Le chômage allemand recule encore

 |   |  312  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le taux de chômage brut allemand s'est établi à 6,4% au mois de novembre, selon les chiffres publiés ce mercredi par l'Agence pour l'emploi, poursuivant son recul sur un marché du travail toujours très solide.

Le nombre de chômeurs a fortement baissé en données corrigées des variations saisonnières (CVS), plus suivies par les économistes, de 20.000 sur un mois, là où les analystes interrogés par Dow Jones Newswires n'attendaient qu'un recul de 5.000. Le taux de chômage CVS a légèrement diminué, à 6,9% contre 7% en octobre.

En données brutes, les plus commentées en Allemagne, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué à 2,713 millions contre 2,737 millions en octobre, soit un taux de chômage de 6,4%.

"Le marché du travail profite de l'évolution jusqu'à maintenant bonne de l'économie", a commenté le président de l'Agence pour l'emploi, Frank-Jürgen Weise. "En novembre aucun assombrissement n'est perceptible", a-t-il poursuivi.

L'Agence se félicite notamment de la hausse des emplois soumis à cotisations sociales, en opposition aux petits boulots ou emplois précaires qui ont par le passé souvent alimenté le recul du chômage.

La baisse du chômage, quasi-continue depuis mi-2009 et qui a amené celui-ci à son niveau le plus bas depuis plus de vingt ans, est un facteur essentiel de résistance de l'économie allemande aux turbulences causées notamment par la crise de la dette en zone euro. Elle nourrit un relatif optimisme des ménages, et une hausse de leurs revenus, qui eux-mêmes profitent à la consommation et soutiennent la conjoncture.

Hausse surprise des ventes de détail

Il s'agit de la deuxième bonne nouvelle du jour pour l'Allemagne, qui a vu ses ventes de détail progresser de 0,7% au mois d'octobre, selon les chiffres préliminaires communiqués mercredi par l'Office fédéral de la statistique, alors que les analystes attendaient une évolution stable.

D'un an sur l'autre, les ventes ressortent en baisse de 0,4% contre une hausse de 2% attendue. L'évolution de septembre a été révisée à +0,3% mensuel et +0,6% annuel, contre 0,4% et 0,3% annoncés initialement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :