Une Grande-Bretagne hors de l'UE, ce n'est plus de la science-fiction

 |   |  449  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les parlementaires britanniques doivent se prononcer ce lundi après-midi sur la tenue d'un référendum sur la sortie du pays de l'Union européenne. Le Premier ministre David Cameron affronte à ce sujet la fronde d'une partie des conservateurs.

Et si la Grande-Bretagne sortait de l'Union européenne? Les britanniques pourraient avoir à se prononcer sur cette question si les membres du Parlement approuvent le principe d'un tel référendum. A la demande de 100.000 de personnes ayant signé une pétition en ce sens, la chambre des Communes doit en effet voter ce lundi pour ou contre la tenue de cette consultation non contraignante.

Les Britanniques seraient une forte majorité à souhaiter ce scrutin (70%) selon un sondage publié dans l'après-midi par le Guardian. Mais, si c'était le cas, seuls 49% seraient prêts à voter en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

Quoi qu'il en soit, les chances sont fortes que cette motion soit rejetée. Le Labour, principal parti d'opposition, a déjà indiqué qu'il voterait contre la motion. Les Libéraux Démocrates, membres de la coalition au pouvoir ont fait de même.

Toutefois, une soixantaine membres de la majorité, critiques vis-à-vis du Premier ministre ont fait savoir qu'ils pourraient se déclarer "pour" une telle consulation. Voix discordante parmi les conservateurs," William Hague, ministre des Affaires étrangères et "eurosceptique fervent", a sévèrement critiqué la tenue d'un tel scrutin en pleine période de crise européenne. " C'est la mauvaise question au mauvais moment", a commenté le chef de la diplomatie britannique sur la BBC.

Frictions avec la France

Cette proposition de referendum sur l'UE tombe mal pour David Cameron en butte à des frictions avec ses partenaires européens. Au cours du sommet de dimanche, le chef du gouvernement britannique s'est fait notamment tancer par Nicolas Sarkozy qui lui aurait reproché l'attitude critique de la Grande-Bretagne et son "ingérence" dans les affaires de la zone euro.

"La crise de la zone euro affecte toutes nos économies ", s'était plaint David Cameron, qui s'exprimait au nom des dix autres membres de l'Union qui ne partagent pas la monnaie unique. La crise financière que traverse l'Europe depuis cet été pourrait être l'occasion d'une renégociation des traités avec la Grande-Bretagne, membre de la Communauté économique européenne depuis 1973.

Le locataire du 10 Downing Street a défendu cette idée d'une modification des accords dans une tribune publiée par le "London Evening Standard" ce lundi. Pour David Cameron, une sortie de l'Europe contribuerait à "faire beaucoup de mal" à l'économie du pays. Il pointe aussi le risque de "manquer une opportunité de faire avancer l'intérêt national" auprès des instances européennes. Face aux "MPs", (les membres du parlements), il a repris ces arguments, ajoutant que les vingt-six autres Etats de l'UE représentent le principal marché pour les produits britannique avec "50% des exportations"qui leurs sont destinées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2012 à 17:38 :
les Anglais et les Français n'ont jamais eu la même vision. Alors si les Anglais veulent quitter l'euro, ce n'est qu'un bon debaras!
a écrit le 28/12/2011 à 15:59 :
entre le continent et le gd large,je choisirai tjr le large.
Réponse de le 08/01/2012 à 16:52 :
bon vent ! :-)
a écrit le 19/12/2011 à 0:46 :
Je n'ai rien contre eux mais je pense qu'un accord de libre échange avec l'UE conviendrait mieux. Ils sont plus opportuniste qu'unioniste donc autant faire un accord qui correspond à leur volonté, le commerce.
En revanche, je ne sais ps trop si cette fois ci ils arriveront à s'en sortir, car du coup la règlementation des marchés financier va totalement changé sans eux pour mettre leur véto, ils ne pourront donc plus forcément profité de leur dumping réglementaire.
Mais bon, jusqu'à présent ils s'en sont sorti tandis que nous, nous n'évoluons pas vraiment, nous avons toujours les mêmes problèmes.
a écrit le 18/12/2011 à 20:48 :
Lorsque je lis certains de vos commentaires c'est à deux pas du minable. Toujours en train de coller des noms aux uns ou aux autres lorsu'il s'agit des non français: ''les anglais font les choses dans le dos des gens pour Donkichoff', ils ont colonisé les autres.., les russes sont communiste, les chinois font travailler leur peuple comme les esclaves, du mauvais que pour les autres pays, mais parlons plutôt des français en premier avant de dire que les autres seraient ci ou ça, OK!!! Puisque les anglais sont très accueillant et ouvert d'esprit en ouvrant la porte à tout le monde, mais plus que ça: en donnant la place à tout le monde quelque soit sont accent ou origine à la différence de la France qui ouvre ses portes extérieur avant de fermer toutes les portes intérieur à ceux qui veulent avancer. Je suis sûr que si l'Europe était tel quel devait l'être les RU seraient dedans, mais en vivant dans ce pays aujourd'hui je suis très content que RU cherche à sortir de UN et je veux bien qu'ils réussissent.
a écrit le 18/12/2011 à 9:40 :
De Gaule grand visionnaire s'il en est avait déclaré "tant que je serai vivant les Anglais ne rentreront pas dans l'Europe" et qui connaissait mieux les anglais que lui ?
a écrit le 26/10/2011 à 17:29 :
un grand penseur anglais a dit " faire la guerre en ayant la France comme alliée c'est possible", "faire la paix et prospérer ensemble c'est inimaginable",
et bien en 2011 c'est encore vrai
a écrit le 25/10/2011 à 17:50 :
Ouah ! la perfide Albion fait presque l'unanimité contre elle. En tout cas, grâce à Sarko et sa grande g..le , les anglais ont maintenant tous les motifs pour détester l'europe.
Réponse de le 17/12/2011 à 13:58 :
Pour détester l'Europe en général et la France en particulier, les Anglais n'ont pas attendu ce clash, lisez la presse anglaise, pas celle d'hier mais celle depuis des années.
a écrit le 25/10/2011 à 14:39 :
L'histoire que nous avons sous les yeux, nous a toujours montré qu'il fallait se méfier des Anglais...qui font toujours les choses dans le dos des gens........c'est bien connu...
ils n'ont jamais ni voulu de l'euro, ni de l'europe...........tout ce qui les intéresse, c'est la colonisation et tirer la couverture à eux.......l'histoire parle d'elle même !
Réponse de le 25/10/2011 à 22:50 :
CQFD les anglais n'ont pas d'amis ils n'ont que des voisins!
Réponse de le 26/10/2011 à 9:04 :
cf les allemands !
a écrit le 25/10/2011 à 14:39 :
L'histoire que nous avons sous les yeux, nous a toujours montré qu'il fallait se méfier des Anglais...qui font toujours les choses dans le dos des gens........c'est bien connu...
ils n'ont jamais ni voulu de l'euro, ni de l'europe...........tout ce qui les intéresse, c'est la colonisation et tirer la couverture à eux.......l'histoire parle d'elle même !
a écrit le 25/10/2011 à 14:28 :
Aucun problème pour que les anglais et leurs colonies (Galles, Irlande du Nord) retrouvent leur isolement. En revanche, il serait bien que les Ecossais restent dans l' U. E., quitte à retrouver leur liberté après quatre siècles de colonisation...
Réponse de le 25/10/2011 à 14:54 :
tout à fait d accord !!! Mac Colish !!!!!!
Réponse de le 25/10/2011 à 19:30 :
Les ecossais coutent une fortune a l'angleterre qui lui offre toutes sortes de concessions, et pourtant, ils ne cessent de geindre.... Ce sont des traitres qui soutiennent nimporte quelle equipe de sport etrangere contre l'Angleterre.... Prenez les donc, avec leurs haggis, cornemuses et jupes! Bon debarras!!!!
a écrit le 25/10/2011 à 14:00 :
Les anglais ont toujours détesté l'UE les autres pays ont "baissé" la culotte face aux exigences de Mme Tachter qui nous imposé à leui rendre un chèque.
Imaginons une Angleterre hors de l'Union avec à la clé la remise en place des droits de douane nos chers amis verraient le chômage exploser et l'écroulement de son économie.
Beaucoup souhaite la sortie de l'Union pour sur le fond devenir un satellite de la Chine. Les pb actuels ne sont pas dus à l'europe mais à nos politiciens dont le seul sujet qui les intéresse et la réélection ,souvenbons nous de la sortie de M. Fillon sur la France et ses caisses vides et bien notre cher Président lui a demandé de se taire. Un symbole de l'incurie politique mais pas de celle des amis, dans la période actuelle favoriser les plus aisés avec le bouclier fiscal plus les nouveaux taux sur l'ISF est un cadeau de plusieurs millairds fair aux amis du Bristol au détriment de la Nation Française.
L'Europe est un bien fait mais pas avec les politiques de droites et de gauches qui gèrent si mal notre pays depuis 40 ans.
Allez les anglais chichent et n'oubliez pas fini de se faire opérer en France sauf si vous payez le coût réel des soins.
JE SDUIS POUR QUE LES ANGLAIS SORTENT DE L'UNION SUR LAQUELLE ILS CRACHENT DEPUIS LEUR ADHESION DU BOUT DES LEVRES, BYE BYE ET MERCI DE NOUS QUITTER.
a écrit le 25/10/2011 à 13:24 :
Alors là je me marre. vraiment! Les Anglais ont entièrement raisons de se barrer de cette UE et ils ont surtout eu raison de ne pas rentrer dans l'euro! Ceux qui brandissent l'épouvantail lorsque l'on évoque une sortie de l'euro n'ont soit aucune compétence économique, soit sont très malhonnête... Tout le monde sait qu'il est mort. Quant aux ignares qui brandissent De Gaulle et sa volonté de dégager les Anglais, là c'est le pompon! De Gaulle ne serait JAMAIS rentré dans l'UE! Il savait que la France est une des plus grandes nations sur Terre, mais nos politiciens et nos moutons pro-UE ont oublié cela et leur histoire avec! La France e toujours souhaité être indépendante (revoyez Bouvines, l'alliance Ottomane, les discours de De Gaulle et j'en passe!). Le Royaume-Uni, lui, n'a pas oublié son histoire et il sait qu'il est une grande nation et qu'il peut s'en sortir seul! Il y aura certes des sacrifices mais comparés aux avantages, ils serviront leurs intérêts et ils auront raisons. Les français les blâmeront car ils ont oublié ce que défendre ses intérêts signifie. Le RU aura des accords de libre-échanges car Londres a tout compris, Paris pas encore...
Réponse de le 25/10/2011 à 14:50 :
Faut archi Faux, De Gaulle voulait la CECA.... maniere de rompre definitivement la spirale de guerre avec l Allemage, or la CECA est le fondement meme de l europe, il a cru petite a petit pour devenir la CEE.....

Revoyez votre histoire
PAr contre oui De Gaulle et ses successeur jusqu'à notre cher Sarkozy n ont jamais au grand jamais voulu integrer l Otan.... Ils voulaient leur independance nottement en terme de dissuasion nucleaire.

De Gaulle voulait un alliance Europeenne forte avec France-Allemagne comme socle pour faire bloc conte les Atlantiste et les Varsoviste (en reference au pacte de varsovie).
a écrit le 25/10/2011 à 11:16 :
A quand un référendum en Europe juste pour voir si on a toujours envie d'avoir les anglais en cheval de Troie ?
Réponse de le 25/10/2011 à 14:26 :
exactement !
a écrit le 25/10/2011 à 9:26 :
Comme quoi le général de Gaulle avait certainement raison. Il serait souhaitable pour que l'Europe avance que la GB sorte mais malheureusement elle ne le fera pas sous la pression de la City. Même si elle le faisait cela ne servirait pas à grand chose car le mal est fait. Sous la pression libérale de la GB l'Europe s'est élargie prématurément au 10 puis cerise sur le gâteau à la Bulgarie et à la Roumanie. Résultat l'esprit européen de départ avec une solidarité entre les pays s'est rétrécit à un libre échange le plus libéral possible et à ue montée de populismes réactionnaires genre Pologne ou Hongrie. Quant à l'apport de la ROUmanie ou de la BUlgarie on peut malheureusement le juger au travers des faits divers! L'Europe ne peut réellement marcher que si il y a une volonté des pays de solidarité. la GB n'est rentré dans l'Europe que pour défendre ses propres intérêt en rejetant la solidarité. On voit actuellemnt le résultat!
a écrit le 24/10/2011 à 23:58 :
Ca m'étonnerait que les Anglais sortent du système pusiqu'ils n'y sont jamais entrés :-) ils ne prennent du système europ(en que ce qui les intéressent et ils ont beaucpup à perdre si on leur mety de3s droits de douanes pour étrangers :-) s'ils pleurent, c'est qu'ils sont à la recherche d'autres avantages :-)
Réponse de le 25/10/2011 à 8:39 :
Tout a fait qu ils sortent, ils n ont jamais ete un des plus gros contributeur, non jamais adhere a l euro, n ont jamais pris la mesure des obligations et devoir d etre dans l UE..... ils n en ont toujours pris que les avantages et aujourd hui ils brandissent la menace de sortir parce que les ETATS de la zone euros, dont ils ne sont pas membre, prennent des décisions sans les consulter....


Faut pas pousser non plus, qu ils sortent mais qu ils n'oublient pas qu ils ne sont pas la chine, la sortie de l UE c est la fin des subvention, retablissment des taxes douanieres, retablissement des frontieres donc plus de libre circulation de bien et marchandises..... Ca serait bien de le rappeler aussi a tous ceux qui brandissent cette menace.... Par ces taxes ils apporteront enfin leur contribution a l UE....

Alors qu ils sortent!!!! De Gaulle n en voulait pas a la base et il avait RAISON
Réponse de le 25/10/2011 à 10:42 :
Rappel : La GB a versé 9.2 milliards de livres NET à l'UE en 2010.
Quant à la circulation des biens et des marchandises, les Etats de l'Espace Economique Europeen n'ont aucun problème avec l'UE. Donc, il faudrait arrêter de tordre la réalité pour qu'elle satisfasse vos délires.
Réponse de le 25/10/2011 à 14:40 :
cool qu ils sortent et bon débarras la crise que nous vivons elle est pour bcp due aux petits "génies" de la City et de Wall Street qu ils restent dans leurs mouises nous gérerons la notre car n ayait aucun doute dessus la dette grecque ou espagnole ou portugais ou italienne ca sera du pipi de chat quand celle d'Albion va peter et la vaudrait mieux qu'ils ne soient plus dans notre club
a écrit le 24/10/2011 à 19:48 :
Ce serait la meilleure chose qui puisse arriver à l'Union Européenne. Il faudrait aussi revoir toute la conception de l'Europe. Pour la millième fois, je me répète:
Cet amalgame de républiques royales (comme la nôtre), de républiques mafieuses (comme les ex-états de l'Est) et de monarchies décadentes (comme l'Angleterre, l'Espagne, la Belgique etc.) avec ces centaines de milliers d'inutiles et de sangsues
n'a aucun avenir et ne sera jamais à la hauteur des fédérations qui dominent le monde actuellement: USA, Russie, Chine, Brésil, Inde et même Canada). Si nous n'étions pas à la traine de l'Amérique, nous ne serions rien d'autre qu'une destination de voyage où les femmes ont la (fausse) réputation d'être performante dans la position horizontale... Jean-Claude Meslin
a écrit le 24/10/2011 à 19:04 :
Fromage ou dessert. Les anglais veulent bien de l'Europe quand ils y trouvent leur intérêt, mais absolument pas perdre leur sacro-sainte liberté quand il s'agit d'être solidaire avec les autres membres. Je pense que l'Europe sera plus facile à gouverner avec les anglais dehors de même que leurs satellites. Revenir à une Europe orchestrée par le tandem franco allemand en mettant en place un vrai programme de convergence des économies (fiscalité, droit administratif, droit du travail, etc...) voilà un programme enthousiasmant pour des français imaginatifs et cartésiens mais indisciplinés et des allemands carrés, peut-être un peu trop.
a écrit le 24/10/2011 à 18:49 :
Comme qui dirait : " Messieurs les Anglais, Ti... , Sortez les premiers"
a écrit le 24/10/2011 à 18:36 :
Oui, Oui, trois fois oui...
Avec l'instauration de taxes pour l'importation de produits britanniques ou montés en GB.
Avec le rapatriement de toutes les filiales industrielles de sociétés européennes
L'instauration de visas, l'envoi de tous les demandeurs d'asile qui souhaitent se rendre là-bas etc, etc....
a écrit le 24/10/2011 à 18:25 :
Ce serait une excellente nouvelle pour l'Europe ! la GB n'a intégré l'Europe que pour faire plaisir aux américains et l'influencer de l'intérieur pour l'affaiblir politiquement.
a écrit le 24/10/2011 à 18:02 :
Dans ce cas, les sujets de sa majesté doivent plier bagage du Continent et retourner dans les brouillards de leur île !
a écrit le 24/10/2011 à 17:35 :
Il faut vraiment être barjo pour croire qu'ils veulent notre bonheur.
Il souhaitent nous rassembler en troupeau pour mieux nous contrôler.
L'europe va à la faillite pendant que les banques centrales s'engraissent.
Je voterais pour le diable s'il nous sortait de ce train infernal.
a écrit le 24/10/2011 à 17:30 :
Ils ont raison.
Je ne les aime pas trop mais que nous a apporté l'europe à part l'endettement et les guerres. Cela allait beaucoup mieux il y a 20 ans.
Elle entraine le monde dans son sillage.
Le navire va couler, quittons le tant qu'il a encore des embarcations de sauvetage.
C'est avec plaisir que je verrai le naufrage de tous ces technochrates qui s'engraissent à nos dépends et demant toujours plus d'effort au peuple.
a écrit le 24/10/2011 à 17:13 :
la règle pour faire partie de l'UE aurait dû être l'adoption de l'Euro , Les Anglais n'ont pas voulu : mais ils étaient bien d'accord pour profiter des avantages (les subventions) sans les inconvenients :la solidarité . Ils se sentent exclus car les 17 pays qui ont l'Euro se montrent solidaires pour soutenir leur monnaie sans tenir compte de l'avis des autres Pour mémoite Blair avait obtenu une contribution reduite qui a été remise en cause par SARKO
a écrit le 24/10/2011 à 16:53 :
Je n'aime pas beaucoup Nicolas Sarkozy, mais sur ce point, il n'a fait que dire l'absolue vérité. On voit bien que d'un cote, pour sortir de la crise des dettes souveraines, l'Europe va vers plus de regles communes et de fédéralisme. L'Europe politique, c'est l'Euroland, les autres ne seront que des partenaires de libre échange. Le double jeu britannique ne peut plus continuer compte-tenu de cette réalité. Un pied dedans, un pied dehors, c'est fini !
a écrit le 24/10/2011 à 16:18 :
Cela serait vraiment dommage pour la GB car la livre sterling risquerait de commencer à vaciller.
a écrit le 24/10/2011 à 16:04 :
Il suffit d'un premier et les autres suivront.
A vrai dire tout le monde en a ras le bol de cette europe du désespoir excepté devinez qui ? les technocrates de bruxelles et nos politiques UMPS qui eux se gavent pendant que le peuple (celui qui travaille) est mis au régime sec
a écrit le 24/10/2011 à 15:49 :
j ai beaucoup d affection pour la GB mais une sortie de l EU serait une bonne chose pour nous europeens.... et les propos de sarkozy sont legitimes.
a écrit le 24/10/2011 à 15:47 :
Allez, oust, bon débarras !
a écrit le 24/10/2011 à 15:42 :
L?Angleterre pourrait, comme la Suisse et la Norvège, se contenter d'un accord de libre échange avec l'Union européenne. Sortir de l'UE ne serait pas synonyme de repli pour le Royaume, juste signe de réalisme. Pourquoi déverser des milliards d'euros alors qu'ils pourraient conserver les avantages d'un ancrage avec l'Europe sans en payer les conséquences.
a écrit le 24/10/2011 à 15:32 :
Ca me fait penser à l'assassinat de l'archiduc à Sarajevo. Quelques eurosceptiques anglais parlent, quelques pourfendeurs de buveurs de bière répondent et l'Europe s'embrase... On est pas obligé de répondre aux provocations des populistes de tous poiles ca leur donne une trop grande caisse de résonance... Même si le rosbeef saignant est toujours tentant ;)
a écrit le 24/10/2011 à 15:24 :
Les principaux echanges commerciaux de la Grande Bretagne se font avec l'Europe (France et Allemagne en tete) et plus avec le Commonwealth, et qu'ils le veuillent ou non les anglais le savent bien. Rien de bien different dans leur position depuis des annees, leur but est d'exporter mais pas d'etre aliene par les traites europeens, et aujourd'hui si la Grande Bretagne etait dans la zone euro, elle aurait tres certainement perdu son triple A. Peut on leur reprocher de defendre leurs interets, je ne pense pas.
a écrit le 24/10/2011 à 14:54 :
Ce que CAMERON essaie de dire à ses eurosceptiques c'est qu'une sortie de l'Europe pour la Grande Bretagne aurait les mêmes effets qu'une sortie de l'EURO pour les français; désastreux à tous points de vue.
Réponse de le 24/10/2011 à 15:18 :
Peut-être pourriez vous nous expliquer en quoi la Suisse et la Norvège sont dans des situations desastreuses ?
Réponse de le 24/10/2011 à 16:27 :
Mauvais exemples CPM : la Suisse est un paradis fiscal donc un parasite qui se nourrit des autres pays, la Norvège un émirat pétrolier.
Réponse de le 24/10/2011 à 16:58 :
La Norvège est-elle aussi un paradis fiscal?
Réponse de le 24/10/2011 à 17:03 :
Si vous connaissiez le Royaume-Uni, vous vous rendriez compte que c'est un paradis fiscal bien plus important que la Suisse...
Par ailleurs, comme je le lis si souvent, s'il y a des paradis fiscaux, c'est qu'il existe des enfers fiscaux.
Mais si cela ne vous dérange pas que l'Etat s'accapare les deux tiers de ce que vous coutez à votre employeur, grand bien vous fasse.
Réponse de le 25/10/2011 à 13:07 :
Si je saisi bien la vision géopolitique de Greg, tous les Etats qui s'en sortent mieux que la zone euro sont des sa... de paradis fiscaux. Un peu court...
Il est évident que si l'économie d'une nation se porte bien, elle peut baisser ses impôts, donc se ranger automatiquement dans la catégorie des "paradis fiscaux".
a écrit le 24/10/2011 à 14:33 :
Les Angalis sont de tres, tres, mauvais joueurs. Il n'y a pas de fairplay Anglais. J'habite a Londres depuis bientot 20 ans. Ils veulent TOUS les avantages d'etre membre de l'U.E sans faire d'effort de solidarite. Certains d'entre eux croient qu'ils peuvent se tourner vers les ex du Commonwealth sans se rendre compte que ces ex se tournent vers les BRICS pour l'entreaide et le commerce.
Egoistes et indulgents.

a écrit le 24/10/2011 à 14:30 :
tant mieux !!
a écrit le 24/10/2011 à 13:44 :
vous avez gardé votre livre sterling vous osez la ramener comme les 10 autres pays non membre alors les englishs idem pour les autres récupérez vos députés européens leurs remplaçants les secrétaires etc et dégagez !!!
Réponse de le 24/10/2011 à 15:25 :
Il se trouve que les anglais ont payé pour le bailout de l'Irlande, donc il me semble que cela leur donne au moins le droit à la parole...
Maintenant vous pouvez continuer de croire que la France éternelle est le phare du monde civilisé... Moi je vois plutôt un pays au bord du gouffre, rongé jusqu'à la moele par ses deficits et son déni de réalité, qui n'a plus de leçons à donner à personne (et croyez bien que je le regrette).
a écrit le 24/10/2011 à 13:29 :
j'avais du rater un épisode : l'Angleterre est dans l'UE ? depuis quand ? :-))
Réponse de le 24/10/2011 à 14:12 :
Votre commentaire est justifié.L'Angleterre a toujours considéré l'Europe comme un zone de libre échange,c'est pourquoi elle restera toujours à la périphérie de celle-ci. (ça n'est pas nouveau !)
Réponse de le 24/10/2011 à 14:40 :
J'ai failli l'écrire, Letroll. Pierre, c'est pire que ça car la Zone Euro leur donne plus de subventions que ce qu'ils versent en Livres, ne l'oublions pas. La GB a aussi cette gênante habitude de jouer politiquement sur les deux tableaux des US et de l'UE en étant "ni-ni"... Perfide Albion.
Réponse de le 24/10/2011 à 15:17 :
@ Yvan
Ce que vous avancez est totalement faux. La contribution NETTE de la GB au budget européen 2010 a été de 9.2 milliards de livres.
Maintenant, il est certain que la GB a toujours été méfiante vis à vis de l'Europe. Et vu ce qu'il s'y passe, il serait difficile de l'en blamer...
a écrit le 24/10/2011 à 13:26 :
Bonne décision. Le Royaume Uni a besoin du marché européen et pas plus. Un simple accord de libre échange nous suffit, nul besoin de filer des milliards de livres à technocrates de Bruxelles.
a écrit le 24/10/2011 à 13:18 :
Bon débarras aurait dit le général!
a écrit le 24/10/2011 à 11:58 :
Les anglais auraient dû rester à l'échelon de l'Espace Économique Européen qui les contraint tout de même a intégrer dans leur droit pas mal de directives européennes. Idem pour les grecs et d'autres. Dans l'UE comme dans l'UEM, ne doivent rester que les pays qui le méritent, et que cela se traduise par des avantages. De vrais avantages, solides, réels, financés, et beaucoup moins d'inconvénients ou de surprises, ou de faiblesses, ou de technocratie inutile et béate...Donc du boulot en perspective pour les dirigeants des pays sérieux qui veulent refonder l'UE et l'UEM. Quant aux anglais, ils faut les traiter comme ils nous traitent, impitoyablement, ils nefaudra pas qu'ils viennent nous chercher quand ils auront besoin d'aide, on les laissera là où ils sont. Tant pis pour eux.
a écrit le 24/10/2011 à 11:15 :
Ce serait surement un plus pour l'Europe continentale, et un moins pour l'Angleterre qui, le voulant ou non, est dépendante du marché Européen.

En tout cas, je suis d'avis que l'Angleterre devrait etre forcée a adopter l'Euro et partager la douleur, si elle reste dans l'UE.
Sinon, virer tout les membres posant des problèmes tel l'Italie, la Grèce, le Royaume Uni, et créer une Europe forte regrouppant un club ayant une politique commune (Allemagne, France, etc...)
Réponse de le 24/10/2011 à 12:30 :
Sauf que la France risque fort d'être aussi sortie de l'Europe en tant que pays faible et fort mal géré
Réponse de le 24/10/2011 à 13:17 :
c est une occasion rêvée pour faire sortir le premier cheval de Troie US! merci les Grands Bretons!
Réponse de le 24/10/2011 à 13:40 :
Constituer un petit cercle de pays "elus" n'est pas une solution en soi:qu'est ce qui fait que l'Italie ou l'Espagne soient moins dignes d'intégrer ce cercle que la France et pourquoi pas l'Allemagne? Les économies européennes sont interdépendantes,on le voit actuellement car avec le rallentissement de ses voisins,l'Allemagne est touchée à son tour...par contre,l'UE n'aurait pas du être
élargie comme cela a été à marche forcée;on ne nous en a jamais démontré les bénéfices a part pour les multinationales qui peuvent ainsi délocaliser en Europe centrale à bon compte...
Réponse de le 25/10/2011 à 9:32 :
Pourquoi tant de haine contre les Anglais !!!! La GB a partagée avec les Français les risques et les coût d'une guerre contre un dictateur que je sache.....Arrêtez vos préjugés et vos spéculations - à 10 balles - sur des scénarios de dislocation de l'Europe qui nous ramèneraient à des époques que l'on croyait révolues !!!
Réponse de le 25/10/2011 à 15:02 :
pour pouvoir mieux la coloniser ensuite, et parce qu'elle risquait gros et avait plutôt intérêt à trouver des alliés proches.....mais ce n'est pas de la haine, c'est de la méfiance et de l'aversion......meu bon, rien n'est gratuit, et si tant de gens se méfient de l'Angleterre...ce n'est certainement pas pour rien non plus...Monsieur Dieter ;-))))
Réponse de le 17/12/2011 à 14:04 :
Par affinité, j'ai toujours eu un faible pour notre ancien ennemi germanique et jamais pour le faux ami anglais. Chacun voit midi à sa porte...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :