Pourquoi la dette américaine reste un placement sûr pour la Chine

 |   |  386  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Malgré la dégradation de la note souveraine des Etats-Unis, Guo Shuqing, président de la China Construction Bank et ancien directeur de l'Administration publique du commerce extérieur (SAFE) voit toujours d'un bon oeil ce placement.

Même si Pékin s'inquiète de la crise de la dette américaine, certains estiment le papier américain reste une valeur sûre. C'est le cas de Guo Shuqing, président de la China Construction Bank. Selon ses propos publiés ce mardi dans la dernière édition de Capital Week, le marché américain des Treasuries reste le placement le plus sûr pour les réserves chinoises en dépit de l'abaissement par Standard & Poor's de la note de la dette souveraine américaine.

Les arguments tiennent essentiellement du fait de la situation économique mondiale actuelle. Guo Shuqing, également ancien directeur de l'Administration publique du commerce extérieur (SAFE), a expliqué que la Chine avait placé l'essentiel de ses réserves en dollars pour des "raisons tout autant historiques que réalistes". "Détenir des Treasuries américains recèle certains des risques, mais à une période marquée par la volatilité de l'économie mondiale et lors de laquelle la zone euro connaît de graves difficultés, les Treasuries, dans la catégorie des produits imparfaits, restent le meilleur produit en termes de sécurité et de retour", a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs souligné que les rendements de la dette publique américaine étaient restés stables, voire moindres, après l'abaissement de la note de crédit des Etats-Unis. "Le marché nous dit que l'éventualité d'un défaut américain est mince même si les fluctuations à court terme sont inévitables."

Selon lui, la Chine peut acheter d'autres ressources et prendre davantage de participations, mais ce genre de diversification resterait assez faible compte tenu de la taille des réserves chinoises, les plus élevées du monde, à 3.200 milliards de dollars à fin juin.

La Banque populaire de Chine et la SAFE, chargée de la gestion de ces actifs au jour le jour, sont restées muettes après l'abaissement de la note de crédit américaine par S&P. L'opinion de Guo Shuqing ne reflète peut être pas celle des autorités monétaires chinoises, mais la plupart des conseillers du gouvernement et des analystes croient que Pékin évitera d'abandonner la dette américaine, ce qui risquerait de tourmenter les marchés financiers et de faire plonger le dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :