Subprimes : JPMorgan sanctionnée à son tour

 |   |  237  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Tout comme Goldman Sachs, la deuxième banque américaine a accepté de payer une forte amende pour solder les poursuites lancées par le gendarme boursier américain.

JPMorgan Chase va payer 153,6 millions de dollars d'amende à la Securities & Exchange Commission (SEC). En échange, le gendarme boursier américain va mettre un terme à ses investigations sur la commercialisation en avril 2007 par la deuxième banque américaine d'un CDO ("collateralized debt obligations"), un produit de dette complexe adossé à des prêts immobilier résidentiel.

Les autorités américaines reprochaient à JPMorgan d'avoir trompé les investisseurs en ne leur divulguant pas le rôle joué par le fonds Magnetar Capital dans la sélection des titres composant ce portefeuille, baptisé Squared. Alors même que ce fonds misait sur la baisse de la valeur de ces titres. Dix mois après, ils avaient d'ailleurs perdu "la plus grande partie ou l'intégralité de leur valeur", explique la SEC.

Les investisseurs floués seront intégralement remboursés, assure la SEC. Ils avaient perdu près de 126 millions de dollars, pour un investissement initial de 150 millions. Le solde (27 millions) reviendra au Trésor américain. Selon les termes de l'accord, JPMorgan n'a cependant pas admis avoir fauté.

L'an passé, Goldman Sachs avait accepté de verser 550 millions de dollars d'amende - sans reconnaitre sa culpabilité - dans un dossier similaire, dans lequel était également impliqué le puissant fonds d'investissements Paulson & Co.

Selon le Financial Times, la SEC enquêterait toujours sur Merrill Lynch, l'ancienne banque d'affaires rachetée depuis par Bank of America. Magnetar serait à nouveau concerné.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2011 à 10:53 :
Seules les banques malhonnêtes acceptent de verser aussi facilement de l'argent pour éviter une procédure qui pourrait ternir leur image, seulement, les personnes intègres n'oublieront pas d'où est né ce marasme économique et financier.
a écrit le 21/06/2011 à 20:01 :
153,6 milliards vraiment ??
Réponse de le 21/06/2011 à 21:18 :
C'est corrigé. Merci de votre vigilance.
Réponse de le 22/06/2011 à 6:56 :
C'est appréciable (et rare) un journal qui corrige les coquilles à la lecture des commentaires... Félicitations à la Tribune !
Réponse de le 22/06/2011 à 7:06 :
de toute façon , cette somme est ridicule pour cette banque , elle peut payer sans caution . je préfère milliards pour sauver notre planète face aux gourous financiers
Réponse de le 22/06/2011 à 14:01 :
j'aurais préféré les Mds !
a écrit le 21/06/2011 à 19:44 :
Il s'agit de 153,6 millions, et non milliards! (voire premiere ligne).
a écrit le 21/06/2011 à 19:26 :
je pense (malheureusement) qu'il y a un problème d'unités : ce sont des millions...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :