?être pas un journaliste d?investigation, mais plus grave vous trompez vos lecteurs.

Il n?y a plus actuellement de scandale de financement, des partis politiques, pour la bonne raison que depuis, que certains trésoriers (exemple Monsieur Juppé), ceux sont faits pincés, ils ont affiné leurs façons de faire pour faire rentrer l?argent ou placer leurs hommes en attendant des jours meilleurs.


Monsieur Warren Buffet, se moque de nous ouvertement. Si, j?ai 5 milliards et que je donne la moitie de ma fortune en paiement de plus de taxes, il ne reste encore quelques milliard pour refaire fortune des que cela ira mieux.
Réponse de le 16/08/2011 à 16:41 :
Bolloré ne prete t'il pas son Jet ? Bouygues ne participe t'il pas à la vie de son filleul? Sans parler de la famille Ben Ali ou autre .... Mais bon on ne peut pas reprocher à la France d'avoir officialiser la corruption comme c'est fait aux USA ...
a écrit le 16/08/2011 à 15:37 :
merci patron?Bernard Tapie revient.on croit rever.
a écrit le 16/08/2011 à 15:28 :
Preuve que le nationalisme (a l'américaine) n'est pas une mauvaise chose !
a écrit le 16/08/2011 à 14:22 :
La société civile a, sur un plan économique, plus de crédibilité et d'expérience que nombre d'hommes politiques. La sortie du patron des starbucks coffee est à prendre au sérieux, car révélatrice d'une prise de conscience.
Réponse de le 16/08/2011 à 16:39 :
Et celle de Warren Buffet ? ... c'est bien que l'élite économique (enfin une très faible partie peut être moins cupide) après avoir payé les politiques pour qu'ils allègent les impôts allègent les impôts et réallègent les impôts .... quitte a augmenter la dette et alors que ceux des classes moyennes (leurs clients) restent élevés, se rende compte ... que une fois qu'il n'y plus de services sociaux (ou presque) et que la dette US est à 100% du PIB (après les avoir largement renfloués tous depuis 2008) ... et bien il va falloir payer ....
a écrit le 16/08/2011 à 14:14 :
Ha, ces Américains ! J'en ai la larme à l??il !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :