Allemagne : le moral est en hausse, l'inflation ralentit

 |   |  1122  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les experts ne s'attendaient pas à une augmentation du moral des ménages de 5,6 pour décembre. Les analystes du consensus Reuters prévoyaient un chiffre en baisse à 5,2. L'inflation tombe à 2,4%.

Voici les principaux indicateurs allemands parus tout au long de ce mois de novembre.

HAUSSE SURPRISE DU MORAL DES MÉNAGES-GFK

Le moral des consommateurs allemands s'améliore pour le deuxième mois consécutif selon l'enquête mensuelle de l'institut GfK publiée lundi.
L'indice calculé sur la base d'une enquête auprès de 2.000 personnes, est en hausse à 5,6 pour décembre après 5,4 (révisé) en novembre. Les analystes du consensus Reuters prévoyaient un chiffre en baisse à 5,2.

Le sous-indice mesurant la propension à consommer est monté à 40,3 contre 31,2 en novembre mais les composantes des perspectives économiques et des perspectives de revenus reculent.

"Quand ils se demandent que faire de leur argent en ce moment, les consommateurs ont tendance à acheter des biens qui garderont leur valeur, comme l'immobilier ou les produits de consommation durable, plutôt que de mettre leur argent à la banque", explique GfK.

PRIX À LA CONSOMMATION EN BAISSE EN SAXE ET EN RHÉNANIE

Les prix à la consommation ont reculé ou sont restés stables dans plusieurs Länder en novembre, montrent les chiffres publiés lundi par les offices régionaux des statistiques, ce qui pourrait conduire à un ralentissement de l'inflation en rythme annuel dans l'ensemble du pays.

L'indice des prix ressort en recul de 0,1% sur un mois en Saxe et en Rhénanie du Nord-Westphalie, et les prix sont restés inchangés en Hesse et en Bavière. Le Brandebourg a toutefois enregistré une hausse de 0,2%.

En rythme annuel, l'inflation sur un an est ainsi revenue à 2,1% en Rhénanie du Nord-Westphalie, le Land le plus peuplé du pays. Les chiffres nationaux sont attendus dans la journée. Le consensus Reuters donne une inflation de 2,4% sur un an en novembre contre 2,5% en octobre.

PRIX À L'IMPORTATION EN BAISSE SUR UN MOIS EN OCTOBRE

Les prix à l'importation ont reculé légèrement plus qu'attendu d'un mois sur l'autre en octobre, à -0,3%, selon les chiffres publiés vendredi. Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un recul de 0,2% après une progression de 0,6% en septembre. Sur un an, les prix ont progressé de 6,8%, alors que le consensus anticipait un gain de 6,9%, comme en septembre.

HAUSSE SURPRISE DE L'INDICE IFO EN NOVEMBRE

L'indice Ifo du climat des affaires a enregistré une hausse surprise en novembre, sa première progression en près de six mois, ce qui suggère que l'Allemagne surmonte mieux que prévu la crise financière.

L'indice du climat des affaires de l'institut Ifo, établi après enquête auprès de quelque 7.000 entreprises, est ressorti à 106,6 en novembre, après 106,4 en octobre et 107,4 en septembre. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une nouvelle baisse à 105,1.

La composante des conditions actuelles est stable, à 116,7 (consensus: 115,3). Celle des anticipations est en hausse à 97,3, contre 97 en octobre (consensus : 96).

CROISSANCE TRIMESTRIELLE CONFIRMÉE A 0,5% AU T3

L'économie allemande a bien affiché une croissance de 0,5% en données corrigées des variations saisonnières au troisième trimestre par rapport au deuxième, tirée par la consommation et l'investissement, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la statistique En rythme annuel, la croissance est de 2,5%.
Au troisième trimestre, la consommation privée a renoué avec la croissance avec une hausse de 0,8% après s'être contractée de 0,6% au cours des trois mois précédents.

HAUSSE DES PRIX A LA PRODUCTION

Les prix à la production ont augmenté de 0,2% sur un mois en octobre, une hausse moins marquée qu'en septembre (+0,3%) mais supérieure aux attentes des économistes (0,1%), selon les données du Bureau fédéral de la statistique. Sur un an, ces prix affichent une hausse, conforme au consensus de 5,3%, contre +5,5% le mois précédent.

NOUVEAU RECUL DU SENTIMENT DES INVESTISSEURS

Le sentiment des analystes et investisseurs allemands a reculé plus fortement qu'attendu en novembre, selon l'indice publié par l'institut ZEW. L'indice ZEW du sentiment économique ressort à -55,2 contre -48,3 en octobre (consensus Reuters -52,0). Le sous-indice des conditions actuelles ressort à 34,2 après 38,4 en octobre (consensus 33,0). Selon l'institut ZEW, l'incertitude entourant la conjoncture économique, sur fond de crise de la dette de part et d'autre de l'Atlantique, a contribué au recul de l'indicateur et pourrait continuer de peser sur la croissance allemande.

RECUL DES PRIX DE GROS EN OCTOBRE

Les prix de gros ont diminué de 1,0% octobre par rapport à au mois précédent, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la statistique. En septembre, ils avaient augmenté de 0,3%. D'un an sur l'autre, ils ressortent en hausse de 5%, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient une progression de 5,9%. En septembre, la variation s'était inscrite à +5,7%.

PROGRESSION SURPRISE DE L'EXCÉDENT COMMERCIAL

Les exportations ont, contre toute attente, progressé en septembre et les importations ont reculé, ce qui se traduit par une progression surprise de l'excédent commercial, selon des données publiées par Bureau fédéral des statistiques. En données corrigées des variations saisonnières (CVS), cet excédent s'est établi à 15,3 milliards d'euros, contre 13,8 milliards en août et 12,5 milliards anticipés par les économistes. Les exportations ont augmenté de 0,9% alors que le consensus était d'une baisse de 1,0%. Les importations ont reculé de 0,8% (consensus -0,3%).

LA PRODUCTION INDUSTRIELLE A BAISSE BIEN PLUS QUE PRÉVU

La production industrielle a baissé bien plus que prévu en septembre, suivant les données provisoires publiées lundi par le ministère de l'Economie, lequel estime que ces chiffres donnent le sentiment d'un secteur qui s'essouffle.
La production industrielle a baissé de 2,7% en septembre, en raison surtout d'une chute de 4,7% de la production de biens d'équipement, après une contraction de 0,4% en août. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une baisse de 0,5% seulement.
C'est sa baisse la plus marquée depuis février 2009.
La production manufacturière a diminué de 3% sur le mois, de 0,8% dans le BTP et de 0,7% dans l'énergie.

NET RECUL DES COMMANDES À L'INDUSTRIE

Les commandes à l'industrie ont reculé nettement plus que prévu en septembre, plombées par une demande en berne dans la zone euro, montrent les données officielles publiées jeudi.
Ces commandes ont baissé de 4,3% en septembre, après -1,4% en août et alors que le consensus Reuters donnait un recul de seulement 0,1%.
Les commandes en provenance de la zone euro ont chuté de 12,1%.
Tableau de la statistique

HAUSSE SURPRISE DU CHÔMAGE EN OCTOBRE

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 10.000 en octobre pour atteindre 2,94 économistes et analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une baisse de 10.000 du nombre de chômeurs. Le taux de chômage a lui aussi augmenté, à 7,0% contre 6,9% en septembre.
En données brutes, les plus commentées en Allemagne, le nombre de demandeurs d'emploi a toutefois diminué à 2,737 millions contre 2,796 millions en septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :