Le précieux "triple A" des Etats-Unis confirmé par Fitch

 |   |  349  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Fitch Ratings a laissé sa note maximale aux Etats-Unis. Une décision qui va à l'encontre de celle de Standard & Poor's, qui l'avait dégradée après l'accord trouvé sur le plafond de la dette américaine.

Les Etats-Unis conservent leurs bons points auprès de l'agence Fitch Ratings. Contrairement à Standard & Poor's qui a déclassé les Etats-Unis, l'agence confirme son "triple A" de dans un rapport publié ce mardi. Malgré sa mise en garde au lendemain du vote sur le relèvement du plafond de la dette le 2 août, Fitch confirme aussi une "perspective stable" pour cette note.

L'agence concurrente de S&P loue "l'exceptionnelle qualité du crédit" américain est estime que les "piliers" de son économie "restent intactes". Elle relève ainsi les qualités d'une "économie flexible, diversifiée et riche" qui assure aux Etats-Unis la base de ses revenus.  Les capacités d'adaptation du système américain qui, grâce à la "flexibilité de la monnaie et des taux de change", parvient à "absorber les chocs" sont aussi saluées. L'organisme table à long terme sur une reprise de la croissance suivie d'une stabilisation au dessus de 2,25% par an.

Une perspective "stable" suspendue aux travaux du Congrès

Toutefois, Fitch prévient que le maintien de la perspective attachée à cette note dépendra de la situation économique à moyen terme et des travaux législatifs en cours au Congrès pour réduire la dette publique. Si aucun accord n'y est trouvé pour réduire le déficit de 1.200 milliards de dollars ou si la conjoncture économique est moins favorable que prévue, une "perspective négative" resterait envisageable. La probabilité d'une telle décision serait même "supérieure à 50%" si aucun accord crédible n'est trouvé.

Pour l'administration Obama, qui s'est empressée de réagir à cette annonce de Fitch, les Etats-Unis méritent cette note maximale. "Le département du Trésor "continue de penser que ses obligations sont des investissements 'AAA' ", s'est ainsi félicité le porte-parole du ministère, Anthony Coley. Le département du Trésor a aussi appelé le Congrès à "s'attaquer aux défis" de la situation budgétaire. Les conclusions de la commission bipartite sur la réduction de la dette publique américaine sont attendues pour le mois de novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/08/2011 à 7:35 :
Et last but not least : le triple A des USA confirmé par le cirque Zavatta !
Réponse de le 30/09/2011 à 10:43 :
ainsi que par Zig et Puce, Pif le chien mais attention Boule et Bill réserve leur jugement Quant à Gaston Lagaffe il a émis ce commentaire trés pertinent sur le maintient de la dette :"M'enfin??"
a écrit le 17/08/2011 à 11:52 :
Deux ou trois coups de fil de qui il faut aux dirigeanst de Fitch et le tour est joué !
a écrit le 17/08/2011 à 11:50 :
C'est bien. Fitch n'aura pas de représailles de la part des US. Pas comme le vilain S&P.
a écrit le 17/08/2011 à 8:12 :
C'est pareti, voilà maintenant la guerre des agences. De quoi nuire à leur crédibilité puisqu'avec les mêmes éléments elles arrivent à des conclusions différentes.
a écrit le 17/08/2011 à 6:45 :
tous les ingrédients pour un film : argent, sexe et luxe. les us ont vraiement l'art d'arranger à leur sauce
a écrit le 16/08/2011 à 19:21 :
dette à 100% du PIB et sans services publiques ou presque , croissance molle maintenant que leur produits financiers foireux ne peuvent plus inonder la planète , des citoyens pour lesquels payer plus d'impôts surtout les riches, est impossible, ... c'est sûr tout va bien .... mdr .... bon la planche a billet et l'inflation vont arranger tout ...
a écrit le 16/08/2011 à 18:49 :
Il faut donc un QE3 pour bétonner.
a écrit le 16/08/2011 à 17:53 :
ils sont crédibles s'ils notent AAA et pas crédibles s'ils notent AA?? a a a bon???
il faudra bien regarder un jour la vérité en face.... Angela a raison!aussi bien en Europe
qu?ailleurs , il faudra bien être réaliste et équitable sinon..........?
a écrit le 16/08/2011 à 17:28 :
Fitch appartient à Fimala, un français, donc suspect.

Fitch lave + blanc que blanc, elle flinguera n'importe quel pays européen mais jamais les USA, sa virginité en dépend.
Le jour ou elle sera rachetée par DAGONG ( chine ) qui considère les USA au niveau A-, et la France non comme 5 ° Pib mais 17 ° mondial, on aura un autre avis subjectif.
Dis moi qui t'as fait roi, je te dirais qui tu es.
Réponse de le 16/08/2011 à 20:06 :
Les français d'en bas savent très bie que nous la France nous ne sommes plus 5ème PIB mondial mais plutot après la place 25. Mais Sarkozy et Fillon font le complexe des Enarques, ils ont besoin de superlatifs pensant qu'ils vont se réhausser de leurs certitudes .... Avec une désindustrialaisation sans précédent, nos voisins se gaussent de les entendres, et comme ils sont bavard ... et peu avars de s'auto-complimenter .... ils auto-entreprennent leurs vantadrisent tout les matins en se rasant ... problème meme après la fin du rasage, ils persistent dans leurs auto-vantardisent et laissent la France s'enliser.
Réponse de le 17/08/2011 à 8:11 :
à tradenfi : c'est Fimalac et non pas Fimala....
a écrit le 16/08/2011 à 17:04 :
J'ai un plan pour réduire les déficits: ils arrêtent toutes ces guerres et laissent les peuples disposer d'eux-mêmes. Ce qui me surprend, c'est qu'aux US et en France, personne ne réagit à ces dépenses militaires énormes que le contribuable devra payer en fin de compte !!!!
Réponse de le 16/08/2011 à 18:59 :
Tout le monde sait que la guerre stimule l'économie ...

L'économie Américaine repose très largement sur la guerre, bien plus que la notre.
Réponse de le 17/08/2011 à 14:53 :
bah oui, faut les laisser se démerder seuls, leurs enmerdes remonte à tellement d'année que les générations actuelles sont enlisées. Personne à raison, personne à tord. Pour Israel,, qui pourrait se vanter de connaitre un accord juste et equitable pour chacun?
Et nous français, si les US et anglais avaient pas débarqué pour qu'on redevienne français?? la guerre, c'est pas aussi simple. Après faudrait qu'elle se face au nom de la justice pour les peuples d'une nation mais on voit bien qu'au nom de cela, on y foure aussi nos intérêts economiques. La bienveillance sans contrepartie n'est pas de ce monde.
Réponse de le 17/08/2011 à 18:39 :
Et nous français, si les US et anglais avaient pas débarqué pour qu'on redevienne français??
On serait redevenu Français, mais en étant une république populaire.
Les anglo-américains ont tenu un rôle mineur dans la victoire sur l'allemagne, ils ont put pénétrer loin à l'intérieur de l'allemagne plutôt que de rester cantoné à deauville parceque la plus grande partie de l'armée allemande combattait les russes : logique , les allemands ayant exterminé 20 millions de ces gens là (sans compter les juifs), ils avaient d'autant plus à craindre leurs représailles plutôt que celle des anglo-américains.
a écrit le 16/08/2011 à 16:48 :
Après les poursuites entamées à l'encontre de S&P, on ne s'attendait pas à autre chose ! Notre démocratie, c'est le droit de dire tout ce que tu veux pourvu que cela aille dans le send du poil :-)
Réponse de le 17/08/2011 à 4:21 :
juste
a écrit le 16/08/2011 à 16:19 :
tout ceci releve à la fois de calculs mathématiques poussés mais aussi de principes politiques et de pressions importantes, il me parait anormal que les usa la france et beaucoup de pays classés AAA les déficits sont trop importants pour qu'ils soient un jour remboursés sauf des politiques fiscales plus qu'agressives, c'est donc à ce niveau que l'on peut douter de la valeur du AAA ....
a écrit le 16/08/2011 à 16:18 :
Serait il simplement possible de tenter de s'exprimer en français et de ne pas faire des fautes de grammaire :

L'agence concurrente de S&P loue 'l'exceptionnelle qualité du crédit" américain est estime que ses "piliers restent intactes" dans un communiqué.

C'est quand même grave...

Ca en devient illisible.
a écrit le 16/08/2011 à 15:53 :
Lors d'un trajet en avion je me suis trouvé à côté d'une dame qui travaillait pour Standard and poor's, devinez quel métier faisait son marie...
...
...
Pas même une petite idée?
...
Et bien oui trader, alors la crédibilité de ce genre d'agences...
Réponse de le 16/08/2011 à 16:27 :
VOUS AURIEZ DU LUI DEMANDER DES TUYAUX POUR PLACER VOTRE ARGENT A BON COMPTE C ETAIT L OCCASION DE FAIRE DES PROFITS SANS GRANDS FRAIS
Réponse de le 16/08/2011 à 16:59 :
@ bebecar: attention, j'ai constaté que dans les avions, tous les gens étaient des pontes, et même plus. Son mari est peut-être vendeur de pommes de terre ...ce qui en ferait un trader de patates :-)
Réponse de le 17/08/2011 à 4:23 :
Patrickb:vrai;-)
Réponse de le 17/08/2011 à 8:29 :
en vacances aussi, les gens s'inventent des vie sur la plage . !
a écrit le 16/08/2011 à 15:31 :
oui les subprimes aussi étaient notés AAA le probleme de ces agences c est qu il n y a que tres peu de concéquence pour elles si leurs notes font faire de mauvais choix aux investisseurs il en serait peut etre pas de meme si elle avait une responsabilité financiére si leur AAA n étaient pas si AAA que cela ...
a écrit le 16/08/2011 à 15:30 :
des "tauchs de change" ? Vous en êtes sûr ?
Réponse de le 16/08/2011 à 15:41 :
Je ne sais pas sous quelle pression les rédacteurs sont, mais les articles sont de plus en plus bourrés de fautes, et pas que dans ce journal
Réponse de le 16/08/2011 à 18:15 :
Hrz :ils savent que tous nos jeunes obtiennent de trés bonnes notes au BAC et que ,fautes ou pas fautes , ils comprennent !
a écrit le 16/08/2011 à 15:24 :
Ils ont du manger un clown avant de noter.
a écrit le 16/08/2011 à 15:13 :
Bon, ben y'a plus qu' à libérer Madoff,... sous caution ???
a écrit le 16/08/2011 à 15:02 :
Pour des agences basées à Wall Street, ce n'est pas étonnant qu'elle ne scient pas toutes la branche sur laquelle elle ont mangé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :