Sortie de l'UE : les eurosceptiques britanniques n'auront par leur référendum

 |   |  337  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les députés britanniques ont repoussé lundi soir la tenue d'un référendum sur l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'Union européenne, mais le débat a mis en évidence une importante fronde au sein du Parti conservateur de David Cameron.

Les eurosceptiques britanniques mis en échec au Parlement. Les députés britanniques ont repoussé lundi soir l'idée d'organiser un référendum sur l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'Union européenne, mais le débat a mis en évidence une importante fronde au sein du Parti conservateur de David Cameron. Environ 80 élus conservateurs, soit plus d'un quart du groupe parlementaire, ont voté en faveur de cette motion au mépris des strictes consignes de vote données par le Premier ministre.

Le texte, non contraignant, a été rejeté par 483 voix tandis que 111 élus ont voté pour. L'issue du vote ne faisait aucun doute puisque les libéraux-démocrates, partenaire de la coalition gouvernementale, et l'opposition travailliste avaient annoncé qu'ils voteraient contre un tel référendum.

Mais cette initiative constituait toutefois un défi sans précédent à l'autorité de David Cameron de la part de la frange eurosceptique des Tories. Les conservateurs eurosceptiques souhaitent profiter de la crise financière dans la zone euro pour renégocier la nature des liens de la Grande-Bretagne avec l'Union européenne.

Les soutiens de David Cameron refusent en revanche de rouvrir un débat qui avait affaibli en leur temps deux autres Premiers ministres conservateurs, Margaret Thatcher et John Major.

"Lorsque la maison de vos voisins brûle, votre premier réflexe devrait être de les aider à éteindre les flammes, au moins pour empêcher les flammes de se propager à votre propre maison. Ce n'est pas le moment de débattre d'une sortie (de l'UE)", a dit le Premier ministre au cours du débat parlementaire, devant une Chambre des communes agitée.

Un sondage publié dimanche dans le Mail on Sunday montre que 61% des Britanniques sont favorables à un tel référendum et que la moitié des personnes interrogées souhaitent une renégociation des termes de l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'UE, afin de mettre l'accent sur les relations commerciales. Cependant, seuls 34% souhaitent sortir de l'UE contre 44% favorables à un maintien au sein du bloc, 22% étant sans opinion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2011 à 11:54 :
et qu'est-ce que je disais :-) les Anglais ont tout à perdre à s'exclure de l'UE, car ils n'en prennent déjà que ce qui les intéressent. C'est nous qui devrions les virer !!!
Réponse de le 25/10/2011 à 15:05 :
De Gaule avait raison !!!
a écrit le 25/10/2011 à 7:46 :
Surtout, tout faire pour que le peuple n'ai pas à donner son avis!

Tout le monde sait que ça serait la fin de l'europe
Réponse de le 25/10/2011 à 10:23 :
Le gros problème de l'Europe c'est le peuple. Si l'on donnait la parole au peuple en France je pense que cela irait dans le même sens qu'en GB. cette Europe se dit démocratique alors qu'elle ne l'est pas. L'idée européeenne ne peut avancer qu'avec les peuples mais les élites qui nous gouvernent nous font une europe que pour défendre leurs intérêts et tenant les médias ils nous assénenent à longueur de temps que la solution c'est toujours plus d'Europe à leur sauce. le fameux il n'n'y a aps d'alternative si chers aux ultra libéraux!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :