La banque centrale néerlandaise se protège contre des pertes potentielles

 |   |  191  mots
CC Radio Nederland Wereldomroep
CC Radio Nederland Wereldomroep (Crédits : CC Radio Nederland Wereldomroep)
La banque centrale néerlandaise (DNB) pourrait enregistrer une perte en 2011 en raison de la crise économique dans la zone euro et a décidé de ne pas verser de dividende intérimaire, a annoncé mercredi le ministre des Finances, Jan Kees de Jager.

"Il faut tenir en compte la possibilité que la DNB, en lieu et place du bénéfice prévu, présente un bénéfice moins important, voire une perte", a indiqué Jan Kees de Jager dans une lettre adressée à la chambre basse du parlement.

Ces pertes potentielles, la DNB les attribue au programme d'achat d'obligations souveraines (SMP) que la BCE a réactivé cet été, sous la pression des marchés. Mais ces pertes ne sont pour le moment que virtuelles, la banque centrale se devant de valoriser les titres de dette qu'elle possède à la valeur du marché.

Le ministre a assuré que la DNB, dont l'Etat néerlandais est l'unique actionnaire, a décidé de ne pas verser de dividende intérimaire pour 2011, alors que le ministère des Finances avait compté dans son budget sur un dividende intérimaire de 575 millions d'euros. Cette décision aura pour conséquence d'alourdir le déficit du gouvernement néerlandais à 4,6% contre 4,5% prévu initialement.

En décembre 2010, la DNB avait versé un dividende intérimaire de 1,02 milliard d'euros à l'Etat néerlandais, selon le quotidien économique Het Financieele Dagblad.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :