Juncker : "l'Allemagne fait comme si elle n'avait pas de problèmes"

 |   |  189  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker a estimé mercredi que l'Allemagne, avant de donner des leçons à ses partenaires, devrait se souvenir qu'elle a aussi une dette, plus élevée que celle de l'Espagne.

"En Allemagne, on fait souvent comme si le pays n'avait aucun problème, comme si l'Allemagne était exempte de dettes tandis que tous les autres auraient des dettes excessives", a déclaré Jean-Claude Juncker au journal allemand Der General-Anzeiger. Or, pour M. Juncker , "le niveau de la dette allemande est inquiétant".

"L'Allemagne a une dette plus élevée que celle de l'Espagne. Seulement personne ne veut le savoir ici", a-t-il ajouté, qualifiant de "gênant" le débat allemand sur l'avenir de l'euro. "C'est plus confortable de dire que les gens du Sud sont paresseux et les Allemands besogneux. Mais il n'en est pas ainsi", a-t-il encore poursuivi.

Interrogé quant à l'influence de l'Allemagne sur les décisions prises dans la zone euro et l'agacement que cela pouvait provoquer parmi ses voisins, M. Juncker a souligné qu'elle était la première économie de la région et qu'elle avait à ce titre une fonction de "locomotive" que "personne ne pourrait remplacer, si elle devait tomber en panne".

"C'est vrai, l'influence allemande dans la zone euro est grande. Mais certains en Allemagne trouvent qu'elle est trop grande" aussi, a-t-il encore dit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2011 à 18:23 :
Le comportement des politiques allemands me fait penser au dicton suivant: 'on ne peut pas avoir raison contre tout le monde' ... Plus de rigueur, certes, mais l'économie est d'abord une question de confiance et il faut savoir parfois lâcher du lest pour qu'elle revienne.
a écrit le 18/11/2011 à 8:12 :
Le niveau de la dette allemande est comparable à celui de la France mais l'Allemagne a une activité économique dynamique, avec une excellente productivité, d'excellents produits et surtout peu de fonctionnaires. La France, est avant tout un pays avec beaucoup trop d'élus et beaucoup trop de fonctionnaires.
Réponse de le 23/11/2011 à 17:33 :
trop de députés aussi plus qu'aux states et en allemagne ! quand nos élus se
réformeront ils donc ? ils viennent de refuser une baisse de 10 pour cent de leurs indemnités ! supprimons des profs mais aucun d'entre eux !
a écrit le 17/11/2011 à 22:25 :
L'Europe serait la réincarnation du Saint Empire Romain Germanique? Rappelons que l'Europe doit sa liberté à sa division politique et à son refus permanent de l'Empire
a écrit le 17/11/2011 à 22:02 :
L'Allemagne exporte ses problèmes en même temps que ses marchandises. L'excédent commercial permanent de l'Allemagne (14 Milliards par mois) lui permet de réduire son chômage, mais celui-ci augmente dans les pays qui ont un déficit commercial avec l'Allemagne. Et il y a toujours assez de gens qui, bien que le sachant, achètent du Made in Germany, même à qualité égale et à prix plus élevés, afin de se faire considérer comme étant avisé. A ceux-las, merci de la part d'un chômeur français.
Réponse de le 23/11/2011 à 17:36 :
j'apprécie bosch mais bosch a une usine en france ! j'apprécie les prothèses acoustiques siemens ! je cherche aussi de l'électro ménager français mais héla beaucoup sont partis très loin.... faudrait que le gouvernement tente de retenir un peu d'industries ?
Réponse de le 23/11/2011 à 18:58 :
Parce que l'Euro Monnaie Unique (trop chère de 30 % pour les pays du Sud) crée une concurrence déloyale entre les pays européens au détriment des pays européens du Sud.
Et pourquoi, tout simplement parce que l'Allemagne a voulu l'Euro à l'identique du Deutsch Mark pour des raisons historiques, traité de Versailles (voir Wikipedia) ! Nous avons une monnaie trop chère et nous ne pouvons pas la dévaluer.
D'autre part les pays d'Europe du Nord ont leur croissance basée sur une industrie forte, les pays d'Europe du Sud ont peu d'industrie et compte sur leur tourisme (Euro trop cher, plus de tourisme) et leur consommation intérieure (TVA qui rapporte beaucoup à l'état).

Avec la rigueur infligée aux peuples du Sud, non seulement ils ne pourront plus consommer et faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état mais aussi ils ne pourront plus payer les intérêts de leurs dettes, ni leurs dettes.

Avant, l'Europe avait comme monnaie unique l'ECU et comme Monnaie Commune" nos Monnaies Nationales qui pouvaient flotter à l'intérieur de la zone euro" et cela fonctionnait, c'est à ce modèle qu'il faut revenir.

La France a un déficit de sa balance commerciale de 7 Milliards d'euros tous les jours à cause de l'euro trop cher ! Sa balance commerciale qui était positive en 2000 est aujourd'hui déficitaire de 74 Milliards d'euros ! Cela aussi fait partie de la dette !

a écrit le 17/11/2011 à 21:39 :
Les Allemands sont en train de nous faire une demonstration de Deutschland uber alles bien a eux qui a deja eu comme consequence de suicider l'Europe par deux fois dans le dernier siecle. Sans vision, laborieux, ils ont reussi a nous imposer leur produits a coup de dumping social et d'Euro fort. Cocktail adapte a leur population vieillissante et manufacturiere...mais dramatique pour leurs voisins qui sont malheureusement pour eux, leurs clients...Laissons les donc sortir de l'Euro et on va rire. On pourra alors mener une politique monetaire qui est adaptee a la situation d'endettement de nos pays (on a pas le choix - les Americains l'ont bien compris en laissant filer le dollar a coup de QE).
Réponse de le 17/11/2011 à 22:11 :
@ Baringo
Analyse que je partage tout a fait.
La politique allemande non inflationiste et rentiere obtenue a coup de desinflation competitive est en partie responsable de la situation de ses voisins.
Notre industrie n'a jamais ete autant menacee et notre balance commerciale desequilibree.

Les scenarios de sortie de crise sont tous plus abracadabrantesques les uns que les autres. J'ai meme esquisser un sourire a la lecture de l'article delicieux concernant l'astuce des europeens pour financer le fesf : la bce prete au fmi qui prete au fesf .... :))

Le scenario federaliste revele plus de divisions que de convergences, avec in fine un projet sans aucun souffle, minimal et coercitif sans aucun changement veritable sur la structure de l'Europe et l Euro( controle des budgets et sanctions si depassement, O que ca fait rever ... ).
a écrit le 17/11/2011 à 16:18 :
L'Allemagne exporte ses problèmes en même temps que ses marchandises. L'excédent commercial permanent de l'Allemagne (14 Milliards par mois) lui permet de réduire son chômage, mais celui-ci augmente dans les pays qui ont un déficit commercial avec l'Allemagne.
Et il y a toujours assez de gens qui, bien que le sachant, achètent du Made in Germany, même à qualité égale et à prix plus élevés, afin de se faire considérer comme étant avisé.
A ceux-las, merci de la part d'un chômeur français, dites-vous quand même que c'est vous qui payez mon chômage.
Réponse de le 17/11/2011 à 18:55 :
Ne vous gargarisez pas trop de faire payer votre chomage par d'autres et souvenevez vous de la vieille formule populaire qui pourrait avoir aussi pour vous des conséquences " on ne peut pas tondre un oeuf".
a écrit le 17/11/2011 à 15:28 :
L'Allemagne a besoin de l'euro. N'oublions pas que la plupart des produits allemands sont fabriqués à partir d'éléments faits en Europe de l'Est et ensuite assemblés en Allemagne, puis facturés bien cher en euro à ses partenaires européens. Le "made in Germany" est une vue de l'esprit.
Réponse de le 17/11/2011 à 16:09 :
@ Titou
Pas mal, j'avais ecrit la même chose il y a 3 ou 4 semaines.
C'est aussi la raison pour laquelle l'Allemagne veut un Euro fort. Les produits venant des pays en dehors de la Zone Euro sont de fait moins cher pour l'Allemagne si l'Euro est fort. Le fait que cela cause du chômage dans la Zone Euro ne les interesse guère.
a écrit le 17/11/2011 à 15:02 :
Hé oui la dette de l'Espagne n'est "que" de 62.5% en 2011.. contre 82.5% pour l'Allemagne... et son taux d'intérêt est de 6.5%, contre 1.86% pour l'Allemagne...

Réponse de le 17/11/2011 à 18:43 :
Oui coco, mais le probleme de l'Espagne est la conjugaison de la dette publique ET privee, contrairement aux autres pays europeens.
a écrit le 17/11/2011 à 13:22 :
L'Allemagne exporte un maximum en Russie. Il faut voir le parc automobile russe avec des véhicules haut de gamme flambants neufs. L'Allemagne a donc besoin de l'Europe mais peut aussi (presque) s'en passer.
Réponse de le 17/11/2011 à 14:43 :
L'immense majorité des flux commerciaux de l'Allemagne sont effectués au sein de l'UE. L'Allemagne ne peut exister sans les pays de L'UE et vice versa. Votre comentaire est donc erroné
Réponse de le 23/11/2011 à 17:38 :
L'allemagne ne saurait se passer de la zone euro et sera affectée aussi de la crise "des autres pays de l'union "
a écrit le 17/11/2011 à 12:45 :
Sachant que l'Allemagne fait une grande partie de son beurre avec la zone euro (85% de ses exportations...) Si l'Italie, l'Espagne et la France sont en carafe que fait l'Allemagne ? Elle se rattrape avec la Belgique et sa dette à 200% de son PIB ?
L'Euro et l'Europe c'est un partage... et comme le mariage c'est partager à plusieurs des problèmes que l'on aurait jamais eu tout seul....
Réponse de le 17/11/2011 à 13:56 :
C'est à peu de choses près ce que je voulais argumenter. Si la plupart des pays de la zone Euro font défaut ce sera inéluctablement après au tour de l'Allemagne.
a écrit le 17/11/2011 à 12:25 :
Juncker et le Luxemburg profite de l'europe comme aucun autre pays, il serait temps que les inetstutions soit déplacés chez les payeur
Réponse de le 17/11/2011 à 18:39 :
Si l'on considère que, chaque jour, des milliers de français passent la frontière luxembourgeoise afin de toucher un salaire (confortable) qu'ils réimportent et dépensent en France afin de permettre au bassin lorrain moribond de survivre aux vaines promesses de sauvegarde de l'emploi d'un Président mégalo et déconnecté de la réalité économique de cette région, je m'interroge sur vos propos et le fait de savoir qui profite le plus de l'autre ? Ceci étant dit, si l?idée que vous poursuivez plus largement par votre commentaire est de conseiller le déplacement des « inetsutions » et porter réforme à l?orthographe et la grammaire française, je vous prie d'ignorer ces quelques lignes.
a écrit le 17/11/2011 à 12:10 :
Juncker est pathétique et ridiculise la France.

Le niveau d'une dette est insignifiant pour une raison très simple : Un pays plus grand aura une plus grande dette. La vraie mesure c'est la capacité d'un pays a la repayer.

Or l'Allemagne a une capacité a repayer sa dette qu'aucun pays en Europe a. Ceci grace a son economie et d'autres facteurs.

Les petits pays de l'est ont beaucoup moins de dettes que l'Allemagne, la France, l'Italie, mais ce n'est pas pour cela que cette dette est plus sure.

Réponse de le 17/11/2011 à 14:26 :
Tout à fait exact mais Herr Monsieur Juncker est assez pataud.
Réponse de le 17/11/2011 à 14:59 :
Je savais pas qu'il était français...
Réponse de le 17/11/2011 à 15:38 :
Monsieur ou Herr Juncker est Luxembourgeois et le Luxembourgeois est un dialecte germanique qui inclue beaucoup de mots français ce qui en fait son charme. On dit par exemple Jofer pour Mademoiselle, de l?Allemand Junge Frau.
Réponse de le 17/11/2011 à 15:46 :
une plus grosse capacité? sur le papier... parce qu'elle n'en fait rien . !
a écrit le 17/11/2011 à 11:53 :
En fait, l'Allemagne qu'elle ait un problème ou pas de dette n'est pas vraiment le problème puisqu'elle peut financer sa dette pour pas cher.Le problème de l'Allemagne c'est surtout celui de ses voisins qui sont mal en point et chez lesquels elle exporte une grande partie de ses produits. La solution je ne la connais pas mais c'est en commun qu'elle devrait etre trouvée meme dans l'intérêt d'outre Rhin
a écrit le 17/11/2011 à 10:52 :
M. Junckers n?a jamais fait dans la finesse, il fait partie de toute cette troupe de ministres européens qui n?ont rien vu venir et qui touchent des traitements outrageusement élevés pour leurs compétences. Cela fait des années et des années que nous traînons cette camarilla. Qu?il s?occupe donc des banques luxembourgeoises qui hébergent tout un milieu de richards échappant à l?impôt.

a écrit le 17/11/2011 à 10:21 :
Enfin, une personne qui ouvre les yeux!

Merci Mr.Juncker .
Réponse de le 17/11/2011 à 13:16 :
+1
a écrit le 17/11/2011 à 10:07 :
Porquoi l'Allemagne s'inquièterait-elle.? Ce matin à 10heures la différence entre le Bund Allemand et l'OAT français était à 109.7. C'est plutôt la France qui devrait être inquiète mais le Gouvrnement, telle l'Auruche ferme mlrs yeux c'est plus facile.
Réponse de le 17/11/2011 à 16:43 :
Mais qui dit que la semaine prochaine ce ne sera pas l'inverse. Les marchés se réveillent le lundi matin et décident "tiens, cette semaine on va se payer la France". Un jour ils pourraient bien trouver que Mama Merkel est un peu trop coulante, et qu'il faut mettre de la discipline dans tout ce verflucht schmarr'n. Eviter les erreurs de calcul de 55 milliards d'euro, par exemple. Et là on les verra délirer sur le taux des bonds germaniques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :