Les Etats-Unis réclament 2,5 milliards de dollars à Allied Home

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement des Etats-Unis réclame au moins 2,5 milliards de dollars à la société de crédit immobilier Allied Home Mortgage Capital, et à deux de ses dirigeants, qu'il accuse de fraude sur la qualité des prêts accordés.

Le gouvernement américian poursuit Allied Home pour prêts frauduleux. Il reproche à Allied Home, à son directeur général Jim Hodge et à la vice-présidente Jeanne Stell, d'avoir trompé les autorités en leur faisant croire que les prêts pouvaient prétendre à bénéficier d'une garantie fédérale.

L'Etat américain a fait ses comptes. La qualité médiocre des prêts d'Allied Home qui ont ainsi été garantis par le département fédéral du Développement urbain et immobilier (HUD) a causé à l'Etat une perte de plus de 834 millions de dollars, près d'un prêt sur trois ayant fait l'objet d'un défaut de paiement. Le gouvernement pense qu'il risque de devoir payer 363 millions de dollars de dédommagements de plus sur d'autres prêts en défaut de paiement.

Allied Home a pendant des années profité de son statut, celui d'un des plus importants établissements de crédit immobilier à avoir l'agrément de l'Administration fédérale de l'Immobilier (FHA), une émanation du HUD, pour "s'engager dans des prêts immobiliers imprudents, ignorer les obligations du programme de garantie de la FHA et mentir à plusieurs reprises quant au respect des règles, lit-on dans la plainte.

Le gouvernement accuse également Allied Home d'avoir monté une bonne partie des prêts par l'intermédiaire d'agences "occultes" qui n'avaient pas reçu l'agrément du HUD et qui exerçaient un contrôle qualité insuffisant.

Contacté à son domicile, Hodge a jugé l'histoire absurde. Il n'a rien dit de plus. Un porte-parole d'Allied Home n'avait aucun commentaire à formuler dans l'immédiat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2011 à 8:20 :
Et les américains veulent donner des conseils de gestion aux européens, en nous demandant de mettre de l'ordre dans nos dettes...mais c'est le monde à l'envers....une fois de plus l'économie américaine montre ses faiblesses... et peut-on croire en la sincérité de leur propre dette et déficit jumeaux ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :