Syrie : la France va prendre des initiatives dans les prochains jours

 |   |  1215  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Suite au vote de la Russie et la Chine contre une mise à l'écart du président syrien Bachar al Assad, l'Elysée veut créer un "Groupe des amis du peuple syrien" et aux moyens de "faire monter la pression internationale". La communauté international est mobilisée après le choc causé par la mort de 200 personnes dans des bombardements déclenchés vendredi soir à Homs.

L'Elysée a réagi dans la soirée. "La France ne se résigne pas. Elle se concerte avec ses partenaires européens et arabes afin de créer un 'Groupe des amis du peuple syrien' qui aura pour objectif d'apporter tout l'appui de la communauté internationale à la mise en oeuvre de l'initiative de la Ligue Arabe", lit-on dans un communiqué de l'Elysée.

Aucun détail n'est pour l'heure disponible sur cette initiative de l'Elysée. Interrogé par le journal de France 2 peu avant la diffusion du communiqué, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé n'en avait pas dit un mot.

L'Elysée a par ailleurs sévèrement condamné le régime de Bachar el Assad et employé des mots sévères contre la Chine et la Russie. "Ceux qui ordonnent, commettent ou laissent commettre de tels crimes contre l'humanité devront en répondre. Les États qui empêchent le conseil de sécurité de condamner ces actes encouragent le régime syrien à persévérer dans sa politique cruelle et sans issue", lit-on dans le communiqué.

"Le président de la République prendra des initiatives dans les prochains jours pour essayer de réunir tous ceux qui considèrent que la situation actuelle est absolument intolérable", a précisé le chef de la diplomatie française sur BFM TV.

La Russie et la Chine "font peser sur les Nations unies et le Conseil de sécurité une sorte de tache", a-t-il estimé.

"La Russie s'est entêtée dans son refus et je le regrette très profondément", malgré "beaucoup de concessions", a-t-il souligné. "Ce qui s'est passé sera très lourd pour l'image des Nations unies, et pour leur rôle dans la paix et la sécurité du monde".

"Nous allons essayer de faire monter cette pression internationale et il y a bien un moment où le régime (syrien) sera obligé de constater qu'il est totalement isolé et qu'il ne peut pas continuer", a dit Alain Juppé.

La Tunisie a appelé dimanche tous les pays à expulser les ambassadeurs de Syrie.

"C'est une question à laquelle nous allons réfléchir avec nos partenaires", a dit le ministre français des Affaires étrangères.

"C'est possible, mais il faut bien mesurer les conséquences parce que notre ambassade, aujourd'hui, à Damas, joue un rôle aussi humanitaire dans les contacts avec la population, donc il faut bien mesurer qui une telle décision pénalise le plus", a-t-il ajouté.

La Chine et la Russie continue de soutenir la Syrie

Treize des quinze membres du Conseil de sécurité ont voté en faveur du texte qui exprimait le soutien de l'instance suprême de l'Onu au plan de la Ligue arabe, adopté le 22 janvier, qui prévoit le départ du pouvoir de Bachar al Assad et la formation d'un gouvernement d'union nationale avant la tenue d'élections.

Mohammed Loulichki, ambassadeur du Maroc à l'Onu et seul représentant d'un pays arabe du Conseil de sécurité, a fait part de "son grand regret et de sa grande déception" face à la décision de Moscou et de Pékin.

Alain Juppé a aussi exprimé ses regrets sur France 2. "C'est une lourde responsabilité parce que ça paralyse la communauté internationale", a dit le ministre des Affaires étrangères français sur France 2. L'ambassadeur de France à l'Onu, Gérard Araud a parlé de "jour triste pour ce Conseil, un triste pour tous les Syriens et jour triste pour la démocratie".

La Russie et la Chine avaient déjà usé de leur droit de veto en octobre à l'Onu contre une résolution condamnant la répression des manifestations antigouvernementales en Syrie qui a fait selon l'Onu plus de 5.000 morts depuis mi-mars 2011.

Des tractations ont eu lieu avant le vote pour tenter de convaincre la Russie de ne pas bloquer l'adoption du texte alors que la répression en Syrie a fait 200 morts à Homs depuis vendredi. Les ambassadeurs en poste à l'Onu estimaient que la Chine et le Pakistan se caleraient sur l'attitude des Russes.

AMENDEMENTS RUSSES INACCEPTABLES

S'exprimant à Munich en marge de la conférence annuelle sur la sécurité, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a reconnu qu'il n'avait pas été possible de résoudre les différends avec la Chine et la Russie malgré l'inscription d'un rejet explicite d'une intervention militaire dans la résolution.

"Je pensais qu'il y aurait pu y avoir une manière de répondre, même au dernier moment, aux inquiétudes des Russes. J'ai proposé de travailler de manière constructive pour y parvenir. Ca n'a pas été possible", a dit Clinton qui s'était entretenue dans l'après-midi avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Le Conseil devait initialement se réunir à 10h00 heure de New York (15h00 GMT) mais la Russie, toujours fortement opposée au texte de résolution, avait demandé à la place la tenue de consultations à huis clos.

Le chef de la diplomatie russe avait mis en garde contre le "scandale" que provoquerait le vote si le texte était gardé en l'état et a réclamé des concessions sous peine d'utiliser son droit de veto.

Les amendements réclamés par Moscou ont été rejetés par les diplomates européens et jugés inacceptables par l'ambassadrice des Etats-Unis à l'Onu, Susan Rice.

Selon les amendements consultés par Reuters, la Russie souhaitait notamment que l'opposition syrienne soit condamnée au même titre que le régime pour les violences.

"Nos amendements ne réclament pas d'efforts extrêmes, avait fait valoir Lavrov. Si nos collègues font preuve d'une approche constructive, nous obtiendrons (...) une résolution collective au Conseil de sécurité qui, j'en suis persuadé, sera signée par tous les pays sans exception."

Peu avant le vote, Barack Obama avait jugé que le Conseil de sécurité de l'Onu devait se dresser contre la "brutalité impitoyable" des autorités syriennes.

"Le Conseil a maintenant l'occasion de s'élever contre la brutalité impitoyable du régime d'Assad et de prouver qu'il est un défenseur crédible des droits universels qui sont inscrits dans la charte des Nations unies", a-t-il écrit dans un communiqué.

A Paris, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, avait exhorté la Russie, sans la nommer, à accepter le projet de résolution, soulignant l'urgence de la situation après la mort de 200 personnes à Homs.

"Ce déchaînement de violence souligne l'urgence que le Conseil de Sécurité des Nations unies sorte de son silence pour dénoncer les auteurs de ce crime (...) Ceux qui freineraient l'adoption d'une telle résolution prendraient une lourde responsabilité devant l'histoire", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Après l'échec à l'Onu d'un projet de résolution sur la répression en Syrie, la France avance l'idée de former un "groupe des amis du peuple syrien" en Europe et dans le monde arabe pour favoriser une solution, a dit ce soir Nicolas Sarkozy.

La Russie et la Chine ont opposé vendredi leur veto lors d'un vote au Conseil de sécurité de l'Onu sur un projet de résolution soutenant le plan de la Ligue arabe qui prévoit la mise à l'écart du président syrien Bachar al Assad.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2012 à 14:22 :
L'ingérence en pays étranger est condamnable en soi. De plus le gouvernement Syrien est l'un des derniers à faire barrage aux radicaux islamistes qui ont pris la tête des autres pays victimes du prétendu "printemps " arabe.... sans commentaires !
Réponse de le 06/02/2012 à 15:50 :
C'est certain, sans commentaire.... on massacre en silence, sans commentaire, en tuant les journalistes , plus de commentaire? un jour les médecins qui soignent les opposants y passeront aussi, et tout cela est normal ? sans commentaire !
Réponse de le 06/02/2012 à 18:10 :
@ephw : 100% D'accord avec vous, le commentaire de DOC sent bon le journal de 20 H en boucle, il oubli juste de nous parler du Tibet, du Darfour de l'Egypte libre et j'en passe là évidement il s'en tape la télé ne lui dit rien donc tout va bien, quand je vois des enfants de 8 ans avec des pancartes écrites en parfait Anglais j'ai clairement du mal à croire ce qu'on me raconte ! ... mais bon il y croit et il en faut !
Réponse de le 06/02/2012 à 21:50 :
librecestquoi, tu n'as pas entendu les témoignages sur BBC des habitants "civils" de Syrie et plus précédement de Lybie. J'habite en Angleterre depuis 5 ans, mais eux ils parlent l'anglais mieux que moi. A moins d'être tous des prof d'anglais je ne vois pas d'autres expliquations!
a écrit le 06/02/2012 à 14:04 :
La tache pour intervenir en Iran c'était nous non? Mais semble t il le caïd de la bande est passé outre et là que des regrets.
a écrit le 06/02/2012 à 11:22 :
Quand Sarkozy va-t-il cesser de s'occuper des affaires des autres ? La fessée que lui ont administré Russes et Chinois ne lui suffit pas ? Au lieu de s'occuper de quelques Syriens (une petite minorité) il ferait mieux de s'occuper des Français. Par exemple, déneiger et dégager les routes !!
a écrit le 06/02/2012 à 10:16 :
il s'agit d'une affaire interne à la syrie et c'est aux syriens de s'arranger et ce n'est certainement pas à la france de s'occcuper de cela.l'ingérence étrangere ça suffit !!
est ce que Messieurs juppe et longuet veulent rétirerer leur exploit comme en libye ou ils ont resussit à mettre en place la charia,à coup de bombes et d'une armada au frais du contribuable.
a écrit le 06/02/2012 à 9:06 :
Que l'on nous donne les noms des morts ainsi que ceux qui les ont tués, quand on envoi 5000 Soldats du Quatar déguisés en OPPOSANTS ARMÉS pour faire tomber la Libye, on rigole avec ces assertions bidons concernant la Syrie.
a écrit le 06/02/2012 à 8:50 :
Russie et Chine sont deux pays d'une dictature apparentée au communisme, même si la Russie semble s'en être quelque peu dégagé. Les dicxtateurs ont besoin de défendre les dictatures et c'est ce qui se produit avec la Syrie. En France le PS s'associe avec la gauche coimmuniste pour pouvoir gagner le pouvoir. C'est pactiser avec le diable. Dans le même temps le PS diabolise le FN qui, c'est sîur, en temps que tel n'est pas très fréquentable.
a écrit le 06/02/2012 à 2:35 :
La dictature économique occidentale fait combien de mort chaque année dans le monde
C'est l'échec de la diplomatie Américaine, Française et l?Anglaise et de leurs valets Arabe. Pour quoi leurs déception ici est énorme face à d'autre situation ? L'objectif final de la coalition, c'est l'Iran avec ses soit disant installations et bombes nucléaires que personne jusque là nous a apporté la preuve de leurs existences. L'administration Obama ont promis au lobby juif Américain de détruire le programme nucléaires de l'Iran après les présidentielles de novembre. Dans l'affaire Libyen, les Américains ont soutenus la France et la Grande Bretagne dans leurs croisades en échange de leurs soutiens sur l'Iran. A l'ONU c'est la France qui est en première ligne pour défendre la résolutions sur la Syrie, ami de l'Iran. Le veto Russe et Chinois remet complètement en cause leurs stratégies, qui est celui d'isoler l'Iran de tout soutient pour ne pas embraser la région en cas d'attaque. Les pertes de vie en Syriens sont là pour émouvoir la communauté international afin de leurs donner carte blanche. Pendant se temps, silence, je colonise, sans une réaction de la communauté internationa
a écrit le 05/02/2012 à 22:57 :
L 'excité de l'Elysée ne sachant plus quoi faire pour sa réélection, après avoir fait tambouriner ses médias pour faire croire que le dirigeant syrien était un monstre essaie une autre stratégie pour s'attirer l'attention des électeurs. Il s'est servi de tous les évènements pour entretenir son égo. N'a-t-il pas été le sauveur de la Russie, de la Georgie, de l'Europe, du FMI, de la Libye etc. Pour faire le malin,il est capable de déclarer la guerre à la Russie et à la Chine. Ne voyez-vous pas que nous avons un dangereux déséquilibré mental au sommet de l'état. En 2006, j'avais fait une approximation d'études de ses gênes et j'en avais conclu après une enquête en Hongrie, à Neuilly-sur-Seine et avoir discuté avec des américains et des russes que ce mec est dangereux pour la France qu'il va réussir à mettre dans un sacré pétrin. En lisant les Commentaires de ce site; je crois que vous le méritez. Donc, pourquoi pas cinq ans de plus. Futures générations françaises, je suis vraiment désolé pour vous; vous allez hériter d'un beau "merdier". Jean-Claude Meslin
Réponse de le 06/02/2012 à 8:48 :
Ce qui se passe en Syrie serait selon vous une aimable partie de campagne ! Tout est prétexte pour insulter notre Président. Vous ne me semblez pas digne d'être Français !
Réponse de le 06/02/2012 à 9:14 :
jcm vous ne savez pas de qoui vous parlez vous accusez sans preuve mais seulement avec votre propre avis parce que vous n'amez pas sarko et bien moi je vous affirme qu'il est le seul capable de redresser la france
vive sarko prochain president
a écrit le 05/02/2012 à 17:37 :
probablement ... des intérêts sont plus profitables que la vie humaine!!!
Réponse de le 05/02/2012 à 17:51 :
@pmxr: que de bons samaritains qui veulent bien aider...avec l'argent des autres :-)
a écrit le 05/02/2012 à 16:00 :
"La Russie et la Chine continuent de soutenir la Syrie malgré les massacres"
Elle ne soutient surtout pas une nouvelle guerre qui entraînerait anarchie et morts d'innocents par milliers en cas d'attaques "chirurgicales" de l'occident.
De plus, la Russie agit de son côté pour instaurer le dialogue entre les belligérants. Mais ça : chut ! N'en parlons surtout pas !
a écrit le 05/02/2012 à 11:56 :
Allons bon les bons samaritains Européens et Américains, on va s'attaquer à la Syrie maintenant? On va ouvrir un nouveau boulevard aux islamistes comme en Libye, Tunisie, Egypte? Laissons les se débrouiller entre eux, on a assez de problèmes à résoudre dans nos "démocraties". Et puis n'a-t-on pas fait pareil avec les Algériens il y a 50 ans?
Réponse de le 05/02/2012 à 14:23 :
Reçu 5/5 et 200% avec vos idées, d'autant plus que Al Assar est une barrière contre les barbus et une protection pour les chrétiens qui le soutiennent. Vous faites bien de rappeler l'Algérie qui est un pays en ruine eu égard de l'état dans lequel la France l'avait laissé. Ces gens là ont vraiment des siècles de retard sur nous... la raison nous devons la taire, sinon nous sommes taxés de racistes... et d'Islamophobie, un mot qui est très à la mode et est utilisé pour mieux nous faire taire!!!!
a écrit le 05/02/2012 à 9:37 :
Et pourquoi les Russes, les Chinois ne soutiendraient-ils pas la Syrie, les amerlokes ont bien soutenus plein de dictatures sans que personnes ne disent quoique ce soit, et quand on voit la Palestine, l'Irak, l'Afghanistan actuellement, je ne pense pas que la Russie et la Chine ont besoin de recevoir des leçons de USA et de l?U-E, surtout avec ce qu'il c'est passer en Libye et les mensonges des américains (comme toujours) et des Européens qui n'ont nullement respecter les résolution 1970 et 1973 de l'ONU, la personne a ouvert sa bouche, alors maintenant je crois qu'ils pourront aller voir ailleurs les Otanien, les Russes et les Chinois maintiendront les veto !
Réponse de le 05/02/2012 à 14:26 :
Les chinois sont en train de mettre l'Afrique en coupe réglée et le résultat ne va pas être triste...
Réponse de le 05/02/2012 à 14:59 :
@Ribellu: je crois comprendre que les Russes sont contre une ingérence des autres pays, plutôt qu'en faveur du président syrien.
a écrit le 05/02/2012 à 9:05 :
Chinois et russes n'avaient rien fait- ou protestés très mollement - dans le cas de la Lybie.
Maintenant que ce pays est détruit,les fonds lybiens piratés par les Goldman's et compagnie, et l'Afrique plus que jamais à la merçi de ces prédateurs et leurs obligés se faisant appeler "communauté internationale", ces derniers veulent s'attaquer à la Syrie, puis à l'Iran , chinois et russes ( et Inde, Brésil, Venezuela, Equateur, Bolivie, etc..) ont compris qu'il fallait ètre ferme, et dessiner clairement une ligne rouge à ne pas dépasser..
Dommage que la France ait perdu à ce point son autonomie!
Nous voilà dans l'Axe du Mal désormais. Le vrai...
Réponse de le 05/02/2012 à 12:53 :
Anderson , je pense que t'a tout compris!
a écrit le 05/02/2012 à 8:39 :
Entre dictateurs, on se soutient, rien de plus normal.
Réponse de le 05/02/2012 à 15:02 :
@Alan: réaction épidermique je suppose. Si on n'avait pas armé, soutenu et protégé ces régimes, ils ne seraient pas aujourd'hui en mesure de mater la population et ils seraient tombés depuis longtemps. Je pense donc que la faute revient à la source, pas à ceux qui ne veulent pas s'ingérer dans les affaires internes des autres.
a écrit le 05/02/2012 à 8:10 :
Nous avons voulu la chute des présidents dictateurs de la Tunisie,de la Libye,de l'Egypte & à la place nous avons une poussée monstrueuse d'islamistes anti occident,alors nous devons pour notre sécurité,soutenir le régime Syrien ainsi que dans d'autres pays,ou nous avons (l'occident)mis en place des présidents à notre solde,car à choisir il et préférable que les morts soit chez eux que chez nous & arrêtons de pleurnicher sur leur sort,car au fond de nous même nous nous en foutons pas mal du moment que nous vivons en paix dans nos pays.
a écrit le 05/02/2012 à 7:54 :
La Russie et la Chine, qui n'ont pas hésité dans le passé (et n'hésiteraient encore pas dans l'avenir) à réprimer leurs propres peuples ou satellites, n'ont rien à faire du jugement de l'histoire. Le conseil de sécurité de l'ONU n'a du reste jamais été le pacificateur universel attendu et peut apparaître n'être qu'une sinécure tax free pour ceux qui y (ou en) vivent.
Réponse de le 05/02/2012 à 15:05 :
@villeroy: c'est vrai que les régimes occidentaux sont parfaitement innocents :-) C'était quand la dernière attaque des Chinois sur d'autres pays ???
Réponse de le 06/02/2012 à 3:03 :
le tibet le xingjiang le yunnqn le laos et j e passe
Réponse de le 06/02/2012 à 8:53 :
qd la Chine a attaqué le Laos? ou peut-être des escarmouches à la frontière. quant aux autres ce sont des régions chinoises depuis pas mal de temps déjà (comme les régions françaises qui constituent la France) excepté le Tibet.
Alors arrêtez votre mauvaise foi.
a écrit le 05/02/2012 à 1:59 :
La Russie qui met son veto n'a rien d'étonnant vu sa position à maintenir dans son rapport de force en Méditerranée. Mais c'est le discours tenu par Lavrov, aux ordres de Poutine, qui démontre - s'il le fallait encore - combien la Russie est cynique et particulièrement amorale : « La politique russe ne consiste pas à demander à quelqu?un de démissionner. Le changement de régime n?est pas notre profession ». J'aimerais rappeler que la Russie s'évertue depuis 2004 à vouloir renverser le président pro-occidental géorgien, et ce avec force, et c'est rien de le dire... ils ont tout fait pour y parvenir. Pour rappel, chronologiquement : Moscou distribue des passeports russes aux citoyens légalement géorgiens d'Abkhazie et d'ossétie du sud, fournit de l'armement lourd aux séparatistes des 2 provinces pro-russes illégalement, place des agents du FSB dans ces gouvernements séparatistes, provoque le gouvernement géorgien en décidant un embargo sur ses importations (80% des exportations géorgiennes vont vers la Russie, c'est donc la ruine pour nombre de producteurs géorgiens), tente de faire assassiner le président géorgien à 2 reprises, pousse la Géorgie à la guerre en attaquant les villages des ethnies géorgiennes qui entourent Tskhinvali, obligeant l'armée géorgienne à intervenir, bombarde l'ensemble du territoire géorgien et surtout Gori et ses civils, tout cela sans demander l'avis de l'ONU, bien entendu. Aujourd'hui, ce petit pays du Caucase est occupé à 20% par l'armée russe (et le FSB), Moscou ne respecte AUCUN des six points de l'accord de cessez-le-feu signé par eux avec l'UE. Il serait sans doute temps pour l'ONU de se rappeler de cela, non? Et des 300.000 victimes géorgiennes du nettoyage ethnique organisé par l'armée russe en Abkhazie et en ossétie, et des 200.000 assassinés en Tchétchénie aussi, dont plus personne ne parle. Tant que Poutine est au pouvoir, en tout cas.
Ceci étant dit, sachez que la Géorgie s'en sort plutôt bien, contrairement aux territoires occupés, littéralement pillés par le FSB au détriment des abkhazes et des ossètes qui vont commencer à regretter de ne pas avoir accepté les propositions d'accords avec le gouvernement géorgien...
Sur GoogleMap, voir les villages rasés par les russes autour de Tskhinvali : ce sont tous les villages des géorgiens attaqués et vidés de ses habitants entre le 1er et le 25 août 2008... édifiant.
Réponse de le 05/02/2012 à 8:29 :
Mon chère ami, avant de repéter mot par mot ce que repète les médias de l?Ouest tous les jours, pose toi cette question : où sont dans nos belle démocratie les médias de l?opposition ? Il y en a pas n?est ce pas? A-tu-vue ce qui s?est passé en Ossetie? Puisque moi oui, mais pas à la télé. Je profite de l?occasion pour commémorer et témoignaer étant géorgien moi-même. Mon ami avec ses deux enfants ont été tué par un tank géorgien entrainé par l?OTAN et portant le drapeau de l?OTAN. entrant en Ossétie tirant sur tout ce qui bouge pour bute de mettre la terror dans l?esprit d?un people qui a sa proper langue et culture et qui a le droit de choisir à vivre séparément.: aspiration que protège la Russie. Oui c?est vraie que la Russie a distribuée la nationalité aux Ossete et voila pour quoi aujourd?hui sur les 2000 victimes massacré par Georgie t?as 90 ?russes? ce qui prouve incontestablement que votre chère Géorgie génocidaire soutenu par l'OTAN est allé et tué des civils avant de profiter de la couverture médiatiques de l?Ouest.
Réponse de le 05/02/2012 à 15:11 :
@dfrombru: 1) L'Abkhazie et l'Ossétie du sud sopnt des républiques indépendantes et 2) l"agresseur est Saccage-village et pas Poutine. Le reste de ton commentaire est de la propagande anti-russe.
a écrit le 05/02/2012 à 0:34 :
L'Elysée a des mots sévères contre la Russie et la Chine, pays endette,sans ressources, des millions de chômeurs,l'Elyséen gouverne a vue.
a écrit le 04/02/2012 à 22:08 :
orient et occident n'ont pas la même vision philosophique de la valeur d un etre humain.
Ce qui choque en occident ne choque pas en orient pour la raison evoquée ci dessus!!! et parce que le nombre n'est pas le m^me. Alors cessons en occident de vouloir donner des leçons au reste du monde
Réponse de le 06/02/2012 à 21:46 :
Tu as surement raison. Tuer 50 mln de noire dans l'esclavage ne choque pas l'occident. Personne n'a jamais été condemnée pour ces crimes. Décidément on n'a pas les mêmes valeurs de l'être humaine ! Alors on n'a pas à donner des leçns aux autres !!!
a écrit le 04/02/2012 à 21:12 :
On n'avait pas assez problème, maintenant on est en conflit ouvert avec 5000 bombes nuclaire. Quelle humanité et sousciance de nos gouvernements. On a 50 000 000 mort par an sur la Terre, donc s'ils sont tellement dérrangé par le souffrance des gens ils n'ont qu'à commencer par ces 50 mln, au lieu de mettre la vie et la sécurité de 3 miliard de personne en danger à cause de l'argent, du pouvoir et de l'idélologie. A coup sur la Russie et la Chine ne se laisseront pas faire, d'autant plus qu'ils ont Iran pour homme de main, mais peut-être nos chères démocraties cherchent exactement ça! La Guerre!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :